Chiffre d’affaires T1 2020 : Carrefour mobilisé pour répondre à la forte demande de ses clients face à la crise du COVID-19

MASSY, France--()--Regulatory News:

Carrefour (Paris:CA) :

  • Croissance comparable de +7,8% au T1 2020, portée par une solide performance en janvier et février, puis des achats de précaution en mars dans le contexte de la pandémie de COVID-19
    • Progression marquée dans l’ensemble des géographies du Groupe : France (+4,3% LFL), Europe (+6,1% LFL), Amérique Latine (+17,1% LFL) et Taïwan (+6,0% LFL)
    • Contraste particulièrement prononcé entre l’alimentaire (+9,9% LFL) et le non-alimentaire (-3,5% LFL)
    • Forte hausse des chiffres d’affaires e-commerce alimentaire (+45%) et Bio (+30%)
    • Dynamique commerciale soutenue en amont des effets de la pandémie (+4,3% LFL sur janvier/février)
  • Grâce à la mobilisation exceptionnelle de tous les salariés du Groupe face à la pandémie, Carrefour assure avec responsabilité sa mission essentielle de distributeur alimentaire
    • La protection des collaborateurs et des clients, une priorité absolue
    • Adaptation de l’offre et blocage de milliers de prix dans tous les pays pour aider les clients à faire face aux contraintes de pouvoir d’achat
    • Des mesures de responsabilité sociale et des actions de solidarité concrètes : création de services dédiés pour les clients prioritaires (notamment personnes âgées et personnels soignants), dons de la Fondation Carrefour, soutien aux producteurs locaux
  • Les orientations stratégiques du plan Carrefour 2022, plus que jamais pertinentes, sont réitérées. Les objectifs sont confirmés

Alexandre Bompard, Président Directeur-Général, a déclaré : «La pandémie du COVID-19 engendre une situation grave et inédite. Je tiens à saluer l’engagement exceptionnel dont font preuve les équipes du Groupe pour assurer la continuité des approvisionnements et l’accès de tous, notamment des plus fragiles, à l’alimentation. Dans l’exercice de ces missions essentielles, la protection de nos employés et de nos clients est notre obsession, et nous avons multiplié les mesures et les investissements en ce sens dès les premiers jours. Dans un trimestre très atypique, nos ventes ont été portées en janvier et février par le succès des initiatives stratégiques lancées depuis deux ans, puis ont connu une accélération notable en mars. Elles ont ainsi enregistré une croissance soutenue sur toute la période et dans toutes nos géographies.»

CHIFFRES CLÉS 1er TRIMESTRE 2020


 

 

Premier trimestre 2020

 

 

Ventes
TTC (M€)

Magasins
comparables
(1)

Variation totale(2)

 

 

A changes
courants

A changes
constants

France

 

9 292

+4,3%

+2,9%

+2,9%

Europe

 

5 647

+6,1%

+5,4%

+5,6%

Amérique Latine (pre-IAS 29)

 

3 877

+17,1%

-0,1%

+20,6%

Asie

 

628

+6,0%

+15,1%

+9,2%

Groupe (pre-IAS 29)

 

19 445

+7,8%

+3,3%

+7,5%

IAS 29 (3)

 

(10)

 

 

 

Groupe (post-IAS 29)

 

19 435

 

 

 

Notes : (1) hors essence et calendaire et à changes constants ; (2) variations présentées par rapport aux ventes 2019 retraitées IFRS 5 ; (3) hyperinflation et changes en Argentine

UN TRIMESTRE MARQUÉ PAR UNE ACTIVITÉ ATYPIQUE

Forte dynamique du plan de transformation Carrefour 2022. Solides performances commerciales en amont de la crise de COVID-19

Le succès des initiatives du plan de transformation Carrefour 2022 s’est de nouveau confirmé au T1 2020.

  • Le Groupe a renforcé sa compétitivité prix, notamment avec le lancement de la « Prime Fidélité Marché » en supermarché en France, qui a connu un grand succès et dépassé les attentes initiales
  • Le chiffre d’affaires Bio a progressé de plus de +30% sur le trimestre (plus de +25% en janvier/février)
  • La croissance du e-commerce alimentaire a atteint +45% au T1 (plus de +30% en janvier/février)
  • Le Groupe a poursuivi la réduction des surfaces sous-productives en hypermarché (c.10 000 m² au T1), ainsi que celle des assortiments (-12% depuis le début du plan)
  • Les produits à marque Carrefour ont progressé tout au long du trimestre, avec un taux de pénétration en hausse de près de 2 points vs T1 2019
  • L’expansion dans les formats de croissance s’est poursuivie, avec l’ouverture de 423 magasins de proximité (dont 324 en Italie) et de 4 Atacadão au T1

Avant que n’apparaisse la pandémie, les initiatives du plan de transformation se sont traduites par une solide dynamique commerciale. La croissance comparable du Groupe a atteint +4,3% sur janvier/février, avec une accélération séquentielle dans la plupart des pays par rapport aux trimestres précédents, notamment en France et en Espagne.

La priorité accordée par Carrefour à la satisfaction client s’est traduite par une poursuite de l’amélioration du NPS®, mois après mois, en particulier durant la crise de COVID-19.

En mars, une activité marquée par la crise sanitaire

Dans l’ensemble des géographies, des comportements d’achat assez similaires ont été observés avec la progression de la pandémie et les décisions de confinement prises par les pouvoirs publics.

En amont des mesures de confinement, Carrefour a enregistré une forte augmentation du chiffre d’affaires, les consommateurs réalisant des achats de précaution, essentiellement dans l’épicerie sèche et les produits de longue conservation. Tous les formats de magasins et le e-commerce ont bénéficié de cette dynamique très soutenue dans l’alimentaire. Le trafic et les paniers moyens ont atteint des niveaux record.

Une fois les mesures de confinement mises en place, les consommateurs se sont dirigés vers la proximité et les supermarchés, plus proches de leur domicile et davantage accessibles, aux dépens des hypermarchés. Dans l’ensemble des formats, le nombre de visites en magasin a été réduit, tandis que le panier moyen a fortement augmenté. Le e-commerce alimentaire a conservé sa forte dynamique.

Le marché du non-alimentaire a été pénalisé, notamment certaines catégories comme le textile, considérées comme non-prioritaires. Dans plusieurs pays du Groupe, les autorités ont par ailleurs imposé la fermeture de certains rayons non-alimentaires.

CARREFOUR SE MOBILISE FACE À LA PANDEMIE DE COVID-19

Protection des collaborateurs et des clients

Le Groupe a immédiatement mis en œuvre des mesures fortes de protection de la santé des collaborateurs et des clients, le plus souvent en anticipant et en allant au-delà des règles sanitaires recommandées par les pouvoirs publics dans chaque pays. Elles ont été ajustées quotidiennement.

  • Application des gestes barrières
  • Renforcement des protocoles de désinfection et d’hygiène
  • Mise en place d’écrans en plexiglas aux caisses
  • Approvisionnement régulier en gel hydroalcoolique
  • Mise à disposition pour les collaborateurs de gants, casquettes visière intégrale, masques et thermomètres
  • File d’attente à l’entrée des magasins en cas d’affluence
  • Marquages au sol pour faire respecter les distances de sécurité
  • Protocoles spécifiques de désinfection et de mise en quatorzaine en cas de suspicion de contamination

La bonne application des règles sanitaires, d'hygiène et de sécurité est régulièrement et strictement contrôlée par des mesures d’audit.

Les conditions de travail ont été adaptées pour préserver les équipes :

  • Adaptation des horaires d’ouverture des magasins
  • Fermeture en France des magasins intégrés les dimanches pendant la période de confinement strict
  • Généralisation du télétravail dans les sièges

Assurer la continuité de la distribution alimentaire

Les équipes de Carrefour se sont mobilisées de façon exceptionnelle, afin d’assurer la continuité de la distribution alimentaire dans un contexte complexe.

Le Groupe a maintenu le bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement :

  • Mise en place de plans de sécurisation des approvisionnements des magasins et des entrepôts, avec des mesures spécifiques sur les produits les plus sensibles et prioritaires
  • Mise en place d’une cellule de crise dédiée au pilotage de la chaine logistique et travail avec les fournisseurs pour augmenter les flux directs
  • Rationalisation des gammes fournisseurs (réallocation de références, référencement de nouveaux fournisseurs, etc.), cartographie des risques, notamment de ruptures, et suivi des alertes
  • Mobilisation des équipes siège sur le terrain, sur la base du volontariat
  • Recrutement de 5 000 collaborateurs au Brésil, pour renforcer les équipes magasin

En e-commerce, Carrefour s’est adapté à la très forte demande depuis le début de la crise et a atteint un NPS® record sur ce segment en France :

  • Opérations : mise en place immédiate de queues virtuelles sur tous nos sites internet, polyvalence des équipes en magasin, ouverture de très nombreux points de préparation des commandes, accélération de la mécanisation et des rotations du travail en entrepôt
  • Services : développement du Drive en Espagne et en Italie et lancement du modèle en Argentine et en Pologne, lancement de l’offre “Les Essentiels Carrefour” en France et en Italie (mise à disposition des clients de paniers de produits alimentaires essentiels depuis un mini-site dédié)
  • Partenariats pour la livraison : signature de contrats avec UberEats en France et Glovo en Pologne

Le Groupe tient à témoigner sa reconnaissance aux personnels sur le terrain, en magasins, en drives, en entrepôts, qui contribuent à l’intense effort collectif en cette période de crise. Des primes, des bons d’achat ou d’autres avantages sont attribués à ces collaborateurs dans l’ensemble des pays. En France notamment, environ 85 000 salariés bénéficient d’une prime d’un montant de 1 000 euros net, représentant un coût total d’environ 85 millions d’euros.

Mobilisation en faveur du pouvoir d’achat

Carrefour s’est mobilisé en faveur du pouvoir d’achat des clients en renforçant ses engagements et en bloquant les prix de milliers de produits dans tous les pays, par exemple ceux de 5 000 produits à marque Carrefour et 500 produits « Imbattables » en France.

Nombreuses actions de solidarité

Carrefour s’est engagé pour aider les personnels hospitaliers et médicaux, ainsi que les personnes les plus vulnérables.

  • Des caisses prioritaires et des créneaux horaires leur ont été dédiés dans la plupart des magasins
  • De nouveaux services (prises de commande par téléphone, livraisons de repas, etc.) ont été spécialement mis en place à leur attention

La Fondation Carrefour a débloqué 3 millions d’euros au profit de l’aide alimentaire d’urgence et des hôpitaux :

  • Contribution au fonds d'urgence de la Fondation Assistance Publique-Hôpitaux de Paris en France, pour venir en aide aux équipes des hôpitaux français et à la recherche médicale pour vaincre le
    COVID-19
  • Soutien aux équipes des hôpitaux San Carlo et San Paolo en Italie
  • Achat de matériel pour aider les Croix-Rouge locales en Pologne et en Roumanie

Carrefour Brésil va distribuer l’équivalent de 15 millions de reais brésiliens de denrées alimentaires aux familles les plus vulnérables face au virus.

Soutien aux filières agricoles dans la crise

La crise sanitaire a réduit les débouchés de nombreuses PME du monde agricole/piscicole et de l’agroalimentaire. Carrefour soutient les acteurs de ces filières et se mobilise afin d’en limiter l’impact économique.

  • Carrefour s’est engagé auprès des mareyeurs pour soutenir la pêche française, en garantissant des volumes et des prix d’achat sur une dizaine d’espèces majeures
  • Pour les produits de saison en hypermarché, Carrefour s’est engagé à s’approvisionner exclusivement auprès d’agriculteurs français
  • Le Groupe a été le premier distributeur à contribuer au Fonds de Solidarité des Consommateurs et Citoyens créé par « C’est qui le patron? ». Ce fonds a vocation à soutenir les personnes dont l’activité professionnelle non salariée a été fortement impactée par la crise (indépendants, commerces, agriculteurs, TPE)

Des mesures de responsabilité sociale et sociétale

Dans le contexte exceptionnel de pandémie et dans une démarche d’entreprise responsable, Alexandre Bompard a fait part au Conseil d’administration de sa décision de renoncer à 25% de sa rémunération fixe pour une période de deux mois. Par ailleurs, les rémunérations fixes des membres du Comité exécutif ont été gelées pour toute l’année 2020, et il leur a été demandé de renoncer à 10% de leur rémunération fixe pour une période de deux mois. Enfin, les membres du Conseil d’administration ont décidé de diminuer de 25% le montant de leurs jetons de présence pour l’année en cours.

Les sommes correspondantes seront affectées au financement d’actions de solidarité pour des salariés du Groupe, en France et à l’étranger.

Dans un souci de responsabilité sociale et sociétale, le Conseil d’administration a également décidé de réduire de 50% le dividende proposé au titre de l’exercice 2019, qui s’élève ainsi à 0,23 euro par action.

LE GROUPE ABORDE LA PERIODE ACTUELLE RENFORCÉ PAR DEUX ANNÉES D’EXÉCUTION RAPIDE DU PLAN CARREFOUR 2022

Pertinence des orientations stratégiques du plan de transformation pour tirer parti des défis des prochaines années

La période qui s’ouvre va, sans nul doute, exacerber certaines tendances de consommation de fond qui avaient été clairement identifiées dans le cadre du plan Carrefour 2022. Ainsi, Carrefour aborde cette période renforcé par deux ans de mise en œuvre de son plan stratégique.

  • Dans une période particulièrement volatile, la simplification des organisations menée depuis deux ans, ainsi que le savoir-faire acquis dans l’optimisation des processus opérationnels, permettent une plus grande agilité et réactivité
  • Le soutien aux producteurs locaux et l’approvisionnement auprès des filières nationales sont des exigences manifestes. Carrefour peut capitaliser sur ses partenariats avec les acteurs locaux, qu’il entend développer davantage (e.g. 630 contrats d’accompagnement dans la conversion au Bio déjà signés depuis le début du plan)
  • Les investissements prix engagés depuis deux ans ont permis d’améliorer la compétitivité prix dans tous les pays et de repositionner Carrefour comme l’un des distributeurs les plus attractifs
  • Le développement des produits à marque Carrefour et des produits Bio répondent à des tendances de marché durables : enjeu de pouvoir d’achat et exigence de « mieux manger ». Le Groupe les a déjà largement développés et entend poursuivre ce mouvement
  • Le Groupe prend appui sur les investissements réalisés depuis deux ans pour le développement d’un service e-commerce alimentaire de référence. Cette stratégie le place en position de force pour capitaliser sur la solide croissance de ce marché

Bilan solide, liquidité renforcée et discipline financière : des atouts décisifs

Depuis 2018, Carrefour fait preuve d’une grande discipline financière et a renforcé son bilan et sa liquidité. Il possède l’un des bilans les plus solides de l’industrie.

Au 28 avril 2020, le Groupe est noté Baa1 perspective négative par Moody’s et BBB perspective stable par Standard & Poor’s. Ces notations ont été réitérées après la publication des résultats annuels 2019.

La liquidité du Groupe a été renforcée au cours du trimestre par l’émission obligataire réalisée en mars pour un montant de 1 milliard d’euros à maturité décembre 2027. Le succès de cette opération, largement sursouscrite, témoigne de la grande confiance des investisseurs dans la signature Carrefour.

Par ailleurs, Carrefour Brésil a obtenu des financements bancaires pour 1,5 milliard de reais brésiliens à deux et trois ans.

Enfin, le Groupe dispose de deux facilités de crédit d’un montant total de 3,9 milliards d’euros de maturité 2026, non tirées à ce jour.

Le bilan solide dont dispose Carrefour constitue un atout important dans le contexte de mutations rapides de la distribution alimentaire et de pandémie actuelle.

VENTES TTC DU 1er TRIMESTRE 2020

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre est fortement impacté par les changements de comportements d’achat des consommateurs, ainsi que les mesures publiques de confinement à la suite de l’épidémie de COVID-19 dans l’ensemble des pays du Groupe.

En comparable (LFL), le chiffre d’affaires TTC du 1er trimestre progresse de +7,8%. La période est marquée par une performance particulièrement contrastée entre l’alimentaire (+9,9% LFL) et le non-alimentaire (-3,5% LFL), considéré comme moins prioritaire par les consommateurs en temps de crise et pénalisé par la fermeture de rayons imposée dans certains pays. Le e-commerce alimentaire bénéficie fortement du contexte et affiche une croissance de +45% au T1.

Le chiffre d’affaires TTC du Groupe s’établit à 19 445 M€ pre-IAS 29, soit une hausse de +7,5% à changes constants. Après prise en compte d’un effet de change défavorable de -4,2%, principalement dû à la dépréciation du real brésilien et du peso argentin, la variation totale du chiffre d’affaires à changes courants s’élève à +3,3%. L’effet essence est défavorable à hauteur de -1,5%, compte tenu de la baisse de cours du baril et des restrictions de circulation en fin de trimestre. L’impact de l’application de la norme IAS 29 est de -10 M€.

En France, la performance est très contrastée d’une semaine et d’un format à l’autre, en ligne avec les tendances de marché (source Nielsen). Le chiffre d’affaires du T1 2020 est en hausse de +4,3% en comparable (+5,9% LFL en alimentaire et -6,1% LFL en non-alimentaire).

  • Les hypermarchés (+0,9% LFL) affichent une tendance en amélioration en janvier/février, puis bénéficient d’achats de précaution en mars. Ils offrent aux consommateurs un large assortiment, des prix attractifs et la possibilité d’effectuer l’ensemble des achats en un lieu unique
  • Les supermarchés (+8,1% LFL) bénéficient de leur positionnement intermédiaire, combinant proximité et large choix. Carrefour renforce par ailleurs son dispositif de fidélité avec la nouvelle « Prime Fidélité Marché» initiée en janvier 2020
  • Dans les formats de proximité et autres (+6,8% LFL) :
    • L’excellente dynamique de la proximité (+11,0% LFL) se poursuit
    • Les activités de Promocash sont pénalisées par les fermetures de restaurants. Les autres services (Carrefour Voyages, Spectacles, etc.) sont également impactés
    • Rue du Commerce est toujours en décroissance. La clôture de la cession à Shopinvest est soumise aux conditions de réalisation usuelles et attendue au cours du 2ème trimestre

En Europe, la croissance comparable atteint +6,1% sur le trimestre. En janvier/février, tous les pays affichent une amélioration séquentielle par rapport aux trimestres précédents. En mars, Carrefour bénéficie des achats de précaution en amont du confinement. La zone est particulièrement touchée par la pandémie, avec des mesures de confinement très strictes, comprenant la fermeture de la plupart des catégories non-alimentaires en Espagne et en Italie. Dans ce contexte :

  • En Espagne (+6,6% LFL), l’approche en faveur de la satisfaction client fait la différence. Carrefour innove avec la campagne « Juntos para ayudarte », se traduisant par une nouvelle amélioration du NPS®
  • Carrefour Italie (+2,5% LFL), très implanté dans le nord du pays particulièrement touché par le COVID-19, capitalise sur sa présence multiformat. Carrefour a décidé, dès le début du mois de mars, de geler les prix de 500 produits de base
  • En Belgique (+6,2% LFL), Carrefour renoue avec la croissance de part de marché au T1, y compris sur la période précédant la crise liée au COVID-19 (source Nielsen)
  • En Pologne(+8,8% LFL) et en Roumanie (+9,7% LFL), la performance reste très solide

La dynamique commerciale continue en Amérique latine (+17,1% LFL), plus tardivement impactée par la pandémie de COVID-19 :

  • Au Brésil, les ventes du T1 sont en hausse de +12,2% à changes constants, avec une croissance en comparable de +7,6% et une contribution des ouvertures de +4,3%. L’effet change est défavorable de -14,1%. La performance est solide sur l’ensemble du trimestre, avec un pic lié aux achats de précaution à la fin du mois de mars
    • Carrefour Retail affiche des ventes en croissance de +8,9% en comparable, grâce notamment à une forte dynamique en alimentaire. La forte croissance du e-commerce se poursuit, malgré le ralentissement du non-alimentaire
    • Les ventes d’Atacadão sont en hausse de +13,6% à changes constants, avec une croissance en comparable de +7,0% et une contribution des ouvertures de +6,0%. L’enseigne poursuit son expansion, avec l’ouverture de 4 nouveaux magasins au T1. Par ailleurs, Grupo Carrefour Brasil a conclu le 16 février un accord avec Makro Atacadista SA portant sur l’acquisition de 30 magasins Cash & Carry, pour un prix de 1,95 Md BRL. La transaction reste soumise aux conditions usuelles, notamment l’approbation par l’autorité de la concurrence brésilienne
    • Les services financiers affichent une nouvelle hausse des facturations (+26,4% au T1). Au cours du trimestre, Carrefour a renforcé la sélectivité de sa politique d’octroi de crédit
  • En Argentine (+70,0% LFL), la bonne dynamique commerciale se poursuit, avec un trafic et des volumes en progression continue. Le bon positionnement commercial et la proximité avec les clients restent des atouts différenciants

A Taïwan (Asie), les ventes progressent de +9,2% à changes constants et de +6,0% en comparable au T1. Les effets de la pandémie de COVID-19 sur la consommation sont moins marqués que dans d’autres géographies du Groupe. Carrefour bénéficie du succès des opérations commerciales lors du Nouvel An Chinois et de l’intégration des 8 magasins Taisuco en 2019.

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES ET OBJECTIFS CONFIRMÉS

Le Groupe travaille en permanence à l’évaluation précise de l’impact de la pandémie de COVID-19, notamment sur l’évolution du comportement d’achat des consommateurs.

Le Groupe réitère les orientations du plan stratégique Carrefour 2022 et confirme l’ensemble de ses objectifs opérationnels et financiers.

Objectifs opérationnels

  • Progression du NPS® Groupe de +15 points sur 2020-2022, soit +23 points depuis le début du plan
  • Réduction des surfaces de vente en hypermarchés de 350 000 m² dans le monde à horizon 2022
  • Réduction des assortiments de -15% à horizon 2020
  • Un tiers du chiffre d’affaires réalisé via des produits à marque Carrefour en 2022
  • 2 700 ouvertures de magasins de proximité à horizon 2022

Objectifs financiers

  • 4,2 Md€ de chiffre d’affaires e-commerce alimentaire en 2022
  • 4,8 Md€ de chiffre d’affaires en produits bio en 2022
  • Plan d’économies sur 3 ans de 2,8 Md€ en année pleine à fin 2020. Poursuite de la dynamique d’économies de coûts au-delà de 2020
  • Cessions additionnelles de 300 M€ d’actifs immobiliers non stratégiques à horizon 2022

AGENDA

  • Assemblée Générale des actionnaires : 29 mai 2020
  • Chiffre d’affaires du second trimestre et résultats du premier semestre 2020 : 28 juillet 2020

Dans le contexte sanitaire actuel, Carrefour a décidé de reporter à une date ultérieure l’événement thématique en Espagne, initialement prévue le 25 juin 2020, et la Journée investisseurs de Carrefour Brésil à Sao Paulo.

ANNEXES

Application de la norme IAS 29 - Traitement comptable d’hyperinflation pour l’Argentine

L’impact sur le chiffre d’affaires du T1 2020 est présenté dans le tableau ci-dessous :

Ventes TTC (M€)

2019
pre-IAS 29
(1)

Magasins
comparables
(2)

Calendaire

Ouvertures

Effet
périmètre et
autres(3)

Essence

2020 à
changes
constants
pre-IAS 29

Changes

2020 à
changes
courants
pre-IAS 29

IAS 29(4)

2020 à
changes
courant post
IAS 29

T1

18 819

+7,8%

+0,9%

+1,3%

-0,8%

-1,5%

+7,5%

-4,2%

19 445

-10

19 435

Notes : (1) retraité IFRS 5 ; (2) hors essence et calendaire et à changes constants ; (3) incluant les transferts ; (4) hyperinflation et changes

EVOLUTION DES VENTES TTC – 1er trimestre 2020

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 19 445 M€ pre-IAS 29. L’effet de change au premier trimestre a été défavorable à hauteur de -4,2%, largement dû à la dépréciation du real brésilien et du peso argentin. L’effet essence est défavorable à hauteur de -1,5%. L’effet calendaire est favorable à +0,9%. L’effet des ouvertures est favorable à +1,3%. L’impact de l’application de la norme IAS 29 est de -10 M€.

 

Ventes
TTC
(M€)

 

Variation hors essence
hors calendaire

 

Variation totale
avec essence

en
comparable

en
organique

 


à changes
courants


à changes
constants

France

9 292

 

+4,3%

+3,4%

 

+2,9%

+2,9%

Hypermarchés

4 624

 

+0,9%

+0,3%

 

-0,7%

-0,7%

Supermarchés

3 183

 

+8,1%

+6,1%

 

+6,0%

+6,0%

Proximité /autres formats

1 485

 

+6,8%

+7,7%

 

+8,2%

+8,2%

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres pays d’Europe

5 647

 

+6,1%

+5,7%

 

+5,4%

+5,6%

Espagne

2 281

 

+6,6%

+6,3%

 

+5,5%

+5,5%

Italie

1 226

 

+2,5%

+0,6%

 

+1,0%

+1,0%

Belgique

1 053

 

+6,2%

+6,0%

 

+6,8%

+6,8%

Pologne

526

 

+8,8%

+8,4%

 

+6,5%

+7,0%

Roumanie

561

 

+9,7%

+12,4%

 

+11,9%

+13,3%

 

 

 

 

 

 

 

 

Amérique latine (pre-IAS 29)

3 877

 

+17,1%

+20,1%

 

-0,1%

+20,6%

Brésil

3 241

 

+7,6%

+11,4%

 

-2,0%

+12,2%

Argentine (pre-IAS 29)

636

 

+70,0%

+68,3%

 

+10,7%

+69,7%

 

 

 

 

 

 

 

 

Asie

628

 

+6,0%

+11,7%

 

+15,1%

+9,2%

Taïwan

628

 

+6,0%

+11,7%

 

+15,1%

+9,2%

 

 

 

 

 

 

 

 

Total Groupe (pre-IAS 29)

19 445

 

+7,8%

+8,0%

 

+3,3%

+7,5%

IAS 29(1)

(10)

 

 

 

 

 

 

Total Groupe (post-IAS 29)

19 435

 

 

 

 

 

 

Les variations hors essence hors calendaire et les variations totales avec essences sont présentées par rapport aux ventes 2019 retraitées IFRS 5.

Note : (1) hyperinflation et changes

EXPANSION SOUS ENSEIGNES – 1er trimestre 2020

Milliers de m²

31 déc.
2019

Ouvertures/
Extensions

Acquisitions

Fermetures/
Réductions

Mouvements
T1 2020

31 mars
2020

France

5 475

15

2

-25

-8

5 467

Europe (hors Fr)

5 596

238

-

-41

197

5 793

Amérique latine

2 616

18

-

-1

17

2 632

Asie

1 050

1

-

-5

-4

1 046

Autres1

1 379

8

-

-3

5

1 385

Groupe

16 116

279

2

-75

206

16 322

PARC DE MAGASINS SOUS ENSEIGNES – 1er trimestre 2020

Nb de magasins

31 déc.
2019

Ouvertures

Acquisitions

Fermetures/
Cessions

Transferts

Mouvements
T1 2020

31 mars
2020

Hypermarchés

1 207

1

-

-3

-3

-5

1 202

France

248

-

-

-

-

-

248

Europe (hors Fr)

455

-

-

-2

-

-2

453

Amérique latine

188

-

-

-

-3

-3

185

Asie

175

-

-

-1

-

-1

174

Autres1

141

1

-

-

-

+1

142

Supermarchés

3 412

134

1

-48

-70

+17

3 429

France

1 071

4

1

-5

-

-

1 071

Europe (hors Fr)

1 798

127

-

-39

-71

+17

1 815

Amérique latine

150

1

-

-1

+1

+1

151

Asie

77

1

-

-

-

+1

78

Autres1

316

1

-

-3

-

-2

314

Magasins de proximité

7 193

423

-

-127

+71

+367

7 560

France

3 959

51

-

-82

-

-31

3 928

Europe (hors Fr)

2 646

370

-

-40

+71

+401

3 047

Amérique latine

530

2

-

-5

-

-3

527

Asie

-

-

-

-

-

-

-

Autres1

58

-

-

-

-

-

58

Cash & carry

413

7

-

-1

+2

+8

421

France

146

1

-

-

-

+1

147

Europe (hors Fr)

60

2

-

-1

-

+1

61

Amérique latine

193

4

-

-

+2

+6

199

Asie

-

-

-

-

-

-

-

Autres1

14

-

-

-

-

-

14

Groupe

12 225

565

1

-179

-

+387

12 612

France

5 424

56

1

-87

-

-30

5 394

Europe (hors Fr)

4 959

499

-

-82

-

+417

5 376

Amérique latine

1 061

7

-

-6

-

+1

1 062

Asie

252

1

-

-1

-

-

252

Autres1

529

2

-

-3

-

-1

528

DEFINITIONS

Croissance à magasins comparables (LFL)

La croissance à magasins comparables est composée des ventes générées par les magasins ouverts depuis au moins 12 mois, fermetures temporaires exclues. Elle s’entend à changes constants, hors essence, hors effet calendaire et hors impact IAS 29.

Croissance organique

La croissance organique est composée de la croissance à magasins comparables plus ouvertures nettes sur les douze derniers mois, fermetures temporaires incluses. Elle s’entend à changes constants.

® Net Promoter, Net Promoter System, Net Promoter Score, NPS et les émoticônes relatives au NPS sont des marques déposées de Bain & Company, Inc., Fred Reichheld et Satmetrix Systems, Inc

DISCLAIMER

Ce communiqué contient à la fois des informations historiques et des déclarations et informations prospectives. Les déclarations et informations de nature prospective ont été établies sur la base des hypothèses actuellement retenues par la Direction du Groupe. Elles ne constituent pas des garanties quant aux performances futures du Groupe. Les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d'être substantiellement différents des déclarations et informations prospectives présentées en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, notamment les facteurs de risques exposés dans les différents documents déposés auprès de l'Autorité des marchés financiers au titre de l'information règlementée disponibles sur le site de Carrefour (www.carrefour.com) et notamment le document de référence. Les investisseurs peuvent obtenir gratuitement une copie de ces documents auprès de Carrefour. Carrefour ne prend aucun engagement de mettre à jour et/ou réviser ces déclarations et informations prospectives dans le futur.

-----------------------

1 Afrique, Moyen-Orient et République Dominicaine.

Contacts

Relations investisseurs
Selma Bekhechi, Anthony Guglielmo et Antoine Parison
Tél : +33 (0)1 64 50 79 81

Relations actionnaires
Tél : 0 805 902 902 (n° vert en France)

Communication Groupe
Tél : +33 (0)1 58 47 88 80

Contacts

Relations investisseurs
Selma Bekhechi, Anthony Guglielmo et Antoine Parison
Tél : +33 (0)1 64 50 79 81

Relations actionnaires
Tél : 0 805 902 902 (n° vert en France)

Communication Groupe
Tél : +33 (0)1 58 47 88 80