Le Fonds humanitaire des Métallos apporte une assistance de 50 000 $ aux travailleuses et travailleurs du vêtement du Bangladesh affectés par la COVID-19

TORONTO--()--Le Fonds humanitaire des Métallos offre 50 000 $ au Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs du Bangladesh comme fonds d’assistance aux travailleuses et travailleurs de l’industrie textile qui ont perdu leur emploi dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Alors que la pandémie de coronavirus se répand dans le monde, les distributeurs de textile et les marques de mode ont annulé leurs commandes et refusé de payer des commandes de vêtements déjà produits ou en cours de production. Par conséquent les manifactures qui les fournissent sont incapables de payer leurs travailleuses et travailleurs, touchant des millions de personnes faisant partie de cette main d’œuvre majoritairement féminine.

« Alors qu’elles reçoivent depuis des années des salaires de misère, les femmes qui fabriquent nos vêtements n’ont aucune épargne financière où puiser. Sans travail ou revenu, elles risquent maintenant de sombrer dans la pauvreté extrême », a déclaré Ken Neumann, directeur canadien du Syndicat des Métallos et président du Fonds humanitaire des Métallos.

« La contribution du Fonds humanitaire des Métallos fera une grande différence dans la vie de 750 familles qui recevront des paniers de nourriture et des trousses de premiers soins distribués par le Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs du Bangladesh. Mais cela suffit à peine. Les marques canadiennes et le gouvernement du Canada doivent également apporter leur contribution », a exhorté Ken Neumann.

« Des milliers et des milliers de femmes de l’industrie textile ne seront pas payées et ne pourront pas se nourrir pendant cette crise. Nous remercions les Métallos canadiens pour leur assistance. Mais l’aide et l’attention du gouvernement canadien, des marques et des distributeurs canadiens s’imposent de toute urgence », a déclaré Kalpona Akter, directrice du Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs du Bangladesh, un partenaire de longue date du Fonds humanitaire des Métallos.

C’est aujourd’hui le 7e anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza à Dhaka, Bangladesh, qui a fait 1 132 victimes et 2 500 blessés. Pour cette occasion, le Syndicat des Métallos se joint à d’autres syndicats canadiens et des organismes de la société civile préoccupés par les effets de la COVID-19 sur les travailleurs et travailleuses du monde entier pour rendre publique la déclaration « Protégeons les femmes qui confectionnent nos vêtements : les syndicats et les organisations de la société civile du Canada appellent à l’action. »

« Les marques et distributeurs canadiens ont sans doute des difficultés, toutefois ils peuvent encore et devraient s’investir un peu plus afin de permettre d’éviter les pires effets de la COVID-19 sur les femmes qui travaillent dans leur chaine d’approvisionnement, à court terme et à long terme », a fait valoir Ken Neumann.

Le Fonds humanitaire des Métallos est un organisme de bienfaisance enregistré qui soutient principalement des projets de développement et des opérations de secours d'urgence dans les pays en voie de développement, mais qui appuie également les collectivités au Canada. Les membres du Syndicat des Métallos y contribuent par l’intermédiaire de clauses négociées dans le cadre de leurs conventions collectives. Dans certains cas, des employeurs versent des contributions équivalentes.

Le Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs du Bangladesh est à l’avant-garde de la lutte pour la sécurité et les droits des travailleuses et travailleurs, et contre la violence basée sur le genre au Bangladesh. Depuis le début de la pandémie, ses employés travaillent sans relâche afin de protéger la sécurité et les revenus des travailleuses et travailleurs de l’industrie du vêtement.

Contacts

Ken Neumann, président, Fonds humanitaire des Métallos, 416-544-5951
Doug Olthuis, directeur général, Fonds humanitaire des Métallos, 416-859-9953, dolthuis@usw.ca
Bob Gallagher, responsable des communications du Syndicat des Métallos, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca

Contacts

Ken Neumann, président, Fonds humanitaire des Métallos, 416-544-5951
Doug Olthuis, directeur général, Fonds humanitaire des Métallos, 416-859-9953, dolthuis@usw.ca
Bob Gallagher, responsable des communications du Syndicat des Métallos, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca