VerkaziaMC (cyclosporine à 0,1 %) est désormais couvert par le régime public du Nouveau-Brunswick pour traiter la kératoconjonctivite vernale grave

TORONTO--()--Santen Canada Inc., filiale de Santen Pharmaceutical Co., Ltd. (« Santen »), société internationale œuvrant exclusivement dans le domaine de l’ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui que Verkazia (émulsion ophtalmique topique de cyclosporine, 0,1 % p/v) en gouttes ophtalmiques est désormais remboursé par le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick dans le cadre des Prestations sous autorisation spéciale afin de traiter la kératoconjonctivite vernale (KCV) grave de patients admissibles en vertu d’un ensemble de critères cliniques.

Verkazia a été approuvé en 2018 par Santé Canada afin de traiter la KCV grave chez les enfants de âgés de 4 ans jusqu’à l’adolescence1.

« Santen est ravie que Verkazia soit remboursé aux patients qui vivent avec la KCV grave au Nouveau-Brunswick, lorsque ceux-ci répondent aux critères précis des Prestations sous autorisation spéciale, déclare Carol Stiff, dirigeante de Santen Canada Inc. En tant qu’entreprise qui se consacre à l’ophtalmologie, nous faisons notre possible pour limiter, à l’échelle mondiale, les pertes d’opportunités sociales et économiques causées par les affections oculaires et nous espérons que cette décision contribuera à étendre l’accès de cette population canadienne mal desservie. » Santen Canada poursuit ses discussions avec les autres provinces, les territoires et les organisations fédérales relativement à l’inscription de Verkazia dans le cadre de leurs programmes d’assurance médicaments publics.

À propos de la KCV

La KCV est une affection oculaire allergique rare et récurrente qui touche plus fréquemment les enfants et les adolescents. Elle cause une inflammation grave de la surface oculaire. Les principaux symptômes de la KCV – photophobie, larmoiement, démangeaisons et écoulement de mucus – peuvent empêcher les personnes atteintes de mener leurs activités quotidiennes2,3,4. Environ un tiers des cas de KCV sont considérés comme graves et, sans traitement adéquat, ils peuvent entraîner des ulcères cornéens, voire une perte de vision5.

À propos de Verkazia

Verkazia, émulsion ophtalmique topique de cyclosporine à 0,1 %, est indiqué pour le traitement de la KCV grave chez les enfants de 4 ans jusqu’à l’adolescence1. La fréquence de traitement recommandée approuvée par Santé Canada est 1 goutte de Verkazia 4 fois par jour (matin, midi, après-midi et soir) dans chaque œil touché. Le traitement doit cesser si aucune atténuation des signes et symptômes de KCV n’est observée. Il peut être poursuivi en utilisant la dose recommandée ou en diminuant la dose à 1 goutte 2 fois par jour une fois les signes et symptômes atténués adéquatement. Le traitement doit cesser une fois les signes et symptômes disparus et recommencer le traitement si ceux-ci réapparaissent.

À propos de Santen

En tant qu’entreprise spécialisée en ophtalmologie, Santen effectue de la recherche et du développement. Elle met en marché et vend également des produits pharmaceutiques, des produits en vente libre et des appareils médicaux. Leader du marché pour les produits pharmaceutiques ophtalmiques sur ordonnance au Japon, Santen contribue désormais aux soins de patients dans plus de 60 pays. Grâce à ses connaissances scientifiques et ses compétences organisationnelles accumulées pendant près de 130 ans, l’entreprise fournit des produits et des services qui améliorent le bien-être des patients et de leurs proches, ainsi que celui de la société, par voie de conséquence. Pour en savoir plus, visitez les sites Web de Santen www.santencanada.ca et www.santenusa.com (siège social nord-américain).

1 Santen Incorporated. Monographie de produit de VerkaziaMC (émulsion ophtalmique topique de cyclosporine, 0,1 % p/v), 21 décembre 2018.
2 Kumar, S. « Vernal keratoconjunctivitis: a major review », Acta Ophthalmol 2009;87:133-147.
3 Leonardi, A. « Management of vernal keratoconjunctivitis », Ophthalmol Ther. 2013;2:73e88.
4 Sacchetti, M., et al. « Development and testing of quality of life in children with vernal keratoconjunctivitis questionnaire », Am J Ophthalmol 2007;144:557-563.
5 Bremond-Gignac, D., et al. « Prevalence of vernal keratoconjunctivitis: a rare disease? », Br J Ophthalmol 2008;92:1097-1102.

Contacts

Steve Kelly
Communications d’entreprise
Santen, Inc.
steven.kelly@santen.com
+1-510-882-6600

Release Summary

Verkazia Reimbursement for New Brunswick

Contacts

Steve Kelly
Communications d’entreprise
Santen, Inc.
steven.kelly@santen.com
+1-510-882-6600