Air Liquide : 3ème trimestre 2019

Poursuite de la croissance des ventes, à + 3,5 % sur le trimestre

Décisions d’investissement sélectives dans un contexte riche d’opportunités

PARIS--()--Regulatory News:

Air Liquide (Paris:AI):

Chiffres clés (en millions d'euros)

T3 2019

2019/2018
publié

2019/2018
comparable (a)

Chiffre d’affaires Groupe

5 454

+ 3,5 %

+ 3,5 %

dont Gaz & Services

5 242

+ 3,5 %

+ 3,5 %

dont Ingénierie & Construction

81

- 22,9 %

- 24,6 %

dont Marchés Globaux & Technologies

131

+ 31,4 %

+ 29,7 %

(a) Variation hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif, voir réconciliation en annexe.

Commentant l’activité du 3ème trimestre 2019, Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide a déclaré :

« La croissance des ventes s’est poursuivie ce trimestre. Le chiffre d'affaires du Groupe s’élève à 5,5 milliards d’euros, en croissance de 3,5 %. Il est porté par l’ensemble des activités Gaz & Services, soit 96 % des ventes du Groupe, et l’activité Marchés Globaux & Technologies. Les effets positifs du change et de la variation de périmètre significatif compensent la baisse des prix de l’énergie.

Les activités Gaz & Services sont toutes en croissance sur une base comparable, en dépit d’un contexte de croissance mondiale plus modérée. Les activités Santé et Électronique sont particulièrement dynamiques ; l’Industriel Marchand et la Grande Industrie demeurent solides. Sur le plan géographique, nos activités continuent de progresser dans toutes les régions du monde, et tout particulièrement en Asie et en Europe.

Par ailleurs, le Groupe poursuit la mise en œuvre de son programme d’efficacités opérationnelles qui atteint 310 millions d’euros sur les 9 premiers mois, en ligne avec son objectif annuel de plus de 400 millions d’euros. La progression des flux de trésorerie opérationnels est nettement supérieure à celle des ventes. Le cycle d’investissement demeure particulièrement bien orienté, avec un montant élevé d’opportunités à 12 mois. Les décisions d’investissement, gages de croissance future, sont en forte augmentation au 3ème trimestre et totalisent 2,7 milliards d’euros à fin septembre.

Dans un environnement comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser en 2019 une croissance du résultat net, calculée à change constant. »

Faits marquants du 3ème trimestre

  • Grande Industrie : signature de trois contrats à long terme, aux Etats-Unis dans le golfe du Mexique avec Methanex, au Canada avec Shell Chemicals et dans les Philippines avec Pilipinas Shell. Finalisation de la cession à Fujian Shenyuan du complexe de production.
  • Industriel Marchand : lancement de Qlixbi, une innovation de rupture combinant innovation technique et digitale dans le domaine du soudage.
  • Environnement : participation à deux projets novateurs pour lutter contre le changement climatique, le projet de capture et de stockage de CO2 Northern Lights en Norvège et avec thyssenkrupp Steel pour réduire les émissions de carbone liées à la production d’acier.
  • Corporate : lancement avec succès d’une émission obligataire à long terme d’un montant de 500 millions de dollars pour financer à un taux historiquement bas la croissance à long terme.

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 5 454 millions d’euros au 3ème trimestre 2019, en hausse comparable de + 3,5 %. Les ventes Gaz & Services présentent une croissance comparable robuste, de + 3,5 %, en dépit d’un environnement économique moins favorable. En Ingénierie & Construction, les ventes aux clients tiers sont stables par rapport au 2ème trimestre, les ressources étant principalement allouées aux projets internes pour la Grande Industrie et l’Electronique. L’activité Marchés Globaux & Technologies poursuit son développement soutenu avec une croissance de + 29,7 %.

L’effet de change reste positif à + 2,1 % ce trimestre tandis que l’effet énergie, neutre au 1er semestre, est défavorable au 3ème trimestre (- 2,7 %). L’acquisition de la société Tech Air aux Etats-Unis à la fin du 1er trimestre 2019 génère un effet périmètre significatif de + 0,6 %. Ainsi, le chiffre d’affaires du Groupe affiche une croissance publiée qui est également de + 3,5 % au 3ème trimestre.

Le chiffre d’affaires Gaz & Services du 3ème trimestre 2019 atteint 5 242 millions d’euros, en hausse comparable de + 3,5 %. Les ventes publiées sont également en hausse de + 3,5 %, l’effet défavorable de l’énergie (- 2,9 %) étant compensé par les effets favorables du change (+ 2,2 %) et de la consolidation de la société Tech Air acquise aux Etats‑Unis à la fin du 1er trimestre, traitée en périmètre significatif (+ 0,7 %).

  • Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 2 137 millions d’euros et progresse de + 2,0 % au 3ème trimestre 2019. Les ventes de la Grande Industrie, en hausse de + 0,6 %, sont affectées par des arrêts clients pour maintenance aux Etats-Unis. Le chiffre d’affaires Industriel Marchand affiche une progression résiliente de + 1,1 % soutenue notamment par des prix plus élevés. La croissance de l’Electronique s’établit à + 1,5 % et la Santé poursuit son fort développement (+ 11,1 %).
  • En hausse de + 3,3 % sur le trimestre, le chiffre d’affaires de la zone Europe atteint 1 742 millions d’euros, soutenu par le dynamisme des ventes de la Santé (+ 4,8 %) et la forte croissance de l’Industriel Marchand (+ 4,6 %). Les ventes de la Grande Industrie (+ 0,6 %) bénéficient d’une demande d’hydrogène élevée de la part des raffineurs au Benelux mais l’activité est plus faible en Allemagne et dans le Sud de l’Europe.
  • Le chiffre d’affaires de la zone Asie-Pacifique s’établit à 1 207 millions d’euros au 3ème trimestre 2019, en progression de + 7,2 %. En Grande Industrie, la hausse des ventes (+ 10,3 %) bénéficie de plusieurs démarrages au 4ème trimestre 2018 en Chine, dont les dernières contributions de Fujian Shenyuan. La croissance des ventes de l’Industriel Marchand (+ 3,7 %) est globalement en ligne avec celle du 2ème trimestre. L’activité Electronique maintient une hausse très dynamique de son chiffre d’affaires au 3ème trimestre (+ 7,3 %) malgré des ventes d’Equipements & Installations en forte baisse par rapport à un niveau particulièrement élevé au 3ème trimestre 2018.
  • Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 156 millions d’euros, en hausse de + 1,5 % sur le trimestre. L’activité est en légère croissance dans la Grande Industrie. L’Industriel Marchand est toujours très dynamique au Moyen-Orient, en Egypte et en Inde, avec notamment de fortes ventes d'hélium.

Dans la continuité du 1er semestre, toutes les activités participent à la croissance du chiffre d’affaires Gaz & Services, en particulier la Santé et l’Electronique. La Grande Industrie (+ 3,3 %) bénéficie notamment de la contribution aux ventes de plusieurs montées en puissance en Asie, dont les dernières contributions de Fujian Shenyuan, et dans une moindre mesure en Europe. Dans un environnement économique moins favorable, la croissance de l’Industriel Marchand est de + 2,4 %, soutenue notamment par une gestion efficace des prix, par la progression des marchés liés à la consommation et par un nombre de jours ouvrés favorable. La croissance des ventes est élevée dans la Santé (+ 5,9 %), notamment dans la Santé à domicile en Europe et en Amérique latine et dans les Gaz médicaux aux Etats-Unis. L’Electronique maintient une hausse dynamique de son chiffre d’affaires (+ 5,8 %) malgré une base de comparaison élevée, les ventes d’Equipements & Installations (E&I) ayant été très fortes au 3ème trimestre 2018; la croissance s'établit à + 8,6 % hors E&I.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction, à 81 millions d’euros, est stable par rapport au 2ème trimestre, les ressources étant principalement allouées aux projets internes pour la Grande Industrie et l’Electronique.

L’activité Marchés Globaux & Technologies présente des ventes en hausse de + 29,7 % à 131 millions d’euros au 3ème trimestre, l’activité biométhane étant le principal contributeur à cette croissance avec la montée en puissance de plusieurs unités en Europe. Les ventes d’équipements liés à la technologie Turbo Brayton, permettant la réfrigération cryogénique et la reliquéfaction du gaz naturel lors de son transport maritime, affichent également une forte croissance.

Sur les neuf premiers mois de l’année, les efficacités s’élèvent à 310 millions d’euros, en hausse de plus de + 20 % par rapport à fin septembre 2018 et légèrement en avance sur l’objectif annuel, revu à la hausse et désormais fixé à plus de 400 millions d’euros.

La capacité d’autofinancement avant variation du besoin en fonds de roulement pour les 9 premiers mois de l’année s’élève à 3 458 millions d’euros, en hausse de + 8,8 % hors IFRS16, ce qui est nettement supérieur à l’augmentation des ventes publiées (+ 6,3 %). Elle s’établit au niveau élevé de 21,1 % des ventes et de 19,9 % hors IFRS16. Les paiements sur investissements nets1 s’élèvent à 1 834 millions d’euros, en hausse de + 10,8 % par rapport à fin septembre 2018, et représentent 11,2 % des ventes, en ligne avec le plan stratégique NEOS.

Les décisions d’investissement industriel et financier atteignent 2,7 milliards d’euros depuis le début de l’année et intègrent l’acquisition de la société Tech Air aux Etats-Unis réalisée à la fin du 1er trimestre 2019. Les décisions industrielles sont en hausse significative d’environ + 20 %. Le dynamisme des projets d’investissement se poursuit, le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois s’établit à 2,8 milliards d’euros.

1 Incluant les transactions avec les minoritaires.

CHIFFRE D’AFFAIRES DU 3ÈME TRIMESTRE 2019

Sauf mention contraire, les variations du chiffre d’affaires commentées ci-dessous sont toutes des variations à données comparables, hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif. La référence à Airgas correspond aux activités Industriel Marchand et Santé du Groupe aux Etats‑Unis.

Analyse du chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019

CHIFFRE D’AFFAIRES

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

T3 2018

T3 2019

Variation
2019/2018
publiée

Variation
2019/2018
comparable

Gaz & Services

5 066

5 242

+ 3,5 %

+ 3,5 %

Ingénierie & Construction

105

81

- 22,9 %

- 24,6 %

Marchés Globaux & Technologies

100

131

+ 31,4 %

+ 29,7 %

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

5 271

5 454

+ 3,5 %

+ 3,5 %

Chiffre d'affaires trimestriel

(en millions d'euros)

T1 2019

T2 2019

T3 2019

Gaz & Services

5 237

5 299

5 242

Ingénierie & Construction

93

83

81

Marchés Globaux & Technologies

111

129

131

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

5 441

5 511

5 454

Variation 2019/2018 Groupe publiée

+ 8,6 %

+ 7,0 %

+ 3,5 %

Variation 2019/2018 Groupe comparable

+ 5,0 %

+ 4,7 %

+ 3,5 %

Variation 2019/2018 Gaz & Services comparable

+ 4,8 %

+ 5,0 %

+ 3,5 %

Groupe

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 5 454 millions d’euros au 3ème trimestre 2019, en hausse comparable de + 3,5 %. Les ventes Gaz & Services présentent une croissance comparable robuste, de + 3,5 %, en dépit d’un environnement économique moins favorable. En Ingénierie & Construction, les ventes aux clients tiers sont stables par rapport au 2ème trimestre, les ressources étant principalement allouées aux projets internes pour la Grande Industrie et l’Electronique. L’activité Marchés Globaux & Technologies poursuit son développement soutenu avec une croissance de + 29,7 %.

L’effet de change reste positif à + 2,1 % ce trimestre tandis que l’effet énergie, neutre au 1er semestre, est défavorable au 3ème trimestre (- 2,7 %). L’acquisition de la société Tech Air aux Etats-Unis à la fin du 1er trimestre 2019 génère un effet périmètre significatif de + 0,6 %. Ainsi, le chiffre d’affaires du Groupe affiche une croissance publiée qui est également de + 3,5 % au 3ème trimestre.

Gaz & Services

Le chiffre d’affaires Gaz & Services du 3ème trimestre 2019 atteint 5 242 millions d’euros, en hausse comparable de + 3,5 %. Toutes les activités participent à la croissance et en particulier la Santé et l’Electronique. La Grande Industrie (+ 3,3 %) bénéficie notamment de la contribution aux ventes de plusieurs montées en puissance en Asie, dont les dernières contributions de Fujian Shenyuan, et dans une moindre mesure en Europe. Dans un environnement économique moins favorable, la croissance de l’Industriel Marchand est de + 2,4 %, soutenue notamment par une gestion efficace des prix (+ 3,8 %), par la progression des marchés liés à la consommation et par un nombre de jours ouvrés favorable. La croissance des ventes est élevée dans la Santé (+ 5,9 %), notamment dans la Santé à domicile en Europe et en Amérique latine et dans les Gaz médicaux aux Etats-Unis. L’Electronique maintient une hausse dynamique de son chiffre d’affaires (+ 5,8 %) malgré une base de comparaison élevée, les ventes d’Equipements & Installations (E&I) ayant été très fortes au 3ème trimestre 2018; la croissance s'établit à + 8,6 % hors E&I.

Les ventes publiées sont également en hausse de + 3,5 %, l’effet défavorable de l’énergie (- 2,9 %) étant compensé par les effets favorables du change (+ 2,2 %) et de la consolidation de la société Tech Air acquise aux Etats-Unis à la fin du 1er trimestre, traitée en périmètre significatif (+ 0,7 %).

 

Chiffre d'affaires par géographie et branche d'activité

(en millions d’euros)

T3 2018

T3 2019

Variation
2019/2018
publiée

Variation
2019/2018
comparable

Amériques

2 017

2 137

+ 5,9 %

+ 2,0 %

Europe

1 779

1 742

- 2,0 %

+ 3,3 %

Asie-Pacifique

1 099

1 207

+ 9,9 %

+ 7,2 %

Moyen-Orient et Afrique

171

156

- 9,1 %

+ 1,5 %

CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES

5 066

5 242

+ 3,5 %

+ 3,5 %

Grande Industrie

1 454

1 374

- 5,6 %

+ 3,3 %

Industriel Marchand

2 312

2 471

+ 6,9 %

+ 2,4 %

Santé

862

915

+ 6,1 %

+ 5,9 %

Électronique

438

482

+ 10,2 %

+ 5,8 %

Amériques

Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 2 137 millions d’euros et progresse de + 2,0 % au 3ème trimestre 2019. Les ventes de la Grande Industrie, en hausse de + 0,6 %, sont affectées par des arrêts clients pour maintenance aux Etats-Unis. Le chiffre d’affaires Industriel Marchand affiche une croissance résiliente de + 1,1 % soutenue notamment par des prix plus élevés. La croissance de l’Electronique s’établit à + 1,5 % et la Santé poursuit son fort développement (+ 11,1 %).

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie est en hausse de + 0,6 %. Aux Etats-Unis, les volumes de gaz de l’air et d’hydrogène sont en retrait du fait de plusieurs arrêts clients pour maintenance et d’une demande plus faible en oxygène. Toutefois, les ventes bénéficient d’une croissance solide de l’activité de cogénération aux Etats‑Unis et d’un développement dynamique en Amérique Latine, notamment au Mexique, avec le démarrage d’un contrat de fourniture d’hydrogène au 2ème trimestre, et au Brésil avec la mise en service d’une canalisation d’azote à la fin du 1er trimestre.
  • Les ventes en Industriel Marchand affichent une croissance résiliente de + 1,1 %, soutenue par des prix plus élevés de + 4,7 % et un nombre de jours ouvrés favorable. En Amérique du Nord, les ventes de gaz sont en croissance dans le secteur de la Recherche et les marchés liés à la consommation tels que l’Alimentaire et la Pharmacie alors qu’elles sont en retrait dans les secteurs industriels comme la Construction et la Fabrication métallique. Le chiffre d’affaires des produits associés au gaz est en recul important aux Etats-Unis, du fait notamment du ralentissement des secteurs industriels. Par ailleurs, les ventes du 3ème trimestre intègrent l’impact de la cession au 2ème trimestre d’une activité d’Airgas de fourniture de services liés à la sécurité. En Amérique du Sud, la croissance à deux chiffres est soutenue notamment par des volumes de gaz sous forme liquide en forte hausse au Brésil.
  • Le chiffre d’affaires de la Santé progresse de + 11,1 %. Les ventes de Gaz médicaux présentent une croissance solide aux Etats-Unis, notamment auprès des acteurs de la médecine de proximité où l’offre de bouteilles à interface digitale connaît un succès important. L’activité reste très dynamique en Amérique latine, en particulier en Colombie.
  • Les ventes de l’Électronique augmentent de + 1,5 % bénéficiant de la croissance élevée des Gaz vecteurs.

Amériques

  • Air Liquide et Shell Chemicals ont annoncé fin juillet le renouvellement de contrats pour la fourniture d' oxygène, d'azote, de vapeur et d'électricité au site Scotford de Shell en Alberta, au Canada. Dans le cadre de cet engagement à long terme, Air Liquide rénovera ses installations à Scotford, ce qui favorisera la croissance future au sein de ce bassin industriel clé et générera de nouvelles efficacités opérationnelles

Europe

En hausse de + 3,3 % sur le trimestre, le chiffre d’affaires de la zone Europe atteint 1 742 millions d’euros, soutenu par le dynamisme des ventes de la Santé (+ 4,8 %) et la forte croissance de l’Industriel Marchand (+ 4,6 %). Les ventes de la Grande Industrie (+ 0,6 %) bénéficient d’une demande d’hydrogène élevée de la part des raffineurs au Benelux mais l’activité est plus faible en Allemagne et dans le Sud de l’Europe.

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie progresse de + 0,6 %. Les ventes d’hydrogène en forte hausse au Benelux bénéficient d’une demande élevée des raffineurs reliés au réseau de canalisations. L’activité est plus faible en Allemagne, dans la Sidérurgie et la Chimie, et également en Italie dans la Sidérurgie. A l’Est, le développement de l’activité se poursuit.
  • Les ventes en Industriel Marchand affichent une forte hausse de + 4,6 %, la quasi-totalité des pays contribuant à la croissance. Elle est soutenue notamment par des effets prix élevés (+ 3,3 %), le développement des marchés de la Pharmacie et de l’Alimentaire et un effet jour ouvré positif. Les volumes de gaz par jour ouvré sont stables. Le chiffre d’affaires en Europe de l’Est poursuit sa croissance à deux chiffres.
  • Dans la Santé, les ventes présentent une forte croissance de + 4,8 %, l’effet périmètre (non significatif) étant même défavorable ce trimestre du fait de la cession en Allemagne d’une activité secondaire dans l'Hygiène. L’activité Santé à domicile est très dynamique avec notamment une forte progression du nombre de patients suivis pour le diabète en Scandinavie et en France, et pour l’apnée du sommeil en France. Les ventes de Gaz médicaux pour les hôpitaux sont en croissance malgré une pression tarifaire constante.

Europe

  • En juillet, Air Liquide et thyssenkrupp Steel ont annoncé leur collaboration dans le cadre d’un projet novateur visant à la production d’acier bas carbone. Pour la première fois, de l’hydrogène sera injecté à grande échelle pour remplacer en partie le charbon pulvérisé dans le haut fourneau pendant la production d’acier et réduire ainsi les émissions de carbone. Air Liquide assurera un approvisionnement régulier d’hydrogène à son client à partir de son réseau de canalisations de 200 kilomètres situé dans la zone Rhin-Ruhr.
  • Air Liquide a annoncé mi-octobre une collaboration avec ArcelorMittal dans un projet pilote en Belgique pour réduire les émissions de CO2 dans la production d’acier et les recycler en bioéthanol. Air Liquide Engineering & Construction fournira la solution technologique pour filtrer les effluents gazeux du haut fourneau. Ces gaz seront ensuite injectés dans un bioréacteur pour produire du bioéthanol.
  • En octobre, Air Liquide a signé un nouveau contrat long terme au Kazakhstan. Air Liquide Munay Tech Gases, une entreprise détenue à hauteur de 75 % par Air Liquide et 25 % par la compagnie pétrolière et gazière nationale kazakhe, construira, détiendra et opèrera une nouvelle unité de production d’azote dans un bassin industriel en développement qui nécessitera un investissement de 15 millions d’euros. Cette nouvelle unité fournira jusqu’à 8 000 Nm3/h d’azote et devrait être opérationnelle en 2021.

Asie-Pacifique

Le chiffre d’affaires de la zone Asie-Pacifique s’établit à 1 207 millions d’euros au 3ème trimestre 2019, en progression de + 7,2 %. En Grande Industrie, la hausse des ventes (+ 10,3 %) bénéficie de plusieurs démarrages au 4ème trimestre 2018 en Chine, dont les dernières contributions de Fujian Shenyuan. La croissance des ventes de l’Industriel Marchand (+ 3,7 %) est globalement en ligne avec celle du 2ème trimestre. L’activité Electronique maintient une hausse très dynamique de son chiffre d’affaires au 3ème trimestre (+ 7,3 %) malgré des ventes d’Equipements & Installations en forte baisse par rapport à un niveau particulièrement élevé au 3ème trimestre 2018.

  • Les ventes de la Grande Industrie (+ 10,3 %) bénéficient en particulier de trois démarrages majeurs en Chine au 4ème trimestre 2018, dont les deux derniers mois de contribution de Fujian Shenyuan dont la cession a été finalisée début septembre. Par ailleurs, les ventes d’hydrogène aux raffineurs sont également en forte progression à Singapour.
  • En Industriel Marchand, le chiffre d’affaires affiche une hausse de + 3,7 % en ligne avec la croissance du 2ème trimestre. En Chine, les volumes de gaz en bouteilles poursuivent leur forte progression. En Asie du Sud-Est, les ventes présentent également une croissance soutenue. Par ailleurs, les ventes d’hélium sont élevées dans toute la région. Les effets prix dans la zone ont une contribution positive de + 0,4 % par rapport à l’année dernière, inférieure à celle du 2ème trimestre. En effet, les gaz sous forme liquide avaient bénéficié d’effets prix exceptionnellement élevés en Chine au 3ème trimestre 2018.
  • Le chiffre d’affaires de l’Electronique présente une hausse de + 7,3 %, et de plus de + 10 % en excluant l’activité Equipements & Installations. Les ventes de Gaz vecteurs bénéficient de la montée en puissance d’unités en Chine, au Japon, à Taiwan et à Singapour. Le succès d’une nouvelle offre enScribeTM pour la gravure de puces électroniques participe au fort développement de l’activité Matériaux avancés, notamment en Corée.

Asie-Pacifique

  • Mi-septembre, Air Liquide a annoncé la signature d’un contrat de long terme pour la fourniture d’ hydrogène à la raffinerie Tabangao de Pilipinas Shell, aux Philippines. Air Liquide va investir 30 millions d’euros dans la construction d’une unité de production d’hydrogène de dernière génération couplée à une unité de captage et de liquéfaction de CO2 qui pourra alors être utilisé pour d’autres usages, permettant ainsi de réduire les émissions directes de carbone

Moyen-Orient et Afrique

Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 156 millions d’euros, en hausse de + 1,5 % sur le trimestre. L’activité est en légère croissance dans la Grande Industrie. L’Industriel Marchand est toujours très dynamique au Moyen-Orient, en Egypte et en Inde, avec notamment de fortes ventes d'hélium. Le développement de la Santé se poursuit en Egypte et en Arabie saoudite.

Ingénierie & Construction

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction, à 81 millions d’euros, est stable par rapport au 2ème trimestre, les ressources étant principalement allouées aux projets internes pour la Grande Industrie et l’Electronique. Les ventes totales incluant les projets Groupe continuent leur croissance à deux chiffres.

Les prises de commandes pour le Groupe et pour les clients tiers atteignent 500 millions d’euros depuis le début de l’année. Elles proviennent des Amériques, puis d’Asie et d’Europe. Il s’agit pour plus de la moitié d’entre elles d’unités de séparation des gaz de l’air pour la Grande Industrie et d’unités de production d’azote ultra-pur pour l’industrie des semi‑conducteurs.

Marchés Globaux & Technologies

L’activité Marchés Globaux & Technologies présente des ventes en hausse de + 29,7 % à 131 millions d’euros au 3ème trimestre. Le principal contributeur à la croissance reste l’activité biométhane avec la montée en puissance de plusieurs unités en Europe. Les ventes d’équipements liés à la technologie Turbo Brayton, permettant la réfrigération cryogénique et la reliquéfaction du gaz naturel lors de son transport maritime, affichent également une forte croissance.

Les prises de commandes pour les projets Groupe et pour les clients tiers s’élèvent à 362 millions d’euros depuis le début de l’année, en hausse de + 9,2 %.

Innovation

  • Début septembre, Air Liquide a signé un protocole d'accord avec Equinor et ses partenaires (Shell et Total) en vue d’une collaboration sur le projet Northern Lights, un projet de captage et de stockage du CO2. Ce projet porte sur le développement du stockage offshore du CO2 sur le plateau continental norvégien et pourrait devenir le premier site de stockage au monde à recevoir du CO2 provenant de sources industrielles de plusieurs pays européens.
  • Mi-septembre, Air Liquide a annoncé le lancement de Qlixbi, une offre révolutionnaire de gaz conditionné comprenant une nouvelle génération de bouteilles de gaz et un ensemble de solutions numériques pour le soudage qui vont radicalement transformer l'expérience client. Développée en étroite collaboration avec plus de 700 clients soudeurs, cette innovation améliorera la façon dont ils utilisent et gèrent les gaz dans la pratique quotidienne de leur métier grâce à un connecteur révolutionnaire (“clipsez & soudez”), un indicateur de réserve sur la bouteille combiné à un système IoT (“Internet of Things”) et une application numérique.

Cycle d’investissement

Le dynamisme des projets d’investissement se poursuit et se traduit par le niveau élevé des principaux indicateurs décrits ci-dessous.

DECISIONS D’INVESTISSEMENT ET INVESTISSEMENTS EN COURS

Les décisions d’investissement industriel et financier atteignent 983 millions d’euros au 3ème trimestre 2019, soit un total de 2,7 milliards d’euros depuis le début de l’année. Ce montant intègre l’acquisition de la société Tech Air aux Etats‑Unis réalisée à la fin du 1er trimestre. Les décisions d’investissement industriel sont en hausse significative d’environ + 20 % depuis le début de l’année et représentent la quasi-totalité des décisions au 3ème trimestre. Elles incluent notamment ce trimestre deux investissements majeurs aux Etats-Unis pour la Grande Industrie : une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air connectée au réseau Air Liquide de canalisations du Golfe du Mexique et un projet incluant une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air, de nouvelles capacités de production de gaz de synthèse et le remplacement d’actifs existants par des unités plus efficaces. Les investissements pour l’Electronique en Asie se poursuivent et ceux contribuant aux efficacités sont en hausse d’environ + 60 % par rapport aux 9 premiers mois de 2018, représentant plus de 10 % du montant des décisions industrielles.

Les investissements en cours d’exécution (« investment backlog ») représentent un montant total de 2,5 milliards d’euros, en hausse de plus de 200 millions d’euros par rapport à fin juin 2019, les nouvelles décisions d’investissement compensant largement les démarrages de nouvelles unités. Ces investissements devraient apporter une contribution future aux ventes annuelles d’environ 0,9 milliard d’euros par an après montée en puissance complète des unités.

Décisions d’investissement

  • Mi-septembre, Air Liquide a annoncé un investissement de plus de 270 millions de dollars américains aux Etats-Unis dans le golfe du Mexique dans le cadre d’un nouveau contrat à long terme avec Methanex pour la fourniture d’ oxygène, d’azote et de services. Afin de servir Methanex et d’autres clients situés dans le bassin industriel qui comprend Geismar et Baton Rouge, Air Liquide va construire deux nouvelles unités de séparation des gaz de l’air d’une capacité de 2 500 tonnes/jour d’oxygène et investir dans des infrastructures connectées à son réseau de canalisations “Mississippi River Pipeline System”. Ceci lui permettra d’ augmenter de plus de 25% la capacité du réseau de canalisations.

DEMARRAGES

5 démarrages ont été réalisés au 3ème trimestre 2019. Il s’agit notamment pour l’Electronique de plusieurs unités en Asie produisant des gaz de l’air, de l’azote ultra-pur, des Matériaux avancés et du dioxyde de carbone. Pour la Grande Industrie, un nouveau réseau de canalisations au Moyen-Orient et une extension du réseau de canalisations du Nord de l’Europe ont été mis en service.

La contribution aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités s’élève à 98 millions d’euros au 3ème trimestre 2019 et à 283 millions d’euros depuis le début de l’année. Il s’agit principalement de ventes additionnelles liées au démarrage d’unités Grande Industrie au 4ème trimestre 2018 en Chine, incluant les dernières contributions de Fujian Shenyuan dont la cession a été finalisée début septembre, de démarrage d’unités pour les clients de l’Electronique en Asie et de montées en puissance d’unités Grande Industrie en Europe. Sur l’année 2019, la contribution a été revue à la hausse et devrait atteindre environ 320 millions d’euros.

OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT

Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois s’établit à 2,8 milliards d’euros, en légère hausse par rapport à 2,7 milliards d’euros à fin juin 2019. Les nouveaux projets entrant dans le portefeuille compensent ceux signés par le Groupe, remportés par la concurrence ou retardés.

Les investissements majeurs décidés aux Etats-Unis au 3ème trimestre étant sortis du portefeuille, l’Asie en devient la première géographie avec un tiers des opportunités, suivie par l’Europe, la zone Amérique et le Moyen-Orient. Près des deux tiers du portefeuille d’opportunités proviennent de la Grande Industrie, notamment de la Chimie ; l’industrie des Circuits intégrés pour l’Electronique est le second contributeur.

Pour plus de la moitié des projets, le montant de l’investissement est inférieur à 50 millions d’euros. Il est compris entre 100 et 200 millions d’euros pour 5 d’entre eux. Environ le quart du montant des opportunités contribue aux Objectifs climat.

Performance opérationnelle

Les gains d’efficacité du Groupe atteignent 113 millions d’euros au 3ème trimestre et 310 millions d’euros depuis le début de l’année, en hausse de plus de + 20 % par rapport à fin septembre 2018. Ils sont légèrement en avance sur l’objectif annuel désormais fixé à plus de 400 millions d’euros suite au renforcement du programme depuis le début de l’année.

Quatre dynamiques principales supportent la hausse des efficacités. Le déploiement d’une démarche d’amélioration continue se poursuit dans les différentes entités, notamment Airgas dont la contribution s’accélère. Le Groupe continue sa transformation avec la mise en service de plateformes partagées, notamment le lancement de la « business support center » européenne à Lisbonne, et la poursuite du déploiement d’outils digitaux tels que les centres d’opération et d’optimisation à distance d’unités de production Grande Industrie (Smart Innovative Operations, SIO). La contribution des outils digitaux aux efficacités augmente. La rationalisation de la distribution de l’oxygène dans la Sante à domicile et le renouvellement de la chaine logistique du gaz sous forme liquide en Asie illustrent les efforts constants d’optimisation de la chaine d’approvisionnement. Les gains sur achats représentent plus de 25 % des efficacités.

La capacité d’autofinancement avant variation du besoin en fonds de roulement pour les 9 premiers mois de l’année s’élève à 3 458 millions d’euros, en hausse de + 8,8 % hors IFRS16, ce qui est nettement supérieur à l’augmentation des ventes publiées (+ 6,3 %). Elle s’établit au niveau élevé de 21,1 % des ventes et de 19,9 % hors IFRS16. Les paiements sur investissements nets2 s’élèvent à 1 834 millions d’euros, en hausse de + 10,8 % par rapport à fin septembre 2018, et représentent 11,2 % des ventes, en ligne avec le plan stratégique NEOS. La dette nette excluant les engagements liés aux contrats de location (IFRS16) atteint 13 249 millions d’euros au 30 septembre 2019. Le ratio de dette nette sur fonds propres, ajusté de la saisonnalité du dividende, s’établit à 66,9 %.

2 Incluant les transactions avec les minoritaires.

Dette obligataire

  • Début septembre, Air Liquide a émis des obligations sur le marché américain pour un montant de 500 millions de dollars américains sur une durée de 10 ans à un rendement actuariel de 2,362 %. Par cette opération, le Groupe confirme sa volonté de développer des relations durables avec les investisseurs crédits américains

Perspectives

La croissance des ventes s’est poursuivie ce trimestre. Le chiffre d'affaires du Groupe s’élève à 5,5 milliards d’euros, en croissance de + 3,5 %. Il est porté par l’ensemble des activités Gaz & Services, soit 96 % des ventes du Groupe, et l’activité Marchés Globaux & Technologies. Les effets positifs du change et de la variation de périmètre significatif compensent la baisse des prix de l’énergie.

Les activités Gaz & Services sont toutes en croissance sur une base comparable, en dépit d’un contexte de croissance mondiale plus modérée. Les activités Santé et Électronique sont particulièrement dynamiques ; l’Industriel Marchand et la Grande Industrie demeurent solides. Sur le plan géographique, les activités continuent de progresser dans toutes les régions du monde, et tout particulièrement en Asie et en Europe.

Par ailleurs, le Groupe poursuit la mise en œuvre de son programme d’efficacités opérationnelles qui atteint 310 millions d’euros sur les 9 premiers mois, en ligne avec son objectif annuel de plus de 400 millions d’euros. La progression des flux de trésorerie opérationnels est nettement supérieure à celle des ventes. Le cycle d’investissement demeure particulièrement bien orienté, avec un montant élevé d’opportunités à 12 mois. Les décisions d’investissement, gages de croissance future, sont en forte augmentation au 3ème trimestre et totalisent 2,7 milliards d’euros à fin septembre.

Dans un environnement comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser en 2019 une croissance du résultat net, calculée à change constant.

ANNEXES

Indicateurs de performance

Les indicateurs de performance utilisés par le Groupe qui ne sont pas définis directement dans les états financiers ont été préparés en conformité avec la position de l’AMF 2015-12 sur les indicateurs alternatifs de performance.

Pour le chiffre d’affaires, ces indicateurs sont les suivants :

  • Effet de change
  • Effet énergie
  • Effet de périmètre significatif
  • Variation comparable du chiffre d’affaires

EFFET DE CHANGE

Les gaz pour l’industrie et la santé ne s’exportant que très peu, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers en euros pour les filiales situées en dehors de la zone euro. L’effet de change est calculé sur la base des agrégats de la période convertis au taux de change de la période précédente.

EFFET ÉNERGIE

Par ailleurs, le Groupe répercute à ses clients la variation des coûts de l’énergie (gaz naturel et électricité) à travers une facturation indexée intégrée à leurs contrats moyen et long terme. Cela peut conduire à une variation significative des ventes (principalement dans la Branche d'activité Grande Industrie) d'une période à l'autre selon la fluctuation des prix de marché de l'énergie.

Un effet énergie est calculé sur les ventes de chacune des principales filiales de l’activité Grande Industrie. Leur consolidation permet de déterminer l’impact énergie pour le Groupe. Le taux de change utilisé est le taux de change moyen annuel de l’année N-1.

Ainsi, au niveau d’une filiale, la formule suivante donne l’impact énergie, calculé respectivement pour le gaz naturel et pour l'électricité :

Impact énergie = Part des ventes indexée sur l'énergie année (N-1) x (Prix énergie moyen année (N) - Prix énergie moyen année (N-1))

Cet effet de l’indexation du gaz naturel et de l’électricité n’a pas d’impact sur le résultat opérationnel courant.

EFFET DE PÉRIMÈTRE SIGNIFICATIF

L’effet de périmètre significatif correspond à l’impact sur les ventes de toute acquisition ou cession de taille significative pour le Groupe. Ces variations de périmètre sont déterminées :

  • pour les acquisitions de la période, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition,
  • pour les acquisitions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition allant du 1er janvier de la période en cours jusqu'à la date anniversaire de l'acquisition,
  • pour les cessions de la période, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée à compter du jour anniversaire de la cession,
  • pour les cessions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée.

VARIATION COMPARABLE DU CHIFFRE D’AFFAIRES

Il s’agit de la variation du chiffre d’affaires de la période, retraité des effets de change, d’énergie et de périmètre significatif décrits ci-dessus.

La croissance comparable du chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019 est calculée de la manière suivante :

(en millions d’euros)

T3 2019

Variation T3
2019/2018
Publiée

Effet de
change

Effet du
gaz naturel

Effet de
l'électricité

Effet de
périmètre
significatif

Variation T3
2019/2018
Comparable

Chiffre d'affaires

 

 

 

 

 

 

 

Groupe

5 454

+ 3,5 %

111

(134)

(12)

35

+ 3,5 %

Effets en %

 

 

+ 2,1 %

- 2,5 %

- 0,2 %

+ 0,6 %

 

Gaz & Services

5 242

+ 3,5 %

107

(134)

(12)

35

+ 3,5 %

Effets en %

 

 

+ 2,2 %

- 2,7 %

- 0,2 %

+ 0,7 %

 

La croissance comparable du chiffre d’affaires des 9 premiers mois de 2019 est calculée de la manière suivante :

(en millions d’euros)

9M 2019

Variation 9M
2019/2018
Publiée

Effet de
change

Effet du
gaz naturel

Effet de
l'électricité

Effet de
périmètre
significatif

Variation 9M
2019/2018
Comparable

Chiffre d'affaires

 

 

 

 

 

 

 

Groupe

16 406

+ 6,3 %

362

(165)

22

76

+ 4,4 %

Effets en %

 

 

+ 2,3 %

- 1,0 %

+ 0,1 %

+ 0,5 %

 

Gaz & Services

15 778

+ 6,3 %

352

(165)

22

76

+ 4,4 %

Effets en %

 

 

+ 2,3 %

- 1,1 %

+ 0,2 %

+ 0,5 %

 

Chiffre d’affaires consolidé des 9 premiers mois 2019

PAR GÉOGRAPHIE

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

9M 2018

9M 2019

Variation
publiée

Variation
comparable

Amériques

5 891

6 354

+ 7,8 %

+ 2,2 %

Europe

5 243

5 353

+ 2,1 %

+ 3,9 %

Asie-Pacifique

3 206

3 612

+ 12,7 %

+ 9,8 %

Moyen-Orient et Afrique

495

459

- 7,4 %

+ 1,8 %

Gaz & Services

14 835

15 778

+ 6,3 %

+ 4,4 %

Ingénierie & Construction

285

257

- 9,8 %

- 11,5 %

Marchés Globaux & Technologies

313

371

+ 18,6 %

+ 16,8 %

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

15 433

16 406

+ 6,3 %

+ 4,4 %

PAR BRANCHE MONDIALE D’ACTIVITÉ

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

9M 2018

9M 2019

Variation
publiée

Variation
comparable

Grande Industrie

4 172

4 278

+ 2,5 %

+ 4,7 %

Industriel Marchand

6 813

7 298

+ 7,1 %

+ 2,5 %

Santé

2 576

2 736

+ 6,2 %

+ 6,0 %

Électronique

1 274

1 466

+ 15,1 %

+ 10,8 %

CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES

14 835

15 778

+ 6,3 %

+ 4,4 %

La présentation de la publication est disponible à partir de 8h45 (heure de Paris) sur www.airliquide.com
Tout au long de l’année suivez l’actualité d’Air Liquide sur @AirLiquideGroup

PROCHAIN RENDEZ-VOUS
Résultats annuels 2019 :
11 février 2020

Air Liquide est un leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. Présent dans 80 pays avec environ 66 000 collaborateurs, le Groupe sert plus de 3,6 millions de clients et de patients. Oxygène, azote et hydrogène sont des petites molécules essentielles à la vie, la matière et l’énergie. Elles incarnent le territoire scientifique d’Air Liquide et sont au cœur du métier du Groupe depuis sa création en 1902.

Air Liquide a pour ambition d’être un leader de son industrie, d’être performant sur le long terme et de contribuer à un monde plus durable. Sa stratégie de transformation centrée sur le client vise une croissance rentable dans la durée. Elle s’appuie sur l’excellence opérationnelle et la qualité des investissements, de même que sur l’innovation ouverte et l’organisation en réseau mise en place par le Groupe à l’échelle mondiale. Grâce à l’engagement et l’inventivité de ses collaborateurs pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et environnementale, de la santé et de la transformation numérique, Air Liquide crée encore plus de valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes.

Le chiffre d’affaires d’Air Liquide s’est élevé à 21 milliards d’euros en 2018. Ses solutions pour protéger la vie et l’environnement représentent plus de 40 % de ses ventes. Air Liquide est coté à la Bourse Euronext Paris (compartiment A) et appartient aux indices CAC 40, EURO STOXX 50 et FTSE4Good.

Contacts

Relations Médias
+33 (0)1 40 62 50 59

Relations Investisseurs
Paris - France
+33 (0)1 40 62 50 87
Philadelphie - USA
+1 610 263 8277

Contacts

Relations Médias
+33 (0)1 40 62 50 59

Relations Investisseurs
Paris - France
+33 (0)1 40 62 50 87
Philadelphie - USA
+1 610 263 8277