AmorChem investit dans un projet de Sidong Huang à l’Université McGill Attaquer un sous-type rare et agressif de cancer ovarien à mutation perte-de-fonction SMARCA4 en visant une cible innovante

 

MONTRÉAL--()--AmorChem II s.e.c. (« AmorChem ») est fière d’annoncer la clôture d’une nouvelle transaction avec l’Université McGill (“McGill”) ayant pour objectif l’identification de petites molécules pouvant éventuellement traiter le carcinome ovarien à petites cellules de type hypercalcémique (SCCOHT). Ce projet est le fruit des travaux du Dr Sidong Huang et de son collaborateur Dr. Martin Schmeing au Centre de recherche sur le cancer Rosalind & Morris Goodman de McGill.

« Les campagnes de criblage en létalité synthétique sophistiquées employées par le Dr Huang pour la découverte de cibles en oncologie nous ont impressionnées. Son travail sur le complexe de remodelage de la chromatine SWI/SNF a piqué notre curiosité vu la fréquence des mutations et délétions affectant divers membres du complexe SWI/SNF en oncologie. Par ailleurs, les membres de ce complexe ne sont pas des cibles thérapeutiques convenables; le criblage du Dr Huang a identifié des cibles, telles que SL2, qui permettent d’exploiter les vulnérabilités des mutations SWI/SNF indirectement. SL2 est une cible mitochondriale nouvelle et prometteuse pour traiter des cancers présentant des mutations perte-de-fonction de SMARCA4 » explique Kevin McBride, chef scientifique et associé chez AmorChem.

Cette collaboration allie les forces de l’équipe de McGill avec celles de NuChem Thérapeutiques inc. (« NuChem »). Ces deux groupes travailleront ensemble sur la découverte d’inhibiteurs prometteurs de SL2. Les collaborations passées d’AmorChem avec NuChem ont été couronnées de succès et tout porte à croire que l’expertise forte en chimie médicinale et en développement d’essais de criblage de NuChem, combinée avec le savoir-faire en génomique fonctionnelle du laboratoire Huang, sauront assurer le succès de ce projet.

« SCCOHT est une forme agressive rare du cancer de l’ovaire qui affecte principalement des femmes dans leur vingtaine. Considérant que 65% des patientes meurent dans les deux premières années, le besoin médical non-comblé est évident. Si l’emploi de petites molécules ciblant SL2 se révèle utile pour traiter SCCOHT, nous croyons que ces composés pourront également être appliqués à d’autres cancers, notamment le carcinome du poumon non à petites cellules (NSCLC) » commente Elizabeth Douville, associée directrice chez AmorChem.

« Je tiens à remercier AmorChem et NuChem pour leur investissement dans le travail du Dr Huang » dit Sylvain Coulombe, vice-principal adjoint, Innovation et Partenariats (I+P), Université McGill. « Le fait d’aider à déplacer la recherche de pointe du laboratoire à la clinique – en particulier au service du traitement de maladies rares et dévastatrices – démontre la puissance de divers partenaires travaillant vers un objectif commun. C’est pourquoi soutenir et promouvoir la recherche à fort potentiel de commercialisation est et restera au cœur de la mission du Bureau d’innovation et partenariats et de McGill. »

À propos d’AmorChem

AmorChem (www.amorchem.com) est un leader du capital de risque de démarrage lancé en 2011 et situé à Montréal. En tant qu’expert, le fonds utilise sa profonde compréhension de la science fondamentale pour dévoiler son potentiel thérapeutique, et concentre son savoir-faire en recherche translationnelle dans l’accélération de la découverte et du développement de médicaments couvrant un large spectre de maladies. Le fonds capitalise également sur son expertise en capital de risque de même que sur son expérience entrepreneuriale afin de faire jaillir les premières étincelles de la création d’entreprises, et les façonne en collaboration avec ses partenaires pour qu’elles forment la prochaine génération de compagnies de biotechnologie. Doté d’un capital dépassant les 85M$, AmorChem a financé plus de 30 projets universitaires et démarré plusieurs compagnies de biotechnologie à partir des fruits de cette recherche innovante.

À propos de l’Université McGill

Fondée en 1821 à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat. Année après année, elle se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Établissement d’enseignement supérieur renommé partout dans le monde, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans deux campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 800 étudiants internationaux représentant 31 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais et environ 19 % sont francophones. www.mcgill.ca/fr

Contacts

AmorChem
Elizabeth Douville
Fondatrice et Associée directrice
T: 514-518-6358
E : elizabeth@amorchem.com

Inès Holzbaur
Fondatrice et Associée directrice
T: 514-513-7454
E : ines@amorchem.com

McGill University
Junji Nishihata
junji.nishihata@mcgill.ca
514-398-3400

Social Media Profiles

Contacts

AmorChem
Elizabeth Douville
Fondatrice et Associée directrice
T: 514-518-6358
E : elizabeth@amorchem.com

Inès Holzbaur
Fondatrice et Associée directrice
T: 514-513-7454
E : ines@amorchem.com

McGill University
Junji Nishihata
junji.nishihata@mcgill.ca
514-398-3400