La plus grande étude statistiquement significative réalisée par 6 200 médecins de plusieurs pays sur la COVID-19 révèle les schémas de traitement et met la pandémie en perspective

Sermo fait état de l'efficacité de l'hydroxychloroquine, d'une augmentation de la prophylaxie et de la prévision d'une deuxième épidémie supérieure à 80%

NEW YORK--()--La confusion généralisée, les rapports contradictoires, les tests incohérents et l'utilisation hors indication de médicaments existants et expérimentaux ont fait qu'aucune source d'information unique n'est disponible en première ligne. Afin de créer une base de connaissances centralisée et dynamique, Sermo la plus grande société mondiale de sondage sur les soins de santé et la plus grande plateforme sociale pour les médecins, a mis à profit ses capacités pour publier les résultats d'une étude COVID-19 menée auprès de plus de 6 200 médecins dans 30 pays. L'étude a été réalisée en trois jours. Les données portent sur les options actuelles en matière de traitement et de prophylaxie, le calendrier du pic épidémique, les choix éthiques, l'efficacité des réponses gouvernementales, et bien plus encore. De multiples vagues d'études, y compris une analyse approfondie des traitements, seront menées au cours des prochaines semaines. Pour consulter les résultats et les pays, visitez le site sermo.com.

Principales conclusions ; Baromètre en temps réel de Sermo *:

Traitements et efficacité

  • Les trois traitements les plus couramment prescrits parmi les traitements COVID-19 sont 56% d'analgésiques, 41% d'azithromycine et 33% d'hydroxychloroquine
  • L'utilisation de l'hydroxychloroquine par le personnel traitant les malades du COVID-19 est de 72% en Espagne, 49% en Italie, 41% au Brésil, 39% au Mexique, 28% en France, 23% aux États-Unis, 17% en Allemagne, 16% au Canada, 13% au Royaume-Uni et 7% au Japon
  • L'hydroxychloroquine a été globalement choisie comme la thérapie la plus efficace parmi les traitements COVID-19 sur une liste de 15 options. (37 % des soignants)
    • 75 % en Espagne, 53 % en Italie, 44 % en Chine, 43 % au Brésil, 29 % en France, 23 % aux États-Unis et 13 % au Royaume-Uni
  • Les deux schémas thérapeutiques les plus courants pour l'Hydroxychloroquine étaient :
    • (38%) 400 mg deux fois par jour le premier jour ; 400 mg par jour pendant cinq jours
    • (26%) 400 mg deux fois par jour le premier jour ; 200 mg deux fois par jour pendant quatre jours
  • En dehors des États-Unis, l'hydroxychloroquine était également utilisée pour les patients diagnostiqués présentant des symptômes légers à graves, alors qu'aux États-Unis, elle était plus couramment utilisée pour les patients diagnostiqués à haut risque
  • Au niveau mondial, 19 % des médecins ont prescrit ou ont vu l'hydroxychloroquine utilisée à titre prophylactique pour les patients à haut risque, et 8 % pour les patients à faible risque

Deuxième vague d'épidémie

  • La deuxième vague d'épidémie mondiale est anticipée par 83% des médecins du monde, 90% des médecins américains mais seulement 50% des médecins chinois

Durée moyenne des tests

  • Aux États-Unis, les examens durent en moyenne 4 à 5 jours, et dans 10 % des cas, l'attente est supérieure à 7 jours
  • 14% des médecins américains et plus de 50% dans toute l'Europe et le Japon déclarent obtenir des résultats de tests en 24 heures ; en Chine, 73% des médecins obtiennent des tests en 24 heures, tandis que 8% obtiennent des tests dans l'heure

Priorité de traitement en cas de pénurie de respirateurs

  • Dans tous les pays sauf la Chine, les principaux critères pour décider qui devrait recevoir un respirateur en premier lieu étaient les patients ayant les plus grandes chances de guérison (47 %), suivis des plus malades et des plus exposés au risque de décès (21 %), puis des premiers intervenants (15 %)
    • En Chine, les priorités ont été inversées puisque les personnes les plus malades et les plus exposées au risque de décès ont reçu des respirateurs
  • Les premiers intervenants ont été plus importants aux États-Unis
  • La France, le Japon et l'Italie ont donné la priorité à l'âge
  • Le Brésil et la Russie ont donné la priorité aux patients à haut risque

Atteinte du pic et restrictions

  • Aux États-Unis, 63 % des médecins recommandent de lever les restrictions dans six semaines ou plus et 66 % estiment que le pic sera atteint dans au moins 3 à 4 semaines

Pour la méthodologie complète, cliquez ici.

"C'est un trésor de connaissances globales pour les décideurs politiques. Les médecins devraient avoir davantage voix au chapitre dans la manière dont nous faisons face à cette pandémie et pouvoir rapidement partager les informations entre eux et avec le monde entier," a déclaré Peter Kirk, PDG de Sermo. "Avec la censure des médias et de la communauté médicale dans certains pays, ainsi que des études biaisées et mal conçues, les solutions à la pandémie sont retardées. Nous invitons les médecins du monde entier à contribuer à l'information des décideurs politiques, de leurs collègues et du public."

*Les résultats présentent les observations des médecins mais ne se substituent pas aux directives médicales officielles.

Méthodologie

Les résultats sont communiqués pour les pays individuels dont la taille de l'échantillon est d'au moins 250. Une telle taille d'échantillon permet d'obtenir des estimations ponctuelles avec une précision de +/- 6% à un niveau de confiance de 94%. Trente pays sont inclus dans l'étude : les États-Unis, le Canada, l'Argentine, le Brésil, le Mexique, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni, la France, l'Espagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède, la Turquie, la Pologne, la Russie, la Finlande, l'Irlande, la Suisse, l'Autriche, le Danemark, la Norvège, la Grèce, Taïwan, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie, la Chine, l'Inde et Hong Kong. Aucune incitation n'a été offerte aux répondants. Méthodologie complète.

À propos de Sermo

Sermo est la plus grande entreprise de collecte de données sur les soins de santé et la plus grande plateforme sociale pour les médecins, avec 1,3 million de professionnels de la santé dans 150 pays. La plateforme permet aux médecins de parler de médecine réelle de façon anonyme, d'examiner les options de traitement via notre plateforme exclusive de notation des médicaments, de résoudre collectivement les cas des patients et de participer à des études de marché médicales. Pour plus d'informations, visitez le site sermo.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contact médias :
Niki Franklin
Racepoint Global pour Sermo
+1 617 624 3264
Sermo@racepointglobal.com

Contacts

Contact médias :
Niki Franklin
Racepoint Global pour Sermo
+1 617 624 3264
Sermo@racepointglobal.com