3 facteurs contribuent au succès de Taïwan dans la lutte contre le COVID-19, selon l’ancien vice-président

A technician is seen inspecting a face mask machine at a machine tool manufacturing plant in New Taipei. CNA photo March 21, 2020

TAIPEI, Taïwan--()--Vous êtes-vous déjà demandé comment Taïwan, malgré sa proximité géographique avec la Chine, a su contenir le COVID-19 ? Eh bien, l'ancien vice-président de Taïwan, Chen Chien-jen, a des éléments de réponse.

« Je pense que les trois facteurs importants suivants ont contribué à cela : un comportement prudent face au COVID-19, des actions rapides permettant de répondre à différentes situations et une planification préalable à une crise », a déclaré Chen lors d’un programme diffusé sur le Web, produit par l’alliance pour le plan de circulation des talents et l'American Institute à Taïwan le 24 juin.

À titre d’exemple, lorsque Taïwan a pris connaissance de la situation à Wuhan, où le coronavirus a été détecté pour la première fois fin 2019, un bulletin board system a été expérimenté et les passagers en provenance de Wuhan immédiatement contrôlés, a déclaré Chen.

Chen, épidémiologiste de formation, a déclaré que Taïwan avait également entrepris des mesures afin d’éviter les infections hospitalières, de renforcer le traçage des contacts et de placer en quarantaine les personnes ayant été en relation étroite avec des cas confirmés.

Par ailleurs, la mise en place d’un Centre de commandement de lutte contre les épidémies afin de coordonner la réponse du gouvernement ainsi que la réquisition de masques et la mise à disposition d’équipements médicaux ont été des facteurs clés du succès de Taïwan dans la lutte contre le COVID-19, a déclaré Chen.

La capacité de production journalière de masques chirurgicaux de Taïwan est passée de 1,88 million à 20 millions en un peu plus d'un mois.

Les explications détaillées du gouvernement concernant ses mesures de prévention contre le coronavirus, ont suscité la confiance de la population quant à sa capacité à gérer la situation, incitant ainsi les personnes à respecter les instructions du gouvernement comme notamment se laver les mains fréquemment, porter des masques et suivre les règles de quarantaine à domicile, a-t-il déclaré.

Chen, qui a été ministre de la Santé de Taïwan lors de l'épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003, a également souligné l'importance de la circulation des talents dans les processus de coopération pour la prévention des épidémies.

« Aucun pays ne peut lutter seul contre une maladie contagieuse émergente », a déclaré Chen.

Pendant le SRAS, par exemple, Chen a expliqué que Taïwan n'avait pas reçu d'aide de l'OMS en raison de son exclusion de l'institution spécialisée des Nations Unies. Heureusement, grâce à l'aide de 20 spécialistes envoyés par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, Taïwan a pu surmonter la crise sanitaire, a-t-il déclaré.

Entre-temps, les spécialistes américains ont utilisé ce qu'ils avaient appris de Taïwan et ont contribué à la mise en place de procédures standard aux États-Unis pour lutter contre le SRAS, a déclaré Chen. « Le monde peut devenir meilleur si les personnes coopèrent les unes avec les autres, autorisent la circulation des talents et partagent les technologies. » 

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Central News Agency
Nom : Jay Chen
Email : jenjey.chen@cna.com.tw
Phone : +886-2-25051180 ext. 100

Contacts

Central News Agency
Nom : Jay Chen
Email : jenjey.chen@cna.com.tw
Phone : +886-2-25051180 ext. 100