Into Tibet 2020 : CGTN présente ses conseils pour découvrir un autre Tibet

Download

Loading media player...

Do you know what's the life like for being a "living Buddha"?

BEIJING--()--« Partir au Tibet », ce n’est pas une épopée impossible à notre époque.

Après avoir parcouru les routes et les rivières du Tibet, vous observerez un magnifique lever de soleil sur la « Ville du soleil », vous respirerez l’odeur pure de la nature, et des enfants aux joues roses et fraîches vous chanteront des prières et des chants populaires. Le voyage de CGTN « Into Tibet 2020 » a été officiellement lancé le 19 août 2020.

Trois équipes, menées par des reporters de CGTN et accompagnées de journalistes et de vlogueurs internationaux, ont emprunté différents itinéraires pour parcourir le plateau tibétain et découvrir un Tibet différent à partir de Lhassa, sa capitale.

Savez-vous à quoi ressemble la vie d’un « Bouddha vivant » ? Vous intéressez-vous aux thangkas tibétains traditionnels ? Souhaitez-vous faire l’expérience d’une « journée en compagnie des lamas » ? Sur le « toit du monde », nos équipes explorent certains des panoramas les plus fascinants et des récits sans pareils, tout en partageant de multiples conseils en cours de route.

Découvrez la page Into Tibet 2020

Conseils pour découvrir un autre Tibet

Lors du voyage « Into Tibet 2020 », Li Jingjing, reporter à CGTN, a rencontré Kyungpo, le « Bouddha vivant », au monastère de Tashi Lhunpo.

Il est considéré comme la deuxième réincarnation de Kyungpo Rinpoché. La vie d’un « Bouddha vivant » a beaucoup surpris et amusé l’équipe de CGTN, car elle ne correspondait pas à ce qu’ils avaient imaginé : une vie isolée du monde moderne.

Et pourtant, c’est une vie religieuse et moderne à la fois. Ils regardent de nombreux films, voyagent beaucoup et ont leur propre façon de se maintenir en forme grâce à des exercices : marcher dans le monastère et se prosterner devant Bouddha.

Est-ce cela correspond à l’image que vous vous faisiez de la vie d’un « Bouddha vivant » ?

Au palais du Potala, à Lhassa, nous avons appris comment protéger l’architecture la plus emblématique du Tibet. Savez-vous quel est l’élément le plus essentiel pour assurer sa protection ? C’est une herbe tibétaine.

Elle est utilisée pour peindre les murs du palais, afin d’éviter que les bâtiments ne soient infestés par des insectes.

Dans la région de Lhoka, où la civilisation tibétaine a vu le jour, nous sommes entrés dans le palais de Yungbulakang pour découvrir une vue à couper le souffle. Le fleuve et la terre nourrissent toujours les gens qui y vivent.

Les êtres humains sont ce qui rend cette terre encore plus charmante.

Au cours de ce voyage, CGTN a également rencontré des habitants d’intérêt, comme ce coutelier tibétain qui peut fabriquer d’étonnants couteaux finement travaillés, pouvant coûter jusqu’à 100 000 dollars américains. Ou encore des peintres de thangkas tibétains, qui réalisent des œuvres classiques à l’esthétique extraordinaire, dotées d’une profonde signification religieuse.

Le thé, autre élément essentiel et indispensable à la vie quotidienne du Tibet, est aux Tibétains ce que le café est aux Occidentaux. Les producteurs de thé au Tibet utilisent une méthode traditionnelle transmise de génération en génération pour fabriquer le thé tibétain. Après avoir observé le processus complet de fabrication du thé, nous vous conseillons de ne jamais manquer une occasion de goûter à cette délicieuse boisson.

Maintenant que vous avez découvert nos recommandations et le meilleur de ce voyage, nous souhaitons simplement vous rappeler que le Tibet révélera tout son charme lorsque vous prendrez le temps de découvrir sa beauté inconnue et de rencontrer ses habitants au gré de votre visite.

Article d’origine :
https://news.cgtn.com/news/2020-09-01/Into-Tibet-2020-Tips-for-experiencing-a-different-Tibet--TqQI32dJSw/index.html

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Médias :
Jiang Simin
jiang.simin@cgtn.com
+86 18826553286

Contacts

Médias :
Jiang Simin
jiang.simin@cgtn.com
+86 18826553286