Eyevensys présente les premiers résultats de son étude clinique de phase I / II évaluant une thérapie génique non virale innovante pour les maladies oculaires au 11e Sommet Annuel de l'Innovation en Ophtalmologie

SAN FRANCISCO--()--Eyevensys, société privée de biotechnologie au stade clinique développant des thérapies géniques non virales pour les maladies oculaires, a présenté cette semaine les résultats de la première partie de son étude de phase I / II sur l'uvéite non-infectieuse (UNI) à la Conférence annuelle OIS@AAO du 11e Sommet sur l'Innovation en Ophtalmologie (OIS), le 10 octobre 2019 à San Francisco. Le Dr Ronald R. Buggage, MD, directeur médical chez Eyevensys, a présenté cette nouvelle technologie au cours de la séance « Coup de projecteur sur la thérapie génique et cellulaire ».

La technologie de la société consiste en une plateforme d'administration de médicaments de thérapie génique non virale dans l’œil grâce à un système d’électrotransfection comprenant un dispositif oculaire propriétaire et un générateur d’impulsions électriques permettant d’introduire, dans le muscle ciliaire, de l'ADN plasmidique codant des protéines thérapeutiques . Après traitement, le muscle ciliaire produit et sécrète la protéine thérapeutique permettant d’atteindre le fond de l'œil, y compris la rétine et la choroïde.

Eyevensys a accompli avec succès la première partie de son étude clinique visant à démontrer l'innocuité de son candidat médicament le plus avancé, EYS606, un vecteur non viral codant pour une protéine anti-TNFα. Le facteur de nécrose tumorale alpha (TNFα) est une cytokine qui joue un rôle central dans la médiation de l’inflammation intraoculaire. L'étude en escalade de doses, réalisée en France et au Royaume-Uni, comprenait neuf patients (trois patients par cohorte) présentant un stade avancé d’uvéite non infectieuse. L'étude n'a révélé aucun effet indésirable grave associé à la technologie Eyevensys et le profil de sécurité de EYS606 était similaire à celui d'autres traitements ophtalmiques administrés par voie intraoculaire.

Malgré le stade avancé de la maladie au moment de l'inclusion dans l'étude, trois patients sur 9 patients traités avec EYS606 ont présenté des améliorations cliniques durant six mois après l'administration du traitement. Le premier patient traité dans la cohorte recevant la dose la plus faible a présenté une amélioration de son acuité visuelle (Best Corrected Visual Acuity ou BCVA) de plus de 10 lettres mesurée à l’aide de l’échelle ETDRS, alors que deux patients traités dans la cohorte recevant la dose la plus élevée ont présenté une réduction significative d’œdème maculaire mesurée par tomographie en cohérence optique (TCO) et une augmentation de +12 lettres ETDRS minimum par rapport à leur acuité visuelle initiale.

Un dossier d’IND (Investigational New Drug Application) a été déposé en juillet 2019 et approuvé par la Food and Drug Administration américaine en août 2019. Cette autorisation permet à Eyevensys d’initier aux Etats Unis une étude clinique de phase II ciblant des patients présentant une uvéite non infectieuse chronique active. Parallèlement, Eyevensys poursuit l’avancement d’autres candidats plasmides pour le traitement de maladies oculaires telles que la rétinite pigmentaire, la DMLA sèche, le glaucome, l’œdème maculaire associé à la DMLA humide, à l'OMD et à l’OVCR.

Le Dr Buggage a déclaré : « Nous sommes extrêmement fiers d’avoir atteint ce stade de développement avec notre premier candidat clinique basé sur la technologie Eyevensys. Le potentiel d'expression d'une diversité de protéines thérapeutiques à des concentrations intraoculaires efficaces soutenues pendant plus de 6 mois grâce à notre approche de thérapie génique non virale et non invasive va révolutionner notre méthode de traitement des maladies oculaires tout en réduisant la lourdeur du traitement pour les patients et les ophtalmologues. »

Patricia Zilliox, CEO, a déclaré : « Nous sommes très heureux de pouvoir partager avec nos pairs les premières conclusions de notre étude clinique et d’offrir un aperçu de nos développements en cours chez Eyevensys. Grâce à ces résultats, nous pouvons continuer d'aller de l'avant avec notre stratégie afin d'introduire notre technologie propriétaire d'électrotransfection dans le paradigme de traitement visant à améliorer les résultats thérapeutiques à long terme. »

À propos d'Eyevensys

Eyevensys est une société privée de biotechnologie au stade clinique qui développe une technologie innovante visant à permettre la production intraoculaire soutenue de protéines thérapeutiques permettant de traiter une vaste gamme de maladies ophtalmiques.

La technologie propriétaire d'Eyevensys, issue des travaux du Dr Francine Behar-Cohen à Paris, utilise l'électroporation pour délivrer des plasmides d'ADN codant des protéines thérapeutiques dans le muscle ciliaire de l'œil. Cette approche permet la production intra-oculaire en continue de protéines thérapeutiques.

Le candidat médicament le plus avancé d'Eyevensys, EYS606, est un nouveau traitement potentiel pour les patients atteints d'uvéite non infectieuse (UNI) chronique. EYS606 associe le système d'électrotransfection propriétaire d'Eyevensys et un plasmide codant pour la production d'une puissante protéine de fusion qui neutralise l'activité du TNFα, une cytokine qui joue un rôle central dans la médiation de l'inflammation intraoculaire dans l’UNI. EYS606 fait actuellement l'objet d'un essai clinique de phase I / II au sein de l'UE et s'est vu attribuer la désignation de médicament orphelin par l'Agence européenne du médicament (EMA) dans le traitement de l'UNI. Le potentiel thérapeutique de EYS606 chez les patients présentant une UNI chronique active sera étudié plus en détail dans la deuxième partie de l'étude EYS606-CT1 en cours en France et au Royaume-Uni et dans l'étude de phase 2 ELECTRO (EYS606-CT2) qui sera lancée aux États-Unis début 2020.

Eyevensys a été créée en 2008. La société dont le siège social se trouve à Paris, en France, a récemment été enregistrée aux États-Unis (Eyevensys Inc.) et est financée par Boehringer Ingelheim Venture Fund, BPIFrance, CapDecisif, Inserm Transfert, Pontifax et GHS.

Pour plus d'informations à propos d'Eyevensys, veuillez visiter le site www.eyevensys.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Relations presse :
Marion Janic, RooneyPartners
mjanic@rooneyco.com
+1-212-223-4017

Contacts

Relations presse :
Marion Janic, RooneyPartners
mjanic@rooneyco.com
+1-212-223-4017