Murray Energy Corporation prolonge ses ententes d’abstention avec ses prêteurs et choisit de ne pas effectuer de paiements d’intérêts aux porteurs

ST. CLAIRSVILLE, Ohio--()--Comme indiqué précédemment, le 2 octobre 2019, Murray Energy Corporation (« Murray Energy » ou « la Société ») a signé des ententes d’abstention avec ses prêteurs détenant plus de 50 % des prêts en cours en vertu de son Crédit superprioritaire (Superpriority Credit) et de son Accord de garantie (Guaranty Agreement), ainsi qu’avec ses prêteurs détenant plus de 50 % des prêts en cours aux termes de ses facilités de crédit ABL et FILO. Comme stipulé dans les ententes d’abstention, les prêteurs ont convenu de s’abstenir d’exercer tous les recours à leur disposition, à l’égard de tout cas de défaut découlant des paiements d’amortissements et d’intérêts, manqués et échus le 30 septembre 2019.

Le 15 octobre 2019, Murray Energy et ses prêteurs ont modifié les ententes d’abstention précédemment communiquées, en prolongeant la période d’abstention jusqu’à 23 h 59 (heure de New York) le 28 octobre 2019, sous réserve de prolongation ultérieure. Les ententes d’abstention prendront fin à la première des deux dates suivantes : soit à la fin de la période d’abstention, soit à la survenance d’un événement spécifié entraînant une résiliation de l’abstention.

Après ses discussions avec ses prêteurs et détenteurs de billets, relatives aux options stratégiques visant à renforcer l’activité de la Société, ses liquidités et sa structure de capital en cours, la Société a choisi de ne pas effectuer les paiements des intérêts en espèces échus le 15 octobre 2019, aux porteurs de billets non garantis de premier rang à 12,00 % de la Société, arrivant à échéance en 2024, ni aux porteurs de billets non garantis de premier rang à 11,25 %, arrivant à échéance en 2021.

Les demandes de renseignements supplémentaires doivent être adressées à media@coalsource.com.

Déclaration de règle refuge

Ce communiqué presse contient des déclarations prévisionnelles. Divers facteurs pourraient entraîner une différence significative entre les résultats réels et les attentes exprimées dans le présent communiqué, notamment : (i) la demande du marché pour le charbon et l’électricité ; (ii) les conditions géologiques, météorologiques et autres risques liés à l’extraction du charbon hors de notre contrôle ; (iii) toute réclamation et toute poursuite intentée(s) contre nous ; (iv) la couverture fournie par notre assurance contre certaines responsabilités ; (v) notre capacité à prolonger les accords d’approvisionnement en charbon à long terme existants ou à conclure de nouveaux accords à l’avenir ; (vi) une augmentation de la concurrence dans notre industrie et avec les producteurs de sources d’énergie concurrentes ; (vii) la précision avec laquelle nous sommes en mesure d’estimer nos réserves de charbon et tout changement dans la valeur de nos réserves de charbon prouvées et probables ; (viii) la disponibilité et le prix des fournitures minières et autres fournitures industrielles ; (ix) la négociation des contrats de travail, les relations de travail avec les employés et la disponibilité de la main-d’œuvre ; (x) la disponibilité, la performance et les coûts des transports ; (xi) la perte de clients clés ; (xii) notre capacité à obtenir ou à renouveler des cautionnements à des conditions acceptables ; (xiii) la possibilité de grèves ou autres arrêts de travail dans notre mine syndiquée ; (xiv) les obligations liées aux avantages des employés retraités ou faisant partie de régimes de retraite ; (xv) notre capacité à retenir nos dirigeants clés et à attirer et fidéliser des employés qualifiés ; (xvi) l’impact de la législation future et des modifications de la réglementation, des politiques gouvernementales et des taxes, y compris celles ayant une incidence sur les permis, la sécurité et la santé dans les mines, les droits fonciers des exploitants miniers ainsi que celles visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre ; (xvii) notre endettement substantiel et notre capacité à nous conformer aux restrictions imposées par nos accords d’emprunt et à négocier des accords avec nos prêteurs et nos porteurs de billets ; (xviii) le risque que nos prêteurs et/ou nos porteurs de billets puissent accélérer notre dette après un cas de défaut, y compris tout cas de défaut résultant des paiements d’amortissement et d’intérêts manqués et échus le 30 septembre 2019.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Jason D. Witt
(740) 338-3100
media@coalsource.com

Contacts

Jason D. Witt
(740) 338-3100
media@coalsource.com