Les services de technologies de l’information (TI) de la région EMOA ne sont toujours pas prêts pour l’Internet des objets, révèle l’enquête ISACA

L’augmentation des menaces de sécurité et des problèmes de confidentialité des données est considérée comme la plus grande difficulté liée aux appareils connectés

ROLLING MEADOWS, Illinois--()--Une nouvelle étude de l’association mondiale de technologies de l’information ISACA a révélé qu’en Europe, rares sont les services de technologies de l’information ou lieux de travail qui sont prêts pour l’invasion de la technologie prête-à-porter et d’autres appareils connectés.

D’après le 2014 IT Risk/Reward Barometer (Baromètre 2014 des risques/récompenses TI) — enquête menée auprès de professionnels des affaires et des TI dans 110 pays membres de l’ISACA — 43 % des participants d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique (EMOA) déclarent que leur organisation a mis des plans en place pour tirer parti de l’Internet des objets ou compte créer des plans au cours des 12 mois prochains. Cependant, la majorité n’est pas prête pour la technologie prête-à-porter sur le lieu de travail. Plus de la moitié (57 %) indique que la politique « apportez votre propre matériel » (BYOD) ne concerne pas les appareils prêt-à-porter et 24 % ne disposent même pas de politique BYOD en place. Ceci est préoccupant, puisqu'environ 8 à 10 participants (81 %) déclarent que le BYOW (apportez vos propres appareils prêt-à-porter) est aussi —voire plus — risqué que le BYOD.

Globalement, la moitié des membres de l’ISACA de la région EMOA pensent que les avantages de l’Internet des objets surpassent le risque pour les individus (50 %), tandis que près d’un tiers estime que le risque surpasse les avantages pour les entreprises (31 %). Pourtant, en dépit des risques, près d’un tiers (30 %) déclare que l’Internet des objets a offert à son entreprise un meilleur accès à l’information et un quart (25 %) confie qu’il a amélioré les services au sein de son organisation. Environ quatre sur dix espèrent bénéficier de services améliorés (40 %), d’une plus grande satisfaction de la clientèle (39 %) et d’une efficacité accrue (38 %) grâce aux appareils connectés.

Malgré les avantages des appareils connectés, plus de la moitié (51 %) des participants pense que la plus grosse difficulté en ce qui concerne l’Internet des objets est l’accroissement des menaces de sécurité, tandis qu’un quart (26 %) s’inquiète des questions de confidentialité des données. Deux tiers (68 %) reconnaissent qu’ils sont très préoccupés par la diminution du respect de la vie privée. Plus d’un quart des participants a indiqué que les préoccupations les plus importantes du grand public au sujet des appareils connectés devraient être qu’il ignore comment les informations recueillies sur les appareils seront utilisées (28 %) ou qui a accès aux informations recueillies (26 %).

« L’Internet des objets est à présent bien établi, et après les fêtes, nous allons probablement constater un essor des appareils prêt-à-porter sur le lieu de travail », a déclaré Ramsés Gallego, vice-président international d’ISACA et stratège et promoteur de la sécurité au sein de Dell Software. « Ces appareils peuvent offrir une valeur importante, mais poser un risque également important. L’étude de l’ISACA a révélé que plus d’un tiers (35 %) des membres de l’ISACA dans la région EMOA estime que les Big Data ont le potentiel d’ajouter une valeur significative, mais un cinquième (21 %) admet que son organisation manque des capacités ou compétences analytiques pour les traiter. Les sociétés constatent les avantages de ces technologies, mais également les difficultés qu’elles représentent en termes de confidentialité, d’assurance, de gestion des risques et de cybersécurité. Avec ces nouvelles technologies et ces nouveaux outils à la pointe de l’innovation d’entreprise, les sociétés doivent développer une approche de prise en charge et d’éducation, doublée d’une approche d’adaptation et de mise en œuvre en ce qui concerne les appareils connectés et les Big Data. »

L’ISACA a récemment établi le Cybersecurity Nexus (CSX), une ressource vers laquelle les entreprises et les professionnels de la sécurité peuvent se tourner pour obtenir des conseils en matière de sécurité. Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site www.isaca.org/cyber.

2014 IT Risk/Reward Barometer (Baromètre 2014 des risques/récompenses TI) de l’ISACA examine les attitudes et les comportements liés aux risques et aux atouts des tendances technologiques clés, dont l’Internet des objets, les Big Data et BYOD. Le Baromètre 2014 consiste en deux composantes : une enquête auprès de 1 646 membres de l’ISACA qui sont des professionnels des TI et des affaires autour du monde dont 603 dans la région EMOA, et une enquête de plus de 4 000 consommateurs dans quatre pays dont 1 001 au RU.

Pour consulter le rapport intégral d’enquête, dont les infographies, vidéos et résultats d’ensemble s’y rapportant, rendez-vous sur www.isaca.org/risk-reward-barometer.

À propos de l’ISACA

Avec 115 000 membres dans 180 pays, l’ISACAMD(www.isaca.org) est une association internationale qui aide les chefs d’entreprise et les responsables TI à renforcer leur confiance dans leurs actifs en information et leurs systèmes d’information et la valeur tirée de ces derniers. Fondée en 1969, l’ISACA est la source de confiance de connaissances, de normes, de réseautage et de développement de carrières pour les professionnels d’audits, d’assurance, de sécurité, de risques, de confidentialité et de gouvernance de systèmes d’information.

Twitter : https://twitter.com/ISACANews

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

pour ISACA
Meera Lakhani, +44.207.611.3623
meera.lakhani@ketchum.com

Release Summary

The Internet of Things is here, and wearable tech is entering the workplace. ISACA's IT Risk/Reward Barometer survey examines whether companies are prepared.

Contacts

pour ISACA
Meera Lakhani, +44.207.611.3623
meera.lakhani@ketchum.com