Réponse du syndicat des agents de bord d’Air Canada à la seconde vague de mises à pied causée par la pandémie de COVID-19

VANCOUVER, British Columbia--()--Le syndicat représentant les agents de bord d’Air Canada regrette profondément que des centaines de ses membres fassent partie des employés mis à pied aujourd’hui par la compagnie aérienne.

‘’Nos membres ont traversé de nombreuses épreuves au cours des derniers mois en raison de la pandémie de COVID-19 et ça nous brise le cœur de voir un si grand nombre d’entre eux perdre leur emploi. Nous allons continuer à défendre les intérêts de nos membres qui continueront à effectuer des vols et veillerons à ce que ceux qui sont mis à pied reçoivent l’aide dont ils ont besoin dans les semaines et les mois à venir’’, a déclaré le président de la Composante Air Canada du SCFP, Wesley Lesosky.

Avec la première vague de mise à pieds du 19 mars dernier, l’annonce d’aujourd’hui porte à 6800 le nombre d’agents de bord mis à pied par Air Canada.

Parallèlement, le syndicat continue à demander à la compagnie de fournir aux agents de bord en service des jaquettes protectrices à manches longues jetables, des masques N95 et des gants ajustés afin de prévenir la propagation du COVID-19.

Le président national du SCFP, Mark Hancock, a pour sa part obtenu l’assurance du ministre fédéral des Finances que le programme d’aide au secteur du transport aérien bénéficiera aux travailleurs en priorité.

Contacts

Philippe Gagnon
Relations de presse, SCFP
613-894-0146
pgagnon@scfp.ca

Contacts

Philippe Gagnon
Relations de presse, SCFP
613-894-0146
pgagnon@scfp.ca