Rémy Cointreau : Résultats annuels consolidés 2018-19

(avril 2018 – mars 2019)

Une année record pour le groupe
Résultat Opérationnel Courant 2018-19 (+14,2%*)
Objectifs 2019/20 réalisés avec un an d’avance
Nouveaux objectifs moyen terme

PARIS--()--Regulatory News:

Au 31 mars 2019, Rémy Cointreau (Paris:RCO) réalise un chiffre d’affaires de 1 216,5 M€ (proforma Pre-IFRS 15, 16 & 9), en croissance publiée de 7,9%. En organique (à devises et périmètre constants), la croissance s’élève à 7,8%, grâce à la très belle performance des marques du groupe (+9,8%).

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC proforma) s’élève à 263,6 M€, en croissance publiée de 11,3% et de 14,2% en organique. Cette année encore, la dynamique remarquable de nos spiritueux d’exception (> USD50) s’est traduite par une forte hausse de la marge brute (+1,2 points en organique). Ce levier, combiné à une bonne maitrise des coûts, a compensé un renforcement notable des investissements stratégiques en communication et en structures de distribution. Ainsi, la marge opérationnelle courante (MOC proforma) atteint 21,7% à fin mars, en hausse organique de 1,3 points. Ainsi, au cours des deux dernières années, la progression organique cumulée de la MOC s’élève à 2,6 points, atteignant l’objectif 2019-20 (+2,4-3,0 points sur 3 ans) avec un an d’avance.

Hors éléments non-récurrents, le résultat net part du groupe (proforma) s’établit à 167,8 M€, un niveau record pour le groupe. Il est en hausse de 10,9% en publié et de 16,3% en organique.

Chiffres clés

    Proforma Pre-IFRS
15, 16 & 9
  Post-IFRS
15, 16 & 9
Millions d’euros (M€)   au 31/03/19   au 31/03/18   Variation   au 31/03/19
    Publié   Publié   Publiée   Organique*   Publié
Chiffre d'affaires 1 216,5 1 127,0 +7,9%   +7,8% 1 125,9
Résultat Opérationnel Courant 263,6 236,8 +11,3% +14,2% 264,1
Marge opérationnelle courante 21,7% 21,0% +0,7pt +1,3pts 23,5%
Résultat net part du groupe 157,1 148,2 +6,0% +11,5% 159,2
Résultat net hors HNR 167,8 151,3 +10,9% +16,3% 169,9
Marge nette HNR 13,8% 13,4% +0,4pt +1,1pts 15,1%
BPA part du groupe (€) 3,14 2,98 5,4% - 3,18
BPA hors éléments non récurrents (€) 3,35 3,04 10,2% - 3,39
Ratio dette nette /EBITDA   1,08   1,48   -0,40pt   -   1,19

Résultat Opérationnel Courant par division

    Proforma Pre-IFRS
15, 16 & 9
  Post-IFRS
15, 16 & 9
Millions d’euros (M€)   au 31/03/2019   au 31/03/2018   Variation   au 31/03/2019
    Publié   Publié   Publiée   Organique*   Publié
Maison Rémy Martin 235,6 204,4 15,3%   17,9% 235,6
Marge % 27,7% 26,9% +0,8pt +1,4pts 30,4%
Liqueurs & Spiritueux 38,8 42,8 -9,4% -6,0% 38,8
Marge % 14,0% 16,1% -2,0pts -1,5pts 14,7%
S/total marques du Groupe 274,4 247,2 11,0% 13,8% 274,4
Marge % 24,3% 24,1% +0,2pt +0,9pt 26,4%
Marques partenaires 4,9 5,3 -8,1% -7,2% 4,9
Marge %   5,6%   5,3%   +0,3pt   +0,3pt   5,6%
Frais holding   (15,8)   (15,7)   0,2%   0,4%   (15,2)
Total 263,6 236,8 11,3% 14,2% 264,1
Marge %   21,7%   21,0%   +0,7pt   +1,3pts   23,5%

La Maison Rémy Martin

Les ventes de la Maison Rémy Martin réalisent une nouvelle année de forte croissance (+11,9%*), portées par la zone Asie Pacifique dans son ensemble, mais aussi par les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Moyen-Orient, la Russie et le Travel Retail. Au sein de nos marques, la belle performance des qualités intermédiaires — en particulier de CLUB en Asie-Pacifique —, la croissance soutenue de Rémy Martin XO à travers les continents et la poursuite du développement international de LOUIS XIII s’est de nouveau traduit par des effets mix/prix remarquables sur l’exercice (+6%) tandis que la croissance des volumes est restée élevée (+6%).

Le Résultat Opérationnel Courant (proforma) atteint 235,6 M€, en croissance organique de 17,9% et la marge opérationnelle courante s’établit à 27,7%, en progression organique de 1,4 points (+0,8 point en publié). L’évolution de la marge s’explique par une augmentation significative de la marge brute (fruits de la stratégie de valeur et des hausses de prix notables sur la période), qui a ainsi largement compensé une hausse soutenue des investissements en communication et la poursuite du renforcement des structures de distribution.

Liqueurs & Spiritueux

La croissance organique des ventes de la division Liqueurs & Spiritueux (+4,0%*) s’appuie sur une belle performance de la Maison Cointreau et du brandy St-Rémy, tandis que le gin The Botanist et le pôle Whisky poursuivent leur développement remarquable.

Le Résultat Opérationnel Courant (proforma) s’élève à 38,8 M€, en repli organique de 6,0%. Cette tendance s’explique par l’augmentation significative des investissements en communication, déjà engagée l’année dernière, afin de renforcer la notoriété et d’accélérer l’internationalisation des marques de la division. La marge opérationnelle courante s'établit à 14,0% à fin mars 2019, en baisse organique de 1,5 points (-2,0 points en publié).

Marques Partenaires

Les ventes sont en repli organique de 12,7% sur la période, suite à l’arrêt de nouveaux contrats de distribution de marques partenaires. Le Résultat Opérationnel Courant (proforma) s’élève à 4,9 M€, en décroissance organique de 7,2%.

Résultats consolidés

Le Résultat Opérationnel Courant (proforma) s’élève à 263,6 M€, en croissance publiée de 11,3% et de 14,2% en organique.

Le ROC a été pénalisé par des effets de change défavorables à hauteur de 6,8 M€ sur l’année. L’amélioration des cours moyens de conversion et d’encaissement enregistrés au second semestre n’a pas permis de compenser intégralement les effets de change négatifs de la 1ère partie de l’année.

Ainsi, la marge opérationnelle courante (proforma) est en amélioration publiée de +0,7 point à 21,7% sur l’année, mais en progression de +1,3 points en organique.

Le résultat opérationnel (proforma) s’élève à 265,2 M€, après prise en compte d’un produit net opérationnel de 1,7 M€, essentiellement lié à des cessions d’actifs immobiliers non stratégiques.

Le résultat financier (proforma) est une charge nette de 35,2 M€ sur la période. Sa hausse par rapport à l’année dernière s’explique essentiellement par deux facteurs : une charge non-récurrente de 5,2M€ liée au remboursement anticipé du prêt vendeur par le groupe EPI (écart entre la valeur de ce prêt au bilan et le montant du remboursement) et un résultat de change latent (valorisation du portefeuille d’instruments de couverture sur les flux futurs) négatif pour 7,7 M€. En revanche, le coût de l’endettement financier brut est en baisse de 1,8 M€, grâce à une dette moyenne plus faible sur la période et un coût moyen de la dette réduit.

La charge d’impôt (proforma) s’élève à 66,5 M€, soit un taux effectif de 28,9%. Hors éléments non-récurrents, le taux atteint 28,5%, en baisse par rapport à mars 2018 (29,7% hors éléments non récurrents), conséquence de l’évolution géographique des résultats.

La quote-part du résultat des entreprises associées est une perte de 6,7 M€, qui s’explique, pour 7,0 M€, par une charge non-récurrente liée à la sortie de la joint-venture Diversa en Allemagne, dans le cadre de l’évolution du réseau de distribution du groupe.

Ainsi, le résultat net part du groupe (proforma) s’établit à 157,1 M€, en hausse de 6,0% (+11,5% en organique).

Hors éléments non récurrents, le résultat net part du groupe (proforma) ressort à 167,8 M€, en progression de 10,9% (+16,3% en organique), et le résultat net par action (proforma) s’élève à 3,35€, en hausse de +10,2%.

La dette nette (proforma) s’élève à 313,0 M€ au 31 mars 2019. Sa hausse limitée de 30,2 M€ sur l’exercice, s’explique principalement par les 103,6 M€ liés au plan de rachat d’actions (exercé entre août et décembre 2018) et par l’évolution du besoin en fond de roulement, partiellement compensés par le remboursement anticipé du prêt vendeur par le groupe EPI.

Le ratio bancaire « dette nette/EBITDA » (proforma) s’améliore significativement à 1,08 (1,19 post IFRS 15, 16 et 9) contre 1,48 à fin mars 2018, grâce à la forte progression de l’EBITDA du groupe sur l’année.

Le retour sur capitaux employés (ROCE) proforma s’établit à 20,9% au 31 mars 2019, en baisse de 1,0 point sur l’exercice (-0,2 point en organique). L’évolution du ROCE s’explique par la conjonction de l’augmentation significative des achats stratégiques d’eaux-de-vie de cognac et par la baisse de la profitabilité des Liqueurs & Spiritueux.

Un dividende de 1,65 euro par action (stable par rapport à l’année dernière) sera proposé au vote des actionnaires lors de l’assemblée générale du 24 juillet 2019. Etant donné la forte croissance des résultats annuels — record historique du groupe —, le conseil d’administration a également décidé de proposer un dividende exceptionnel de 1,00 euro par action au titre de l’année 2018-19.

Evènements financiers post-clôture

Le 1er avril 2019, le groupe a annoncé la cession effective de ses filiales de distribution en République Tchèque et en Slovaquie à la société Mast-Jägermeister SE.

Le 29 mai 2019, le groupe a annoncé être en négociations exclusives avec la famille Brillet en vue de l’acquisition de la Maison de Cognac JR Brillet et d’une partie de son domaine viticole.

Perspectives

Dans un contexte économique et géopolitique incertain, le groupe Rémy Cointreau réitère son ambition de devenir le leader mondial des spiritueux d’exception. Cela se traduira notamment, à moyen terme, par la réalisation de 60 à 65% de son chiffre d’affaires grâce à des spiritueux d’exception (prix de vente supérieur à USD50).

De plus, après une forte progression, ces dernières années, de sa profitabilité, le groupe reste ambitieux quant au potentiel de sa Marge Opérationnelle Courante à moyen terme, car elle continuera de bénéficier de sa stratégie de valeur. Et ce, tout en continuant à investir significativement derrière les marques et le réseau de distribution du groupe. L’objectif de Rémy Cointreau est ainsi de construire un modèle d’entreprise toujours plus pérenne, résilient et rentable.

A court terme, Rémy Cointreau anticipe que l’année 2019-20 se déroule dans le cadre des objectifs moyen terme du groupe. Elle intègrera également la fin de contrats de distribution de marques partenaires (en République Tchèque, Slovaquie et Etats-Unis) dont l’impact est estimé à 56 M€ sur le chiffre d’affaires et à 5 M€ sur le Résultat Opérationnel Courant.

ANNEXES

Chiffre d’affaires et Résultat Opérationnel Courant par division

    Proforma Pre-IFRS 15, 16 & 9   Post-IFRS 15, 16 & 9
Millions d’euros (M€)   au 31/03/19   au 31/03/18   Variation   au 31/03/19
Publié   Organique* Publié Publiée   Organique* Publié
    A   B   C   A/C-1   B/C-1    
Chiffre d’affaires                        
Maison Rémy Martin 851,9 850,2 760,0 12,1% 11,9% 774,4
Liqueurs & Spiritueux 276,6 277,4 266,8 3,7% 4,0% 264,4
S/total Marques Groupe 1 128,6 1 127,5 1 026,8 9,9% 9,8% 1 038,8
Marques Partenaires 87,9 87,5 100,2 -12,2% -12,7% 87,2
Total   1 216,5   1 215,0   1 127,0   7,9%   7,8%   1 125,9
Résultat Opérationnel Courant                
Maison Rémy Martin 235,6 241,0 204,4 15,3% 17,9% 235,6
Marge % 27,7% 28,3% 26,9% +0,8pt +1,4pts 30,4%
Liqueurs & Spiritueux 38,8 40,2 42,8 -9,4% -6,0% 38,8
Marge % 14,0% 14,5% 16,1% -2,0pts -1,5pts 14,7%
S/total Marques Groupe 274,4 281,2 247,2 11,0% 13,8% 274,4
Marge % 24,3% 24,9% 24,1% +0,2pt +0,9pt 26,4%
Marques partenaires 4,9 5,0 5,3 -8,1% -7,2% 4,9
Marge %   5,6%   5,7%   5,3%   +0,3pt   +0,3pt   5,6%
Frais holding   (15,8)   (15,8)   (15,7)   0,2%   0,4%   (15,2)
Total 263,6 270,4 236,8 11,3% 14,2% 264,1
Marge %   21,7%   22,3%   21,0%   +0,7pt   +1,3pts   23,5%

Compte de résultat synthétique

    Proforma Pre-IFRS 15, 16 & 9   Post-IFRS 15, 16 & 9
Millions d’euros (M€)   au 31/03/19   au 31/03/18   Variation   au 31/03/19
Publié   Organique* Publié Publiée   Organique* Publié
    A   B   C   A/C-1   B/C-1    
Chiffre d'affaires (CA) 1 216,5 1 215,0 1 127,0 7,9% 7,8% 1 125,9
Marge brute 828,9 835,1 760,7 9,0% 9,8% 710,9
MB/CA 68,1% 68,7% 67,5% +0,6pt +1,2pt 63,1%
Résultat Opérationnel Courant 263,6 270,4 236,8 11,3% 14,2% 264,1
ROC/CA 21,7% 22,3% 21,0% +0,7pt +1,3pt 23,5%
Autres produits et charges opérationnels 1,7 1,7 (13,7) - - 1,7
Résultat opérationnel 265,2 272,0 223,1 18,9% 21,9% 265,8
Résultat financier (35,2) (30,3) (22,0) 60,0% 37,7% (32,5)
Impôts sur les bénéfices (66,5) (69,9) (53,5) 24,3% 30,7% (67,7)
Taux d’impôt 28,9% 28,9% 26,6% - - 29,0%
Quote-part des entreprises associées (6,7) (6,7) 0,5 - - (6,7)
Minoritaires 0,2 0,2 0,2 - - 0,2
Résultat net part du groupe 157,1 165,3 148,2 6,0% 11,5% 159,2
Résultat net hors éléments non récurrents 167,8 176,0 151,3 10,9% 16,3% 169,9
RN (hors éléments non-récurrents) / CA 13,8% 14,5% 13,4% +0,4pt +1,1pt 15,1%
Bénéfice Par Action -- part du groupe (en €) 3,14 3,30 2,98 5,4% - 3,18
Bénéfice Par Action -- hors éléments non récurrents (en €)   3,35   3,52   3,04   10,2%   -   3,39

Réconciliation entre le résultat net et le résultat net hors éléments non-récurrents

    Proforma Pre-IFRS 15, 16 & 9   Post-IFRS 15, 16 & 9
Millions d’euros (M€)   au 31/03/19   au 31/03/18   au 31/03/19
Résultat net – part du groupe   157,1   148,2   159,2
Autres produits et charges opérationnels (1,7) 13,7 (1,7)
Charge sur prêt vendeur (frais financiers) 5,2 0,0 5,2
Eléments fiscaux non-récurrents 0,1 (10,3) 0,1
Cession de la participation de Diversa (nette des frais de sortie) 7,0 0,0 7,0
Autres 0,0 (0,3) 0,0
Résultat net hors éléments non récurrents – part du groupe   167,8   151,3   169,9

IFRS 15, 16 & 9 : Impacts sur le compte de résultat consolidé

    Proforma Pre-IFRS 15, 16 & 9   Impacts   Post-IFRS 15, 16 &9
Millions d’euros (M€)   au 31/03/19   IFRS 15   IFRS 16   IFRS 9   au 31/03/19
Chiffre d’affaires   1 216,5   (90,5)   -   -   1 125,9
Coût des produits vendus (387,6) (27,5) - - (415,1)
Marge brute 828,9 (118,0) - - 710,9
Frais commerciaux (464,3) 118,0 - - (346,3)
Frais administratifs (101,3) - 0,6 - (100,7)
Autres produits et charges 0.3 - - - 0.3
Résultat Opérationnel Courant 263,6 - 0,6 - 264,1
Autres produits et charges opérationnels 1,7 - - - 1,7
Résultat opérationnel 265,2 - 0,6 - 265,8
Coût de l’endettement financier net (12,6) - (1,0) - (13,7)
Autres produits et charges financiers (22,5) - - 3,7 (18,8)
Résultat financier (35,2) - (1,0) 3,7 (32,5)
Résultat avant impôts 230,1 - (0,4) 3,7 233,3
Impôts sur les bénéfices (66,5) - 0,1 (1,3) (67,7)
Résultat net part du groupe 157,1 - (0,3) 2,4 159,2
Résultat net hors éléments non récurrents 167,8 - (0,3) 2,4 169,9
Dette Nette / EBITDA   1,08   -   0,11   -   1,19

Définitions des indicateurs alternatifs de performance

Le processus de gestion de Rémy Cointreau repose sur les indicateurs alternatifs de performance suivants, choisis pour la planification et le reporting. La direction du groupe estime que ces indicateurs fournissent des renseignements supplémentaires utiles pour les utilisateurs des états financiers pour comprendre la performance du groupe. Ces indicateurs alternatifs de performance doivent être considérés comme complémentaires de ceux figurant dans les états financiers consolidés et des mouvements qui en découlent.

Depuis le 1er avril 2018, le groupe Rémy Cointreau applique les normes « IFRS15 – Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec les clients », « IFRS16 – Contrats de location » et « IFRS9 – Instruments Financiers ». Du fait des modalités de transition choisies par le groupe, la période de comparaison (période close au 31 mars 2018) n’a pas fait l’objet d’un retraitement. La variation entre les deux périodes publiées n’est donc pas pertinente.

En vue de faciliter l’analyse de la performance, notamment celle du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant, la variation organique est calculée par rapport à des données hors application de ces normes (« proforma ») et à cours de change et périmètre constants.

Croissance organique du chiffre d’affaires et du Résultat Opérationnel Courant (ROC)
La croissance organique est calculée en excluant les impacts des variations des taux de change ainsi que des acquisitions et cessions. Cet indicateur permet de se concentrer sur la performance du groupe commune aux deux exercices, performance que le management local est plus directement en mesure d'influencer.

L’impact des taux de change est calculé en convertissant le chiffre d’affaires et le Résultat opérationnel Courant de l'exercice en cours aux taux de change moyens (ou au taux de change couvert pour le ROC) de l'exercice précédent.

Pour les acquisitions de l'exercice en cours, le chiffre d’affaires et le Résultat Opérationnel Courant de l’entité acquise sont exclus des calculs de croissance organique. Pour les acquisitions de l'exercice précédent, le chiffre d’affaires et Résultat Opérationnel Courant de l’entité acquise sont inclus dans l’exercice précédent, mais ne sont inclus dans le calcul de la croissance organique sur l’exercice en cours qu’à partir de la date anniversaire d'acquisition.

Dans le cas d’une cession d’importance significative, on utilise les données après application d’IFRS 5 (qui reclasse systématiquement les résultats de l’entité cédée en « résultat net des activités cédées ou en cours de cession » pour l’exercice en cours et l’exercice précédent).

Les indicateurs « hors éléments non-récurrents »
Les 2 indicateurs mentionnés ci-dessous correspondent à des indicateurs clés pour mesurer la performance récurrente de l’activité, en excluant les éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la performance courante du groupe :

  • Résultat Opérationnel Courant : le Résultat Opérationnel Courant correspond au résultat opérationnel avant autres produits et charges opérationnels non courants.
  • Résultat net part du groupe, hors éléments non-récurrents : Le résultat net courant part du Groupe correspond au résultat net part du Groupe corrigé des autres produits et charges opérationnels non courants, des effets d’impôts associés, du résultat des activités déconsolidées, cédées ou en cours de cession et de la contribution sur distribution du dividende en numéraire.

Résultat brut d’exploitation (EBITDA)
Cet agrégat, qui est notamment utilisé dans le calcul de certains ratios, est la somme du résultat opérationnel courant, de la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles et corporelles de la période, de la charge liée aux plans d’options et assimilés et des dividendes versés pendant la période par les entreprises associées.

Dette nette
L’endettement financier net tel que défini et utilisé par le groupe correspond à la somme de la dette financière à long terme, de la dette financière à court terme et des intérêts courus, diminués de la trésorerie et équivalents de trésorerie

L’information réglementée liée à ce communiqué est disponible sur le site www.remy-cointreau.com

(*) La croissance organique est calculée à devises et périmètre constants (proforma Pre-IFRS 15, 16 & 9)

Contacts

Laetitia Delaye — +33 7 87 25 36 01

Contacts

Laetitia Delaye — +33 7 87 25 36 01