Encore plus riches que vous le pensiez : L'heure est venue pour les Libéraux de prendre des mesures contre les inégalités croissantes, déclare le Syndicat des Métallos

TORONTO--()--Le Syndicat des Métallos appelle le gouvernement Trudeau à agir face aux inégalités croissantes au Canada, après la publication d'un rapport indiquant que les personnes fortunées détiennent une part de la richesse plus élevée qu'on ne l'avait pensé.

Le rapport Estimation de la queue supérieure de la distribution du patrimoine familial au Canada du directeur parlementaire du budget (DPB) révèle que les disparités entre les riches et le reste de la population sont encore plus extrêmes que prévu.

Le rapport indique que le 1% des Canadiens les plus fortunés détiennent un quart (25,6%) de toute la richesse du pays, soit une concentration du patrimoine, entre les mains d'une poignée de personnes, 12% plus élevée que selon les précédentes estimations, selon la nouvelle méthode du DPB pour estimer les patrimoines familiaux au Canada.

«Ces inégalités grandissantes freinent le Canada. Le rapport du DPB montre que l'écart est encore pire qu'on le croyait. Il n'est pas écrit dans la pierre que les riches doivent continuer de s'enrichir pendant que le reste d'entre nous est laissé pour compte. Il existe des moyens pour que le gouvernement résorbe ces inégalités. Ce rapport est un appel à l'action», déclare Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos.

«Un tel déséquilibre est scandaleux. Les familles les plus fortunées du Canada possèdent plus de 3 mille milliards de dollars, soit un quart de la richesse totale du pays. Le système est vraiment détraqué. Prenons acte de cette mise en garde. Le gouvernement peut agir et rendre les choses plus justes. Pour commencer, il peut augmenter les impôts des riches et simplifier le processus d'adhésion syndicale pour les travailleurs», poursuit Ken Neumann.

Lors des dernières élections fédérales, le NPD a proposé un impôt de 1% sur les fortunes dépassant les 20 millions de dollars. Le chiffrage de cette proposition a incité le DPB à trouver une nouvelle méthode pour estimer le patrimoine au Canada.

Le DPB a estimé que l'impôt sur les très grandes fortunes proposé par le NPD générerait une recette dépassant les 70 milliards de dollars sur dix ans, des fonds qui pourraient être investis dans des services publics prioritaires, comme les soins de santé pour tous les Canadiens.

Afin de réduire les inégalités, le NPD a également proposé de simplifier le processus d'adhésion syndicale sur le lieu de travail.

«Nous savons que les travailleurs qui font partie d'un syndicat ont des salaires plus élevés, plus d'avantages sociaux et une visibilité salariale accrue par rapport aux travailleurs non syndiqués. Si un plus grand nombre de travailleurs bénéficiaient des avantages syndicaux, nous serions en bonne voie pour réduire les inégalités dans ce pays», explique Ken Neumann.

Les Libéraux fédéraux n'ont pas tenu plusieurs de leurs promesses en matière de lutte contre les inégalités. Ils prétendent s'intéresser à la classe moyenne, mais une fois au gouvernement, ils ont dilué la réforme fiscale, retardé les amendements relatifs à l'imposition des options sur actions, et leur toute première mesure une fois réélus a été de diminuer l'impôt sur le revenu, ce qui a, dans la pratique, profité aux personnes les plus aisées.

«Dans ce climat, et alors que nous nous attelons à résoudre la question du racisme anti-Noirs et anti-Autochtones dans notre société, et que la pandémie de COVID-19 a exposé au grand jour les carences criardes de notre système de santé publique et de notre filet de sécurité sociale, il existe un élan et un soutien public en faveur de mesures audacieuses pour réduire les inégalités au Canada», conclut Ken Neumann.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, communications du Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Contacts

Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, communications du Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca