LEGRAND : INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES

PARIS--()--Regulatory News:

LEGRAND (Paris:LR):

Chiffres clés consolidés

2

Compte de résultat consolidé

3

Bilan consolidé

4

Tableau des flux de trésorerie consolidés

6

Notes annexes

7

Chiffres clés consolidés

(en millions d’euros)

9 mois 2019

9 mois 2018

Chiffre d'affaires

4 888,9

 

4 437,4

Résultat opérationnel ajusté

998,5

 

907,9

En % du chiffre d’affaires

20,4 %

(1)

20,5 %

 

20,8 % (1) avant acquisitions

(2)

 

Résultat opérationnel

931,3

 

854,3

En % du chiffre d’affaires

19,0 %

(1)

19,3 %

Résultat net part du Groupe

625,0

 

574,5

En % du chiffre d’affaires

12,8 %

(3)

12,9 %

Cash flow libre normalisé

757,0

 

673,9

En % du chiffre d’affaires

15,5 %

(4)

15,2 %

Cash flow libre

671,6

 

441,6

En % du chiffre d’affaires

13,7 %

(4)

10,0 %

Dette financière nette au 30 septembre

2 769,1

(5)

2 260,1

(1) Dont un impact favorable d’environ +0,1 point lié à l’application de la norme IFRS 16.
(2) A périmètre 2018.
(3) L’application de la norme IFRS 16 est sans impact significatif sur le résultat net part du Groupe.
(4) Dont un impact favorable d’environ +1,0 point lié à l’application de la norme IFRS 16.
(5) Dont 328,1 millions d’euros de dettes financières de location (application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019).

Le résultat opérationnel ajusté est défini comme le résultat opérationnel ajusté des amortissements et dépréciations liés aux revalorisations d'actifs lors des acquisitions et des autres impacts sur le compte de résultat liés aux acquisitions ainsi que, le cas échéant, des pertes de valeurs de goodwill.

Le cash flow libre est défini comme la somme des flux de trésorerie des opérations courantes et du produit résultant des cessions d’actifs, minorée des investissements et des frais de développement capitalisés.

Le cash flow libre normalisé est défini comme la somme des flux de trésorerie des opérations courantes, sur la base d’un besoin en fonds de roulement représentant 10 % du chiffre d’affaires des 12 derniers mois à structure et taux de change constants et rapporté à la période considérée, et du produit résultant des cessions d’actifs, minorée des investissements et des frais de développement capitalisés.

La dette financière nette est définie comme la somme des emprunts courants et des emprunts non courants minorée de la trésorerie et équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement.

La réconciliation des chiffres clés consolidés avec les états financiers est disponible en annexe du communiqué des résultats des neuf premiers mois 2019.

Compte de résultat consolidé

 

Période de 9 mois close le

(en millions d’euros)

30 septembre 2019

30 septembre 2018

Chiffre d'affaires

4 888,9

4 437,4

Charges opérationnelles

 

 

Coût des ventes

(2 345,4)

(2 108,3)

Frais administratifs et commerciaux

(1 313,9)

(1 202,6)

Frais de recherche et développement

(232,9)

(205,2)

Autres produits (charges) opérationnels

(65,4)

(67,0)

Résultat opérationnel

931,3

854,3

Charges financières

(67,7)

(59,7)

Produits financiers

9,5

8,7

Gains (pertes) de change

0,9

7,0

Résultat financier

(57,3)

(44,0)

Résultat avant impôts

874,0

810,3

Impôts sur le résultat

(246,9)

(235,0)

Résultat des entités mises en équivalence

(1,3)

(0,3)

Résultat net de la période

625,8

575,0

Dont :

 

- Résultat net part du Groupe

625,0

574,5

- Intérêts minoritaires

0,8

0,5

Résultat net par action (euros)

2,343

2,152

Résultat net dilué par action (euros)

2,322

2,133

Etat du résultat global de la période

Période de 9 mois close le

(en millions d'euros)

30 septembre 2019

30 septembre 2018

Résultat net de la période

625,8

575,0

Eléments du résultat global pouvant être appelés à un reclassement ultérieur dans la section résultat net

 

Réserves de conversion

188,6

(12,5)

Couvertures de flux de trésorerie

0,2

0,0

Impôts sur éléments directement reconnus en capitaux propres

6,7

5,6

Eléments du résultat global qui ne seront pas reclassés ultérieurement dans la section résultat net

 

Ecarts actuariels nets d'impôts différés

(14,2)

2,6

Autres

0,0

0,0

Résultat global de la période

807,1

570,7

Dont :

 

- Groupe

806,2

570,3

- Intérêts minoritaires

0,9

0,4

Bilan consolidé

(en millions d’euros)

30 septembre 2019

31 décembre 2018

ACTIF

 

 

Actifs non courants

 

 

Immobilisations incorporelles

2 520,0

2 309,7

Goodwill

4 574,2

4 322,0

Immobilisations corporelles

675,9

661,4

Droits d'utilisation d'actifs*

320,1

0,0

Titres mis en équivalence

18,3

17,4

Autres titres immobilisés

2,8

2,1

Autres actifs non courants

37,4

14,3

Impôts différés

110,8

107,8

Total actifs non courants

8 259,5

7 434,7

Actifs courants

 

 

Stocks (note 4)

945,2

885,9

Créances clients et comptes rattachés (note 5)

767,8

666,4

Créances d’impôt courant ou exigible

43,0

89,6

Autres créances courantes

217,8

206,0

Autres actifs financiers courants

1,8

1,2

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 449,3

1 022,5

Total actifs courants

3 424,9

2 871,6

Total actif

11 684,4

10 306,3

*dont impact de transition de la norme IFRS 16 pour 249,1 millions d’euros.

(en millions d’euros)

30 septembre 2019

31 décembre 2018

PASSIF

 

 

Capitaux propres

 

 

Capital social (note 6)

1 068,8

1 070,0

Réserves

4 296,8

4 051,8

Réserves de conversion

(342,1)

(530,6)

Capitaux propres revenant au Groupe

5 023,5

4 591,2

Intérêts minoritaires

10,1

5,9

Total capitaux propres

5 033,6

4 597,1

Passifs non courants

 

 

Provisions non courantes

136,4

145,2

Avantages postérieurs à l’emploi

170,6

155,9

Emprunts non courants (note 7)

3 592,3

2 918,6

Impôts différés

727,8

701,0

Total passifs non courants

4 627,1

3 920,7

Passifs courants

 

 

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

624,7

662,0

Dettes d'impôt courant ou exigible

50,5

31,5

Provisions courantes

95,8

87,9

Autres passifs courants

625,8

605,2

Emprunts courants (note 7)

626,1

400,5

Autres passifs financiers courants

0,8

1,4

Total passifs courants

2 023,7

1 788,5

Total passif

11 684,4

10 306,3

 

 

Tableau des flux de trésorerie consolidés

Période de 9 mois close le

(en millions d’euros)

30 septembre 2019

30 septembre 2018

Résultat net de la période

625,8

575,0

Mouvements des actifs et passifs n'ayant pas entraîné de flux de trésorerie :

 

– Amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles

81,6

74,1

– Amortissements et dépréciations des immobilisations incorporelles

71,1

58,4

– Amortissements et dépréciations des frais de développement capitalisés

16,1

19,4

– Amortissements des droits d'utilisation d'actifs

52,0

0,0

– Amortissement des charges financières

2,0

1,9

– Perte de valeur des goodwill

0,0

0,0

– Variation des impôts différés non courants

2,6

25,5

– Variation des autres actifs et passifs non courants

25,8

29,0

– Pertes (gains) de change latents

(1,9)

3,0

– Résultat des entités mises en équivalence

1,3

0,3

– Autres éléments n'ayant pas d'incidence sur la trésorerie

(0,1)

0,4

– (Plus-values) moins-values sur cessions d'actifs

3,2

2,8

Variation du besoin en fonds de roulement :

 

– Stocks (note 4)

(13,8)

(125,3)

– Créances clients et comptes rattachés (note 5)

(49,4)

(99,3)

– Dettes fournisseurs et comptes rattachés

(56,1)

13,7

– Autres actifs et passifs opérationnels

22,7

(41,5)

Flux de trésorerie des opérations courantes

782,9

537,4

– Produit résultant des cessions d’actifs

6,5

4,7

– Investissements

(93,0)

(75,3)

– Frais de développement capitalisés

(24,8)

(25,2)

– Variation des autres actifs et passifs financiers non courants

(4,4)

(0,5)

– Acquisition de filiales (sous déduction de la trésorerie acquise)

(389,1)

(87,7)

Flux de trésorerie des opérations d'investissements

(504,8)

(184,0)

– Augmentation de capital et prime d’émission (note 6)

4,9

12,8

– Cession (rachat) d’actions propres et contrat de liquidité (note 6)

(17,1)

(38,8)

– Dividendes payés par Legrand

(357,1)

(336,8)

– Dividendes payés par des filiales de Legrand

0,0

(0,2)

– Nouveaux financements long terme

402,7

404,7

– Remboursement des financements long terme (note 7)

(54,3)

(400,0)

– Frais d’émission de la dette

(5,4)

(3,7)

– Augmentation (diminution) des financements court terme

155,4

16,2

– Acquisition de parts d’intérêts sans prise de contrôle des filiales

(2,3)

(39,9)

Flux de trésorerie des opérations financières

126,8

(385,7)

Effet net des conversions sur la trésorerie

21,9

(5,2)

Variation nette de la trésorerie

426,8

(37,5)

Trésorerie au début de la période

1 022,5

823,0

Trésorerie à la fin de la période

1 449,3

785,5

Détail de certains éléments :

 

– intérêts payés* au cours de la période

66,8

71,4

– impôts sur les bénéfices payés au cours de la période

177,0

189,2

* Les intérêts payés sont inclus dans les flux de trésorerie des opérations courantes.

Notes annexes

Note 1 - Introduction

Ces informations financières consolidées non auditées ont été établies pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2019. Elles doivent être lues en référence avec les comptes consolidés au 31 décembre 2018 tels qu’établis dans le document de référence déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le numéro D.19-0306 le 10 avril 2019.

Tous les montants sont présentés en millions d’euros, sauf indication contraire. Certains totaux peuvent présenter des écarts d’arrondis.

Les comptes consolidés ont été établis conformément aux normes IFRS (International Financial Reporting Standards) et aux interprétations de l’IFRIC (International Financial Reporting Interpretations Committee) telles qu’adoptées par l’Union européenne et d’application obligatoire ou par anticipation à partir du 1er janvier 2019.

Les textes publiés par l’IASB (International Accounting Standards Board) et non adoptés au niveau Européen ne sont pas applicables au Groupe.

La norme IFRS 16 a été appliquée à compter du 1er janvier 2019 selon la méthode de transition rétrospective simplifiée (méthode du « cumulative catch-up »). Par conséquent, la période comparative 2018 n’a pas été retraitée.

Les principaux impacts de l’application de cette norme sont présentés au niveau des chiffres clés consolidés et ont été expliqués dans la note 1.2.1.3 des comptes consolidés au 31 décembre 2018.

Note 2 - Opérations et événements importants de la période

Au-delà des points mentionnés par ailleurs dans le présent document, aucune opération ni aucun événement significatifs ne sont à signaler au cours de la période.

Note 3 - Mouvements de périmètre de consolidation

Le calendrier d’intégration, dans les comptes consolidés, des acquisitions réalisées depuis le 1er janvier 2018 est le suivant :

2018

31 mars

30 juin

30 septembre

31 décembre

Intégration globale

Modulan

Au bilan uniquement

Au bilan uniquement

6 mois de résultat

9 mois de résultat

GemNet

Au bilan uniquement

Au bilan uniquement

7 mois de résultat

Shenzen Clever Electronic

Au bilan uniquement

6 mois de résultat

Kenall

Au bilan uniquement

Debflex

Au bilan uniquement

Netatmo

Au bilan uniquement

Trical

 

 

 

Au bilan uniquement

2019

31 mars

30 juin

30 septembre

Intégration globale

 

 

 

Modulan

3 mois de résultat

6 mois de résultat

9 mois de résultat

GemNet

3 mois de résultat

6 mois de résultat

9 mois de résultat

Shenzen Clever Electronic

3 mois de résultat

6 mois de résultat

9 mois de résultat

Kenall

3 mois de résultat

6 mois de résultat

9 mois de résultat

Debflex

Au bilan uniquement

6 mois de résultat

9 mois de résultat

Netatmo

Au bilan uniquement

6 mois de résultat

9 mois de résultat

Trical

Au bilan uniquement

6 mois de résultat

9 mois de résultat

Universal Electric

 

Au bilan uniquement

6 mois de résultat

Au cours des neuf premiers mois 2019, le Groupe a en particulier réalisé l’acquisition d’Universal Electric Corporation, leader américain des busways. Universal Electric Corporation réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 175 millions de dollars américains.

Au total, le montant des acquisitions de filiales (sous déduction de la trésorerie acquise) s’est élevé à 389,1 millions d’euros au cours des neuf premiers mois 2019 (87,7 millions d’euros au cours des neuf premiers mois 2018), auxquels s’ajoutent 2,3 millions d’euros d’acquisitions de parts d’intérêts sans prise de contrôle des filiales (39,9 millions d’euros au cours des neuf premiers mois 2018).

Note 4 - Stocks

Les stocks s’analysent comme suit :

(en millions d'euros)

30 septembre 2019

31 décembre 2018

Matières premières, fournitures et emballages

378,0

347,6

Produits semi-finis

111,4

98,5

Produits finis

598,4

563,7

Valeur brute à la fin de la période

1 087,8

1 009,8

Dépréciation

(142,6)

(123,9)

Valeur nette à la fin de la période

945,2

885,9

Note 5 - Créances clients et comptes rattachés

Les créances clients s’analysent comme suit :

(en millions d'euros)

30 septembre 2019

31 décembre 2018

Créances clients et comptes rattachés

855,2

750,4

Dépréciation

(87,4)

(84,0)

Valeur nette à la fin de la période

767,8

666,4

Note 6 - Capital social

Le capital social au 30 septembre 2019 est de 1 068 828 524 euros représenté par 267 207 131 actions de 4 euros de nominal chacune, auxquelles correspondent 267 207 131 droits de vote théoriques et 266 905 487 droits de vote exerçables (déduction faite des actions détenues par le Groupe à cette date).

Le Groupe détient 301 644 actions au 30 septembre 2019 contre 905 347 actions au 31 décembre 2018, soit une diminution de 603 703 actions correspondant :

  • au rachat net de 600 000 actions en dehors du contrat de liquidité ;
  • au transfert de 331 335 actions aux salariés dans le cadre des plans d’attribution d’actions de performance ;
  • à l’annulation de 550 000 actions ;
  • à la cession nette de 322 368 actions dans le cadre du contrat de liquidité (note 6.2.2).

Sur les 301 644 actions détenues par le Groupe au 30 septembre 2019, 273 793 actions ont été affectées selon les objectifs d’affectation décrits en note 6.2.1, et 27 851 actions sont détenues dans le cadre du contrat de liquidité.

6.1 Evolution du capital social

Nombre

Nominal

Valeur du capital

Prime d'émission

 

d'actions

 

(en euros)

(en euros)

Au 31 décembre 2018

267 495 149

4

1 069 980 596

721 214 426

Souscription d'actions du plan d'options 2009

82 578

4

330 312

728 173

Souscription d'actions du plan d'options 2010

179 404

4

717 616

3 095 870

Annulation d'actions propres

(550 000)

4

(2 200 000)

(32 734 305)

Remboursement d'apport*

(146 768 602)

Au 30 septembre 2019

267 207 131

4

1 068 828 524

545 535 562

* Quote-part des dividendes distribués en juin 2019 prélevée sur la prime d’émission.

Le conseil d’administration du 13 février 2019 a décidé l’annulation de 550 000 actions auto-détenues affectées à l’objectif d’annulation (actions rachetées en 2018). La différence entre le prix de rachat des actions annulées et leur valeur nominale, soit un montant de 32 734 305 euros, a été affectée en diminution de la prime d’émission.

Dans le cadre des plans d’options de souscription d’actions 2009 et 2010, 261 982 actions ont été souscrites au cours des neuf premiers mois 2019, représentant une augmentation de capital, prime d’émission incluse, d’un montant de 4,9 millions d'euros.

6.2 Rachats d’actions et contrat de liquidité

Au 30 septembre 2019, le Groupe détient 301 644 actions (905 347 au 31 décembre 2018 dont 555 128 au titre de rachat d'actions et 350 219 dans le cadre du contrat de liquidité) dont le détail s'analyse comme suit :

6.2.1 Rachats d’actions

Au cours des neuf premiers mois 2019, le Groupe a racheté 600 000 actions pour une valeur de 36,7 millions d'euros.

Au 30 septembre 2019, le Groupe détient 273 793 actions pour une valeur d'acquisition de 16,8 millions d'euros, affectées à :

  • la mise en œuvre de tout plan d’actions de performance pour 8 793 actions et pour une valeur d’acquisition de 0,5 millions d'euros.
  • l’annulation des titres rachetés pour 265 000 actions et pour une valeur d’acquisition de 16,3 millions d'euros.

6.2.2 Contrat de liquidité

Le 29 mai 2007, le Groupe a confié à un organisme financier la mise en œuvre d’un contrat de liquidité portant sur ses actions ordinaires cotées sur le marché Euronext Paris et conforme à la Charte de Déontologie de l’AMAFI approuvée par la décision de l’AMF du 22 mars 2005. A ce titre, 15,0 millions d’euros ont été alloués par le Groupe au contrat de liquidité.

Au 30 septembre 2019, le Groupe détient 27 851 actions dans le cadre de ce contrat pour une valeur d’acquisition de 1,8 millions d'euros.

Les mouvements sur les neuf premiers mois 2019, au titre de ce contrat, se sont traduits par un flux de trésorerie positif de 19,6 millions d'euros et correspondent aux cessions, nettes d'acquisitions, de 322 368 actions.

Note 7 - Emprunts non courants et courants

7.1 Emprunts non courants

Les emprunts non courants s’analysent comme suit :

(en millions d'euros)

30 septembre 2019

31 décembre 2018

Emprunts obligataires

2 900,0

2 500,0

Obligations Yankee

358,0

340,4

Dettes financières de location

265,5

6,5

Autres emprunts

87,8

87,3

Emprunts non courants hors coûts d'émission de la dette

3 611,3

2 934,2

Coûts d'émission de la dette

(19,0)

(15,6)

Total

3 592,3

2 918,6

7.2 Emprunts courants

Les emprunts courants s’analysent comme suit :

(en millions d'euros)

30 septembre 2019

31 décembre 2018

Titres négociables à court terme

500,0

363,5

Dettes financières de location

62,6

1,5

Autres emprunts

63,5

35,5

Total

626,1

400,5

7.3 Analyse des variations des emprunts non courants et courants

Les variations des emprunts non courants et courants s’analysent comme suit :

30 septembre 2019

Flux de trésorerie

Variations n'impactant pas les flux de trésorerie

31 décembre 2018

(en millions d'euros)

 

 

Acquisitions

Reclassements

Effet de conversion

Autres

 

Emprunts non courants

3 592,3

398,2

25,5

(56,6)

24,5

282,1

2 918,6

Emprunts courants

626,1

100,2

8,9

56,6

3,5

56,4

400,5

Dette financière brute

4 218,4

498,4

34,4

0,0

28,0

338,5*

3 319,1

*dont impact de transition de la norme IFRS 16 pour 270,2 millions d’euros.

Note 8 - Informations sectorielles

Conformément à IFRS 8, les secteurs opérationnels sont déterminés sur la base du reporting mis à la disposition du principal décideur opérationnel et du management du Groupe.

Compte tenu du caractère local des activités de Legrand, la gestion du Groupe est organisée par pays ou groupe de pays et le reporting interne est réparti en trois secteurs opérationnels depuis le 1er janvier 2019, suite à l’évolution récente de l’organisation du front office du Groupe :

  • l’Europe qui regroupe la France, l’Italie et le Reste de l’Europe (qui comprend principalement l’Allemagne, le Benelux, l’Ibérie (l’Espagne et le Portugal), la Pologne, le Royaume-Uni, la Russie, et la Turquie) ;
  • l’Amérique du Nord et Centrale qui comprend le Canada, les Etats-Unis, le Mexique ainsi que les pays d’Amérique centrale ; et
  • le Reste du Monde qui comprend principalement l’Amérique du Sud (qui comprend notamment le Brésil, le Chili et la Colombie), l’Arabie saoudite, l’Australie, la Chine et l’Inde.

Ces trois secteurs opérationnels sont placés sous la responsabilité de trois dirigeants de secteur qui rendent compte directement au principal décideur opérationnel du Groupe.

Les modèles économiques des filiales de ces secteurs sont très similaires. En effet, leurs ventes sont constituées de produits d’infrastructure électrique et numérique du bâtiment pour l’essentiel à destination d’installateurs électriciens principalement par l’intermédiaire de distributeurs tiers.

Période de 9 mois close le 30 septembre 2019

 

 

 

 

 

 

Amérique

Reste

 

 

Europe

du Nord et

du

 

(en millions d'euros)

 

Centrale

Monde

Total

Chiffre d'affaires à tiers

2 033,9

1 935,0

920,0

4 888,9

Coût des ventes

(896,7)

(933,3)

(515,4)

(2 345,4)

Frais administratifs, commerciaux, R&D

(660,3)

(640,2)

(246,3)

(1 546,8)

Autres produits (charges) opérationnels

(27,2)

(30,3)

(7,9)

(65,4)

Résultat opérationnel

449,7

331,2

150,4

931,3

- dont amortissements et frais et produits
liés aux acquisitions

 

 

 

 

· enregistrés en frais administratifs,
commerciaux, R&D

(10,0)

(47,4)

(9,8)

(67,2)

· enregistrés en autres produits
(charges) opérationnels

 

 

 

0,0

- dont perte de valeur des goodwill

 

 

 

0,0

Résultat opérationnel ajusté

459,7

378,6

160,2

998,5

- dont amortissements et dépréciations des
immobilisations corporelles

(46,6)

(16,8)

(17,9)

(81,3)

- dont amortissements et dépréciations des
immobilisations incorporelles

(6,5)

(1,6)

(0,6)

(8,7)

- dont amortissements et dépréciations des
frais de développement

(15,1)

0,0

(1,0)

(16,1)

- dont amortissements des droits d'utilisation d'actifs

(19,9)

(17,6)

(14,5)

(52,0)

- dont produits (charges) liés aux restructurations

(9,3)

(2,4)

(6,2)

(17,9)

Investissements

(65,2)

(13,3)

(14,5)

(93,0)

Frais de développement capitalisés

(23,6)

0,0

(1,2)

(24,8)

Immobilisations corporelles nettes

411,2

137,5

127,2

675,9

Total actifs courants

1 704,6

1 002,1

718,2

3 424,9

Total passifs courants

1 231,3

377,4

415,0

2 023,7

Période de 9 mois close le 30 septembre 2018

 

 

 

 

 

 

Amérique

Reste

 

 

Europe*

du Nord et

du

 

(en millions d'euros)

 

Centrale

Monde

Total

Chiffre d'affaires à tiers

1 933,2

1 650,1

854,1

4 437,4

Coût des ventes

(837,6)

(796,1)

(474,6)

(2 108,3)

Frais administratifs, commerciaux, R&D

(619,1)

(557,7)

(231,0)

(1 407,8)

Autres produits (charges) opérationnels

(30,6)

(16,9)

(19,5)

(67,0)

Résultat opérationnel

445,9

279,4

129,0

854,3

- dont amortissements et frais et produits
liés aux acquisitions

 

 

 

 

· enregistrés en frais administratifs,
commerciaux, R&D

(4,7)

(39,1)

(7,6)

(51,4)

· enregistrés en autres produits
(charges) opérationnels

(2,2)

0,0

0,0

(2,2)

- dont perte de valeur des goodwill

 

 

 

0,0

Résultat opérationnel ajusté

452,8

318,5

136,6

907,9

- dont amortissements et dépréciations des
immobilisations corporelles

(43,6)

(13,9)

(17,6)

(75,1)

- dont amortissements et dépréciations des
immobilisations incorporelles

(5,9)

(2,1)

(0,6)

(8,6)

- dont amortissements et dépréciations des
frais de développement

(18,8)

0,0

(0,6)

(19,4)

- dont amortissements des droits d'utilisation d'actifs

 

 

 

0,0

- dont produits (charges) liés aux restructurations

(5,4)

(0,1)

(2,9)

(8,4)

Investissements

(53,0)

(9,8)

(12,5)

(75,3)

Frais de développement capitalisés

(23,6)

0,0

(1,6)

(25,2)

Immobilisations corporelles nettes

387,6

100,1

116,2

603,9

Total actifs courants

1 125,4

731,5

761,8

2 618,7

Total passifs courants

799,3

299,6

399,8

1 498,7

*Pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2018, la présentation des données publiées a été modifiée pour tenir compte de l’évolution des secteurs opérationnels au 1er janvier 2019.

Note 9 - Evénements postérieurs à la clôture

Le Groupe a acquis Connectrac, spécialiste américain innovant de la distribution de puissance et de données au sol, pour la construction neuve et la rénovation des bâtiments tertiaires. Connectrac réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 20 millions de dollars américains.

Le Groupe a également acquis, sous réserve des conditions suspensives d’usage, Jobo Smartech. Leader chinois des solutions connectées de contrôle dédiées au segment de l’hôtellerie en Chine, Jobo Smartech réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 10 millions d’euros.

Contacts

LEGRAND

Contacts

LEGRAND