L'analyse primaire positive de l'étude OPTIC de phase 2 sur le ponatinib (Iclusig®) dans la leucémie myéloïde chronique (LMC-PC) sera présentée lors de la réunion annuelle de l'ASCO en 2021

- L'étude OPTIC évaluant les schémas posologiques du ponatinib en fonction de la réponse chez les patients atteints de LMC-PC résistante a atteint le critère principal, confirmant le profil risques-avantages optimal obtenu avec une dose initiale de 45 mg/jour réduite à 15 mg/jour selon la réponse.

WILMINGTON, Del.--()--Incyte (Nasdaq : INCY) a annoncé aujourd'hui que les données de l'analyse primaire de l'essai de Phase 2 OPTIC (Optimizing Ponatinib Treatment In CML) seront présentées au cours d'une session orale (résumé n° 7000) lors du congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui se tiendra virtuellement du 4 au 8 juin 2021. L'essai OPTIC, une étude en cours randomisée et ouverte qui évalue de manière prospective les schémas posologiques du ponatinib selon la réponse (Iclusig®) sur une série de trois doses de départ (45mg, 30mg, 15mg) suivies d'une réduction de la dose à 15mg dans le but d'optimiser l'efficacité et la sécurité chez les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC-PC) en phase chronique qui sont résistants à un traitement antérieur par inhibiteur de tyrosine kinase (ITK), a satisfait son critère d'évaluation principal.

L'essai, sponsorisé par Takeda et cofinancé par Incyte, a évalué le traitement chez des patients présentant une résistance à la maladie, avec et sans mutations. Les résultats montrent que le profil avantages-risques optimal du ponatinib chez les patients atteints de LMC-PC a été satisfait avec une dose initiale de 45 mg/jour, et selon la réponse (obtention de ≤ 1 % de BCR-ABL1IS), une réduction de la dose à 15mg/jour. Les résultats indiquent également un profil de sécurité cliniquement gérable pour le ponatinib. Les données de l'analyse intermédiaire OPTIC (date limite fixée en juillet 2019), qui a évalué 216 patients avec un suivi médian de 21 mois, ont été fournies précédemment. L'analyse principale (date limite fixée en mai 2020) a évalué 283 patients avec un suivi médian de 32 mois. Tous les patients de l'essai OPTIC pouvaient être évalués pour satisfaire le critère d'évaluation principal au moment de cette analyse.

« L'analyse principale d'OPTIC consolide la réponse positive réalisable avec le ponatinib chez les patients répondant aux critères et atteints de LMC-PC, ainsi que la capacité des schémas thérapeutiques basés sur la réponse à maximiser l'efficacité, tout en maintenant un profil de sécurité gérable », a déclaré Luca Marini, M.D., vice-président régional, responsable des affaires médicales européennes chez Incyte. « L'étude OPTIC apporte une preuve supplémentaire de l'optimisation de la posologie du ponatinib et renforce son rôle d'option thérapeutique significative pour les patients ».

Les principales conclusions de l'analyse principale OPTIC sont les suivantes :

  • Les taux maximaux de ≤ 1 % de BCR-ABL1IS à 12 mois, le critère d'évaluation principal, ont été atteints dans la cohorte de dose initiale de 45mg/jour (44,1 %), et 73,3 % des patients de cette cohorte ont maintenu le taux de réponse avec la réduction de la dose à 15mg/jour. Les cohortes recevant la dose initiale de 30 mg/jour et de 15 mg/jour ont également démontré l'avantage (29,0 % et 23,1 % ≤ 1% de BCR-ABL1IS à 12 mois, respectivement), en particulier chez les patients présentant une maladie moins résistante et une mutation T315I.
  • Des résultats positifs en termes de survie ont été estimés dans les trois bras, avec une probabilité de survie globale (SG) à 36 mois de 89,3 % prévue dans la cohorte recevant la dose initiale de 45 mg et une survie sans progression (SSP) de 73,3 % prévue dans cette même cohorte.
    • Cela indique que la stratégie de réduction de la dose n'a pas eu d'incidence sur la SG, indépendamment de la résistance antérieure aux ITK de deuxième génération ou de la présence de mutations BCR-ABL1.
  • Les taux d'événements thrombotiques artériels observés au moment de l'analyse principale (6 % au total et 9,6 % dans la cohorte de la dose initiale de 45 mg) indiquent un profil de sécurité cliniquement gérable.
  • Les données de sécurité sont les suivantes :
    • Parmi tous les participants à l'étude (n=283), les effets indésirables liés au traitement (TEAE) de grade 3 ou plus les plus fréquents présentaient la thrombocytopénie (27 %), la neutropénie (17 %) et l'anémie (7 %).
    • Les évènements thrombotiques artériels signalés atteignaient 10 %, 5 % et 3 % pour les cohortes de doses initiales de 45 mg, 30 mg et 15 mg/jour, respectivement. Les effets indésirables de grade 3 ou plus atteignaient 5 %, 5 % et 3 % pour les cohortes de doses initiales de 45 mg, 30 mg et 15 mg/jour, respectivement.
    • Les évènements thrombotiques artériels sévères signalés atteignaient 4 %, 4 % et 3 % pour les cohortes de doses initiales de 45 mg, 30 mg et 15 mg/jour, respectivement. Il y a eu quatre décès liés aux effets indésirables (deux morts subites et deux pneumonies).

« En tant que médecin, je me réjouis de voir les résultats de l'étude OPTIC qui évalue des patients atteints de LMC-PC résistante, nécessitant des options supplémentaires pour optimiser leurs résultats », a déclaré le Dr Gianantonio Rosti, M.D., Istituto Romagnolo per lo Studio dei Tumori "Dino Amadori" (IRST S.r.l.) Istituto di Ricovero e Cura a Carattere Scientifico. « Il est encourageant de constater le profil avantages-risques positif que l'on peut obtenir avec le ponatinib en utilisant un schéma posologique basé sur la réponse, avec une efficacité confirmée tout en gérant le risque d'évènements thrombotiques artériels ».

Incyte détient la licence exclusive de Takeda Pharmaceuticals International AG pour commercialiser le ponatinib dans l'Union européenne et dans 29 autres pays, notamment en Suisse, au Royaume-Uni, en Norvège, en Turquie, en Israël et en Russie. Iclusig est commercialisé aux États-Unis par Millennium Pharmaceuticals, Inc., une filiale détenue en exclusivité par Takeda Pharmaceutical Company Limited.

À propos de l'essai OPTIC

OPTIC (Optimizing Ponatinib Treatment In CML) est un essai de Phase 2 randomisé et à doses variables conçu pour évaluer trois doses initiales (15 mg, 30 mg, 45 mg) de ponatinib chez des patients atteints de leucémie myéloïde chronique résistante en phase chronique (LMC-PC) ou ayant des antécédents documentés de présence de la mutation T315I après avoir reçu une série d'inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK). Une réduction de la dose au moment de la réponse a eu lieu conformément au protocole de l'étude. L'essai devrait permettre de déterminer l'utilisation optimale du ponatinib chez ces patients. Le critère d'évaluation principal de l'essai est atteint à 12 mois avec un taux de BCR-ABL1 ≤ 1 %. Au total, 283 patients ont été recrutés dans des sites cliniques du monde entier. La réduction de la dose au moment de la réponse a eu lieu conformément au protocole de l'étude.

Pour de plus amples informations sur l'étude OPTIC, veuillez consulter le site https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02467270.

À propos de la LMC

La LMC - une tumeur maligne rare - est l'un des quatre principaux types de leucémie ; elle est le résultat d'une mutation génétique survenue dans les versions précoces et immatures des cellules myéloïdes, qui produisent les globules rouges, les plaquettes et la plupart des types de globules blancs. Ensuite, il se forme un gène anormal, appelé BCR-ABL1, qui va transformer la cellule endommagée en une cellule de LMC. La LMC évolue généralement lentement, mais elle peut développer une leucémie aiguë à croissance rapide, difficile à traiter.

À propos des comprimés de ponatinib (Iclusig®)

Le ponatinib (Iclusig®) cible non seulement le BCR-ABL natif, mais aussi ses isoformes porteurs de mutations conférant la résistance au traitement, notamment la mutation T315I, qui a été associée à la résistance à d'autres IKT approuvés.

Dans l'UE, Iclusig est approuvé pour le traitement des patients adultes atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) en phase chronique, en phase accélérée ou en phase blastique, qui sont résistants au dasatinib ou au nilotinib, qui sont intolérants au dasatinib ou au nilotinib et pour lesquels un traitement ultérieur par imatinib n'est pas jugé adéquat cliniquement ; ou qui présentent la mutation T315I, ou le traitement des patients adultes atteints de leucémie lymphoblastique aiguë à chromosome Philadelphie positif (LLA Ph+) qui sont résistants au dasatinib, qui sont intolérants au dasatinib et pour lesquels un traitement ultérieur par l'imatinib n'est pas jugé adéquat cliniquement, ou qui présentent la mutation T315I.

Cliquez ici pour afficher le résumé des caractéristiques du médicament Iclusig EU.

Incyte détient une licence exclusive de Takeda Pharmaceuticals International AG pour commercialiser le ponatinib dans l'Union européenne et dans 29 autres pays, notamment en Suisse, au Royaume-Uni, en Norvège, en Turquie, en Israël et en Russie. Iclusig est commercialisé aux États-Unis par Millennium Pharmaceuticals, Inc, une filiale détenue en exclusivité par Takeda Pharmaceutical Company Limited.

À propos d'Incyte

Incyte est une société biopharmaceutique mondiale basée à Wilmington, dans le Delaware, dont l'objectif est de trouver des solutions pour répondre à des besoins médicaux graves non satisfaits par le biais de la découverte, du développement et de la commercialisation de produits thérapeutiques exclusifs. Pour de plus amples informations sur Incyte, veuillez consulter le site Incyte.com et suivez @Incyte.

Énoncés prospectifs

À l'exception des informations historiques mentionnées dans le présent document, les sujets abordés dans ce communiqué de presse, notamment les déclarations concernant la présentation des données du programme de développement clinique en cours effectué par la Société pour le ponatinib et le programme de leucémie myéloïde chronique de la Société en général, son pipeline de développement clinique et la possibilité de savoir si, et à quel moment, le ponatinib ou tout composé en développement sera approuvé, ou commercialement disponible pour une utilisation aux États-Unis ou ailleurs pour le programme de leucémie myéloïde chronique en général ou toute autre indication, ses plans de présentation pour le prochain congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) en 2021 et son objectif visant à améliorer la vie des patients, contiennent des prévisions, des estimations et d'autres déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives sont fondées sur les attentes actuelles de la Société et sont soumises à des risques et des incertitudes pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement, notamment les développements imprévus et les risques liés aux raisons suivantes : retards imprévus ; poursuite de la recherche et du développement et résultats des essais cliniques pouvant s'avérer infructueux ou insuffisants pour répondre aux normes réglementaires applicables ou pour justifier la poursuite du développement ; capacité de recruter un nombre suffisant de sujets dans les essais cliniques et capacité de recruter des sujets conformément aux calendriers prévus ; effets de la pandémie de COVID-19 et mesures prises pour faire face à la pandémie dans les essais cliniques, sur la chaîne d'approvisionnement et auprès des autres fournisseurs tiers de la Société et sur les activités de développement et de découverte ; décisions prises par la FDA ; dépendance de la Société concernant ses relations avec ses partenaires de collaboration ; efficacité ou innocuité des produits de la Société ; acceptation des produits de la Société sur le marché ; concurrence sur le marché ; exigences en matière de vente, de marketing, de fabrication et de distribution ; dépenses plus importantes que prévu ; et autres risques détaillés de temps en temps dans les rapports de la Société déposés auprès de la Securities and Exchange Commission, notamment son rapport annuel pour l'exercice clos au 31 décembre 2020 et le rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour le trimestre clos au 31 mars 2021. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Médias
Ela Zawislak
+41 21 581 5200
ezawislak@incyte.com

Rachael Remaly Franco
+41 21 581 5203
rremalyfranco@incyte.com

Investisseurs
Christine Chiou
+1 302 274 4773
cchiou@incyte.com

Contacts

Médias
Ela Zawislak
+41 21 581 5200
ezawislak@incyte.com

Rachael Remaly Franco
+41 21 581 5203
rremalyfranco@incyte.com

Investisseurs
Christine Chiou
+1 302 274 4773
cchiou@incyte.com