La GSMA réfute de fausses accusations qui menacent l'avenir de la 5G

Il est faux d'affirmer que la 5G exerce un impact sur les services de prévisions météorologiques, affirme la GSMA

LONDRES--()--La GSMA a aujourd'hui réfuté de fausses accusations selon lesquelles les systèmes de 5G vont nuire aux autres services, tels les services de prévisions météorologiques. L'industrie de la téléphonie mobile a déjà démontré, au sein des principaux organismes de normalisation internationaux, que la 5G peut être utilisée en toute sécurité, parallèlement à d'autres services, dont des services de détection météorologique, de satellites commerciaux, de radars et d'autres applications utilisant des ondes contigües.

La GSMA est certaine que les services 5G et de détection météorologique peuvent coexister, et avise d'éviter d'accorder un crédit aux personnes qui prétendent que les réseaux 5G exercent un impact négatif sur les données de prévisions météorologiques.

"La 5G et les prévisions météorologiques peuvent coexister et continueront à le faire - il est ridicule d'affirmer le contraire," a déclaré Brett Tarnutzer, responsable du Spectre à la GSMA. "Suggérer que notre prévision météorologique à 7 jours va disparaître avec la 5G constitue tout simplement une information mensongère. Nous ne pouvons pas laisser ces tactiques alarmistes nous empêcher de récolter les immenses avantages sociétaux et économiques des réseaux 5G, et invitons toutes les personnes à étudier tout simplement les faits et à ne pas se laisser entraîner par ces propos trompeurs," a-t-il ajouté.

Il est vrai que la 5G et les prévisions météorologiques peuvent coexister
Les services existants peuvent être préservés sans entraver le déploiement de la 5G en adoptant des approches raisonnables de l'atténuation des interférences. La communauté des prévisions météorologiques base son scénario sur un programme aboli depuis dix ans, portant sur des capteurs météorologiques qui n'ont jamais été déployés. Ses arguments ne tiennent pas compte de la manière dont la 5G fonctionne réellement, ni des approches éprouvées et expérimentées de la gestion des problèmes d'interférence sans adoption de protections excessivement restrictives.

Une mauvaise gestion du spectre nuit à la 5G
L'Europe est aujourd'hui occupée à identifier et à attribuer du spectre pour la 5G, ce qui permettra de garantir que la permanence de sa compétitivité sur les plans technologique et économique, dans le monde entier. Pour préserver les services existants, les faits ne corroborent pas l'adoption de nouvelles limites techniques qui rendraient au minimum 50% du spectre inutilisable pour les services 5G. Ceci constituerait une gestion inefficace du spectre et aboutirait à une réduction des déploiements de la 5G en Europe et à travers le monde, gaspillant ainsi inutilement une ressource publique rare.

Les avantages socio-économiques de la 5G en danger
Le fait de limiter le déploiement des réseaux 5G ultra rapides remet en question les importants avantages socio-économiques que les particuliers et les entreprises devraient retirer de la 5G. L'industrie de la téléphonie mobile devrait ajouter 565 milliards d'USD au PIB mondial et 152 milliards d'USD de revenu fiscal entre 2020 et 2034, du spectre millimétrique seul. Les pays risquent de perdre ces avantages si les opérateurs mobiles n'obtiennent pas l'accès à ce spectre vital.

"Nous demandons à l'Europe et à d'autres pays du globe de ne pas laisser une campagne de désinformation fermer la porte à un nouveau champ de possibilités offertes par la 5G," a ajouté M. Tarnutzer. "Du haut débit mobile à la vitesse de la fibre, à domicile, à la chirurgie de précision, en passant par les usines numériques, sans un spectre millimétrique, aucun de ces cas d'emploi n'atteindra son plein potentiel. Prendre des décisions relatives à la 5G sans se baser sur les faits portera gravement atteinte à l'impact potentiel de la 5G sur les communautés et les économies," a-t-il poursuivi.

-FIN-

A propos de la GSMA
La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier; elle rassemble plus de 750 opérateurs et plus de 350 sociétés appartenant à l’écosystème mobile élargi, dont les fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipements, des sociétés Internet et des organismes oeuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA produit également des événéments phares MWC, qui se tiennent chaque année à Barcelone, Los Angeles et Shanghai, ainsi que la série de conférences régionales Mobile 360.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site Web d'entreprise de la GSMA à l'adresse www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter: @GSMA

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contacts avec les médias:
Pour la GSMA
Alia Ilyas, Directeur des Relations publiques en politique publique
+44 (0)7970 637622
ailyas@gsma.com

Service de Presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com

Contacts

Contacts avec les médias:
Pour la GSMA
Alia Ilyas, Directeur des Relations publiques en politique publique
+44 (0)7970 637622
ailyas@gsma.com

Service de Presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com