Moody’s fait l'acquisition de RiskFirst et renforce ses capacités analytiques côté acheteur

NEW YORK--()--Moody’s Corporation (NYSE:MCO) annonce ce jour avoir acquis RiskFirst, une fintech fournissant des solutions d'analyse des risques destinées aux secteurs de la gestion d'actifs et des fonds de pension. Grâce à cette acquisition, Moody’s Analytics se positionne favorablement pour élargir sa gamme de solutions de gestion des risques pour les acheteurs institutionnels.

PFaroe®, la plateforme primée de RiskFirst, est une solution de gestion des risques pour les marchés des régimes de retraite à prestations définies aux États-Unis et au Royaume-Uni, utilisée par plus de 3 000 régimes et représentant plus de 1,4 trillion de dollars d'actifs. RiskFirst propose également des solutions innovantes pour le marché des investissements institutionnels, y compris les fonds de dotations, les fondations et les gestionnaires d'actifs.

"RiskFirst est au cœur de l'écosystème côté acheteur et des gestionnaires d'actifs. La société est reconnue pour son expertise spécialisée et ses produits de haute qualité", déclare Mark Almeida, président de Moody’s Analytics. "L'ajout de la plateforme de RiskFirst à la gamme de produits de Moody’s Analytics crée d'importantes opportunités de croissance et illustre notre engagement à élargir notre portée et renforcer nos capacités au sein de la communauté du côté acheteur et des propriétaires d'actifs."

Les propriétaires d'actifs sont de plus en plus à la recherche de solutions sophistiquées pour la gestion des risques, dotées de technologies et de solutions analytiques de pointe, pour relever les défis croissants en termes de gestion financière, de financement et de capitaux. Cette acquisition crée des opportunités pour consolider les capacités analytiques de la plateforme de RiskFirst, et pour mettre au point de nouvelles solutions répondant aux besoins en pleine évolution de nos clients.

"Associer l'échelle, la portée et les capacités de Moody’s Analytics, aux solutions et à la vaste clientèle de RiskFirst, génère une solide proposition de valeur pour les institutions côté achat et les propriétaires d'actifs", déclare Matthew Seymour, chef de la direction de RiskFirst. "Ce rapprochement optimisera nos capacités, tout en pérennisant la recette à succès de RiskFirst: des produits sophistiqués, une excellence technique et des services et une assistance de la plus haute qualité."

Les clauses de la transaction n'ont pas été divulguées. Selon Moody’s, l'acquisition de RiskFirst contribuera positivement au bénéfice par action (BPA) en vertu des PCGR à partir de 2022. Sur une base de BPA ajusté, qui exclut l'amortissement du prix d'achat, la transaction devrait être relutive dès 2021. En 2018, le chiffre d'affaires de RiskFirst a atteint 16,5 millions GBP. La transaction a été financée par de l'encaissement offshore.

À PROPOS DE MOODY’S CORPORATION

Acteur incontournable de la finance internationale, Moody’s contribue à la transparence et l'intégration des marchés grâce à ses notations de crédit, recherches, outils et analyses. Moody’s Corporation (NYSE:MCO) est la société mère de Moody’s Investors Service, qui fournit des notations de crédit et des études sur les titres de créance et les valeurs mobiliers, et de Moody's Analytics, qui propose des solutions logicielles de pointe, des services de conseils et de recherche pour l'analyse des crédits et la gestion des risques financiers. L'entreprise a généré un chiffre d'affaires de 4,4 milliards de dollars en 2018, emploie 13 200 personnes dans le monde, et dispose d'une présence dans 44 pays. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter www.moodys.com.

Déclaration d'exonération de responsabilité en vertu du Private Securities Litigation Reform Act de 1995

Certaines déclarations figurant dans le présent communiqué de presse sont des énoncés prospectifs basés sur les attentes, les plans et les perspectives futurs concernant les affaires et les activités de la Société, qui impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les énoncés prospectifs et autres informations figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de la présente (sauf mention contraire), et la Société rejette toute obligation (et décline toute intention) de compléter, mettre à jour ou réviser publiquement ces énoncés de manière continue, que ce soit à la suite d'événements ultérieurs, de changements dans les prévisions ou pour toute autre raison. Relativement aux dispositions de règle refuge (safe harbor) du Private Securities Litigation Reform Act de 1995, la Société identifie des exemples de facteurs, risques et incertitudes qui pourraient entraîner une différence, éventuellement substantielle, entre les résultats réels et ceux qui figurent dans ces énoncés prospectifs. Parmi ces facteurs, risques et incertitudes figurent les perturbations sur les marchés du crédit ou les ralentissements économiques, qui pourraient affecter le volume de dette et d’autres titres émis sur les marchés financiers nationaux et/ou internationaux; d'autres paramètres susceptibles d'affecter le volume de dette et d’autres titres émis sur les marchés financiers nationaux et/ou internationaux, y compris les questions de réglementation et de qualité du crédit, les variations des taux d'intérêt et d’autres problèmes de volatilité sur les marchés financiers comme ceux liés à la sortie prévue du Royaume-Uni de l’UE; le niveau d’activité des fusions et acquisitions aux États-Unis et dans d’autres pays; l'efficacité incertaine et les conséquences collatérales possibles des actions gouvernementales aux États-Unis et dans d’autres pays affectant les marchés du crédit, le commerce international et la politique économique; les inquiétudes quant à la possibilité que le marché porte atteinte à notre crédibilité ou porte atteinte de quelque manière que ce soit aux perceptions du marché vis-à-vis de l’intégrité ou de l’utilité des notations d’agences de crédit indépendantes; le lancement de produits ou technologies concurrents par d'autres sociétés; les pressions sur les prix de la part de nos concurrents et/ou clients; le niveau de réussite du développement de nouveaux produits et de l’expansion mondiale; l’impact de la réglementation en tant que NRSRO (organisation de notation statistique reconnue au niveau national), la possibilité de nouvelles législations et réglementations aux États-Unis, au niveau des États ou au niveau local, y compris les dispositions de la loi Dodd-Frank (Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act) et les réglementations résultant de cette loi; la possibilité d'une concurrence accrue et d'un durcissement de la réglementation dans l’UE et dans d’autres juridictions étrangères; l’exposition à des litiges en relation avec nos opinions de notation, ainsi qu’à tout autre litige, toute poursuite, enquête ou investigation gouvernementale ou réglementaire auquel la Société peut être assujettie de temps à autre; les dispositions de la loi Dodd-Frank modifiant les standards de procédure et les réglementations de l’UE modifiant les standards de responsabilité applicables aux agences de notation de crédit d’une manière défavorable à ces agences; les dispositions des réglementations de l’UE imposant des exigences procédurales et de fond supplémentaires sur la tarification des services et l’expansion des attributions de surveillance en vue d’inclure des notations non-UE utilisées à des fins réglementaires; la perte possible d’employés clés; les défaillances ou dysfonctionnements de nos opérations et de notre infrastructure; les vulnérabilités aux cybermenaces et autres questions de cybersécurité; le résultat de tout examen des initiatives mondiales de la Société en matière de planification fiscale par des autorités de contrôle fiscal; l’exposition à des sanctions pénales ou recours civils potentiels si la Société ne respecte pas les lois et réglementations américaines et étrangères applicables dans les juridictions où la Société exerce des activités, y compris les lois sur la protection des données et de la vie privée, les lois imposant des sanctions, les lois anti-corruption et les lois locales interdisant le versement de pots-de-vin à des fonctionnaires de gouvernement; l’impact des fusions, acquisitions et autres rapprochements de sociétés et la capacité de la Société à intégrer avec succès les entreprises rachetées; la volatilité des devises et des taux de change; le niveau des flux de trésorerie futurs; les niveaux des dépenses d'investissement et un déclin de la demande des institutions financières pour les outils de gestion du risque de crédit. D'autres, risques et incertitudes liés à l'acquisition RiskFirst par Moody’s pourraient provoquer une différence substantielle entre nos résultats réels et ceux indiqués dans les énoncés prospectifs, y compris les difficultés et les dépenses imprévues en relation avec l'intégration des opérations, produits et employés de RiskFirst, et l'éventualité que les synergies et d'autres avantages anticipés dans le cadre de l'acquisition ne se réalisent pas dans les volumes et les délais attendus; les risques que l'acquisition pourrait avoir un effet négatif sur les activités de RiskFirst ou ses perspectives, y compris, mais sans s'y limiter, sur ses relations avec les distributeurs, fournisseurs et clients; les réclamations formulées périodiquement par les distributeurs, fournisseurs ou clients; changes in the global marketplace that have an adverse effect on the business of RiskFirst; et la justesse des déclarations sous-jacentes. Ces facteurs, risques et incertitudes, ainsi que d’autres risques et incertitudes susceptibles de provoquer un écart important entre les résultats réels de Moody’s et les résultats envisagés, exprimés, projetés, anticipés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs, sont décrits plus en détail dans la section "Risk Factors" dans la Partie I, article 1A, du rapport annuel de la Société sur Formulaire 10-K pour l’exercice clos au 31 décembre 2018, et dans d’autres documents déposés à l’occasion par la Société auprès de la Commission américaine des opérations de Bourse (la "SEC") ou dans les documents intégrés dans les présentes. Nous avertissons les actionnaires et investisseurs que la survenue de n’importe lequel de ces facteurs, risques ou incertitudes pourrait provoquer un écart important entre les résultats réels de la Société et les résultats envisagés, exprimés, projetés, anticipés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs, ce qui pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les activités, les résultats d'exploitation et la situation financière de la Société. De nouveaux facteurs sont susceptibles d’émerger de temps à autre et il n’est pas possible pour la Société de les prédire, elle n’est pas non plus en mesure d’évaluer l’effet potentiel que peut avoir sur elle un quelconque nouveau facteur.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour le compte de Moody’s:

Salli Schwartz
Relations avec les investisseurs
212.553.4862
sallilyn.schwartz@moodys.com

OU

Michael Adler
Communication d'entreprise
212.553.4667
michael.adler@moodys.com

Pour le compte de RiskFirst
Anna Sharrock
+44.20.7655.1717
anna.sharrock@finnpartners.com

Contacts

Pour le compte de Moody’s:

Salli Schwartz
Relations avec les investisseurs
212.553.4862
sallilyn.schwartz@moodys.com

OU

Michael Adler
Communication d'entreprise
212.553.4667
michael.adler@moodys.com

Pour le compte de RiskFirst
Anna Sharrock
+44.20.7655.1717
anna.sharrock@finnpartners.com