TxCell exerce son option de licence sur les droits de propriété intellectuelle de l'Université de Colombie-Britannique pour le programme CAR-Treg HLA-A2

Nouvelle étape pour le programme CAR-Treg de TxCell dans la prévention du rejet de greffe

VALBONNE, France--()--Regulatory News:

TxCell SA (Paris:TXCL) (FR0010127662 – TXCL), société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l'inflammation, l'auto-immunité et la transplantation, annonce aujourd'hui avoir exercé son option exclusive de licence sur les droits de propriété intellectuelle de son partenaire académique l'Université de Colombie-Britannique (University of British Columbia - UBC) pour le programme CAR-Treg HLA-A2.

Ce programme, nommé TX200 dans le portefeuille de TxCell, devrait bientôt faire l'objet de tests chez l'Homme dans la prévention du rejet chronique de greffes d’organes. Une première demande d'essai clinique (« CTA ») est prévue en Europe au cours du premier semestre 2019.

Le programme CAR-Treg HLA-A2 est né dans les laboratoires du Dr Megan Levings, au sein de l’UBC à Vancouver, qui avait établi la première preuve de concept préclinique avec des cellules CAR-Treg humaines dont le récepteur CAR était spécifique de la molécule HLA-A2, dans un modèle de maladie du greffon contre l’hôte1.

TxCell et UBC ont développé conjointement ce programme depuis octobre 2016 dans le cadre d’une collaboration de recherche (voir communiqué de presse du 19 octobre 2016). En tant que licencié, TxCell aura les droits exclusifs pour développer puis commercialiser TX200. Les termes et conditions de la licence ne sont pas divulgués.

« TxCell a réalisé des progrès considérables avec UBC sur le développement de TX200 depuis la signature du premier accord en 2016. Grâce à l’implication sans faille des deux partenaires, nous sommes passés en 18 mois, d'une preuve de concept de laboratoire à un candidat clinique propriétaire. Nous sommes impatients de tester ce programme chez l'Homme », déclare Stéphane Boissel, Directeur Général de TxCell. « Il y a un important besoin médical non satisfait dans la prévention du rejet chronique des organes solides après transplantation. Ce domaine se caractérise notamment par l’absence de véritable innovation depuis 20 ans. Les traitements habituellement utilisés pour assurer le suivi post-transplantation, que l’on appelle communément des immunosuppresseurs, sont des traitements chroniques, souvent mal tolérés. Ils affectent la qualité de vie des patients sans garantir la tolérance au greffon sur le moyen et long terme, avec des taux de rejet observés significatifs à 10 ans quel que soit le type d’organes greffés ».

À propos de la transplantation d’organes

La transplantation d'organes solides consiste à déplacer un organe (greffon) d'un organisme (donneur) à un autre organisme (receveur ou hôte), en remplacement de l'organe endommagé ou absent chez le receveur. Plus de 30 000 transplantations d'organes ont été réalisées aux États-Unis en 20152, et plus de 31 000 en Europe en 20133. Le rejet de greffe est l'un des défis majeurs de la transplantation. Afin d'éviter un tel rejet, les médecins visent une compatibilité donneur-receveur optimale et peuvent utiliser des immunosuppresseurs. En 2014, le marché mondial des immunosuppresseurs utilisés pour la transplantation a été estimé à 5,1 milliards de dollars4. Aux États-Unis, il faut compter entre 10 000 et 14 000 dollars par patient et par an en moyenne pour couvrir le coût des immunosuppresseurs par voie orale (et autres médicaments sur ordonnance) pris sur le long terme pour maintenir une tolérance immunitaire. Ce coût peut même dépasser 2 500 dollars par mois pour certains patients5. Le coût d’une transplantation rénale est lui-même estimé à 260.000 dollars6. De nouvelles stratégies visant à induire ou à rétablir la tolérance immunitaire devraient être moins toxiques et plus efficaces sur le long terme que les approches pharmacologiques classiques basées sur l’immunosuppression. Au-delà de la santé des patients, la prévention du rejet de greffe est un enjeu économique majeur pour le financement des systèmes de soins.

À propos de TxCell – www.txcell.com

TxCell est une société de biotechnologies qui développe des plateformes innovantes d‘immunothérapies cellulaires T personnalisées pour le traitement de maladies inflammatoires et auto-immunes sévères présentant un fort besoin médical non satisfait. TxCell cible la transplantation ainsi que différentes maladies auto-immunes (liées aux cellules T ou aux cellules B), comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin ou les maladies inflammatoires de la peau.

Les thérapies cellulaires développées par TxCell utilisent des lymphocytes T régulateurs (Tregs). Les Tregs sont une population cellulaire découverte dans les années 90 et dont les propriétés anti-inflammatoires sont désormais établies. Contrairement aux approches classiques basées sur des Tregs polyclonaux non-spécifiques, TxCell ne développe que des Tregs spécifiques d’antigène génétiquement modifiés, dans lesquels la spécificité antigénique est introduite par un récepteur dit chimérique (CAR) (cellules CAR-Treg).

Basée à Sophia-Antipolis, TxCell est cotée sur le marché réglementé d’Euronext à Paris et compte actuellement 46 collaborateurs.

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.

Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à » « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction de TxCell estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de TxCell qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes aux développements des produits de la Société, qui pourraient ne pas aboutir, ou à la délivrance par les autorités compétentes des autorisations de mise sur le marché ou plus généralement tous facteurs qui peuvent affecter la capacité de commercialisation des produits développés par TxCell ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par TxCell auprès de l'Autorité des marchés financiers y compris ceux énumérés dans le chapitre 4 « Facteurs de risque » du document de référence 2017 de TxCell qui a été déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 25 avril 2018. TxCell ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l'Autorité des marchés financiers.

1 MacDonald KG, Hoeppli RE, Huang Q, Gillies J, Luciani DS, Orban PC, Broady R, Levings MK. Alloantigen-specific regulatory T cells generated with a chimeric antigen receptor. J Clin Invest. 2016, 126(4):1413-1424
2 US Department of Health & Human Services. ‘More than 30,000 transplants performed annually for first time in United States’ January 9, 2016.
3 European Commission, Journalist workshop on organ donation and transplantation, November 26, 2014.
4 Organ Transplant Immunosuppressant Drugs Market, Transparency Market Research 2015.
5 James A, Mannon RB. The Cost of Transplant Immunosuppressant Therapy: Is This Sustainable? Curr. Transplant. Rep. 2015, 2(2):113-121.
6 Bentley TS, Hanson SG. 2011 US Organ and tissue transplant cost estimates and discussion. Brookfield, WI: 2011.

Contacts

TxCell
IR & Communication Department
Tel: +33(0) 4 97 21 83 00
Fax: +33(0) 4 93 64 15 80
contact@txcell.com
ou
Image Box – Relations Presse
Neil Hunter / Michelle Boxall
Tel: +44(0) 20 8943 4685
neil.hunter@imageboxpr.co.uk
michelle.boxall@imageboxpr.co.uk
ou
NewCap – Relations Investisseurs
Julien Perez / Mathilde Bohin
Tel: +33 (0)1 44 71 98 52
txcell@newcap.eu

Contacts

TxCell
IR & Communication Department
Tel: +33(0) 4 97 21 83 00
Fax: +33(0) 4 93 64 15 80
contact@txcell.com
ou
Image Box – Relations Presse
Neil Hunter / Michelle Boxall
Tel: +44(0) 20 8943 4685
neil.hunter@imageboxpr.co.uk
michelle.boxall@imageboxpr.co.uk
ou
NewCap – Relations Investisseurs
Julien Perez / Mathilde Bohin
Tel: +33 (0)1 44 71 98 52
txcell@newcap.eu