Oncodesign : résultats du 1er semestre 2019

  • Augmentation significative des revenus d’exploitation de +34% à 20 M€, soutenue par la forte croissance des activités Service (+17%) et Partenariat, multipliée par 7
  • Résultat d’exploitation positif à 0,51 M€ et maintien des efforts d’investissements en R&D
  • Identification d’un pré-candidat médicament pour le programme RIPK2
  • Trésorerie nette de 13,3 M€ au 30 juin 2019

DIJON, France--()--Regulatory News:

ONCODESIGN (Paris:ALONC) (ALONC – FR0011766229), groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, annonce ses résultats du premier semestre 2019 et fait le point sur ses activités.

« La forte dynamique commerciale du semestre nous permet de réaffirmer notre confiance dans l’objectif d’atteindre 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Nous pourrons compter sur le succès de notre activité Service, qui croit de 15% sur la période, et sur la qualité de notre stratégie R&D qui soutient nos programmes de Drug Discovery et nourrit les bases de la croissance future de notre activité Partenariat et Licensing. L’obtention attendue d’ici la fin d’année d’un candidat-médicament préclinique, un inhibiteur de la kinase RIPK2 pour le traitement des maladies auto-immunes, après l’identification du pré-candidat au cours de la période, témoigne de la pertinence de notre approche. En parallèle de ces investissements, nous sommes parvenus à améliorer significativement notre profil de rentabilité, avec un résultat opérationnel en progression par rapport au premier semestre 2018, bénéficiant notamment du paiement initial de Servier », commente Philippe Genne, PDG et fondateur d’Oncodesign. « Ce partenariat stratégique, portant sur le développement d’un inhibiteur de kinase pour le traitement de la maladie de Parkinson, est un marqueur fort de l’expertise d’Oncodesign en médecine de précision. Nos perspectives d’ici fin 2020 sont clairement définies ; nous continuerons de capitaliser sur notre plateforme technologique pour soutenir le développement de l’activité Service et l’élargissement de nos propres programmes. Enfin, nous restons pleinement concentrés sur l’avancée de nos partenariats actuels et sur la recherche de nouveaux partenaires, afin notamment de poursuivre le développement de la phase III de notre radiotraceur dans le cancer du poumon, programme qui recèle un potentiel de création de valeur à moyen terme pour Oncodesign ».

Millions d’euros
chiffres consolidés normes françaises

S1 2019

S1 2018

Chiffre d’affaires

14,10

9,24

Autres revenus

5,96

5,78

Total des revenus d’exploitation

20,06

15,02

Charges d’exploitation

(19,55)

(18,55)

Résultat d’Exploitation

0,51

(3,53)

Charges et produits financiers

(0,19)

(0,23)

Quote-part de résultats des sociétés mises en équivalence

-

-

Dotation aux amortissements des écarts d’acquisition

0,50

0,30

Résultat net (part du groupe)

0,73

(3,42)

 

 

 

Position de trésorerie (au 30 juin)

13,3

9,76

Résultats financiers du 1er semestre 2019

Compte de résultats

Oncodesign enregistre de nouveau une forte croissance de son chiffre d’affaires : +52,6% à 14,10 M€ au 30 juin 2019, par rapport au premier semestre 2018. Cette hausse s’explique par :

- L’augmentation de +17% du chiffre d’affaires lié à l’activité de Service qui s’établit à 10,1 M€, porté par la signature de contrats pluriannuels, l’accélération du développement de l’activité en Amérique du Nord (+12%) et l’élargissement de l’offre de produits ;
- Le chiffre d’affaires lié à l’activité de Partenariat, multiplié par 7 pour atteindre 4 M€. Cela inclut le paiement initial de Servier de 3 M€, au titre du partenariat stratégique signé en mars 2019 pour le développement d’inhibiteurs de la kinase LRRK2 dans la maladie de Parkinson, intégralement perçu au 1er semestre 2019, ainsi que l’enregistrement au prorata temporis des 3 M€ de CA de financement des travaux de recherche versés chaque année (soit près de 1 M€ constatés au 1er semestre), qu’Oncodesign portait seul depuis 2017. Le partenariat porte sur un montant potentiel total de 320 M€, hors redevances sur les ventes.

Les autres revenus d’exploitation restent stables par rapport au 1er semestre 2018 à 5,96 M€ (+3%). Ils sont principalement constitués de la subvention perçue de GSK dans le cadre de la reprise du centre François Hyafil qui représente 3,96 M€ au premier semestre 2019, et du crédit d’impôt recherche (1,55 M€ pour le semestre). À cela s’ajoutent 0,3 M€ de production immobilisée liée à nos développements d’outils internes.

Ainsi, les revenus d’exploitation augmentent fortement de +34% à 20,06 M€ au 30 juin 2019, contre 15,02 M€ au 1er semestre 2018.

Les charges d’exploitation s’élèvent au premier semestre 2019 à 19,55 M€ contre 18,55 M€ sur la même période en 2018. Cette hausse maîtrisée de +5% s’explique principalement par l’augmentation des charges du personnel (+11%), suite à l’embauche de 24 nouveaux collaborateurs en 2019, et de celle des achats consommés (+18%), tandis que les charges externes restent stables à 6,98 M€.

Les investissements en Recherche et Développement représentent 4 M€ au premier semestre 2019, contre 5,6 M€ au 30 juin 2018. Cette baisse s’explique par la mise en place du partenariat LRRK2 avec Servier, qui a largement mobilisé les équipes lors des 3 premiers mois de l’année 2019 faisant baisser les dépenses de R&D ainsi que la décision stratégique d’arrêter de financer directement le programme ALK1/2 en oncologie et de rechercher un ou des partenaires sur différentes applications hors oncologie, dont le syndrome de l’homme de pierre. Les efforts ont été principalement concentrés sur le programme RIPK2 afin d’aboutir à un candidat médicament d’ici la fin de l’année, mais également sur la rationalisation et la maîtrise de nos coûts.

Le résultat d’exploitation de la période ressort positif et s’établit à 510 K€ contre -3,53 M€ au premier semestre 2018.

Le résultat financier de la période affiche une perte de 190 K€, contre une perte de 230 K€ au 1er semestre 2018, cette évolution s’expliquant principalement par l’impact des variations sur les intérêts d’emprunts des crédits-baux (impact consolidation). Le résultat exceptionnel fait apparaître une perte de 110 K€, liée principalement aux régularisations par rapport aux exercices antérieurs et des corrections apportées sur la filiale PK/PDesign. Les dotations aux amortissements des écarts d’acquisition sont constituées du produit d’amortissement (positif) du Centre François Hyafil pour 500 K€ (1 M€ par an sur 7 ans).

Après prise en compte de ces éléments, le résultat net consolidé à fin juin 2019 s’élève ainsi à 730 K€, contre une perte de 3,42 M€ à fin juin 2018.

Trésorerie

La trésorerie disponible au 30 juin 2019 s’élève à 13,3 M€, contre 9,8 M€ à fin juin 2018 (10,1 M€ à fin décembre 2018). Bénéficiant de la subvention versée par GSK en janvier 2019 dans le cadre de la reprise du centre François Hyafil et du paiement initial de Servier, elle ressort ainsi en hausse de 36%, intégrant les importants investissements en R&D réalisés sur la période. Ces efforts se sont traduits principalement par des embauches, et des frais liés aux dépôts de brevets sur la technologie Nanocyclix®. À noter que le crédit d’impôt recherche au titre de 2018, d’un montant de 3,3 M€, n’avait pas encore été perçu au 30 juin 2019.

Point d’activité du 1er semestre 2019 et perspectives

Oncodesign confirme son objectif d’atteindre pour l’année 2020 un chiffre d’affaires global de 40M€ avec un résultat d’exploitation positif.

Service :
Oncodesign souhaite conclure de nouveaux partenariats pluriannuels de type Integrated Drug Discovery Services (IDDS) et Drug Discovery Service Agreement (DDSA).

Partenariat :
Le partenariat avec UCB, qui avait pour objectif d’identifier des inhibiteurs de kinases Nanocyclix® sur une cible neurologique confidentielle, a pris fin en septembre 2019, faute d’avoir confirmé le potentiel thérapeutique de la cible. L’un des composés de la plateforme Nanocyclix d’Oncodesign a été intégré par Bristol-Myers Squibb dans le cadre de la collaboration stratégique, et son développement se poursuit en interne. À ce jour, il n’y a pas de nouvelle cible sous investigation. Le projet IMAKINIB a été arrêté d’un commun accord par ses membres et BPI. Il a été déclaré réussi puisqu’il a rempli son objectif de découvrir un radiotraceur dans le cancer du poumon non à petites cellules dont la phase I est terminée. Oncodesign recherche désormais activement un partenaire pour entrer directement en phase III. Outre ce programme de développement, Oncodesign prévoit de capitaliser sur la plateforme technologique Pharmimage® afin de découvrir et développer de nouveaux radiothérapeutiques. Enfin, le projet LRRK2 en partenariat avec Servier se déroule conformément aux attentes.

Licensing :
Grâce aux investissements en R&D conséquents, Oncodesign poursuit l’émergence et la maturation de son pipeline de candidats médicaments inhibiteurs de kinases. En juin 2019, Oncodesign a identifié un inhibiteur de RIPK2 au stade de pré-candidat médicament et espère valider le candidat médicament préclinique d’ici la fin de cette année. L’inhibition de RIPK2 présente un très fort potentiel dans le traitement des maladies auto-immunes, et ce programme novateur développé en propre constitue une opportunité considérable de création de valeur pour Oncodesign. Par ailleurs, Oncodesign poursuit ses efforts d’investissement sur la sélection d‘un pré-candidat inhibiteur de MNK1/2 en oncologie.
La décision est prise sur la période d’arrêter de financer directement le programme ALK1/2 en oncologie et de rechercher un ou des partenaires sur différentes applications hors oncologie, dont le syndrome de l’homme de pierre. Enfin, Oncodesign maintient son objectif d’amener un composé thérapeutique issu de la technologie Nanocyclix en essai clinique d’ici fin 2021.

Prochaine publication financière : chiffre d’affaires 2019, le 30 janvier 2020 (après Bourse)

Le Rapport Financier Semestriel 2019 est disponible sur le site internet de la société www.oncodesign.com

Prochains évènements financiers et scientifiques :

- Symposium Innovative Solution Providers for Immunotherapies à Paris, le 30 septembre 2019
- Investir Day à Paris, le 3 octobre 2019
- BIO Japan à Yokohama, Japon, du 9 au 11 Octobre
- EANM à Barcelone, Espagne du 12 au 16 Octobre
- Festival of Biologics à Bâle, Suisse du 15 au 17 Octobre
- EORTC à Boston, US du 26 au 30 Octobre
- Drug Discovery 2019 – Looking Back To The Future à Liverpool, UK du 5 au 6 Novembre
- EBF à Barcelone, Espagne du 20 au 22 Novembre

À propos d’Oncodesign : www.oncodesign.com

Créée il y a plus de 20 ans par le Dr. Philippe Genne, PDG et actionnaire principal, Oncodesign est une entreprise biopharmaceutique spécialisée en médecine de précision. Fort d’une expérience unique acquise auprès de plus de 600 clients, dont les plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale, pharmacologie, bioanalyse réglementaire et imagerie médicale de pointe, Oncodesign est en mesure de prédire et d’identifier, très en amont, pour chaque molécule son utilité thérapeutique et son potentiel à devenir un médicament efficace. Appliquée aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un marché estimé à plus de 46 milliards de dollars en 2016 et près de 25% des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique, la technologie d’Oncodesign a déjà permis de cibler plusieurs molécules d’intérêts à fort potentiel thérapeutique, en oncologie et hors-oncologie, et de signer des partenariats avec des groupes pharmaceutiques tels que Servier, Bristol-Myers Squibb. Basée à Dijon, au cœur du pôle universitaire et hospitalier et au sein du cluster de Paris-Saclay, Oncodesign compte 232 collaborateurs et dispose de filiales au Canada et aux États-Unis.

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne
Président Directeur Général
Tél. : +33 (0)3 80 78 82 60
investisseurs@oncodesign.com

NewCap
Relations Investisseurs
Mathilde Bohin / Louis-Victor Delouvrier
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 95
oncodesign@newcap.eu

NewCap
Relations Médias
Arthur Rouillé
Tél. : +33 (0)1 44 71 00 15
oncodesign@newcap.eu

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne
Président Directeur Général
Tél. : +33 (0)3 80 78 82 60
investisseurs@oncodesign.com

NewCap
Relations Investisseurs
Mathilde Bohin / Louis-Victor Delouvrier
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 95
oncodesign@newcap.eu

NewCap
Relations Médias
Arthur Rouillé
Tél. : +33 (0)1 44 71 00 15
oncodesign@newcap.eu