SpineGuard publie ses résultats du premier semestre 2020

  • Résultat opérationnel courant stabilisé malgré le COVID-19
  • Forte reprise de l’activité depuis le mois de juin
  • Trésorerie sécurisée jusqu’à mi-2022

PARIS & BOULDER, Colorado--()--Regulatory News:

SpineGuard (FR0011464452–ALSGD) (Paris:ALSGD), entreprise innovante qui déploie sa technologie digitale de guidage chirurgical en temps réel (DSG®) pour sécuriser et simplifier le placement d’implants osseux, annonce ses résultats du premier semestre de l’exercice en cours, clos au 30 juin 2020 et arrêtés par le Conseil d’administration tenu le 15 septembre 2020.

Pierre Jérôme, Président Directeur Général de SpineGuard, déclare : « A l’instar de nos pairs de l’industrie Medtech, notre revenu est directement lié à l’activité chirurgicale dans les hôpitaux, nos résultats financiers du premier semestre ont, par conséquent, été fortement impactés par le report des interventions non urgentes pour faire face à l’afflux massif des patients sévèrement atteints par le COVID-19 à travers le monde. Malgré un chiffre d’affaires en retrait de près de 50% au deuxième trimestre au plus fort de la pandémie, nous sommes parvenus à rester proche de l’équilibre opérationnel sans pour autant remettre en question notre stratégie d’innovation. Nos développements en robotique progressent bien et nous laissent entrevoir de belles perspectives. Quant à notre nouvelle plateforme DSG Connect récemment marquée CE, les premiers retours des utilisateurs européens sont très encourageants et compte tenu de nos derniers échanges avec la FDA, nous espérons toujours obtenir l’homologation américaine d’ici la fin de l’année 2020. Ce premier semestre 2020 aura également été marqué par la sécurisation de notre trésorerie grâce à notre discipline financière, au renouvellement de notre ligne en fonds propres et à l’ouverture de procédures de sauvegarde en France et aux Etats-Unis. Nous sommes actuellement en discussion avancée avec nos principaux créanciers obligataires ainsi qu’avec de nouveaux partenaires stratégiques potentiels en vue de finaliser le plan de sauvegarde que nous allons bientôt pouvoir présenter aux tribunaux de commerce français et américains avec le concours de Maître Thévenot, notre administrateur judiciaire. Je tiens à saluer l’attitude et l’état d’esprit remarquables dont l’ensemble de l’équipe de SpineGuard a fait preuve ces derniers mois face à cette crise sanitaire sans précédent. »

En K€ - Normes IFRS

 

S1 2020

 

S1 2019

 

S1 2018

Chiffre d’affaires

 

2 275

 

3 445

 

3 626

Marge brute

 

1 915

 

2 914

 

3 131

Taux de marge brute (%)

 

84,1%

 

84,6%

 

86,3%

Ventes, distribution, marketing

 

-1 309

 

-1 868

 

-2 436

Coûts administratifs

 

- 852

 

- 986

 

- 980

Recherche & Développement

 

-311

 

-470

 

-554

Résultat opérationnel courant

 

- 557

 

- 409

 

- 839

Autres charges opérationnelles

 

-597

 

-92

 

0

Résultat opérationnel

 

-1 153

 

-501

 

-839

Résultat financier

 

-235

 

-326

 

-229

Impôts

 

-

 

21

 

-19

Résultat net

 

-1 389

 

-805

 

-1 086

Capacité d’autofinancement (EBITDA)

 

-854

 

-351

 

-483

Note : chiffres non audités

Résultat opérationnel courant maîtrisé dans le contexte du Covid-19

Malgré la crise sanitaire, l’impact sur le résultat opérationnel courant reste limité et ne diminue que de 148 K€ à -557 K€, contre -409 K€ au premier semestre 2019. L’EBITDA ressort ainsi à -854 K€ au S1 2020 contre -351 K€ au S1 2019.

Les charges opérationnelles de la Société s’établissent à 2 472 K€ au S1 2020, contre 3 332 K€ au S1 2019, soit une diminution de 850 K€ (26%).

Le taux de marge brute de 84,1% au 30 juin 2020 contre 84,6% au 30 juin 2019 reste très solide. Son évolution s’explique essentiellement par la stabilité globale du prix de vente moyen et par des variations conjoncturelles sur les prix de revient des produits fabriqués et des frais associés.

La société a généré au S1 2020 un chiffre d’affaires de 2 275 K€, en baisse de 34% à taux de change réel et 35% à taux de change constant comparé à la même période l’année dernière. Il a été très fortement impacté par la pandémie de COVID 19 entre mi-mars et fin juin avec une période défavorable entre mi-mars et fin avril.

Le chiffre d’affaires aux États-Unis a reculé de 36% à taux de change constant (-35% à taux réel) à 1 864 K€ au S1 2020 vs. 2 867 K€ au S1 2019. Dans le reste du monde, le chiffre d’affaires a reculé à 411 K€ vs. 578 K€ au S1 2019 (-29%).

2 422 unités DSG ont été vendues au S1 2020 vs. 3 875 au S1 2019, dont 1 508 unités aux États-Unis soit 62% du total des unités vendues.

Le besoin en fonds de roulement au 30 juin 2020 s’établit à 87 K€ contre 919 K€ au 31 décembre 2019.

La trésorerie au 30 juin 2020 ressort à 1 189 K€ contre 1 399 K€ au 31 décembre 2019. Cette évolution s’explique notamment par :

  • la consommation de trésorerie liée à l’exploitation qui s’élève à -436 K€ sur le 1er semestre 2020 contre -491 K€ au premier semestre 2019,
  • le décalage de paiement de certaines cotisations sociales en France pour un total de 170 K€,
  • l’utilisation de la ligne de financement obligataire (OCAPI) pour 600 K€ brut répartis sur le semestre,
  • le paiement des intérêts des emprunts obligataires souscrits auprès des sociétés Norgine Venture, Harbert European Growth à hauteur de 33 K€ jusqu’à l’ouverture de la procédure de sauvegarde,
  • à compter du placement en sauvegarde en France et en Chapter 11 aux Etats-Unis, respectivement les 12 et 13 février 2020, le capital dû des emprunts obligataires et de l’emprunt Bpifrance a été gelé,
  • au même titre, un total de dettes fournisseurs de 242 K€ (dont 30 K€ aux Etats-Unis) a été gelé par les procédures de sauvegarde et de Chapter 11.

L’effectif au 30 juin 2020 est de 14 personnes, stable par rapport à fin décembre 2019.

Impact du COVID 19 sur les comptes du premier semestre 2020

Alors que, jusqu’à mi-mars, la Société était en avance sur ses objectifs, la baisse d’activité a été immédiate et radicale sur la deuxième quinzaine de mars et au mois d’avril. Si une reprise progressive a eu lieu en mai et en juin aux Etats-Unis, la baisse est néanmoins conséquente à près de 50% sur le deuxième trimestre comparé à 2019. La crise sanitaire a également retardé la phase de pré-lancement de la plateforme DSG Connect avec des premières chirurgies qui n’ont pu démarrer que mi-juin au ralenti.

Procédure de Sauvegarde (France) et Chapter 11 (Etats-Unis)

Assistée par l’administrateur judiciaire, Maître Thévenot, la Société élabore actuellement son plan de sauvegarde en prenant en compte différentes hypothèses issues des discussions en cours avec différents partenaires stratégiques potentiels. Une fois finalisé, ce plan sera présenté au tribunal de commerce de Créteil en fonction du calendrier des audiences. Cette présentation doit se faire en coordination avec la procédure américaine, laquelle a déjà connu plusieurs audiences en mars et en juin. Cette phase permettra de formaliser en particulier une proposition de réaménagement de la dette.

SpineGuard poursuit donc ses discussions avec ses principaux créanciers pour aménager respectivement la dette « venture » et l’emprunt FEI Innovation. La procédure de sauvegarde en cours n’exclut pas un accord qui pourrait avoir pour conséquence de l’abréger.

Dans l’attente de l’établissement du plan de sauvegarde, le paiement des dettes antérieures à l’ouverture de la procédure est gelé. Il convient également de rappeler que la procédure de sauvegarde gèle toute faculté d’exercice des sûretés ou des nantissements existants. Pour mémoire, au 31 janvier 2020, le capital restant dû s’élevait à 3,8 M€ contre 4,5 M€ à la conclusion de la dette obligataire ‘venture’ et de 0,9 M€ contre 1,5 M€ pour l’emprunt FEI Innovation.

Objectifs et perspectives

La position de trésorerie au 30 juin 2020 atteint 1,2 M€, s’y ajoute la disponibilité sécurisée du financement en BSAR de 2,4 M€, pour un total de 3,6 M€. Au regard de la position de trésorerie, de la disponibilité des BSAR, ainsi que du volume d’affaires récurrent attendu, la Société estime être en mesure de couvrir ses besoins de financements jusqu’à mi-2022.

SpineGuard demeure focalisée sur les objectifs suivants pour le second semestre de l’année :

1. Poursuivre le pré-lancement en Europe de la nouvelle génération de PediGuard munie du module DSG-Connect, interface tablette sans fil qui ajoute le signal visuel à l’audio pour optimiser l’exploitation du signal, permettre l’enregistrement de données comme preuve médico-légale et réaliser des études cliniques sur la qualité osseuse.

2. Obtenir l’approbation réglementaire de la plateforme DSG-Connect aux Etats-Unis et y initier son pré-lancement avant fin 2020.

3. Continuer à apporter les preuves scientifiques de la valeur de DSG pour la robotique chirurgicale.

4. Maintenir, autant que possible, le cap de la profitabilité opérationnelle dans le contexte encore changeant du COVID-19.

5. Intensifier la collaboration avec ConfiDent ABC sur l’application dentaire avec le co-développement d’une nouvelle génération de produits intégrant la technologie DSG.

6. Aboutir à la conclusion d’autres partenariats industriels et stratégiques, notamment pour l’application robotique, sous l’impulsion de la banque d’affaires Healthios Capital Markets.

Le rapport financier semestriel de la société est disponible sur le site www.spineguard.fr dans la rubrique Investisseurs > Documentation.

Prochain communiqué financier : chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020, le 15 octobre 2020, après clôture des marchés.

À propos de SpineGuard®

Fondée en 2009 par Pierre Jérôme et Stéphane Bette, basée à Paris et à Boulder aux États-Unis, SpineGuard est une entreprise innovante qui déploie sa technologie digitale DSG® de guidage chirurgical en temps réel sans rayons X pour sécuriser et simplifier le placement d’implants osseux. La société conçoit, développe et commercialise à travers le monde des dispositifs médicaux innovants utilisés dans le cadre de plus de 80.000 chirurgies à ce jour. De nombreuses études scientifiques dont 15 publiées dans des revues médicales de référence, ont établi la fiabilité et la précision de la technologie DSG® et ses nombreux avantages pour les patients, les chirurgiens, le personnel hospitalier et les systèmes de santé. Forte de ces fondamentaux et de partenariats stratégiques, SpineGuard étend les applications de sa technologie DSG® à des innovations telles que la vis pédiculaire « intelligente », la robotique chirurgicale et l’implantologie dentaire. DSG® a été inventée par Maurice Bourlion, le Dr Ciaran Bolger et Alain Vanquaethem, la société est labellisée «entreprise innovante» par Bpifrance depuis 2009.

Plus d’informations sur www.spineguard.fr

Contacts

SpineGuard
Pierre Jérôme
Président Directeur Général
Tél. : 01 45 18 45 19
p.jerome@spineguard.com

Manuel Lanfossi
Directeur Financier
m.lanfossi@spineguard.com

NewCap
Relations Investisseurs & Communication Financière
Mathilde Bohin / Pierre Laurent
Tél. : 01 44 71 94 94
spineguard@newcap.eu

Contacts

SpineGuard
Pierre Jérôme
Président Directeur Général
Tél. : 01 45 18 45 19
p.jerome@spineguard.com

Manuel Lanfossi
Directeur Financier
m.lanfossi@spineguard.com

NewCap
Relations Investisseurs & Communication Financière
Mathilde Bohin / Pierre Laurent
Tél. : 01 44 71 94 94
spineguard@newcap.eu