Le programme conjoint de recherche de l’Union européenne sur les maladies neurodégénératives (JPND) lance son appel à projets 2021

PARIS--()--Le JPND invite les équipes de recherche multinationales à soumettre dès à présent leurs projets dans le cadre de son nouvel appel : identifier, mesurer et comprendre les atteintes physiologiques précoces pouvant être liées au développement des maladies neurodégénératives. Ces projets ambitieux, innovants et pluridisciplinaires permettront ainsi l’élaboration de nouveaux outils diagnostiques et thérapeutiques.

Les maladies neurodégénératives sont des pathologies invalidantes, pour la plupart incurables, et fortement corrélées à l’âge. Dans le monde, on estime à 47 millions le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles associés. Ce chiffre double tous les 20 ans, au fur et à mesure que la population vieillit. Le fait que les maladies neurodégénératives soient généralement diagnostiquées à un stade avancé, quand l’intégrité du tissu nerveux est déjà compromise, freine considérablement l’élaboration de traitements efficaces.

Nous savons que des troubles physiologiques précoces, encore mal définis, apparaissent avant même les symptômes typiques de la maladie. Ces altérations incluent notamment des troubles du sommeil, de l’odorat, de l’audition, de la vue, ainsi que des facteurs métaboliques et de l'engagement social. Il est donc possible d’utiliser l’ensemble de ces signes comme des indicateurs précoces de la maladie et, dans la plupart des cas, de les repérer au cours de la vie quotidienne des individus. L’identification des circuits et des mécanismes moléculaires affectés représente donc une cible prometteuse pour la prise en charge précoce des maladies neurodégénératives.

Le professeur Philippe Amouyel, Président du Conseil d’Administration du JPND, précise que : « Lun des principaux problèmes des maladies neurodégénératives est quelles se développent de manière sournoise à un niveau sub-clinique, parfois pendant des années avant que napparaissent les premiers symptômes. Bien souvent, les cliniciens constatent, à posteriori, quune perturbation des fonctions physiologiques majeures a devancé lapparition des symptômes de plusieurs années. Grâce à la mobilisation des efforts de recherche européens et internationaux par le JPND, nous pourrons mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques qui sous-tendent lapparition des maladies neurodégénératives. Ceci nous aidera également à identifier de nouveaux indicateurs précoces des maladies, avant que le potentiel neuronal ne soit altéré, facilitant ainsi la mise en place de traitements. »

L’appel à projets 2021 est ouvert aux candidats de 22 pays. Les projets de recherche soumis doivent porter sur une ou plusieurs des maladies neurodégénératives suivantes : la maladie d’Alzheimer et autres démences, la maladie de Parkinson et les troubles apparentés, les maladies à prions, les maladies du motoneurone, la maladie de Huntington, l’ataxie spinocérébelleuse et l’amyotrophie spinale.

Le JPND s’engageant en faveur de la participation des malades et du grand public, les projets proposés devront impliquer autant que possible les patients, les professionnels soignants et le grand public.

Ces projets doivent en outre porter sur un ou plusieurs des domaines de recherche suivants :

  • La compréhension du lien existant entre les processus neurodégénératifs précoces et les troubles physiologiques,
  • L’application de méthodes ou de technologies de pointe pour améliorer la détection des premiers symptômes,
  • Les études sur l’homme ou sur l’animal visant à décoder les processus induits par la neurodégénérescence, et à l’origine des premiers signes caractéristiques de la maladie,
  • L’utilisation des technologies numériques afin d’établir le lien entre les symptômes typiques de la maladie et les modifications physiologiques associées à la neurodégénérescence,
  • La mise en relation des signes pronostiques et de la mesure concrète des troubles physiologiques, notamment à l’aide de dispositifs de surveillance portables et/ou utilisables à domicile, y compris de capteurs sans fil permettant d’assurer le suivi des patients.

Les projets doivent être soumis au plus tard le 2 mars 2021 à 15 h (HEC).

Pour obtenir plus d’informations sur cet appel à projets, veuillez cliquer ici.

Le programme conjoint de recherche de l’Union européenne sur les maladies neurodégénératives (JPND) a été lancé afin de coordonner les nombreux efforts de recherche entre les différents pays et disciplines. La mission du JPND est d’accélérer la découverte des causes des maladies neurodégénératives, le développement de traitements et l’identification des meilleurs moyens de prise en charge des personnes qui en souffrent. La stratégie de recherche et d’innovation du JPND anticipe les grandes priorités et identifie un cadre solide et clair pour les investissements futurs en matière de recherche (cliquer ici pour télécharger l’agenda stratégique de recherche et d’innovation). Cette démarche est fondamentale pour aider notamment les 47 millions de malades Alzheimer.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.