Oncodesign atteint une étape déterminante dans le développement de son programme RIPK2

  • Identification d’un inhibiteur de RIPK2 au stade de pré-candidat
  • L’inhibition de RIPK2 présente un fort potentiel dans le traitement des maladies auto-immunes
  • Validation d’un candidat médicament préclinique attendue d’ici la fin de l’année

DIJON, France--()--Regulatory News:

ONCODESIGN (ALONC – FR0011766229), groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, annonce aujourd’hui avoir atteint une étape déterminante dans le cadre de son programme de découverte d’inhibiteurs de la kinase RIPK2.

RIPK2 (ou RIP2 : Receptor Interacting Protein Kinase 2) est une kinase impliquée dans l’activation des réponses innées du système immunitaire. RIPK2 est activée à l’occasion d’une infection bactérienne afin d’éliminer les cellules infectées. Cette défense naturelle pourrait néanmoins être à l’origine de multiples maladies auto-immunes, comme la maladie de Crohn, l’arthrite rhumatoïde ou la sclérose en plaques, fléaux pour des millions de personnes dans le monde avec de lourds impacts sociaux-économiques pour la société.

À partir de sa plateforme de chimie médicinale Nanocyclix, une technologie propriétaire permettant la sélection d’inhibiteurs de kinases très puissants et sélectifs, Oncodesign s’est engagée dans un programme d’optimisation d’inhibiteurs de RIPK2 qui a conduit à l’identification d’un produit caractérisé au stade de pré-candidat. Les propriétés pharmacocinétiques de ce composé doivent désormais être évaluées, validées et complétées par des études de toxicité. Cette étape constitue ainsi un avancement majeur vers la sélection d’un candidat médicament pour entrer ensuite en phase de développement préclinique, étape précédent la déclaration d’IND (Investigational New Drug) et les premières études cliniques.

Jan Hoflack, Directeur Scientifique d’Oncodesign, explique : « Le programme de découverte RIPK2 a généré des résultats extrêmement prometteurs. Nous disposons aujourd’hui d’un pré-candidat médicament, puissant et sélectif, avec le potentiel d’administration à faibles doses limitant le risque d’effets secondaires pour les patients. En parallèle, nous avons significativement avancé dans la compréhension de la pharmacologie liée à l’inhibition de la voie RIPK2. Cette molécule devrait passer avec succès de nouveaux tests de pharmacocinétique et de toxicologie préliminaires avant d’obtenir le statut de candidat médicament d'ici fin 2019 et entrer ensuite en phase de développement préclinique ».

Philippe Genne, Fondateur et PDG d’Oncodesign, commente : « C’est une étape déterminante pour le développement de notre portefeuille d’inhibiteurs de kinases, au regard des investissements majeurs réalisés par Oncodesign depuis la reprise du centre de Recherche des Ulis. Après l’annonce du partenariat de découverte avec Servier au mois de mars, la dynamique positive d’Oncodesign se poursuit activement en 2019 ».

Le marché des thérapies immuno-inflammatoires représente près de 56 milliards de dollars en 20171, avec un grand besoin en nouvelles thérapies différenciantes au regard des réponses partielles apportées par les traitements actuels. Des inhibiteurs de kinases comme RIPK2 ont le potentiel d’augmenter l’arsenal thérapeutique dans ce domaine avec des petites molécules utilisables par administration orale.

À propos d’Oncodesign : www.oncodesign.com

Créée il y a plus de 20 ans par le Dr. Philippe Genne, PDG et actionnaire principal, Oncodesign est une entreprise biopharmaceutique spécialisée en médecine de précision. Fort d’une expérience unique acquise auprès de plus de 600 clients, dont les plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale, pharmacologie, bioanalyse réglementaire et imagerie médicale de pointe, Oncodesign est en mesure de prédire et d’identifier, très en amont, pour chaque molécule son utilité thérapeutique et son potentiel à devenir un médicament efficace. Appliquée aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un marché estimé à plus de 46 milliards de dollars en 2016 et près de 25% des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique, la technologie d’Oncodesign a déjà permis de cibler plusieurs molécules d’intérêts à fort potentiel thérapeutique, en oncologie et hors-oncologie, et de signer des partenariats avec des groupes pharmaceutiques tels que Servier, Bristol-Myers Squibb et UCB. Basée à Dijon, au cœur du pôle universitaire et hospitalier et au sein du cluster de Paris-Saclay, Oncodesign compte 232 collaborateurs et dispose de filiales au Canada et aux États-Unis.

______________________________

1 Global Data, 2018

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne
Président Directeur Général
Tél. : +33 (0)3 80 78 82 60
investisseurs@oncodesign.com

NewCap
Relations Investisseurs
Mathilde Bohin / Louis-Victor Delouvrier
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 95
oncodesign@newcap.eu

NewCap
Relations Médias
Arthur Rouillé
Tél. : +33 (0)1 44 71 00 15
oncodesign@newcap.eu

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne
Président Directeur Général
Tél. : +33 (0)3 80 78 82 60
investisseurs@oncodesign.com

NewCap
Relations Investisseurs
Mathilde Bohin / Louis-Victor Delouvrier
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 95
oncodesign@newcap.eu

NewCap
Relations Médias
Arthur Rouillé
Tél. : +33 (0)1 44 71 00 15
oncodesign@newcap.eu