Le conseil d'administration de WeWork annonce des changements à la tête de l'entreprise

NEW YORK--()--Le conseil d'administration de WeWork a annoncé aujourd'hui qu'allaient se produire les changements suivants à la tête de l'entreprise : son cofondateur, Adam Neumann, a décidé de renoncer à son poste de PDG et occupera désormais la fonction de président non exécutif du conseil. Artie Minson, l'ancien coprésident et directeur financier de WeWork, et Sebastian Gunningham, son ancien vice-président, ont été désignés co-PDG de la société. Ces changements prennent effet immédiatement.

Adam Neumann a déclaré : « En tant que cofondateur de WeWork, je suis extrêmement fier de cette équipe et de l'extraordinaire entreprise que nous avons édifiée au cours de la dernière décennie. Notre plateforme internationale s'étend désormais à 111 villes dans 29 pays, proposant ses services à 527 000 membres quotidiennement. Même si notre activité n'a jamais été aussi solide, l'attention portée sur moi ces dernières semaines est devenue une distraction importante et j'ai décidé qu'il était dans le meilleur intérêt de l'entreprise de quitter mon poste de directeur général. Je tiens à remercier mes collègues, nos membres, nos propriétaires partenaires et nos investisseurs de continuer à croire à notre prodigieuse entreprise. »

Artie Minson et Sebastian Gunningham ont commenté : « Nous souhaiterions adresser nos remerciements à Adam pour sa vision et la passion dont il a fait preuve pour développer WeWork au cours de ces neuf dernières années. Notre modèle d'adhésion novateur, nos magnifiques conceptions et nos offres ingénieuses destinées à la communauté ont révolutionné la façon dont les individus et les entreprises du monde entier envisagent leurs espaces de travail. C'est un véritable honneur de diriger WeWork à un moment si important de son histoire. Notre activité principale est robuste et nous prendrons des mesures concrètes pour équilibrer la forte croissance, la rentabilité ainsi que l'expérience unique de membre offerte par WeWork, tout en déterminant le calendrier idéal de l'introduction en bourse de l'entreprise. Nous nous engageons à assurer la réussite soutenue de nos membres, partenaires, employés et actionnaires dans cette nouvelle aventure. »

Membre du conseil d'administration, partenaire chez Benchmark et investisseur figurant parmi les premiers de WeWork, Bruce Dunlevie a affirmé : « Adam a supervisé la création d'une plateforme internationale qui apporte un soutien quotidien à ses membres et qui est parvenue à atteindre un chiffre d'affaires annualisé de plus de 4 milliards USD en moins de dix ans. Adam et l'équipe de WeWork ont redéfini la façon dont les individus et les entreprises abordent le travail, et ont contribué à l'innovation dans le secteur immobilier. Je me réjouis de l'avenir de WeWork et je suis ravi de voir Artie et Sebastian prendre le relais d'Adam pour diriger la prochaine phase de croissance. »

Membre du conseil d'administration, Lew Frankfort a pour sa part ajouté : « Adam fait partie de cette race très rare d'entrepreneurs qui possède la vision et l'impulsion permettant de conceptualiser une énorme opportunité commerciale et de s'y atteler sans relâche par la suite. Il a créé l'une des entreprises à la croissance la plus rapide de l'histoire, et mes collègues administrateurs et moi-même le remercions pour son leadership. Notre conseil d'administration est heureux d'accueillir Artie et Sebastian aux fonctions de directeurs de WeWork pour aborder la phase suivante. Nous sommes également satisfaits de la trajectoire de croissance rapide de la société et de sa position de leader du marché. »

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Jimmy Asci, Gwen Rocco
press@wework.com

Contacts

Jimmy Asci, Gwen Rocco
press@wework.com