L’Université Concordia lance l’Institut sur les villes nouvelle génération

Quatorze centres de recherche s’associent pour façonner l’avenir de la vie urbaine

MONTRÉAL--()--En raison de la pandémie de COVID, les villes du monde entier sont forcées de transformer la configuration de leurs espaces publics et de leurs services pour assurer la santé et la sécurité des citoyennes et citoyens. Elles devront également trouver des moyens de se réapproprier leur vitalité économique et culturelle lorsque la pandémie sera maîtrisée. De nombreuses villes comptent agir et maintenir leurs engagements envers l’adoption de pratiques environnementales durables. Voilà le genre de questions auxquelles s’intéresseront les chercheuses et chercheurs de l’Institut sur les villes nouvelle génération de l’Université Concordia.

L’institut est composé de plus de 200 chercheuses et chercheurs issus de 14 centres de recherche représentant diverses disciplines comme la science, le génie, les sciences humaines et les arts. Leurs travaux portent sur divers sujets, notamment les infrastructures à carbone zéro, l’amélioration de la mobilité des personnes et des biens ainsi que le développement de technologies innovantes et de services intelligents.

« Cette nouvelle initiative nous enthousiasme particulièrement. La durabilité est une question d’importance mondiale et Concordia s’est engagée à relever le défi. L’Institut sur les villes nouvelle génération jouera un rôle essentiel dans la mobilisation de la recherche et l’atteinte de nos objectifs », affirme Graham Carr, recteur de l’Université Concordia.

Plus de 50 % de la population mondiale vit dans les villes. D’ici 2050, on estime que jusqu’à 75 % de la population mondiale vivra dans des centres urbains, ce qui rend la conception efficace des villes d’autant plus importante.

« Les villes sont de merveilleux espaces. En raison de leur densité, elles peuvent être le mode de développement humain durable le plus efficace », affirme Ursula Eicker, titulaire de la chaire d’excellence en recherche du Canada sur les collectivités et les villes intelligentes, durables et résilientes à l’Université Concordia.

« Elles génèrent la majorité du produit intérieur brut mondial et sont des centres d’innovation et de productivité. Mais elles sont aussi responsables des deux tiers des émissions de carbone à l’échelle planétaire. Nous devons transformer nos villes afin d’éviter de graves problèmes. »

Ursula Eicker a consacré les 12 derniers mois à la création de l’Institut sur les villes nouvelle génération, qu’elle codirige avec Carmela Cucuzzella, titulaire de la chaire de recherche de Concordia en conception intégrée, écologie et durabilité du milieu bâti.

Étant donné les nombreux facteurs interreliés qui influent sur la durabilité des villes, des efforts de recherche diversifiés, mais concertés seront nécessaires pour résoudre les problèmes des villes de nouvelle génération.

« Nous voyons la ville comme un écosystème. Il faut tenir compte de sa résilience, mais aussi de la résilience de la communauté », affirme Carmela Cucuzzella.

« Une grande part de mon travail consiste à créer des ponts entre le milieu universitaire et la communauté afin de favoriser notre savoir collectif. Selon notre vision fondamentale, l’urbanisme prend une dimension essentielle et créative permettant le développement inclusif et collectif des villes. »

« Notre institut veut apporter un nouvel éclairage sur le design intégré et durable des environnements urbains, en passant par leurs qualités techniques, bâties et socioculturelles, et partager ce savoir avec d’autres villes à travers le monde. »

Les chercheuses affirment qu’il s’agit d’un projet ambitieux et que les défis à relever dépassent largement le cadre technique et scientifique.

Le travail de l'Institut doit donc s'étendre au-delà de l'université elle-même.

Pour en savoir plus au sujet de l’Institut sur les villes nouvelle génération, cliquez ICI : https://www.concordia.ca/fr/actualites/nouvelles/2020/11/16/concordia-lance-linstitut-sur-les-villes-nouvelle-generation.html

Contacts

Nadia Kherif
Conseillère en relations médias
Université Concordia
Cell : 514-262-0909
nadia.kherif@concordia.ca

Contacts

Nadia Kherif
Conseillère en relations médias
Université Concordia
Cell : 514-262-0909
nadia.kherif@concordia.ca