Gouvernance moderne 8.0 : Un nouveau rapport du Rock Center de Stanford et du Diligent Institute révèle que les administrateurs d’entreprises sont moins centrés sur les actionnaires et que le succès n’est plus défini seulement par...

L’enquête montre que soixante-dix-sept pour cent des administrateurs d’entreprises pensent que les intérêts des actionnaires et les intérêts des employés, des communautés locales et du grand public ont une importance similaire

NEW YORK--()-- 

Gouvernance moderne 8.0 : Un nouveau rapport du Rock Center de Stanford et du Diligent Institute révèle que les administrateurs d’entreprises sont moins centrés sur les actionnaires et que le succès n’est plus défini seulement par le rendement pour les actionnaires

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, le Diligent Institute et le Rock Center pour la gouvernance d'entreprise à l’Université de Stanford ont constaté que les membres des conseils d'administration tiennent compte des besoins aussi bien des actionnaires que des parties prenantes lorsqu’ils prennent des décisions stratégiques – renforçant un mouvement des parties prenantes qui adopte la gouvernance moderne. Intitulé « Stakeholders Take Center Stage: Director Views on Priorities and Society », la rapport inclut des interviews et réponses de près de 200 administrateurs d’entreprises publiques et privées dans le monde entier. D’après l’enquête, une vaste majorité des administrateurs d’entreprises (89 %) pensent qu’il est important ou très important pour leur entreprise de tenir compte des intérêts des parties prenantes non actionnaires – comme les employés, les communautés locales ou le grand public – alors qu’ils œuvrent à atteindre leurs objectifs opérationnels.

Les conclusions de ce rapport font écho aux sentiments de la récente table ronde d'entreprises intitulée « Statement on the Purpose of a Corporation », signée par 183 PDG de grandes sociétés américaines. Pour la première fois, ces dirigeants ont pris l'engagement de prendre en compte les intérêts de toutes les parties prenantes – et pas seulement des actionnaires – dans les stratégies d'entreprise.

« Notre rapport donne le contexte des engagements pris par la table ronde d'entreprises cet automne et démontre que les administrateurs d'entreprises parviennent à trouver un juste équilibre entre les besoins des actionnaires et ceux des employés et de la société. Les administrateurs ont indiqué qu’il était essentiel de prioriser les besoins des employés pour créer de la valeur à long terme pour les actionnaires », a déclaré Brian Stafford, le PDG de Diligent. « En outre, nous avons découvert que les administrateurs accordent une importance considérable aux parties prenantes importantes, en particulier à leurs employés, pour leur planification commerciale à long terme, intégrant la notion que faire le bien pour vos parties prenantes – en particulier les clients, les employés et les communautés dans lesquelles nous opérons – devrait également donner aux entreprises un avantage concurrentiel. »

En dépit du fait que les administrateurs se disent satisfaits du travail fait par leur entreprise pour satisfaire les intérêts des parties prenantes (92 %), les administrateurs ont exprimé leurs préoccupations concernant les perceptions des parties prenantes. Seulement 57 % des administrateurs pensent que leurs principales parties prenantes comprennent précisément la travail fait par la société pour prendre en compte les intérêts des parties prenantes.

« En termes de reconnaissance de la valeur qu'ils accordent aux intérêts des employés et de la communauté, les administrateurs d’entreprises pensent que le grand public a une compréhension incomplète de l’histoire », a déclaré David Larcker, directeur de faculté pour la Corporate Governance Research Initiative de Stanford, membre du comité consultatif du Diligent Institute et co-auteur du rapport. « Ou peut-être que l’histoire n’est pas assez bien racontée par les sociétés elles-mêmes – ou une combinaison de ces deux raisons. »

Alors que les administrateurs reconnaissent que des tensions existent entre les intérêts des actionnaires et ceux des parties prenantes, la plupart sont d’avis que leurs sociétés ont trouvé un juste équilibre pour atténuer ces tensions. En général, les administrateurs rejettent l’idée selon laquelle leurs sociétés ont un horizon de placement à court terme dans la conduite de leurs affaires. L’enquête montre également que les administrateurs sont largement satisfaits de leurs efforts en matière environnementale, sociale et de gouvernance ; cependant, ils ne pensent pas que le monde extérieur comprend ou apprécie le travail qu’ils font.

« Les dirigeants qui sont réellement concentrés sur la stratégie à long terme de l’entreprise comprennent le rôle clé que jouent les autres parties prenantes pour atteindre les objectifs. Ceux qui adoptent cette approche deviennent des spécialistes de la gouvernance moderne – une catégorie introduite par Diligent sur le marché plus tôt cette année et un nouveau cadre pouvant être utilisé par les administrateurs pour gouverner », a expliqué M. Stafford. « De bien des façons, la lettre de Larry Fink a été le précurseur de la gouvernance moderne. Les membres des conseils d'administration améliorent à présent la visibilité dans leurs organisations et leurs industries, tout en priorisant les intérêts des parties prenantes. »

En termes de tendances en dehors des États-Unis, les résultats de l’enquête ont montré que les organisations non américaines subissent davantage de pressions des constituants externes pour en faire davantage pour les parties prenantes que les entreprises américaines. Plus de la moitié des administrateurs d’entreprises non américaines ont déclaré faire l’objet d’une pression élevée ou modérée de la part des groupes de plaidoyer, alors que seulement 30 % des administrateurs américains acquiescent. Le même contraste se vérifie également en termes de pression de la part des investisseurs.

« Nos données montrent que les administrateurs en dehors des États-Unis font davantage attention à un large éventail d’intérêts des parties prenantes », a affirmé Brian Tayan, chercheur pour le Rock Center et co-auteur du rapport. « Toutefois, dans le même temps, ils ont tendance à être moins satisfaits de leurs efforts en matière de développement durable que les administrateurs américains. Il se peut qu’ils appliquent aux sociétés qu’ils gouvernent de plus hauts standards, ou que les administrateurs américains font un meilleur travail pour mettre leurs projets à exécution. »

À propos de Diligent

Diligent montre la voie à suivre en matière de gouvernance moderne. Diligent permet aux dirigeants de transformer la gouvernance en un avantage concurrentiel grâce à un aperçu incomparable et à des applications SaaS intégrées très sécurisées, aidant les organisations à prospérer et à perdurer dans le paysage mondial complexe d’aujourd’hui. Les applications dans le Cloud fiables de la société permettent de rationnaliser le travail quotidien de gestion du conseil d'administration et des comités, de soutenir la collaboration et de sécuriser le partage d’informations à travers toute l’organisation, de gérer les données des filiales et des entités et de fournir les idées et informations dont ont besoin les dirigeants pour atténuer les déficits de gouvernance et saisir de nouvelles opportunités.

Le plus grand réseau mondial d'administrateurs et de dirigeants d'entreprises, Diligent est utilisé par plus de 16 000 organisations et 650 000 dirigeants dans plus de 90 pays. Grâce à son service à la clientèle primé dans le monde entier, Diligent dessert plus de 50 % du Fortune 1000, 70 % du FTSE 100 et 65 % de l'ASX.

Visitez www.diligent.com pour savoir comment la gouvernance moderne aide les organisations à être plus performantes que leurs pairs et que la concurrence.

À propos du Rock Center pour la gouvernance d'entreprise

Le Arthur et Toni Rembe Rock Center pour la gouvernance d'entreprise est une initiative conjointe de la Faculté de droit de Stanford et de la Stanford Graduate School of Business. Le centre a été créé pour faire progresser la compréhension et la pratique de la gouvernance d'entreprise dans un environnement interdisciplinaire dans lequel des universitaires, des chefs d'entreprise, des décideurs politiques, des spécialistes et des régulateurs de premier plan peuvent se réunir et coopérer.

Visitez https://www.gsb.stanford.edu/faculty-research/centers-initiatives/cgri pour en savoir plus.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Diligent Corporation
Greg Nyhan, 646-215-6884 
gnyhan@mww.com

Contacts

Diligent Corporation
Greg Nyhan, 646-215-6884 
gnyhan@mww.com