En collaboration avec les agences de l’ONU, Mary Kay lance l’accélérateur d’entrepreneuriat féminin

Un partenariat stratégique investira dans l’entrepreneuriat féminin à travers le monde

DALLAS--()--Aujourd’hui, Mary Kay Inc., l’un des principaux avocats de l’émancipation et de l’entrepreneuriat des femmes, a annoncé l’Accélérateur de l’entrepreneuriat féminin, une initiative à partenariat multiple, conçue pour inspirer, éduquer, et autonomiser les entrepreneuses dans le monde entier. Sans barrières d’éligibilité pour participer, cette initiative révolutionnaire est le fruit d’une collaboration stratégique développée en concertation avec six agences des Nations Unies : ONU Femmes, le Bureau des Nations Unies pour les partenariats (United Nations Office for Partnerships, UNOP), l’Organisation internationale du travail (International Labour Organization, ILO), le Centre du commerce international (International Trade Centre, ITC), le Pacte mondial des Nations Unies (UN Global Compact, UNGC), et le Programme des Nations Unies pour le développement (United Nations Development Programme, UNDP).

L’Accélérateur offrira un cursus numérique guidé, complété par une formation et du mentorat sur le terrain. De plus, il servira de plateforme de plaidoyer pour éliminer les barrages entrepreneuriaux contre les femmes, et couvrira divers aspects allant de l’alphabétisation numérique à la réforme juridique, de manière à permettre aux femmes de participer pleinement à la croissance de leurs économies locales et nationales. L’Accélérateur soutiendra les efforts mondiaux pour encourager les entreprises à mettre en place et étendre leurs relations avec des entreprises détenues par des femmes, notamment dans le cadre des achats d’entreprises. Les futures expansions du programme incluront le financement d’opportunités accessibles aux femmes ayant suivi le cursus dans son intégralité.

« Mary Kay autonomise les femmes à travers l’entrepreneuriat et soutient leurs aspirations à s’assurer sécurité et indépendance financières, depuis plus de 56 ans », a déclaré Deborah Gibbins, directrice de l’exploitation de Mary Kay. « Les organisations des secteurs privé et public doivent collaborer pour garantir que toutes les entrepreneuses ont accès aux outils et à la formation dont elles ont besoin pour concrétiser leurs rêves d’indépendance financière, et soutenir ainsi leurs familles et leurs communautés. »

L’Accélérateur d’entrepreneuriat féminin sera initialement disponible en six langues, auxquelles s’en ajouteront d’autres au fur et à mesure que le programme s’étendra à 192 pays. L’Accélérateur convoquera également un comité consultatif constitué d’entrepreneuses, de célébrités et de personnes impliquées en faveur de l’entrepreneuriat féminin, pour superviser l’expansion et la promotion du programme.

« Une femme informée avec de l’argent dans les poches est une femme libérée. Le nombre croissant d’innovatrices actives aujourd’hui indique que l’entrepreneuriat et l’autonomisation des femmes sont en très forte hausse », a déclaré Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes. « Les personnes impliquées en faveur de l’entrepreunariat féminin, à travers le monde, qui unissent leurs forces pour créer l’Accélérateur d’entrepreneuriat féminin permettront à de plus en plus de femmes, de devenir des entrepreneuses informées, de cultiver leur indépendance financière, et de soutenir leurs communautés locales. »

« À l’ITC, nous avons hâte de rejoindre l’Accélérateur d’entrepreneuriat féminin, à travers l’Initiative SheTrades, pour réaliser de véritables progrès vers l’accomplissement de l’objectif de développement durable n° 5 (SDG5) visant à autonomiser toutes les femmes et les jeunes filles », a déclaré Arancha González, directrice exécutive du Centre du commerce international (International Trade Centre, ITC). « Ce partenariat nous permettra de fournir aux femmes et aux jeunes filles les moyens de poursuivre leurs rêves d’entrepreneuriat, et nous les doterons des compétences requises pour transformer ces rêves en réussites commerciales. »

L’Accélérateur d’entrepreneuriat des femmes constitue la mesure la plus récente, parmi d’autres prises dernièrement par Mary Kay, qui visent à habiliter les femmes et améliorer leur vie dans le monde entier. En début d’année, Mary Kay a ajouté son nom à une liste grandissante d’entreprises et de corporations qui s’engagent envers les Principes d’autonomisation des femmes, un projet commun du Pacte mondial des Nations Unies et de l’ONU Femmes, développé pour souligner les arguments économiques en faveur d’une action d’entreprise visant à promouvoir l’égalité des sexes. Mary Kay est également l’un des signataires du Pacte mondial des Nations Unies, la plus vaste initiative au monde en matière de développement durable des entreprises. Pendant l’Assemblée générale des Nations Unies, Mary Kay parrainera le défi « WE Empower UN SDG Challenge », le premier concours d’entreprise pour les entrepreneuses, à l’échelle mondiale, et organisé par la célèbre créatrice de mode Diane von Furstenberg.

Pour en savoir plus sur l’Accélérateur d’entrepreneuriat des femmes, rendez-vous sur le site www.WE-accelerate.com.

À propos de Mary Kay

Mary Kay Ash, l’une des premières « briseuses de plafonds de verre », a fondé sa société de beauté il y a plus de 55 ans, avec trois objectifs à l’esprit : développer des opportunités enrichissantes aux femmes, proposer des produits irrésistibles et rendre le monde meilleur. De ce rêve est née une entreprise qui représente aujourd’hui plusieurs milliards de dollars avec des millions de commerciaux indépendants dans près de 40 pays. Mary Kay a pour vocation d’investir dans la science qui sous-tend la beauté et dans la fabrication de soins de la peau, de produits cosmétiques de couleur, de suppléments nutritionnels, et de parfums, à la pointe de la technologie. Mary Kay s’engage à valoriser les femmes et leurs familles en s’associant à des organisations du monde entier, en se concentrant sur le soutien à la recherche sur le cancer, en protégeant les survivantes des violences conjugales, en embellissant nos communautés et en encourageant les enfants à poursuivre leurs rêves. La vision initiale de Mary Kay Ash continue de rayonner, un rouge à lèvres à la fois. Pour en savoir plus, consultez www.marykay.com.

À propos d’ONU Femmes (UN Women)

ONU Femmes désigne l’entité des Nations Unies, consacrée à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Champion mondial de la cause des femmes et des jeunes filles, ONU Femmes a été créée en vue d’accélérer les progrès vers la satisfaction de leurs besoins dans le monde entier.

ONU Femmes soutient les États membres des Nations Unies tandis qu’ils fixent les normes mondiales pour réaliser l’égalité des sexes, et collabore avec les gouvernements et la société civile afin de concevoir les lois, les politiques, les programmes et les services destinés à garantir que les normes sont effectivement mises en œuvre et profitent véritablement aux femmes et aux jeunes filles dans le monde entier. Elle s’attache au niveau international, à concrétiser la vision des Objectifs du développement durable pour les femmes et les jeunes filles, et défend une participation égale des femmes dans tous les aspects de la vie, en se concentrant sur quatre priorités stratégiques :

ONU Femmes coordonne également et promeut le labeur du système des Nations Unies en faveur de la progression de l’égalité des sexes, et de toutes les délibérations et accords associés au Programme 2030. L’entité travaille à positionner l’égalité des sexes comme un élément fondamental des Objectifs de développement durable, et d’un monde plus inclusif.

À propos du Centre du commerce international (International Trade Centre, ITC)

L’initiative SheTrades, du Centre du commerce international (International Trade Centre, ITC) vise à connecter d’ici 2021, 3 millions d’entrepreneuses et d’entreprises détenues par des femmes, aux marchés internationaux. SheTrades collabore avec les gouvernements, les corporations et les organisations de soutien aux entreprises, pour mener des recherches, façonner des politiques et des réglementations commerciales autonomisantes, faciliter le financement, et élargir l’accès aux appels d’offres publics et aux chaînes logistiques des entreprises.

SheTrades fournit aux entrepreneuses un environnement d’apprentissage diversifié avec un programme de formation flexible, par l’intermédiaire de shetrades.com. Cela inclut des cours en ligne gratuits, une participation à des ateliers avec interactions directes, un engagement à travers des webinaires en direct sur divers sujets, et une plus grande compréhension du développement de leurs marchés dans le cadre de l’agenda Aid-for-Trade et des Objectifs du développement durable, des Nations Unies.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.intracen.org. Suivez l’ITC sur Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram

À propos du Pacte mondial des Nations Unies

En tant qu’initiative spéciale du Secrétariat général de l’ONU, le travail du Pacte mondial des Nations Unies est un appel aux entreprises partout dans le monde, à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur les dix principes universels dans les domaines des droits de l’homme, du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption. Lancé en 2000, le mandat du Pacte mondial des Nations Unies vise à guider et soutient la communauté mondiale des affaires, pour faire progresser les objectifs et les valeurs des Nations Unies à travers des pratiques d’entreprise responsables. Comptant plus de 9 500 entreprises et 3 000 signataires non commerciaux, basés dans plus de 160 pays, et plus de 60 réseaux locaux, il s’agit de la plus vaste initiative de durabilité d’entreprise au monde.

Pour en savoir plus, suivez @globalcompact sur les médias sociaux, et visitez notre site Web à l’adresse www.unglobalcompact.org.

À propos du Bureau des Nations Unies pour les partenariats

Le Bureau des Nations Unies pour les partenariats (United Nations Office for Partnerships, UNOP) sert de passerelle mondiale pour catalyser et développer des partenariats à plusieurs parties prenantes, afin de faire progresser la mise en œuvre des Objectifs pour le développement durable (Sustainable Development Goals, SDG). L’UNOP fournit une plateforme pour un engagement de partenaire efficace, et travaille à exploiter les ressources et l’expertise d’une large gamme de partenaires dans la poursuite des SDG. Le Bureau supervise le Fonds des Nations Unies pour les partenariats internationaux, le Fonds des Nations Unies pour la démocratie, le pôle d’action des SDG, et les Défenseurs des SDG du Secrétariat général.

Pour en savoir plus, visitez le site : https://www.un.org/partnerships/content/welcome-united-nations-office-partnerships.

À propos de l’Organisation mondiale du travail

L’Organisation mondiale du travail (International Labour Organization, ILO) est une agence des Nations unies, créée en 1919 et consacrée à la promotion de la justice sociale et des droits de l’homme et du travail, reconnus à l’échelle internationale, en vertu de sa mission fondatrice selon laquelle la paix sociale est essentielle à la prospérité. Aujourd’hui l’ILO aide à faire progresser l’instauration d’un travail décent et des conditions économiques et professionnelles qui associent travailleurs et entrepreneurs à une paix, une prospérité et un progrès durables. Sa structure tripartite fournit une plateforme unique destinée à promouvoir un travail décent pour toutes les femmes et les hommes.

Le programme de Développement de l’entrepreneuriat féminin, de l’ILO (ILO’s Women’s Entrepreneurship Development, ILO-WED) fait partie de l’Unité des petites et moyennes entreprises (PME), et est en activité depuis plus d’une décennie. L’ILO-WED s’efforce d’accroître les opportunités économiques pour les femmes, en menant des actions affirmatives afin de soutenir les femmes dans la création, la formalisation et le développement de leur entreprise, et en intégrant les questions de l’égalité des sexes, dans le travail de l’ILO pour le développement des entreprises.

Site Web : www.ilo.org/wed | Twitter - @ILOWED | Facebook – ILO WED (Organisation Internationale du Travail)

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contacts médias :
Mary Kay Inc.
Michael Wassmer
media@mkcorp.com
+1-972-687-5332

ICF Next
Grace Kramer
grace.kramer@icfnext.com
+1-847-363-9077

ONU Femmes (UN Women)
Oisika Chakrabarti oisika.chakrabarti@unwomen.org
+1-646-781-4522

Centre du commerce international (International Trade Centre)
Jarle Hetland
hetland@intracen.org
+41 (0)22 730-0145

Contacts

Contacts médias :
Mary Kay Inc.
Michael Wassmer
media@mkcorp.com
+1-972-687-5332

ICF Next
Grace Kramer
grace.kramer@icfnext.com
+1-847-363-9077

ONU Femmes (UN Women)
Oisika Chakrabarti oisika.chakrabarti@unwomen.org
+1-646-781-4522

Centre du commerce international (International Trade Centre)
Jarle Hetland
hetland@intracen.org
+41 (0)22 730-0145