Universal Hydrogen annonce un nouveau centre de développement d'ingénierie à Toulouse, en France, le cœur de l’aviation européenne

Le centre d'ingénierie se concentrera sur le développement de capsules d’hydrogène liquide légères pour le système de distribution modulaire d’Universal Hydrogen

The historic Hangar B16 at Toulouse-Blagnac Airport. (Photo: Business Wire)

TOULOUSE, France, et LOS ANGELES--()--Universal Hydrogen Co., la société à la tête du combat pour décarboner l’aviation grâce à l’adoption de l’hydrogène comme carburant universel, a annoncé aujourd’hui après un processus de recherche approfondi qu’elle implantera son deuxième centre d’ingénierie et de design à Toulouse, en France, la grande ville européenne pour la fabrication et l’innovation dans le secteur de l’aviation.

La société loue le hangar B16 historique à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, et a nommé Pierre Farjounel, un vétéran d’Airbus, au poste de directeur général de ses opérations européennes. M. Farjounel était tout récemment responsable du département Digital Continuity & Information Systems pour la prochaine génération d’appareils Airbus. Le centre se concentrera initialement sur le développement de capsules d’hydrogène liquide pour le système logistique et de stockage modulaire d’Universal Hydrogen. À mesure de sa croissance au cours de l’année 2022, le centre d'ingénierie soutiendra également le développement de kits de conversion pour réaménager des avions régionaux avec une motorisation à pile à combustible à hydrogène, ainsi que le développement d’une technologie de stockage d’hydrogène modulaire pour un véhicule aérien sans pilote à couloir unique et d’autres applications.

« La décarbonisation de l’aviation dans un délai permettant de respecter les objectifs de l’Accord de Paris, dont l’importance a été rappelée par le récent rapport accablant du GIEC, exige un effort global, y compris les esprits les meilleurs et les plus brillants que l’aviation peut offrir », a affirmé M. Farjounel. « Nous nous sommes installés à Toulouse car ses ressources – ses talents dans l'ingénierie, ses fournisseurs et sa base manufacturière, ainsi que son esprit d’innovation – sont inégalés. »

« Nous nous réjouissons de la décision d’Universal Hydrogen d’implanter un centre d’ingénierie et de design à Toulouse car cela contribuera au développement en cours d’une aviation zéro carbone et d’une production d'énergie hydrogène », a expliqué Carole Delga, présidente de la région Occitanie. « Le déploiement de l’hydrogène est une priorité pour la région Occitanie, qui a récemment lancé un plan de développement de l’hydrogène propre pour la période 2019-2030 avec un budget de 150 millions d’euros. Universal Hydrogen bénéficiera d’un écosystème unique dans la région Occitanie pour poursuivre le développement de son expertise et devenir un acteur global clé dans le cadre des efforts visant à décarboner l’aviation. »

« La décision d’Universal Hydrogen d’établir un centre d’ingénierie et de design à l’aéroport est une bonne nouvelle pour le leadership de Toulouse », a expliqué Philippe Crébassa, président du directoire d'Aéroport Toulouse-Blagnac. « Cela renforce la position d'Aéroport Toulouse-Blagnac à la pointe de l'innovation pour une aviation sans émission de carbone. Avec la station HyPort, l’hydrogène sera bien réel à l’aéroport de Toulouse d’ici la fin de cette année et nous nous réjouissons à l’idée de nous associer avec Universal Hydrogen pour mettre à profit des synergies enthousiasmantes. »

Universal Hydrogen a des connexions profondes avec la région de Toulouse. Paul Eremenko, le cofondateur et PDG de la société, a anciennement servi en qualité de directeur de la technologie d’Airbus, à la tête de tout un éventail d’initiatives d’électrification et de décarbonisation. Mark Cousin, directeur de la technologie chez Universal Hydrogen, a été directeur technique du programme Airbus Beluga XL et a par la suite été vice-président principal pour Flight Demonstrators. Tom Enders, ancien PDG d’Airbus, et John Leahy, ancien directeur commercial d’Airbus, siègent tous deux au comité stratégique consultatif d’Universal Hydrogen.

En plus de Toulouse, Universal Hydrogen continue de travailler avec d’autres régions en France, ainsi qu’avec l’Allemagne et les Pays-Bas, dans le but de poursuivre l’accélération de ses capacités d'ingénierie et de fabrication. En mai 2021, la société a été l’un des 11 lauréats du concours “H2 Hub Airport” de la région parisienne, sponsorisé par Airbus, ADP Group et Air France KLM, et œuvre au développement d’une démonstration à grande échelle de l’aviation à l’hydrogène, ainsi que d’un centre de service régional dans la région parisienne d’ici la fin de l’année prochaine.

La société adopte une approche unique en se concentrant sur l’ensemble de la chaîne de valeur nécessaire pour permettre l’aviation alimentée à l’hydrogène, dont la fourniture de services de carburant hydrogène aux compagnies aériennes clientes, ainsi que le lancement du premier aéronef à hydrogène présentant un intérêt commercial pour le service de passagers en 2025 via la modernisation d’appareils régionaux Dash-8 et ATR72. Icelandair, Ravn Alaska et la compagnie espagnole Air Nostrum ont signé des lettres d'intention avec Universal Hydrogen en vue de convertir une partie de leurs flottes actuelles et futures à l'hydrogène et de conclure des contrats d’approvisionnement en hydrogène sur le long terme en utilisant le réseau de distribution de carburant modulaire d’Universal Hydrogen.

La société a finalisé son tour de financement de série A plus tôt dans l'année, dirigé par l’important fonds de capital de risque Playground Global de la Silicon Valley, avec un syndicat d'investisseurs composé d’Airbus Ventures, Global Founders Capital, Plug Power, Fortescue Future Industries, Coatue, JetBlue Technology Ventures, Toyota Ventures et Sojitz Corporation.

Pour de plus amples informations ou pour déposer votre candidature pour des postes à pourvoir, veuillez cliquer ici.

À propos d’Universal Hydrogen

Universal Hydrogen fait des vols commerciaux alimentés à l’hydrogène une réalité à court terme. La société adopte une approche flexible, évolutive et peu gourmande en capital vis-à-vis de la logistique de l’hydrogène en le transportant dans des capsules modulaires sur le réseau de fret existant depuis des sites de production propre vers des aéroports dans le monde entier. Pour accélérer l’adoption par le marché, Universal Hydrogen développe par ailleurs un kit de conversion pour moderniser des avions régionaux existants en les dotant d’une motorisation électrique à hydrogène compatible avec sa technologie de capsule modulaire.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Médias
Kate Gundry
UH2@pluckpr.com
617-797-5174

Contacts

Médias
Kate Gundry
UH2@pluckpr.com
617-797-5174