Soixante-dix milles membres du personnel hospitalier de l'Ontario entament la négociation de leur convention collective sous la menace d’un plafond salarial injuste imposé par le gouvernement de Doug Ford.

Le CSHO-SCFP et les Travailleurs de la santé affiliés à l’UIES tiendront une conférence de presse avec le personnel hospitalier de première ligne, le 14 juin à 11 h 00.

--()--Lundi, les travailleurs du secteur hospitalier de première ligne participeront à une conférence de presse pour parler de l'impact que la pandémie de COVID-19 a eu sur eux, du soutien en matière de santé mentale dont ils ont besoin au lendemain de cette pandémie, de leurs réflexions sur la possibilité de quitter leur profession et de la façon dont le Projet de loi 124 du gouvernement Ford leur rendra les choses encore plus difficiles.

Ce sont les quelques 70 000 travailleurs du secteur hospitalier de l'Ontario qui se sont occupés des Ontariens pendant la pandémie de COVID-19 et dont les pourparlers contractuels avec la province doivent commencer le 21 juin. Leurs syndicats, à savoir le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) par l'intermédiaire de sa division hospitalière, le Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario (CSHO/SCFP) et les Travailleurs de la santé affiliés à l’UIES ont formé une alliance unique. Ils négocieront avec l'Association des hôpitaux de l’Ontario dans le cadre d'un processus conjoint dès le début de la négociation centrale, une première pour les deux syndicats.

Malgré les sacrifices consentis par les travailleurs du secteur hospitalier pendant la pandémie, les négociations de cette main-d'œuvre majoritairement féminine sont entravées par le régime injuste de plafonnement des salaires du gouvernement Ford, le Projet de loi 124, qui, si l’on tient compte de l'inflation, les condamne effectivement à une réduction de salaire et ne les récompense pas pour leur dévouement farouche envers leurs patients, affirment le CSHO/SCFP et les Travailleurs de la santé affiliés à l’UIES. Le plafond salarial comprend également les avantages sociaux, ce qui limitera la capacité de ces travailleurs à négocier des augmentations indispensables pour les services de soutien en santé mentale, comme la psychothérapie et le counseling en matière de stress post-traumatique.

Les syndicats tiendront une conférence de presse virtuelle (https://us06web.zoom.us/j/84758671530) le 14 juin à 11 h 00 pour parler de l’état d’être du personnel hospitalier avant la négociation de la convention collective et pour souligner le début de l’intensification des manifestations visant à dénoncer la dissonance entre ce que le gouvernement conservateur de Doug Ford dit des travailleurs de la santé et comment il les traite en pratique.

QUI :

 

Sharleen Stewart, présidente des Travailleurs de la santé affiliés à l’UIES

 

Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO/SCFP)

 

Le personnel hospitalier de première ligne du SCFP et de l’UIES

 

 

QUOI :

 

Soixante-dix milles membres du personnel hospitalier représentés par l’UIES et le SCFP visés par la législation sur le plafonnement des salaires antérieure à la COVID entament des pourparlers contractuels centraux après 16 mois de travail en temps de pandémie.

 

:

 

Conférence de presse virtuelle, lien ZOOM https://us06web.zoom.us/j/84758671530.

 

 

QUAND :

 

Le lundi 14 juin 2021 – 11 h 00.

 

Contacts

Stella Yeadon
Communications, SCFP
416-559-9300
syeadon@cupe.ca

Corey Johnson
Communications, Travailleurs de la santé affiliés à l’UIES
416-529-8909
c.johnson@seiuhealthcare.ca

Contacts

Stella Yeadon
Communications, SCFP
416-559-9300
syeadon@cupe.ca

Corey Johnson
Communications, Travailleurs de la santé affiliés à l’UIES
416-529-8909
c.johnson@seiuhealthcare.ca