Mary Kay démontre son leadership scientifique mondial à travers la sensibilisation accrue sur l’impact de la pollution sur la peau lors des grands congrès scientifiques européens

DALLAS--()--Mary Kay Inc., une entreprise mondiale spécialisée dans les soins de beauté et un chef de file en termes d’innovation dans les soins de la peau, a fait une fois de plus la preuve de son engagement envers les communautés de la beauté et de la science en participant à deux conférences mondiales majeures sur la dermatologie en Europe ce mois-ci : le 24e Congrès mondial de dermatologie (World Congress of Dermatology, WCD) qui se déroule du 10 au 15 juin à Milan, en Italie, et le 5e Sommet sur l’avenir des formulations cosmétiques, les 19 et 20 juin à Düsseldorf, en Allemagne.

Le Congrès mondial de dermatologie qui se tient tous les quatre ans est la plus importante rencontre internationale sur la dermatologie. Le thème du Congrès WCD 2019, « Une nouvelle ère pour la dermatologie mondiale » était l’occasion rêvée pour Mary Kay de présenter ses conclusions en sciences appliquées et de poursuivre le dialogue scientifique sur les dommages cutanés liés à la pollution. Mary Kay organisera le 12 juin un symposium lors de l’événement, intitulé « La peau et les facteurs de stress liés à l’environnement : au-delà des UV. »

Le symposium explorera l’impact des agresseurs environnementaux externes sur la santé de la peau, en mettant l’accent sur l’Europe et comment les antioxydants peuvent aider à réduire les effets nocifs de la pollution. Animé par Michelle Hines, Ph.D., directrice responsable de la technologie et de la recherche mondiale en amont chez Mary Kay, le symposium présentera deux spécialistes européens de la peau renommés :

  • Jean Krutmann, M.D., professeur et directeur de l’institut de recherche Leibniz en médecine environnementale à Düsseldorf, en Allemagne.
  • Stefanie Williams, M.D., dermatologue et directeur médical chez EUDELO à Londres, au Royaume-Uni.

L’ampleur de l’impact de la pollution de l’air sur la santé de la peau et la santé globale a été révélée récemment à l’occasion du nouvel examen global approfondi effectué par le Comité environnemental du Forum international des sociétés de pneumologie qui a rapporté que la pollution de l’air est capable potentiellement d’affecter chaque organe du corps humain.* Ce rapport est particulièrement pertinent à l’ensemble européen, puisque de nombreuses grandes villes européennes se sont avérées dépasser les seuils de pollution de l’air établis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou de l’Agence européenne de l’environnement (AEE).

De fait, rien qu’au Royaume-Uni, plus de 40 villes dépassent les seuils de l’OMS sur la pollution de l’air** et l’AEE a nommé les 15 grandes villes les plus touchées par la pollution aux particules de poussière, au dioxyde d’azote et au dioxyde de soufre*** en Allemagne. Des niveaux excessifs de pollution ont un effet indésirable sur la santé globale et sont également préjudiciables à la santé de la peau, à sa texture et à son apparence.

L’un des pionniers de la médecine environnementale, le Professeur Krutmann, travaille sans relâche dans le domaine de la protection de la peau. « Depuis que j’ai découvert en 2010 que la pollution de l’air provoque le vieillissement et la pigmentation cutanés, mon institut mène de nombreuses recherches pour vérifier cette observation et révéler ses mécanismes sous-jacents. Il est désormais clair à partir de ces études que l’exposition à long terme aux particules fines liées au trafic routier est non seulement dangereuse pour les poumons et le système cardiovasculaire, mais compromet également la santé de la peau », a déclaré Jean Krutmann, M.D.

Stefanie Williams, M.D., a ajouté : « Nous ne sommes sans doute pas en mesure de différencier cliniquement les lésions de la peau provoquées par l’exposition aux UV de celles provoquées par la pollution de l’air, mais au vu des progrès scientifiques majeurs obtenus dans le domaine de la peau et de pollution de l’air, je pense que les effets indésirables de la pollution continueront d’avoir un impact croissant sur la santé de la peau dans les villes très peuplées », a expliqué le Dr Williams.

Pendant la présentation de Mary Kay au 5e Sommet sur l’avenir des formulations cosmétiques, Michelle Hines, Ph. D. révélera les toutes dernières recherches de Mary Kay sur un complexe antioxydant qui aide à retarder l’apparition des signes prématurés du vieillissement cutané relatif aux effets nocifs des particules d’échappement des moteurs diesel (diesel exhaust particles, DEP). La technologie révolutionnaire, que l’on retrouve dans la ligne de soins de la peau Mary Kay® TimeWise® Miracle Set 3D™, fournit un traitement puissant pour lutter contre les radicaux libres avec une approche tridimensionnelle exclusive du vieillissement cutané, actuellement en attente de brevet.

« Les experts ont confirmé l’impact négatif significatif de la pollution de l’air sur la peau et cet impact continuera de s’accentuer à mesure qu’augmentent les facteurs de stress liés à l’environnement, tels que l’augmentation des DEP et des niveaux de pollution, particulièrement dans les zones urbaines densément peuplées », a remarqué le Dr Hines. « Mary Kay a découvert des technologies ciblées qui aident à contrer le vieillissement prématuré de la peau résultant de facteurs de stress inévitables liés à l’environnement et au mode de vie. Dans le même temps, Mary Kay a fait progresser le dialogue scientifique avec des spécialistes réputés du monde entier pour sensibiliser le public sur l’impact négatif de la pollution sur la peau. »

Mary Kay participe, en tant que l’un des principaux innovateurs du secteur des soins de la peau et des cosmétiques, au 24e Congrès mondial de dermatologie et au 5e Sommet sur l’avenir des formulations cosmétiques qui sont les derniers volets d’une série de partenariats mondiaux avec les communautés scientifiques et académiques internationales.

Mary Kay a montré également son engagement de longue date à financer et à contribuer à la recherche sur la santé de la peau, en présentant ses recherches sur le thème de la peau et de la pollution, en Amérique du Nord à l’occasion du Congrès international sur la recherche dermatologique (International Investigative Dermatology) qui s’est tenu en mai 2018 à Orlando, en Floride, et en Amérique latine lors de la Reunion Anual de Dermatologos Latinoamericanos de mai 2019 à Buenos Aires, en Argentine.

Tous les ans, Mary Kay investit des millions de dollars dans la recherche et le développement et mène des centaines de milliers de tests scientifiques sur ses produits et ingrédients pour garantir les normes les plus élevées de sécurité, de qualité et de performance. Le portefeuille mondial de Mary Kay compte plus de 1 500 brevets de produits, de technologie et de conceptions de conditionnement.

*Examen par le Forum of International Respiratory Societies’ Environmental Committee (Comité environnemental du Forum international des sociétés de pneumologie), Partie 1 : Les effets nocifs de la pollution de l’air (février 2019)
** Base de données sur la qualité de l’air ambiant de l’OMS (mise à jour 2018)
***Rapport du Bundesministerium für Umwelt, Naturschutz, Bau und Reaktorsicherheit à Berlin en Allemagne. 2015 (Traduction : Ministère fédéral de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire).

À propos de Mary Kay

Mary Kay Ash, l’une des premières « briseuses de plafonds de verre », a fondé sa société de beauté il y a plus de 55 ans, avec trois objectifs à l’esprit : développer des opportunités enrichissantes aux femmes, proposer des produits irrésistibles et rendre le monde meilleur. De ce rêve est née une entreprise qui représente aujourd’hui plusieurs milliards de dollars avec des millions de commerciaux indépendants dans près de 40 pays. Mary Kay a pour vocation d’investir dans la science sous-jacente à la beauté et à la fabrication de soins de la peau, de produits cosmétiques de couleur, et de suppléments nutritionnels, d’avant-garde. Par le biais de la Mary Kay Foundation™, la société a versé plus de 78 millions USD à la recherche contre le cancer, et aux efforts visant à mettre fin à la violence conjugale. La vision initiale de Mary Kay Ash continue de rayonner, un rouge à lèvres à la fois. Pour en savoir plus, consultez www.marykay.com.

À propos du WCD

Le Congrès mondial de dermatologie (WCD) est la plus importante réunion de dermatologie dans le monde. Il se déroule tous les quatre ans sur les différents continents. Le 24e WCD qui s’est tenu à Milan du 10 au 15 juin 2019 est organisé par la Société italienne de dermatologie (SIDeMaST) sous les auspices de la Ligue internationale des sociétés de dermatologie. Cela faisait plus de 40 ans que Milan n’avait pas accueilli le WCD. La réunion était axée sur les avancées et les progrès majeurs réalisés dans le domaine de la dermatologie, de la pratique clinique à la recherche, de la technologie à l’innovation. Pour en savoir plus, consultez www.wcd2019milan.org

À propos du 5e Sommet sur l’avenir des formulations cosmétiques

Le 5e Sommet sur l’avenir des formulations cosmétiques réunit les hauts dirigeants et les spécialistes issus des fabricants de matières premières et d’ingrédients actifs, d’entreprises chimiques, d’associations majeures, d’entreprises technologiques, de propriétaires de marques, de sociétés cosmétiques, de sociétés d’analyses qui s’entretiennent des tout derniers changements, défis et développements au sein de l’industrie. Le 5e Sommet sur l’avenir des formulations cosmétiques se déroulera à Düsseldorf en Allemagne les 19 et 20 juin 2019.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Mary Kay Inc., Communications d’entreprise
marykay.com/newsroom
972.687.5332 ou media@mkcorp.com

Contacts

Mary Kay Inc., Communications d’entreprise
marykay.com/newsroom
972.687.5332 ou media@mkcorp.com