Le programme Golden Shield de RELX aide les autorités à lutter contre les produits d'e-cigarettes contrefaits

(Photo: Business Wire)

SHENZHEN, Chine--()--Aujourd'hui, RELX Technology a annoncé que son programme Golden Shield a déjà aidé les autorités chinoises à saisir 48 000 produits d'e-cigarettes contrefaits. Suite à l'augmentation de la production de produits de vapotage et d'e-liquides de contrefaçon, RELX a lancé le programme Golden Shield en août 2019 pour contribuer à la lutte contre la production et la vente de produits illicites. Les membres du programme Golden Shield de RELX collaborent avec les plateformes de réseaux sociaux, les plateformes d'e-commerce, l'Agence chinoise pour l'industrie et le commerce, et les autorités locales de toute la Chine pour éliminer les produits de vapotage contrefaits.

"Nous sommes si fiers des progrès du programme Golden Shield de RELX en si peu de temps. D'après nos estimations, la majorité des articles contrefaits que nous avons découverts ont été fabriqués avec l'intention d'être exportés", déclare Kate Wang, PDG de RELX. "RELX projette d'élargir le programme Golden Shield et de continuer la lutte contre les marchandises illicites pour maintenir le niveau de confiance de notre marque, mais aussi et avant tout, pour protéger nos clients."

Au cours des cinq derniers mois, le programme Golden Shield de RELX a découvert seize opérations de production et de ventes de produits de vapotage contrefaits et partagé ses conclusions avec les autorités locales compétentes, ce qui a conduit à la confiscation de 48,000 produits de vapotage, e-liquides et autres marchandises de contrefaçon.

Le 3 décembre 2019, la police locale de Guangzhou, Jiangmen et Shantou dans la province du Guangdong a organisé des rencontres avec le public pour sensibiliser l'opinion sur la production et la vente de produits contrefaits. Les contrefaçons de produits RELX saisies dans le cadre du programme ont été exposées durant ces rencontres.

Dans le cadre du programme Golden Shield, le centre d'étude de RELX a réalisé une série de tests de produits RELX contrefaits. Le centre a indiqué que les e-liquides contrefaits contiennent de concentrations élevées de toluène et que d'autres ingrédients ne correspondent pas aux informations imprimées sur l'emballage.

La lutte contre la production et la vente de produits de vapotage contrefaits est un des principaux défis du secteur. Les produits contrefaits représentent un véritable risque de santé publique. Alors que les gouvernements et les autorités locales travaillent à l'adoption de mesures plus strictes pour retirer ces produits dangereux du marché, les sociétés internationales d'e-cigarettes devraient redoubler d'efforts pour les aider garantir la sécurité des consommateurs à l'échelle mondiale.

RELX appelle les consommateurs à acheter leurs produits de vapotage et e-liquides uniquement chez des revendeurs agréés. Les consommateurs achetant des produits RELX peuvent également scanner le code-barre sur tous les produits RELX officiels avec l'application RELX Me pour s'assurer de leur authenticité.

À propos de RELX

Créé en janvier 2018, RELX est le chef de file des cigarettes électroniques en Asie. RELX développe seul ses produits d'e-cigarettes depuis son centre de R&D à Shenzhen, en Chine. La mission de RELX est de fournir des e-cigarettes éthiques aux fumeurs. RELX continue d'effectuer d'importants investissements en R&D, tests d'e-liquide et développement de nouveau produits. RELX a créé le premier centre d'étude aux normes CNAS pour une marque indépendante d'e-cigarettes. La société a attiré des acteurs internationaux majeurs comme Uber, Proctor and Gamble, Huawei, Beats et L’Oréal. Parmi les investisseurs de RELX figurent les capital-risqueurs Source Code Capital, IDG Capital, et Sequoia Capital.

Site Internet: https://relxnow.com

Twitter: @Relxtech

Facebook: @Relxtech

Linkedin: @Relxtech

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Aimee Ren
Aimee.ren@relxtech.com

Contacts

Aimee Ren
Aimee.ren@relxtech.com