Les mesures d’intervention d’urgence doivent mener à une réforme à long terme, selon le Syndicat des Métallos

TORONTO et OTTAWA, Ontario--()--Ken Neumann, le directeur national du Syndicat des Métallos, affirme que les mesures d’intervention d'urgence à court terme du gouvernement fédéral à la pandémie mondiale doivent être la base de réformes dans de nombreux domaines, de l'assurance-emploi aux soins aux personnes âgées, en passant par la restructuration des entreprises.

« Nos 225 000 membres travaillent dans tous les secteurs de l’économie canadienne, y compris les soins de santé, la fabrication, l’exploitation minière, la foresterie, la sécurité aéroportuaire et les universités. Chacun de ces secteurs a été affecté de différentes manières – certains ont procédé à des licenciements massifs, d’autres se sont démenés pour trouver les équipements de protection personnelle nécessaires », a déclaré Ken Neumann aujourd’hui lors d’une présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

« Les solutions temporaires doivent être transformées en réformes à plus long terme comme des soutiens aux revenus en complément de l'assurance-emploi, des réformes radicales des soins aux personnes âgées, une assurance-médicaments publique universelle et un service public universel de garde d'enfants. »

Ken Neumann a affirmé que de trop nombreux Canadiens sont exclus de la prestation canadienne d'urgence (PCU), notamment les chômeurs de longue durée, ceux qui ont été obligés de démissionner de leur emploi en raison de la COVID-19 et ceux qui ne satisfont pas au seuil de revenu.

De nombreux membres du Syndicat des Métallos ont négocié des prestations supplémentaires de chômage (PSC), et Ken Neumann a fait remarquer que le gouvernement a encouragé la négociation de ces prestations.

« Il est par conséquent inacceptable que la PCU ne dispose par de réglementations spécifiques pour permettre le paiement de PSC », a-t-il expliqué. « Durant cette crise, les travailleurs doivent pouvoir conserver leurs revenus. Les paiements de PSC sont une partie importante de cette équation. »

Le Syndicat des Métallos préconise des réformes à long terme de l'assurance-emploi devant inclure : un seuil d'heures réduit et un taux de remplacement supérieur, tous deux applicables aux congés parentaux/de maternité, ainsi qu’une extension de l’éligibilité aux travailleurs migrants et la mise en place permanente de mesures étendues de partage du travail.

« Dans le cadre de la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC), les employeurs devraient être tenus de compléter les 25 % de salaires supplémentaires non couverts par le programme », a précisé Ken Neumann. « Un suivi devrait être mis en place pour s’assurer que la SSUC est pleinement appliquée aux salaires des travailleurs.

« Ce programme ne doit par être utilisé pour des rachats d'actions ou pour augmenter la rémunération des dirigeants, et les employeurs doivent être tenus de s’assurer que les regimes de retraite sont protégés. »

Ken Neumann a indiqué au comité que, pour sortir de la crise actuelle, il faut procéder au renversement d’une politique industrielle qui repose sur la signature du plus grand nombre possible d’accords de libre-échange afin de sécuriser des marchés pour les produits canadiens, tout en cherchant dans le même temps à importer les produits les moins chers disponibles et à augmenter la délocalisation des chaînes d’approvisionnement.

« Non seulement cela nous a mis dans l’impossibilité de fabriquer des fournitures médicales cruciales durant cette pandémie, mais aussi nous a laissé avec une base manufacturière nationale affaiblie », a-t-il ajouté.

« Il est temps de remettre à l’ordre du jour une stratégie de création d'emplois industriels à long terme. »

Ken Neumann a expliqué que la pandémie avait mis en évidence le traitement indigne des Canadiens dans les établissements de soins de longue durée, ainsi que l’extrême sous-évaluation des soignants.

« C’est une honte nationale que ces travailleurs soient sous-payés et obligés de travailler dans des environnements qui ne sont pas conçus pour la distanciation sociale ni pour la vie privée des résidents et des travailleurs. »

Contacts

Ken Neumann, directeur national du Syndicat des métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, responsable des communications du Syndicat des Métallos, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Contacts

Ken Neumann, directeur national du Syndicat des métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, responsable des communications du Syndicat des Métallos, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca