Les chercheurs d’Invicro publient un article dans le journal Science Translational Medicine

Invicro scientists published in Science Translational Medicine (Graphic: Business Wire)

Invicro scientists published in Science Translational Medicine (Graphic: Business Wire)

BOSTON--()--Invicro LLC, une société du groupe Konica Minolta et un fournisseur de premier plan de biomarqueurs pour l'imagerie, de services pour les laboratoires centraux (core lab) et de logiciels pour la recherche et le développement de médicaments, a annoncé aujourd’hui la publication de l’article intitulé « In vivo Detection of Cerebral Tau Pathology in Long-term Survivors of Traumatic Brain Injury1» (Détection in vivo de la pathologie de la Tau chez les survivants à long terme de lésions cérébrales traumatiques) dans le journal Science Translational Medicine.

Les chercheurs d’Invicro Londres, les docteurs Alex Whittington, Jan Passchier et Roger Gunn, sont les co-auteurs de cette étude révolutionnaire qui utilise la tomographie par émission de positons (TEP) pour comprendre la pathologie de la Tau dans le cadre des lésions cérébrales traumatiques (LCT), des années après qu’elles soient survenues. Le résultat illustre que la TEP Tau est une approche encourageante pour la mesure de la neuro-dégénération progressive associée à la tauopathie suite aux LCT.

« Ce fut passionnant de participer à cette étude aux côtés du docteur Nikos Gorgoraptis et du professeur David Sharp ; une étude qui a montré que l’imagerie TEP Tau est un important biomarqueur pour les LCT et CTE », a déclaré le docteur Roger Gunn, vice-président exécutif des Sciences de données quantitatives chez Invicro et professeur de neuro-imagerie moléculaire à l’Imperial College London. « Les analyses avancées de Tau, qui ont été réalisées dans le cadre de cette recherche, renforcent la plateforme d’analyse TauIQ leader d’Invicro dans le domaine de la neuro-dégénération. »

Les LCT peuvent entrainer une neuro-dégénération chronique à vie, y compris même la démence. La publication analyse comment l’usage du Flortaucipir ([18F]AV-1451, [18F]T807), un radioligand TEP pour tau, permet l’examen de la pathologie de la Tau in vivo chez les personnes qui ont survécu à long terme à des lésions cérébrales. Flortaucipir a montré une liaison non-mobile puissante et spécifique avec les enchevêtrements neurofibrillaires de la protéine tau dans le tissu cérébral de personnes décédées et dans les scintigraphies du cerveau des personnes atteintes de la maladie Alzheimer. Cette étude montre brillamment comment les signaux de tau peuvent être détectés chez les personnes affectées par des lésions cérébrales.

« Des méthodes d’analyses avancées étaient nécessaires pour aboutir à ces formidables résultats et nous sommes ravis que ce travail ait été reconnu par le Science Translational Medicine, un journal connu pour ne publier que des recherches de qualité exceptionnelles qui ont de vrais impacts », a affirmé le docteur Alex Whittington, analyste de neuro-imagerie TEP et IRM chez Invicro.

Créée en octobre 2009 par l’American Association for The Advancement of Science, Science Translational Medicine est une publication hebdomadaire qui met l’accent sur la médecine translationnelle et la recherche clinique des maladies humaines. Le journal cible des recherches qui illustrent des progrès importants et innovants s’agissant de la prévention, le diagnostic ou le traitement de la maladie dans le secteur de la médecine translationnelle. Science Translational Medicine a publié l’article « In vivo Detection of Cerebral Tau Pathology in Long-term Survivors of Traumatic Brain Injury » le 4 septembre 2019 à 14h 00 (heure de l’Est des États-Unis).

« L’imagerie tau dans le cadre des maladies neurodégénératives, en particulier les LCT, a accompli des progrès considérables », affirme le docteur Jan Passchier, vice-président des principaux laboratoires et cliniques mondiaux chez Invicro. « Le succès de la recherche présentée dans cet article est sans aucun doute le résultat de la combinaison de l’excellence académique de nos prestigieux collaborateurs et de la force opérationnelle et scientifique dont Invicro a su tirer profit. Je suis impatient de poursuivre nos efforts communs dans ce domaine très important afin d’encourager la compréhension de la maladie et de permettre le développement et des essais objectifs de stratégies thérapeutiques potentielles. »

1. « In vivo Detection of Cerebral Tau Pathology in Long-term Survivors of Traumatic Brain Injury », Auteurs : Nikos Gorgoraptis, Lucia M. Li, Alex Whittington, Karl A. Zimmerman, Linda M. Maclean, Claire McLeod, Ewan Ross, Amanda Heslegrave, Henrik Zetterberg, Jan Passchier, Paul M. Matthews, Roger N. Gunn, Tom M. McMillan, David J. Sharp

À propos d'Invicro
Invicro, dont le siège social est situé à Boston, dans le Massachusetts, a été fondée en 2008 avec pour mission d'améliorer le rôle et la fonction de l'imagerie dans la découverte et le développement translationnels de médicaments dans tous les domaines thérapeutiques. L’équipe multidisciplinaire d’Invicro fournit une gamme complète de services informatiques, d’ingénierie et opérationnels pour l’imagerie. Axée à l’origine sur l’imagerie dans la phase de découverte, Invicro a étendu en 2016 son offre dans la recherche en phase clinique avec l’acquisition de Molecular Neuroimaging, LLC, suivie par celle d’Imanova et de CORE Clinical en 2017. Aujourd’hui, dans le cadre de l’organisme de médecine de précision Konica Minolta et avec sa société sœur Ambry Genetics, Invicro développe et met à profit les dernières approches en matière de biomarqueurs quantitatifs, notamment l’imagerie, la pathologie quantitative et la génomique. L’intégration réussie des équipes découverte et clinique dans les plateformes informatiques logicielles d’Invicro leaders de leur secteur, VivoQuant® et iPACS®, a inspiré une présence forte et croissante sur des marchés allant des essais précliniques aux essais cliniques en phase avancée. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter :www.invicro.com.

À propos de Konica Minolta
Konica Minolta, Inc. (Konica Minolta) est une société internationale de technologie numérique dotée de qualités fondamentales dans les domaines de l’imagerie et de l’analyse de données, de l’optique, des matériaux et de la nano-fabrication. Grâce à l'innovation, Konica Minolta crée des produits et des solutions numériques destinés à améliorer les entreprises et la société, aujourd'hui et pour les générations à venir. Dans ses activités de technologies d’affaires, de soins de santé et au contact de l’industrie, Konica Minolta aspire à devenir un fournisseur de valeur intégrée qui met à profit toute son expertise pour offrir des solutions complètes aux problèmes les plus pressants de ses clients, collabore avec ses partenaires pour garantir la durabilité de ses solutions, anticipe et aborde les problèmes de demain et adapte chaque solution afin de répondre aux besoins uniques et spécifiques de ses clients estimés. En exploitant ces capacités, Konica Minolta contribue à l’amélioration de la productivité et à la modification des flux de travaux de ses clients, et fournit des solutions de services de pointe adaptées à l’ère de l’IdO. Basée à Tokyo et présente dans plus de 50 pays, Konica Minolta emploie plus de 43 000 personnes qui répondent aux attentes d'environ deux millions de clients dans plus de 150 pays. Konica Minolta est cotée à la Bourse de Tokyo (TSE4902). Pour de plus amples informations, veuillez visiter :https://www.konicaminolta.com/.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Amanda Harrell
Vice-présidente du marketing international
media@invicro.com

Contacts

Amanda Harrell
Vice-présidente du marketing international
media@invicro.com