La reclassification des travailleurs paramédicaux au N.-B.; le gouvernement brise ses propres lois

FREDERICTON, New Brunswick--()--Le Premier ministre Higgs tente d'enfreindre les lois du travail sur la question de la reclassification des travailleurs paramédicaux.

Le SCFP a déposé une plainte de pratique déloyale de travail et une requête en vertu de l'article 31 de la Loi relative aux relations de travail dans les services publics auprès de la Commission du travail et de l'emploi du Nouveau-Brunswick en ce qui concerne la reclassification des ambulanciers paramédicaux. « Le gouvernement apporte des changements unilatéraux sans l’avis des représentants légaux des travailleurs paramédicaux », a déclaré Simon Ouellette, représentant aux communications du SCFP.

« L'intervention politique du gouvernement dans la représentation des travailleurs et le bris du gel légal des négociations vont à l'encontre des articles 7(2) et 46 de la Loi relatives aux relations de travail dans les services publics », a déclaré M. Ouellette.

« Le Parti Conservateur et le People’s Alliance mettent les travailleurs paramédicaux sur une fausse piste. Le gouvernement n'a pas signé de garanties d'amélioration des conditions de travail pour les travailleurs ambulanciers, et cela m'inquiète vraiment », a déclaré Brien Watson, président du SCFP NB.

« Nous devons agir, car sans contestation, cette tactique illégale de diviser pour mieux régner crée un dangereux précédent pour tout travailleur syndiqué dans cette province », a déclaré M. Watson.

« En fin de compte, nous ne devons pas oublier que le travail difficile des travailleurs paramédicaux exige de meilleurs salaires, de meilleures heures de travail, plus de personnel et en finir avec le surmenage et l’épuisement professionnel », a conclu-t-il.

ml/COPE491

Contacts

Simon Ouellette
Conseiller aux communications du SCFP
506-229-6038

 

Contacts

Simon Ouellette
Conseiller aux communications du SCFP
506-229-6038