Une étude réalisée conjointement par l’Université du Surrey et Arqit révèle la menace quantique qui pèse sur les actifs numériques

LONDRES--()--Un rapport de l’Université du Surrey publié aujourd’hui et coproduit par Stephen Holmes, responsable produits chez Arqit Limited («Arqit») - un leader mondial de la technologie de cryptage quantique - et Liqun Chen, professeure de systèmes sécurisés à l’Université du Surrey, décrit le risque certain qui menace les actifs numériques et nécessite de procéder d’urgence à des changements de leur cryptage.

Parallèlement à l’augmentation des investissements mondiaux, la technologie de l’informatique quantique se développe rapidement au point d’atteindre une puissance suffisante pour casser les signatures numériques utilisées pour protéger les actifs numériques. À l’heure où les banques centrales et les grandes entreprises envisagent sérieusement d’utiliser des actifs numériques à grande échelle, ce problème est plus important que jamais. L’étude, qui consistait à évaluer les mécanismes de piratage employés par un ordinateur quantique et le moment où ils seront mis en œuvre, couvre les aspects suivants:

  • Aperçu des travaux connexes concernant la vulnérabilité des actifs numériques aux attaques informatiques quantiques.
  • Analyse et examen des éventuelles attaques combinées visant à retarder le temps de traitement d’une transaction, ce qui prolonge le risque de subir une attaque quantique.
  • Estimation des ressources en informatique quantique nécessaires pour résoudre le problème du logarithme discret sur une courbe elliptique (ECDLP - Elliptic Curve Discrete Logarithm Problem) au moyen de l’algorithme de Shor.
  • Évaluation des ressources en informatique quantique nécessaires pour exécuter l’algorithme de Shor, en tenant compte de la taille du circuit et des taux d’erreur sur un ordinateur quantique.
  • Nouvelle approche proposée pour évaluer la menace quantique relative pesant sur un actif numérique. Cette évaluation permet de suivre le risque en fonction des progrès des ordinateurs quantiques au fil du temps, indépendamment des technologies sous-jacentes que ces derniers utilisent.
  • Ce travail de recherche sera présenté dans le cadre de la Conférence universitaire internationale sur les monnaies numériques et les systèmes de paiement qui aura lieu à New York les 9 et 10 août 2021.

David Williams, fondateur et directeur général d’Arqit, a déclaré: «Ce rapport de l’Université du Surrey met en lumière certains problèmes critiques qui doivent être hiérarchisés et traités afin de garantir la protection de tous les actifs numériques contre toute attaque par un ordinateur quantique. Le risque de ce type d’attaque est un problème mondial car la numérisation massive de presque tous les aspects de notre société est déjà en cours et plusieurs gouvernements envisagent de lancer leur monnaie numérique nationale. Le monde a besoin de technologies de cryptage plus solides et plus simples pour contrer les attaques majeures observées tous les jours actuellement, et les attaques quantiques de demain. Nous nous félicitons de cette étude qui décrit avec précision les éléments que tous les détenteurs d’actifs numériques doivent prendre en compte pour atténuer ces menaces cryptographiques.»

  • Arqit publiera sa réponse au rapport de l’Université du Surrey lundi 26 juillet; elle pourra être consultée sur le site web www.arqit.uk/investors

À propos des chercheurs:
Stephen Holmes
est chef de produit chez Arqit. Il possède 30 ans d’expérience de l’informatique, notamment en tant que directeur technique, consultant, responsable architecture d’entreprise et responsable de l’innovation de rupture. Il a effectué ses recherches de doctorat en cryptographie post-quantique appliquée à la blockchain à l’Université du Surrey. Stephen Holmes possède également une vaste expérience de la commercialisation des technologies de rupture et a travaillé dans les laboratoires d’IBM et de Hewlett Packard. Il a été co-fondateur et directeur technique de Virtusa Xlabs. Il est titulaire d’un MBA en commercialisation de produits et services innovants. Passionné par la création de systèmes sécurisés et la protection de la confidentialité, il a écrit de nombreux articles et ouvrages sur la sécurité, la confidentialité et les technologies quantiques. Il représente le Royaume-Uni en tant qu’expert en systèmes de chaînes de blocs ISO / tc307 et DLT.

La professeure Liqun Chen a rejoint le département d’informatique de l’Université du Surrey en 2016 en qualité de professeure en systèmes sécurisés. Avant cette nomination, elle était chercheuse scientifique principale pour le laboratoire Hewlett Packard à Bristol (Royaume-Uni), depuis 1997. Précédemment, elle avait travaillé à la Royal Holloway (Université de Londres) et à l’Université d’Oxford. Ses domaines de recherche sont la cryptographie appliquée, l’informatique sécurisée et la sécurité des réseaux.

-fin-

À propos d’Arqit Limited:
Arqit Limited («Arqit») fournit une plateforme en tant que service (PaaS) de cryptage quantique qui protège les liens de communication de tout dispositif en réseau contre les formes actuelles et futures de cyberattaques, même celles provenant d'un ordinateur quantique. Baptisé QuantumCloud™, le produit d’Arqit permet à tout dispositif de télécharger un agent logiciel léger de moins de 200 lignes de code, capable de créer des clés en partenariat avec n’importe quel autre dispositif. Sécurisées au point de vue informatique, ces clés existent uniquement à partir du moment où elles sont nécessaires et ne peuvent être connues par des tiers. QuantumCloud™ peut créer des volumes illimités de clés dans des groupes de toute taille, et peut réguler l’entrée et la sortie sécurisées de tout dispositif dans un groupe. Le marché potentiel est constitué par l’ensemble des dispositifs connectés. Le lancement de QuantumCloudTM 1.0 pour le premier groupe de clients aura lieu au second semestre 2021, des contrats pour une valeur de 130 millions de dollars étant déjà conclus*.

* À la date de publication.

Le 12 mai 2021, Arqit a signé un accord définitif de fusion avec Centricus Acquisition Corp (NASDAQ: CENHU, CENH, CENHUW), une société d’acquisition à vocation spécifique, en vertu duquel Arqit deviendra une société cotée au NASDAQ sous le nom d’Arqit Quantum Inc.

Informations complémentaires
Le présent communiqué concerne la proposition de transaction entre Arqit Limited («Arqit») et Centricus Acquisition Corp. («Centricus») et Arqit Quantum Inc. («Pubco»), une société de portefeuille récemment constituée aux Îles Caïmans. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d'achat de titres, ou la sollicitation d’un vote ou d’une approbation, et aucun titre ne saurait être vendu dans une juridiction où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant qu’elle ne soit d’abord enregistrée ou agréée conformément à la législation sur les valeurs mobilières de la juridiction concernée. Relativement à ladite proposition de transaction, Pubco a déposé auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et boursières («SEC») une déclaration d’enregistrement sur formulaire F-4, contenant une sollicitation de procurations de Centricus en lien avec la sollicitation de procurations de Centricus aux fins du vote des actionnaires de Centricus sur la proposition de transaction et d’autres sujets qui peuvent être décrits dans la déclaration d'enregistrement. Pubco et Centricus projettent en outre de déposer d’autres documents auprès de la SEC relatifs à la proposition de transaction, et une sollicitation de procurations /un prospectus sera envoyé(e) à tous les porteurs d’actions ordinaires de Classe A de Centricus. AVANT DE PRENDRE UNE DÉCISION DE VOTE OU D’INVESTISSEMENT, LES INVESTISSEURS ET LES PORTEURS DE TITRES SONT INVITÉS À LIRE LE FORMULAIRE F-4 ET LA SOLLICITATION DE PROCURATION / LE PROSPECTUS RELATIF À LA PROPOSITION DE TRANSACTION ET TOUT AUTRE DOCUMENT CONNEXE DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA SEC EN RAPPORT AVEC LA PROPOSITION DE TRANSACTION, UNE FOIS QU’ILS SERONT DISPONIBLES, CAR ILS CONTIENDRONT DES INFORMATIONS IMPORTANTES AU SUJET DE LA PROPOSITION DE TRANSACTION. La sollicitation de procuration /le prospectus, ainsi que les autres dossiers contenant des informations à propos d’Arqit et de Centricus, seront disponibles gratuitement sur le site web de la SEC (http://www.sec.gov). Des exemplaires de la sollicitation de procuration /du prospectus sont également disponibles gratuitement sur le site web d’Arqit à l’adresse www.arqit.uk, ou sur demande écrite adressée à: Centricus Acquisition Corp., PO Box 309, Ugland House, Grand Cayman, KY1- 1104, Îles Caïmans.

Participants aux sollicitations
Arqit, Centricus et certains de leurs directeurs respectifs, les responsables exécutifs et d’autres membres de la direction et employés peuvent, en conformité avec la réglementation de la SEC, être considérés comme des participants à la sollicitation de procurations des actionnaires de Centricus en lien avec la proposition de transaction. Des informations relatives aux directeurs et aux responsables exécutifs de Centricus et aux titres de Centricus qu’ils détiennent, seront incluses dans la déclaration de procuration/le prospectus, une fois disponible. Des informations complémentaires relatives aux participants à la sollicitation de procurations et à la description de leurs intérêts directs et indirects seront incluses dans la déclaration de procuration/le prospectus, une fois disponible. Les actionnaires, investisseurs potentiels et autres personnes intéressées sont invités à lire attentivement la sollicitation de procuration/le prospectus, une fois disponible, avant de prendre toute décision de vote ou de placement. Des exemplaires de ces documents sont disponibles gratuitement auprès des sources susmentionnées.

Ni offre ni sollicitation
Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat de titres, ni une sollicitation de vote ou d’approbation, et aucun titre ne saurait être vendu dans une juridiction où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant qu’elle ne soit d’abord enregistrée ou agréée conformément à la législation sur les valeurs mobilières de la juridiction concernée. Toute offre de titres sera exclusivement réalisée moyennant un prospectus satisfaisant aux conditions visées à la section 10 du Securities Act, sauf dispense valide.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs reposent sur les attentes et points de vue d’Arqit et de Centricus à l’égard d’événements futurs et comportent des risques et incertitudes susceptibles de causer un écart substantiel entre les résultats réels et les attentes actuelles. Ces facteurs sont difficiles à prédire avec précision et peuvent échapper au contrôle d’Arqit et de Centricus. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse ou ailleurs ne sont valables qu’à la date où ils sont formulés. De nouvelles incertitudes et de nouveaux risques apparaissent de temps à autre et Arqit et Centricus ne sont pas en mesure de prédire ces événements ni l’impact qu’ils pourraient avoir sur Arqit et Centricus. Sauf dans les cas prévus par la loi, Arqit et Centricus rejettent toute obligation de mise à jour ou de révision des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse ou ailleurs après la date de publication. Considérant ces risques et incertitudes, les investisseurs doivent garder à l’esprit que les résultats, événements et développements mentionnés dans les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse pourraient ne pas se produire. Parmi les facteurs d’incertitude et de risques susceptibles d’affecter la performance future d’Arqit et de Centricus et de provoquer un écart entre les résultats réels et ceux contenus dans les énoncés prospectifs du présent communiqué figurent, entre autres: (i) le risque que le regroupement des entreprises ne soit pas finalisé ou pas finalisé dans les délais, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le cours des titres de Centricus, (ii) le risque que le regroupement des entreprises ne soit pas finalisé avant la date d’échéance prévue par Centricus pour le regroupement des entreprises et l’incapacité potentielle d’obtenir une reconduction de la date d’échéance du regroupement des entreprises à la demande éventuelle de Centricus, (iii) l’incapacité de satisfaire aux conditions de l’exécution du regroupement des entreprises, y compris l’approbation de l’Accord de regroupement des entreprises par les actionnaires de Centricus et le règlement du montant minimum à déposer sur le compte de fiducie à la suite de tout rachat par les actionnaires publics de Centricus, (iv) l’absence d'évaluation indépendante pour déterminer si le regroupement des entreprises doit être exécuté ou non, (v) tout événement, changement ou autre circonstance susceptible de provoquer la résiliation de l’Accord de regroupement des entreprises, (vi) l’effet de l'annonce ou de l’attente du regroupement des entreprise sur les relations commerciales, les résultats d’exploitation et sur les activités de la Société en général, (vii) les risques que le regroupement des entreprises n’interfère avec les plans et opérations actuels de la Société, (viii) l’issue de toute procédure judiciaire pouvant être engagée contre la Société ou contre Centricus en rapport avec l’Accord de regroupement des entreprises ou le regroupement des entreprises, (ix) la capacité de maintenir la cotation des titres de Centricus sur une Bourse nationale de valeurs mobilières, (x) les changements dans les secteurs concurrentiels et réglementés dans lesquels la Société est active, les variations dans la performance opérationnelle des concurrents, les changements dans la législation et la réglementation affectant l’activité de la Société et les changements dans la structure fusionnée du capital, (xi) la capacité de déployer des plans commerciaux, des prévisions et autres attentes après l’exécution du regroupement des entreprises, et de repérer et saisir des opportunités supplémentaires, (xii) l’incapacité potentielle de la Société à convertir son portefeuille de projets et d’ordres en recettes, (xiii) l’incapacité potentielle de la Société à concrétiser la fourniture de sa technologie opérationnelle, qui est encore en développement, (xiv) le retard potentiel du lancement commercial des produits de la Société, (xv) le risque d’interruption ou de panne du système de technologie de l’information et de la communication de la Société, et (xvi) la force exécutoire de la propriété intellectuelle de la Société.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Relations avec les médias:
Arqit:
Julie Moon
Tél.: +44 7825 503 950
E-mail: Julie.moon@arqit.uk

SEC Newgate:
arqit@secnewgate.co.uk

Relations avec les investisseurs:
Gateway: arqit@gatewayir.com

Contacts

Relations avec les médias:
Arqit:
Julie Moon
Tél.: +44 7825 503 950
E-mail: Julie.moon@arqit.uk

SEC Newgate:
arqit@secnewgate.co.uk

Relations avec les investisseurs:
Gateway: arqit@gatewayir.com