IntegraGen – Résultats annuels 2019 : croissance du chiffre d’affaires (+20%), Excédent brut d’exploitation positif au second semestre et proche de l’équilibre sur l’année

  • Excédent brut d’exploitation positif de 255 K€ au second semestre 2019 et ressortant à -70 K€ sur l’ensemble de l’année
  • Hausse soutenue de l’activité en 2019 : +20%

- Démarrage des opérations de la plateforme de séquençage SeqOIA
- Hausse des activités réalisées à l’Institut Pasteur

  • Accélération des activités de vente de logiciels pour l’interprétation des données génomiques
  • Mise en place de mesures assurant la continuité des opérations pendant la pandémie de Covid-19, maintien de l’activité génomique et préservation des ressources financières

ÉVRY, France--()--Regulatory News:

IntegraGen (Paris:ALINT) (FR0010908723 - ALINT), société spécialisée dans le décryptage du génome humain, qui réalise des analyses génomiques interprétables pour des laboratoires académiques et privés et développe des outils logiciels de diagnostic en cancérologie, annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour l’exercice clos au 31 décembre 2019. Les comptes annuels ont été approuvés par le Conseil d’administration qui s’est tenu le 2 avril 2020.

Bernard Courtieu, Président-Directeur Général d’IntegraGen a déclaré : « 2019 a été marqué par une nette augmentation de notre chiffre d’affaires, notamment sous l’effet du démarrage de la plateforme SeqOIA. IntegraGen enregistre un Excédent Brut d’Exploitation positif au cours du second semestre de l’année, représentant 6% du chiffre d’affaires, ce qui permet d’atteindre un EBE proche de l’équilibre sur l’ensemble de l’exercice. Cette performance financière nous permet de stabiliser nos besoins de trésorerie. Nous avons poursuivi le développement de nos logiciels d’interprétation de données génomiques et mettons les ressources en place pour en accélérer la commercialisation en 2020. »

HAUSSE SOUTENUE DE L’ACTIVIT É EN 2019 : +20%

En 2018, le GCS SeqOIA, composé de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), de l’Institut Curie et du centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy, a retenu l’offre d’IntegraGen pour la fourniture d’une prestation d’exploitation d’une plateforme de production de données de séquençage à haut débit. Les opérations de la plateforme ont démarré début 2019 et les premiers échantillons patients ont été séquencés en juin 2019. Ce contrat a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 2 037 K€ au cours de l’exercice.

Les activités de services génomiques, qui comprennent les prestations réalisées pour les laboratoires de recherche et pour les équipes en charge de recherche clinique, sont désormais réalisées sur le site d’Evry. Au total en 2019, les équipes de génomique ont mené à bien plus de 475 projets pour 130 entités académiques et privées, tandis que la plateforme de recherche clinique a séquencé plus de 900 échantillons pour plus de 310 patients inclus dans des essais prospectifs. Après un début d’année timide, les volumes et les prises de commandes se sont nettement redressés au deuxième trimestre.

IntegraGen a également poursuivi ses prestations pour le compte de la plateforme de microbiologie mutualisée (P2M) de l’Institut Pasteur. En 2019, cette activité a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 1 010 K€, en hausse de 27% par rapport à l’année antérieure. Le contrat a été renouvelé en mars 2020 pour une période de 22 mois s’achevant en décembre 2021.

En 2020 les équipes d’IntegraGen soutiennent étroitement les experts des différents Centres Nationaux de Référence (CNR) de l’Institut Pasteur impliqués dans les études. En particulier, il convient de noter que pendant la pandémie de Codiv-19, la P2M est principalement dédiée au séquençage du virus Covid-19.

HAUSSE DES VENTES DE LOGICIELS D’INTERPRETATION DE DONNEES GENOMIQUES

La société propose trois logiciels distincts d’interprétation des données génomiques, disponibles sur le cloud en mode SaaS : MERCURY™, pour l’interprétation des données de patients atteints de tumeurs cancéreuses, SIRIUS™ pour l’analyse d’échantillons de recherche, en particulier pour les applications de recherche en génétique constitutionnelle et, enfin, GALILEO™, lancé en 2019, pour l’analyse d’expression de l’ARN. La vente des logiciels a généré un chiffre d’affaires de 527 K€, en hausse de 29%.

Ce segment représente un fort potentiel de développement en Europe et en Amérique. L’accord annoncé le 26 mars dernier avec le Dana Farber, centre de cancérologie de référence aux Etats-Unis, pour l’utilisation de MERCURY™, est une étape majeure. La décision prise par les équipes scientifiques de Dana Farber, de retenir la solution MERCURY™, démontre la pertinence clinique du logiciel dans l’interprétation et le « reporting » des données de séquençage en cancérologie.

RESULTATS FINANCIERS 2019 : NETTE AMÉLIORATION DE LA RENTABILITÉ

Principaux indicateurs

En milliers d'euros

2019

2018

Var. %

 

 

 

 

Total des produits d’exploitation

8 323

7 069

+18%

Dont Chiffre d’affaires

8 280

6 922

+20%

Dont Autres

43

147

ns

Excédent Brut d’Exploitation

(70)

(1038)

+67%

Résultat d’exploitation

(363)

(1 179)

+69%

Résultat courant

(302)

(1193)

+75%

Résultat net

(285)

(1 140)

+75%

 

AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE LA RENTABILITE ENTRE LE S1 ET LE S2 2019

Principaux indicateurs

En milliers d'euros

S2 2019

S1 2019

Total 2019

 

 

 

 

Total des produits d’exploitation

4 183

4 140

8 323

Excédent Brut d’Exploitation

(326)

255

(70)

Résultat d’exploitation

(484)

121

(323)

Résultat net

(538)

254

(285)

NETTE AMÉLIORATION DU RÉSULTAT D’EXPLOITATION

La société est devenue bénéficiaire au second semestre, résultat des efforts de développement commerciaux et scientifiques menés ces dernières années ainsi que de la gestion rigoureuse des ressources.

Les revenus d’exploitation progressent de 18% alors que les charges d’exploitation ne progressent que de 5% par rapport à 2018.

Les achats de consommables s’élèvent à 2 564 K€, en diminution de 7% par rapport à l’exercice précédent. Le nouvel équipement de séquençage installé début 2019 a permis de franchir un nouveau pas vers la baisse du prix de revient des prestations de séquençage. Les frais de personnel sont en hausse de 4% alors que l’effectif moyen progresse de 7%. Les autres dépenses d’exploitation s’élèvent à 2 526 K€, une hausse de 16% essentiellement liée aux nouveaux contrats de leasing d’équipement conclus fin 2018.

L’excédent brut d’exploitation (EBITDA) annuel est proche de l’équilibre. Il s’élève à -70 K€, comparé à -1 038 K€ en 2018.

La perte d’exploitation ressort ainsi en nette diminution par rapport aux années antérieures ; elle s’élève à 363 K€ contre 1 179 K€ en 2018 et 1 930 K€ en 2017.

Le résultat financier représente un gain de 61 K€ contre une perte de 14 K€ l’année précédente.

Le résultat exceptionnel est une perte nette de 136 K€ contre une perte de 139 K€ en 2018.

Les efforts de recherche, développement et d’innovation ont permis de dégager un crédit d’impôt de 153 K€, à comparer à 193 K€ en 2018.

IntegraGen a limité sa perte à 285 K€ contre une perte de 1 140 K€ en 2018.

UN BILAN SOLIDE

En K€

Dec 31, 2019

Dec 31, 2018

Actifs immobilisés

1 057

1 251

Stocks

290

389

Créances d'exploitation

1 827

2 324

Créances diverses

767

612

Trésorerie

2 807

4 006

Actif circulant

5 691

7 331

Ecart conversion

0

0

TOTAL ACTIF

6 748

8 583

 

 

En K€

Dec 31, 2019

Dec 31, 2018

Capitaux propres

2 509

2 794

Avances conditionnées

47

277

Provisions pour risques et charges

139

76

Dettes financières

241

300

Dettes d'exploitation

1 839

2 880

Dettes diverses

1 971

2 252

Ecart conversion

2

5

TOTAL PASSIF

6 748

8 583

La trésorerie nette à fin 2019 s’élève à 2,7 M€ contre 3,9 M€ à fin 2018. Elle comprend :

- 2 807 K€ de disponibilités et valeurs mobilières de placement ;
- 58 K€ de dettes financières de moins de 1 an, liées à l’emprunt souscrit en 2018 pour un montant de 300 K€ auprès de la Société Générale, remboursable sur 5 années.

Pour l’année 2019, la consommation opérationnelle de cash s’est élevée à 0,7 M€, dont 0,6 M€ lié à des dettes d’exploitation court terme, inscrites au bilan en décembre 2018 et liées à l’achat non récurrent d’équipements spécifiques pour la plateforme SeqOIA.

PERSPECTIVES 2020 : POURSUITE DE LA CROISSANCE ATTENDUE

Le projet SeqOIA devrait permettre de réaliser un chiffre d’affaires minimal de 2 700 K€, et donc d’anticiper, à ce stade, une forte croissance du chiffre d’affaires pour l’exercice.

La société prévoit également une hausse des ventes des logiciels d’interprétation des données de séquençage (SIRIUS™, MERCURY™ et GALILEO™) en mode SaaS (software as a service). L’accord avec Dana Farber, décrit ci-dessus, constitue une validation majeure de la stratégie en matière de logiciel.

Le contrat avec l’Institut Pasteur a été prolongé jusqu’en décembre 2021, sur la base d’un niveau de prestation en hausse.

La trésorerie disponible permettra de financer les besoins opérationnels et en matière d’investissement.

IMPACT DE LA CRISE SANITAIRE

La société remplit ses engagements auprès de ses clients et collaborateurs en veillant à ajuster rigoureusement ses ressources. L’équipe basée au laboratoire d’Évry et celle basée à l’Institut Pasteur poursuivent leurs activités.

La société a mis en place un plan de continuité, incluant des dispositifs de télétravail pour toutes les équipes informatiques et commerciales mais également, dès le 20 mars, le déploiement de mesures de chômage partiel, le report de paiement des charges sociales et fiscales, et sollicité divers mécanismes d’avances de façon à préserver la trésorerie.

Au 31 mars 2020, la trésorerie disponible s’élevait à 2,5 M€ ; le chiffre d’affaires (non audité) à la date du 31 mars est ressorti en hausse de 10% par rapport à la même période en 2019. Bien que la société ne soit pas en mesure d’évaluer, à ce jour, les perspectives du second semestre 2020, IntegraGen poursuit ses opérations de séquençage, grâce à l’engagement des équipes sur le site d’Evry et de l’Institut Pasteur, d’une part, et au travail des bio-informaticiens en télétravail, d’autre part. La stabilité du modèle économique de la société, reposant en majeure partie sur des contrats garantis à long terme et sur des projets de recherche académique et de recherche clinique, secteurs économiques en théorie moins impactés par la crise, devrait permettre à IntegraGen de reprendre son activité et de récupérer la majeure partie du manque d’activité enregistré durant la pandémie.

A propos d’IntegraGen

IntegraGen est une société spécialisée dans l’analyse du génome humain, et réalise des analyses adaptées et rapidement interprétables pour des laboratoires académiques et privés. Pour la prise en charge des cancers, qui se caractérisent par un dérèglement génétique des cellules, IntegraGen fournit aux chercheurs et aux médecins des outils universels et individualisés de guidage thérapeutique leur permettant d’adapter le traitement au profil génétique du patient.

IntegraGen compte quarante-six collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 M€ en 2019. Basée au Génopole d’Evry, IntegraGen est également implantée aux Etats-Unis à Cambridge, MA. IntegraGen est cotée sur Euronext Growth à Paris (ISIN : FR0010908723 - Mnémo : ALINT - Eligible PEA-PME).

Plus d’informations sur le site internet : www.integragen.com

Contacts

IntegraGen
Bernard COURTIEU
Président Directeur Général

Laurence RIOT LAMOTTE
Directeur Administratif et Financier
contact@integragen.com
Tél. : +33 (0)1 60 91 09 00

NewCap
Relations Investisseurs
Emmanuel HUYNH
Louis-Victor DELOUVRIER
integragen@newcap.eu
Tél. : +33 (0)1 44 71 98 53

Contacts

IntegraGen
Bernard COURTIEU
Président Directeur Général

Laurence RIOT LAMOTTE
Directeur Administratif et Financier
contact@integragen.com
Tél. : +33 (0)1 60 91 09 00

NewCap
Relations Investisseurs
Emmanuel HUYNH
Louis-Victor DELOUVRIER
integragen@newcap.eu
Tél. : +33 (0)1 44 71 98 53