Verallia : Résultats des neuf premiers mois de 2019

Croissance de 7,2 % du chiffre d’affaires en données publiées
Forte croissance organique de 10,1 %
Amélioration continue de la marge d’EBITDA ajusté à 24,2 %
Relèvement des objectifs 2019 de croissance organique et d’EBITDA ajusté

PARIS--()--Regulatory News:

Verallia (Paris:VRLA) :

Faits marquants

  • Succès de l’introduction en bourse du Groupe sur Euronext Paris et du refinancement
  • Croissance soutenue de 7,2 % du chiffre d’affaires à 1 976 M€ (+10,1 % à taux de change et périmètre constants) sur 9 mois
  • Forte croissance de 12,9 % de l’EBITDA ajusté à 478 M€ (+16,9% à taux de change et périmètre constants) sur 9 mois
  • Amélioration continue de la marge d’EBITDA ajusté à 24,2 % sur 9 mois, en hausse de 122pb comparé aux 9M 2018
  • Baisse du ratio d’endettement à 2,7x l’EBITDA ajusté des 12 derniers mois, contre 3,3x à fin septembre 2018
  • Relèvement des objectifs de croissance organique et d’EBITDA ajusté pour l’année 2019

« Nous sommes très satisfaits de nos résultats du troisième trimestre qui nous permettent d’afficher une forte croissance organique sur les 9 premiers mois de l’année. Nous avons notamment réalisé une croissance organique à deux chiffres au troisième trimestre qui s’inscrit en légère accélération par rapport au premier semestre. Par ailleurs, la rentabilité de Verallia continue de s’améliorer grâce au levier opérationnel lié à la croissance des volumes, à un spread d’inflation positif et au déploiement continu de notre programme d’excellence opérationnelle. Confiants dans notre stratégie de croissance profitable et durable, nous relevons nos objectifs de croissance organique et d’EBITDA ajusté pour 2019. » a commenté Michel Giannuzzi, PDG de Verallia.

Verallia réalise sur les 9 premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 1 976 millions d’euros, contre 1 843 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2018 et affiche ainsi une croissance en données publiées de 7,2 %.
L’impact de l’effet de change s’établit à -2,7 % sur 9 mois, principalement lié à la poursuite de la dépréciation du péso non compensée par l’hyperinflation en Argentine, en proie à l’instabilité politique et économique actuelle.

A taux de change et périmètre constants et hors hyperinflation en Argentine (IAS 29), le chiffre d’affaires a progressé de 10,1 % sur les 9 premiers mois de l’année, le troisième trimestre affichant une croissance organique de +10,6 %, en légère accélération par rapport au premier semestre. La progression du chiffre d’affaires résulte principalement de trois facteurs clés : la hausse des volumes dans l’ensemble des zones géographiques, les hausses de prix de vente passées en début d’année pour compenser l’augmentation des coûts (principalement de l’énergie et des matières premières) ainsi que l’hyperinflation en Argentine et enfin l’amélioration du mix de produits, confirmant ainsi la premiumisation de notre gamme.
Sur l’ensemble des 9 premiers mois de l’année, la forte croissance du chiffre d’affaires consolidé a été portée par le dynamisme de tous les segments de marché.

L’EBITDA ajusté a enregistré une forte croissance de 12,9 % (16,9 % à taux de change et périmètre constants) sur les 9 premiers mois de l’année pour atteindre 478 M€. Cette augmentation résulte en premier lieu du levier opérationnel lié à la hausse soutenue des volumes. Cet impact positif sur l’EBITDA ajusté est néanmoins partiellement contrebalancé par le déstockage intervenu depuis le début de l’année visant à accompagner la forte croissance et réduisant ainsi l’absorption des coûts fixes. Par ailleurs, la combinaison de l’amélioration du mix produits et des augmentations de prix de vente ont permis au Groupe de générer un spread1 positif. Enfin, la poursuite de la mise en œuvre du plan d’amélioration de la performance opérationnelle a conduit à une réduction nette des coûts de production de 29 M€ sur les 9 premiers mois de l’année 2019. L’impact sur l’EBITDA ajusté de l’application de la norme IFRS 16 s’élève à 16 M€ sur les 9 premiers mois de l’année 2019.

La marge d’EBITDA ajusté a ainsi progressé de 122 points de base, dont 80 points de base liés à l’impact de la norme IFRS 16, pour atteindre 24,2 % contre 23,0 % sur les 9 premiers mois de 2018.

Au cours des 9 premiers mois de l’année, Verallia a poursuivi son désendettement. L’endettement net a ainsi atteint 1 627 M€ à fin septembre 2019, soit 2,7x l’EBITDA ajusté des douze derniers mois, par rapport à 3,3x à fin septembre 2018 et 2,9x à fin juin 2019. De plus, le refinancement conduit dans le cadre de l’introduction en bourse du Groupe a eu lieu comme prévu le 7 octobre 2019. Grâce à cette opération, le coût moyen de financement (avant impôts) a été réduit à environ 2 %, se traduisant par une future baisse des charges financières de 20 M€ en année pleine. Par ailleurs, Verallia continue de bénéficier au 30 septembre 2019 d’une liquidité importante de 496 M€ (voir glossaire).

Enfin, compte tenu de la bonne dynamique de l’activité sur le troisième trimestre 2019 et sur le début du quatrième trimestre ainsi que de la capacité du Groupe à générer une croissance profitable et durable, Verallia relève ses objectifs 2019 de croissance organique et d’EBITDA ajusté. Pour l’année se clôturant le 31 décembre 2019, le Groupe vise désormais :

  • Une croissance organique1 comprise entre 8 % et 10 % de son chiffre d’affaires consolidé, contre une croissance organique comprise entre 6 % et 8 % initialement ;
  • Un EBITDA ajusté2 supérieur à 610 M€ contre environ 610 M€ initialement.

Les autres objectifs pour 2019 restent inchangés :

  • Le Groupe prévoit toujours d’atteindre un ratio endettement financier net/EBITDA ajusté2 d’environ 2,7x au 31 décembre 2019 ;
  • En outre, le Groupe entend poursuivre sa politique d’investissement disciplinée en maintenant les investissements récurrents autour de 8 % de son chiffre d’affaires consolidé annuel (hors capitalisation du droit d’utilisation liée à l’application d’IFRS 16) pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 ;
  • Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale Annuelle des actionnaires de Verallia, le Groupe compte distribuer en 2020 au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2019 un dividende annuel d’un montant de 100 M€.

La conférence téléphonique analystes aura lieu le jeudi 7 novembre 2019 à 18h00, heure de Paris, par un service de webcast audio (en direct puis en différé), et la présentation des résultats sera disponible sur www.verallia.com

Calendrier financier

  • 20 février 2020 : résultats financiers du T4 et de l’année 2019 - Communiqué de presse après bourse et conférence téléphonique/présentation le lendemain matin.
  • 28 avril 2020 : résultats financiers du T1 2020 - Communiqué de presse après bourse et conférence téléphonique le soir même.
  • 10 juin 2020 : Assemblée Générale Annuelle des actionnaires
  • 30 juillet 2020 : résultats semestriels 2020 - Communiqué de presse après bourse et conférence téléphonique/présentation le lendemain matin.
  • 29 octobre 2020 : résultats financiers du T3 2020 - Communiqué de presse après bourse et conférence téléphonique le soir même.

À propos de Verallia - Groupe indépendant, Verallia compte parmi les trois premiers producteurs mondiaux de l’emballage en verre pour les boissons et les produits alimentaires, et offre des solutions innovantes, personnalisées et respectueuses de l’environnement.
2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, avec une production de 16 milliards de bouteilles et pots en verre. Environ 10 000 collaborateurs et 32 usines verrières dans 11 pays.
Pour plus d’informations : www.verallia.com

ANNEXES

Chiffres clés sur les 9 premiers mois de l’année

En millions d'euros

9M 2018

9M 2019

Chiffre d’affaires

1 843,0

1 976,4

Croissance reportée

 

+7,2 %

Croissance organique

 

+10,1 %

 

 

 

EBITDA ajusté

423,0

477,8

Marge d’EBITDA Ajusté

23,0 %

24,2 %

 

 

 

Dette nette à fin septembre (i)

1 772,0

1 627,0

EBITDA ajusté sur les 12 derniers mois

541,3

602,3

Dette nette / EBITDA ajusté des 12 derniers mois

3,3x

2,7x

(i) Excluant le prêt d’actionnaires entre Verallia SA et Horizon Intermediate Holdings (l’ancienne société-mère de Verallia).

Chiffres clés sur le troisième trimestre

En millions d'euros

T3 2018

T3 2019

Chiffre d’affaires

599,6

647,0

Croissance reportée

 

+7,9 %

Croissance organique

 

+10,6 %

 

 

 

EBITDA ajusté

147,6

165,0

Marge d’EBITDA Ajusté

24,6 %

25,5 %

Rappel des perspectives 2020-2022 :

« Sur la période 2020-2022, en prenant comme hypothèse un contexte d’augmentation modérée du coût des matières premières et de l’énergie et un taux d’impôt effectif passant de 30 % à 26 %, le Groupe ambitionne :

  • Un taux annuel moyen (TCAM) de croissance organique1 de son chiffre d’affaires consolidé compris entre 3 % et 5 %, en s’appuyant sur (i) la croissance de la demande des marchés sur lesquels le Groupe est présent, (ii) la poursuite de l’amélioration du mix grâce aux tendances de premiumisation de sa gamme de produits et (iii) l’augmentation des prix de vente du Groupe visant à répercuter l’inflation des coûts de production. Le Groupe bénéficiera également des investissements passés et à venir permettant d’augmenter ses capacités de production ;
  • Une marge d’EBITDA ajusté2 supérieure à 25 % en 2022, grâce principalement à (i) la croissance des volumes de ventes et l’amélioration du levier opérationnel associé, (ii) la poursuite de sa politique de prix dynamique visant à compenser la hausse des coûts et (iii) la poursuite de la mise en œuvre du plan d’amélioration de la performance industrielle et de la réduction des coûts de production ;
  • La poursuite de sa politique d’investissement disciplinée visant à maintenir les investissements récurrents3 autour de 8 % de son chiffre d’affaires consolidé annuel ;
  • Un ratio d’endettement financier net/EBITDA ajusté2 compris entre 2x et 3x ;
  • La distribution d’un dividende d’un montant annuel supérieur à 40 % de son résultat net consolidé, avec au minimum un montant annuel de 100 millions d’euros, sous réserve de l’approbation par l’Assemblée Générale des actionnaires de Verallia. »

     

Évolution du chiffre d’affaires par nature en millions d’euros sur les 9 premiers mois

En millions d'euros

 

Chiffre d'affaires 9M 2018

1 843,0

Croissance organique

+185,9

Taux de change

-50,0

Autres

-2,5

Chiffre d'affaires 9M 2019

1 976,4

Évolution de l’EBITDA ajusté par nature en millions d’euros sur les 9 premiers mois

En millions d'euros

 

EBITDA ajusté 9M 2018 (i)

423,0

Contribution de l’activité

+96,4

Inflation des coûts

-55,9

Productivité (ii)

+28,5

Taux de change

-16,9

Autres

+2,6

EBITDA ajusté 9M 2019 (i)

477,8

(i) L'EBITDA ajusté correspond au résultat opérationnel retraité des dépréciations et amortissements, des coûts liés aux restructurations, des coûts liés aux acquisitions et M&A, des effets de l’hyperinflation, des coûts liés aux plans d’actionnariat du management, des effets liés aux cessions et risques filiales, des frais de fermeture de sites et carve-out, et d’autres éléments.
(ii) Performance Action Plan (« PAP ») de 33 M€ compensés partiellement par -4 M€ de variances industrielles.

Tableau de passage du résultat opérationnel vers l’EBITDA ajusté

En millions d'euros

9M 2018

9M 2019

Résultat opérationnel

186,0

241,9

Amortissements et dépréciations (i)

217,7

211,9

Coûts de restructuration (ii)

4,5

2,8

Coûts d'acquisition, M&A et IPO

0,2

8,3

IAS 29 Hyperinflation (Argentine) (iii)

0,0

2,1

Plan d’actionnariat du management et coûts associés (iv)

3,5

6,5

Cessions et risques filiales (v)

5,1

0,0

Projet de fermeture d’Agua Branca (Brésil)

0,0

2,0

Autres (vi)

6,0

2,4

EBITDA ajusté

423,0

477,8

(i) Inclut les amortissements liés aux immobilisations incorporelles et corporelles, les amortissements des immobilisations incorporelles acquises par le biais de regroupements d’entreprise et les dépréciations d’immobilisations corporelles.
(ii) Correspond aux coûts de restructuration.
(iii) A la suite de la forte hausse du taux cumulé d’inflation sur plusieurs années en Argentine, le Groupe a l’obligation d’appliquer la norme IAS 29 (Hyperinflation) à ses activités argentines depuis le 2ème semestre 2018.
(iv) Correspond au plan de rémunération en actions.
(v) Correspond principalement, pour l’année 2018, aux effets liés à la cession d’Alver.
(vi) Correspond à différents autres éléments à caractère non-récurrent et notamment.

Impact de la norme IFRS 16 sur les contrats de location

Depuis le 1er janvier 2019, Verallia applique la norme IFRS 16 en utilisant la méthode de transition rétrospective simplifiée. La norme IFRS 16 élimine la distinction entre locations simples et locations financements et impose au locataire de comptabiliser un actif (droit d’utilisation) et une dette financière correspondant aux loyers à régler, sauf exceptions mineures.

En conséquence de l’application de la norme IFRS 16, au 30 septembre 2019, le droit d’utilisation des actifs comptabilisés donne lieu à une augmentation des immobilisations de 49 M€ et à une dette financière additionnelle de 51 M€.

Dans le compte de résultat, il en résulte une baisse des charges de location enregistrées dans l’EBITDA ajusté de 16 M€, et une hausse de l’amortissement des immobilisations et des frais financiers. Sur la base des contrats de location existant au 1er janvier 2019, l’amélioration de l’EBITDA ajusté 2019 en année pleine est estimée à environ 20 M€.

L’impact sur le résultat net part du Groupe est peu significatif.

IAS 29 : Hyperinflation en Argentine

Depuis le 2ème semestre 2018, le Groupe applique la norme IAS 29 en Argentine. L’application de cette norme impose la réévaluation des actifs et passifs non monétaires et du compte de résultat pour refléter les modifications de pouvoir d’achat dans la monnaie locale. Ces réévaluations peuvent conduire à un profit ou une perte sur la position monétaire nette intégrée au résultat financier.

De plus, les éléments financiers de la filiale argentine sont convertis en euro au taux de change de clôture de la période concernée.

Sur les 9 premiers mois de 2019, l’impact net sur le chiffre d’affaires est de (6,7) M€. L’impact de l’hyperinflation est exclu de l’EBITDA ajusté consolidé tel que présenté dans le « tableau de passage du résultat opérationnel vers l’EBITDA ajusté ».

GLOSSAIRE

Croissance organique : correspond à la croissance du chiffre d’affaires à taux de change et à périmètre

constants. Les revenus à taux de change constants sont calculés en appliquant les mêmes taux de change aux indicateurs financiers présentés dans les deux périodes faisant l’objet de comparaisons (en appliquant les taux de la période précédente aux indicateurs de la période en cours).

EBITDA ajusté : L’EBITDA ajusté est un indicateur non défini par les normes IFRS. Il correspond au résultat opérationnel retraité des dépréciations et amortissements, des coûts liés aux restructurations, des coûts liés aux acquisitions et M&A, des effets de l’hyperinflation, des coûts liés aux plans d’actionnariat du management, des effets liés aux cessions et risques filiales, des frais de fermeture de sites et carve-out, et d’autres éléments.

Capex : ou dépenses d’investissement, représentent les achats d’immobilisations corporelles et incorporelles nécessaires pour maintenir la valeur d’un actif et/ou s’adapter aux demandes du marché ainsi qu’aux contraintes environnementales, de santé et de sécurité ; ou pour augmenter les capacités du Groupe. L’acquisition de titres en est exclue.

Capex récurrents : Les Capex récurrents représentent les achats d’immobilisations corporelles et incorporelles nécessaires pour maintenir la valeur d’un actif et/ou s’adapter aux demandes du marché ainsi qu’aux contraintes environnementales, de santé et de sécurité. Ils incluent principalement les rénovations de fours et la maintenance des machines IS.

Investissements stratégiques : Les investissements stratégiques représentent les acquisitions stratégiques d’actifs qui accroissent les capacités du Groupe ou son périmètre de manière significative (par exemple, acquisition d’usines ou équivalent, investissements « greenfield » ou « brownfield »), incluant la construction de nouveaux fours additionnels.

Cash conversion : est définie comme les cash flows rapportés à l’EBITDA ajusté. Les cash flows sont définis comme l’EBITDA ajusté diminué des Capex.

Le segment Europe du Sud et de l’Ouest comprend les sites de production localisés en France, Espagne, Portugal et Italie. Il est également désigné par l’abréviation « SWE ».

Le segment Europe du Nord et de l’Est comprend les sites de production localisés en Allemagne, Russie, Ukraine et Pologne. Il est également désigné par l’abréviation « NEE ».

Le segment Amérique latine comprend les sites de production localisés au Brésil, en Argentine et au Chili.

Liquidité : calculée comme la somme de la trésorerie disponible et de la ligne de crédit renouvelable non tirée qui doit être retraitée de l’encours de « Neu Commercial Papers ».

Avertissement

Certaines informations incluses dans ce communiqué de presse ne constituent pas des données historiques mais sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des estimations, des prévisions et des hypothèses en ce inclus, notamment, des hypothèses concernant la stratégie présente et future de Verallia et l’environnement économique dans lequel Verallia exerce ses activités. Elles impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, qui peuvent avoir pour conséquence une différence significative entre la performance et les résultats réels de Verallia et ceux présentés explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes incluent ceux détaillés et identifiés au Chapitre 3 « Facteurs de risques » du document d’enregistrement approuvé par l’AMF le 4 septembre 2019 sous le numéro I. 19-031, disponible sur le site de la Société (www.verallia.com) et celui de l'AMF (www.amf-france.org). Ces déclarations et informations prospectives ne constituent pas des garanties de performances futures.

Ces déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et Verallia décline expressément toute obligation ou engagement de publier une mise à jour ou une révision des déclarations prospectives incluses dans ce communiqué de presse afin de refléter des changements dans les hypothèses, évènements, conditions ou circonstances sur lesquels sont fondées ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont établies uniquement à des fins illustratives.

Le présent communiqué de presse inclut uniquement des informations résumées et ne prétend pas être exhaustif. Aucune garantie n'est donnée quant à l'exactitude et l’exhaustivité de l’information ou des opinions contenues dans le présent communiqué de presse.

Le présent communiqué de presse ne contient pas et ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières, ni une invitation ou une incitation d’investissement dans des valeurs mobilières en France, aux Etats-Unis ou dans toute autre juridiction.

1 Le spread représente la différence entre (i) l’augmentation des prix de vente et du mix appliquée par le Groupe après avoir, le cas échéant, répercuté sur ces prix l’augmentation de ses coûts de production et (ii) l’augmentation de ses coûts de production. Le spread est positif lorsque l’augmentation des prix de vente appliquée par le Groupe est supérieure à l’augmentation de ses coûts de production. L’augmentation des coûts de production est constatée par le Groupe à volumes de production constants et avant écart industriel et prise en compte de l’impact du plan d’amélioration de la performance industrielle (Performance Action Plan (PAP)).

1 A taux de change et à périmètre constants.
2 Excluant l’impact du plan d’intéressement du management mis en place dans le cadre de l’introduction en bourse.

1 A taux de change et à périmètre constants.
2 Excluant l’impact du plan d’intéressement du management mis en place dans le cadre de l’introduction en bourse.
3 Hors capitalisation du droit d’utilisation lié à l’application d’IFRS 16.

Contacts

Contact Relations Investisseurs Verallia
Alexandra Baubigeat Boucheron - alexandra.baubigeat-boucheron@verallia.com

Contacts presse
Verallia - Marie Segondat - marie.segondat@verallia.com
Brunswick - Benoit Grange, Hugues Boëton - Verallia@brunswickgroup.com - +33 1 53 96 83 83

Contacts

Contact Relations Investisseurs Verallia
Alexandra Baubigeat Boucheron - alexandra.baubigeat-boucheron@verallia.com

Contacts presse
Verallia - Marie Segondat - marie.segondat@verallia.com
Brunswick - Benoit Grange, Hugues Boëton - Verallia@brunswickgroup.com - +33 1 53 96 83 83