OSE Immunotherapeutics présente des nouvelles données précliniques sur sa plateforme d’inhibiteurs de points de contrôle bispécifiques (BiCKI®)

Cibler le récepteur PD-1 et les cytokines pour surmonter la résistance tumorale au blocage des inhibiteurs de points de contrôle

A l’International Cancer Immunotherapy Conference (CICON)

NANTES, France--()--Regulatory News:

OSE Immunotherapeutics SA (ISIN: FR0012127173; Mnémo: OSE), a présenté des nouvelles données sur sa plateforme BiCKI® à l’International Cancer Immunotherapy Conference qui s’est tenue à Paris du 25 au 28 septembre. La présentation portait sur une thérapie bispécifique innovante développée par la Société pour lutter contre les mécanismes de résistance primaire et secondaire aux traitements par inhibiteurs de points de contrôle. Les anticorps de la plateforme BiCKI® sont construits autour d’une ossature centrale anti-PD-1 (OSE-279), choisie pour sa capacité de bio-production optimisée. La première cytokine sélectionnée pour être associée à l’anti-PD-1 dans l’anticorps bispécifique est l’interleukine-7 (IL-7), qui a déjà démontré une amélioration des fonctions immunitaires et de l’efficacité antitumorale de l’immunothérapie.

“Nos données valident le potentiel thérapeutique d’un traitement spécifique innovant qui associe un anti-PD-1 et une cytokine IL-7 pour combattre les mécanismes de résistance primaire et secondaire aux inhibiteurs de points de contrôle. Tout comme Tedopi®, combinaison de néoépitopes en Phase 3 dans le cancer du poumon avancé, BiCKI®IL-7 s’adresse à une population de patients en échappement immunitaire aux traitements par inhibiteur de point de contrôle dont le besoin clinique est très important », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Le poster, intitulé : “A novel bifunctional anti-PD-1 / IL-7 fusion protein potentiates effector function of exhausted T cell and disarms Treg suppressive activity”*, montre que le bifonctionnel anti-PD-1/IL-7 d’OSE immunotherapeutics modifie l’équilibre immunitaire en faveur des cellules T effectrices en stimulant les fonctions de ces cellules et en désarmant les cellules T régulatrices.

Les inhibiteurs de points de contrôle sont aujourd’hui considérés comme le nouveau standard de traitement d’un certain nombre de cancers. Néanmoins, leur efficacité reste limitée chez un pourcentage élevé de patients dont certains, initialement répondeurs, peuvent développer une résistance à ces traitements et présenter une rechute de la maladie**. La stimulation chronique des lymphocytes T au sein de la tumeur entraîne un état d’altération fonctionnelle défini comme un épuisement des lymphocytes T. Par ailleurs, il est important de désarmer les cellules T régulatrices (Tregs) car elles atténuent la réponse antitumorale.

* Auteurs: Aurore Morello, Justine Durand, Virginie Thepenier, Géraldine Teppaz, Sabrina Pengam, Caroline Mary, Nicolas Poirier

** Mechanisms of Resistance to PD-1 and PD-L1 blockade; Theodore S. Nowicki et al.; Cancer J.; available in PMC 2019 Jan 1.

A PROPOS DE LA CONFERENCE (CICON)

Cancer Research Institute (CRI), Association for Cancer Immunotherapy (CIMT), European Academy of Tumor Immunology (EATI) et American Association for Cancer Research (AACR) présentent la 5ème Conférence Internationale sur l’Immunothérapie en Oncologie. L’édition 2019 était consacrée au thème « Traduire la science en survie ». Plus de 50 leaders de l’immunologie du cancer et de l’immunothérapie sont intervenus sur les sujets clés des domaines : cellules T régulatrices et leur réponse au cancer, micro-environnement tumoral, cellules T issues de la génétique, maintien de la balance immunitaire, combinaisons et plateformes vaccinales innovantes, analyse mutationnelle et réponse prédictive à l’immunothérapie, convergence entre technologie et immunothérapie du cancer, microbiome et métabolisme. Cette conférence est l’occasion d’échanges entre les scientifiques, les cliniciens, les acteurs du réglementaire et du développement de médicaments, les représentants de patients.

A PROPOS D’OSE IMMUNOTHERAPEUTICS

OSE Immunotherapeutics est une société de biotechnologie en phase clinique. Elle développe des immunothérapies innovantes, en direct ou via des partenariats, pour l’activation et la régulation immunitaire en immuno-oncologie et dans les maladies auto-immunes. La société dispose de plusieurs plateformes technologiques et scientifiques : néoépitopes, anticorps monoclonaux agonistes ou antagonistes, idéalement positionnées pour combattre le cancer et les maladies auto-immunes. Son portefeuille clinique de premier plan a un profil de risque diversifié. La combinaison innovante de néoépitopes (Tedopi®) est actuellement en Phase 3 clinique dans le cancer du poumon avancé (Non-Small Cell Lung Cancer) chez les patients en échec après traitement par checkpoints inhibiteurs anti-PD-1 et anti-PD-L1 ; il est aussi en Phase 2 dans le cancer du pancréas, en combinaison avec le checkpoint inhibiteur Opdivo®. BI 765063 (OSE-172 - anticorps monoclonal anti-SIRPa) est codéveloppé dans le cadre d’un accord de collaboration et de licence avec Boehringer Ingelheim ; cet inhibiteur de point de contrôle est actuellement en Phase 1 clinique dans les tumeurs solides avancées. BiCKI® est une plateforme de protéines de fusion bispécifiques construite autour d’une ossature centrale anti-PD-1 (OSE-279) fusionnée à de nouvelles cibles d’immunothérapies. FR104 (anticorps monoclonal anti-CD28) a montré des résultats de Phase 1 positifs, avec un potentiel dans le traitement des maladies auto-immunes. Une option de licence en 2 étapes a été signée avec Servier en 2016 pour développer OSE-127 (anticorps monoclonal humanisé ciblant le récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l'interleukine-7) jusqu’à la finalisation d’une Phase 2 clinique prévue dans les maladies auto-immunes de l’intestin ; en parallèle, Servier prévoit un développement dans la maladie de Sjögren. OSE-127 est actuellement en Phase 1 clinique. Plus d’informations sur http://ose-immuno.com

Cliquez et suivez-nous sur Twitter et Linkedln

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient de manière implicite ou expresse des informations et déclarations pouvant être considérées comme prospectives concernant OSE Immunotherapeutics. Elles ne constituent pas des faits historiquement avérés. Ces informations et déclarations comprennent des projections financières reposant sur des hypothèses ou suppositions formulées par les dirigeants d’OSE Immunotherapeutics à la lumière de leur expérience et de leur perception des tendances historiques, de la situation économique et sectorielle actuelle, de développements futurs et d’autres facteurs qu’ils jugent opportuns. Ces déclarations prospectives peuvent être souvent identifiées par l’usage du conditionnel et par les verbes « s’attendre à », « anticiper », « croire », « planifier » ou « estimer » et leurs déclinaisons et conjugaisons ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction d’OSE Immunotherapeutics estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les actionnaires d’OSE Immunotherapeutics et les autres investisseurs sont alertés sur le fait que leur réalisation est sujette par nature à de nombreux risques connus ou non et incertitudes, difficilement prévisibles et en dehors du contrôle d’OSE Immunotherapeutics. Ces risques peuvent impliquer que les résultats réels et développements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux indiqués ou induits dans ces déclarations prospectives. Ces risques comprennent notamment ceux développés ou identifiés dans les documents publics déposés par OSE Immunotherapeutics auprès de l’AMF. De telles déclarations prospectives ne constituent en rien la garantie de performances à venir. Ce communiqué n’inclut que des éléments résumés et doit être lu avec le Document de Référence d’OSE Immunotherapeutics, enregistré par l’AMF le 26 avril 2019, incluant le rapport financier annuel 2018, disponible sur le site internet d’OSE Immunotherapeutics. OSE Immunotherapeutics prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives à l’exception de ce qui serait requis par les lois et règlements applicables.

Contacts

OSE Immunotherapeutics
Sylvie Détry
sylvie.detry@ose-immuno.com
+33 1 53 19 87 57

Media : FP2COM
Florence Portejoie
fportejoie@fp2com.fr
+33 6 07 76 82 83

Release Summary

OSE Immunotherapeutics présente des nouvelles données précliniques sur sa plateforme d’inhibiteurs de points de contrôle bispécifiques (BiCKI®)

Contacts

OSE Immunotherapeutics
Sylvie Détry
sylvie.detry@ose-immuno.com
+33 1 53 19 87 57

Media : FP2COM
Florence Portejoie
fportejoie@fp2com.fr
+33 6 07 76 82 83