La Fondation 221b de Sherlock Biosciences permet un accès mondial aux diagnostics du COVID-19 avec jusqu’à 10 millions de tests par mois

Les multiples partenariats garantissent le déploiement sur le lieu des soins de kits CRISPR à haut débit pour le diagnostic du COVID-19 partout dans le monde

BOSTON--()--La Fondation 221b, une organisation à but non lucratif créée par Sherlock Biosciences pour lutter contre la pandémie mondiale de COVID-19 tout en promouvant une représentation diversifiée dans les disciplines STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), a annoncé aujourd’hui que ses partenariats vont permettre d'augmenter la capacité de fabrication de diagnostics du COVID-19 qui atteindra 10 millions de tests par mois d’ici la fin de l’année. Grâce à plusieurs accords de licence passés cette année avec diverses organisations, comme ALBOT Technologies, Cooper International, LogicInk, Rokline, United PPE et binx health, la Fondation 221b a rendu possibles des activités de fabrication et de distribution mondiale aux États-Unis, aux Émirats arabes unis, en Inde et à Singapour, et la Fondation est en pourparlers pour s’étendre au-delà de ces zones géographiques afin d’améliorer l’accès du monde entier à ces solutions de diagnostic vitales.

La Fondation 221b a été fondée pour aider à lutter contre la pandémie mondiale de COVID-19 en permettant l’accès à la propriété intellectuelle associée à la technologie SHERLOCK™ basée sur CRISPR de l’entreprise. Le produit des ventes à des tiers des produits SHERLOCK CRISPR COVID-19 a permis de soutenir des programmes promouvant la diversité raciale et de genre dans les disciplines STEM, notamment les programmes HMS MEDscience, Scratch et The Akilah Institute.

« Tandis que le monde se mobilisait pour répondre à la pandémie de COVID-19, notre mission nous a incités à faire partie de la solution mondiale. La Fondation 221b constitue l’une de nos réponses les plus importantes, à savoir un modèle d’innovation ouverte pour proposer notre actif CRISPR IP complet afin d’accélérer la fin de la pandémie », a déclaré Rahul Dhanda, co-fondateur, président et chef de la direction de Sherlock Biosciences. « Depuis le lancement de la Fondation, nous avons permis une variété de cas d’utilisation allant du lieu des soins aux centres de test stratégiques au Népal, jusqu’aux environnements cliniques les plus automatisés. Nous sommes honorés de répondre à ce besoin mondial tout en promouvant des programmes qui soutiennent la diversité raciale et de genre dans les disciplines STEM, une étape vitale pour garantir que notre secteur reflète bien les communautés qu’elle dessert dans le monde. »

Depuis qu’elle a reçu l’autorisation d’utilisation d’urgence (Emergency Use Authorization, EUA) de la Food and Drug Administration des États-Unis en mai 2020 pour son kit Sherlock™ CRISPR SARS-CoV-2 – la première utilisation autorisée par la FDA de la technologie CRISPR – la Fondation 221b a continué à accroître l’accès à la technologie grâce à des partenariats dans le monde entier.

« Depuis le lancement de la Fondation 221b, nous avons continué à augmenter les flux de travail de la plateforme pour proposer une solution à haut débit, peu onéreuse et incroyablement précise aux patients du monde entier, tout en faisant progresser le domaine des diagnostics CRISPR avec des innovations basées sur notre découverte de nouvelles enzymes Cas afin de permettre des tests multiplexes entièrement intégrés et en temps réel », a déclaré William J. Blake, Ph.D., directeur de la technologie chez Sherlock Biosciences. « Nos tests et ceux de nos partenaires sont très efficaces pour détecter de nouveaux variants hautement transmissibles du COVID-19, ce qui fait d’eux une solution puissante à cette crise mondiale de santé publique. »

Pour en savoir plus sur les opportunités d’octroi de licence ou sur notre méthode CRISPR SARS-CoV-2, contactez-nous directement à l’adresse sales@sherlock.bio ou lisez notre Livre blanc ici.

À propos de la Fondation 221b
La Fondation 221b a été fondée avec pour double mission d’aider à l’éradication du COVID-19 et de favoriser la diversité raciale et de genre dans les disciplines STEM. En fournissant un soutien et une propriété intellectuelle qui permettent aux entités à but non lucratif et à but lucratif de développer des tests de diagnostic basés sur la technologie CRISPR, la Fondation 221b vise à apporter son aide dans la lutte contre la pandémie mondiale de COVID-19 tout en favorisant l’accès et la diversité dans les secteurs relevant des disciplines STEM. Dirigée par des experts de l’industrie dans les domaines des tests de diagnostic, des disciplines STEM et de la diversité, la Fondation 221b promeut un monde où les progrès de la technologie CRISPR alimenteront les innovations qui permettront de mettre fin à la pandémie de COVID-19. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : 221bfoundation.org.

À propos de Sherlock Biosciences
Sherlock Biosciences se consacre à fournir un accès mondial aux tests les plus simples et les plus précis pour permettre aux personnes de contrôler leurs propres soins de santé. Grâce à ses plateformes Engineering Biology, la société développe les applications SHERLOCK™, une méthode basée sur la technologie CRISPR pour la « détection intelligente des amplicons », et INSPECTR™, une plateforme de diagnostic moléculaire basée sur la biologie synthétique et n’utilisant pas d’instrument. SHERLOCK et INSPECTR peuvent être utilisés dans pratiquement n’importe quel environnement sans instrumentation complexe, ouvrant ainsi un large éventail d’applications potentielles dans des domaines comme l’oncologie de précision, l’identification des infections, la sécurité alimentaire, les tests à domicile et la détection des maladies sur le terrain. En 2020, la société a marqué l’histoire avec la première utilisation autorisée par la FDA de la technologie CRISPR. Pour en savoir plus, rendez-vous sur Sherlock.bio.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Katie Engleman, 1AB
katie@1abmedia.com

Contacts

Katie Engleman, 1AB
katie@1abmedia.com