Les lauréats du Shell Ocean Discovery XPRIZE doté de 7 millions USD sont récompensés pour avoir fait progresser l’exploration autonome des océans

Ont également été annoncés : les lauréats du prix Bonus de 1 million USD décerné par l’Administration océanique et atmosphérique nationale, pour la technologie sous-marine « Sniffer »

MONACO--()--Aujourd’hui, XPRIZE, leader mondial de la conception et l’organisation de concours incitatifs permettant de résoudre les plus grands défis de l’humanité, a annoncé les lauréats du Shell Ocean Discovery XPRIZE doté de 7 millions USD, une compétition mondiale qui promeut les technologies océanologiques permettant une exploration des océans, rapide, sans pilote et haute résolution.

Les résultats ont été proclamés lors d’une cérémonie de remise de prix au célèbre musée océanographique de Monaco, qui fait partie de l’ Institut océanographique, de la Fondation Prince Albert I de Monaco. Le grand prix d’un montant total de 4 millions USD a été décerné à GEBCO-NF Alumni, une équipe internationale basée aux États-Unis, tandis que l’équipe japonaise KUROSHIO a obtenu 1 million USD pour être arrivée en deuxième position :

  • GEBCO-NF (International) – Dirigée par Rochelle Wigley, Ph.D. et Yulia Zarayskaya, Ph.D., cette équipe d’experts provenant de 14 pays a intégré les technologies existantes et la cartographie des océans à un navire de surface, non habité robuste et économique, le SeaKIT. Elle a aussi développé un nouveau système dématérialisé de traitement des données, qui permet une visualisation rapide des fonds marins, et ce, afin de contribuer à la cartographie complète des fonds marins d’ici 2030.
  • KUROSHIO (Yokosuka, Japon) – Sous la direction de Takeshi Nakatani, Ph.D., l’équipe a intégré les technologies de ses partenaires afin de créer un navire de surface et une plateforme logicielle pouvant fonctionner avec différents navires sous-marins autonomes, ce qui augmente la polyvalence de leur technologie.

L’Administration océanique et atmosphérique nationale (National Oceanic and Atmospheric Administration, NOAA) a remis des prix bonus pour un total de 1 million USD aux équipes ayant développé une technologie capable de détecter un signal chimique ou biologique sous l’eau et de le suivre de manière autonome jusqu’à sa source. L’équipe de premier cycle du secondaire, Ocean Quest de San Jose, Californie, a obtenu 800 000 USD comme lauréate, et l’équipe Tampa Deep Sea Xplorers, de Floride, 200 000 USD comme finaliste.

« Actuellement, plus de 80 % des océans du monde ne sont pas encore cartographiés, et je suis fier d’avoir travaillé aux côtés de ceux qui changeront cela, dans le cadre de ce projet XPRIZE », a déclaré le directeur exécutif de l’Ocean Discovery XPRIZE, Jyotika Virmani, Ph.D. « Notre vision est que ces nouvelles technologies permettront la découverte de nouvelles espèces océaniques, de ressources sous-marines, de caractéristiques géologiques et de méthodes plus sûres d’exploration de la mer profonde, tout en explorant les mystères de l’abîme et en découvrant ce qui est resté inconnu depuis la nuit des temps. »

En outre, les juges ont recommandé à l’unanimité l’attribution du « Prix Moonshot » doté de 200 000 USD au Team Tao du Royaume-Uni, pour son approche unique de la cartographie des fonds marins, même si cette équipe ne répondait pas aux critères de la compétition.

« Les réalisations des équipes de l’Ocean Discovery XPRIZE reflètent vraiment la conviction fondamentale de XPRIZE selon laquelle la motivation populaire stimulera l’innovation et les investissements, entraînant un changement radical des conditions du marché », a déclaré Anousheh Ansari, PDG de XPRIZE. « C’est un honneur de célébrer les équipes lauréates, GEBCO-NF Alumni, KUROSHIO, Ocean Quest, Tampa Deep Sea Xplorers, ainsi que la Team Tao pour leur approche radicale sans précédent. Nous sommes impatients de voir ces pionniers façonner l’avenir de l’exploration et de la découverte des océans. »

Pour déterminer les gagnants, le panel de juges indépendants a examiné les données provenant d’essais sur le terrain, menés à Kalamata, en Grèce, et à Ponce, sur l’île de Porto Rico. À Kalamata, les équipes disposaient de 24 heures maximum pour cartographier au moins 250 km2 du fond océanique, à une résolution horizontale de 5 m ou plus. Ocean Infinity et Fugro ont fourni les cartes de base, haute résolution, de référence, en fonction desquelles les équipes ont été jugées. Esri, le leader mondial des logiciels de système d’information géographique (SIG), et de la gestion de géodatabase, a fait don de son logiciel primé, la plateforme en ligne ArcGIS, que les équipes et les juges ont utilisée.

« Chez Shell, nous croyons fermement au pouvoir des idées et à la valeur de la collaboration pour résoudre des problèmes majeurs », a déclaré Martin Stauble, vice-président de Shell, pour l’exploration en Amérique du Nord et au Brésil. « Nous sommes fiers de participer au Shell Ocean Discovery XPRIZE. Ce prix a dynamisé des équipes du monde entier et stimulé l’innovation, la technologie et l’apprentissage, le tout en vue de fournir des données pour une meilleure compréhension de nos océans. Nous espérons que les résultats de XPRIZE serviront de catalyseur pour créer un changement radical dans la vitesse et la qualité des données que les entreprises, les instituts de recherche et la société pourront utiliser. »

Dans le cadre de la bourse totale de 7 millions USD, quatre équipes ont choisi de concourir pour le prix Bonus de 1 million USD offert par la NOAA. À Ponce, sur l’île de Porto Rico, les équipes devaient, lors d’un test sur le terrain, démontrer que leur technologie est capable de « flairer » la présence d’un objet spécifique dans l’océan, d’abord en le détectant, puis en suivant un signal biologique ou chimique jusqu’à sa source. Les juges ont déterminé qu’aucune équipe n’avait été en mesure de suivre le signal jusqu’à sa source dans les délais impartis. Le prix a donc été divisé entre les deux équipes les plus proches.

L’année dernière, neuf équipes finalistes ont reçu une part égale du premier million de la somme totale de 7 millions USD, en reconnaissance de leurs progrès et de leur soutien au développement technologique constant des équipes.

« La NOAA est fière de soutenir cette compétition importante qui accélère le développement de nouveaux outils sans pilote, capables de suivre les signaux chimiques et biologiques dans notre océan », a déclaré Neil Jacobs, Ph.D., administrateur par intérim de la NOAA. « Les technologies de pointe qui ont émergé à la suite du prix Bonus offert par la NOAA aideront à dynamiser une économie bleue en pleine croissance, et à inspirer les innovations futures. »

Dans le cadre de son travail d’impact postérieur au prix, XPRIZE a annoncé un partenariat avec Seabed 2030, un projet de collaboration entre la Fondation Nippon et la Carte générale bathymétrique des océans (General Bathymetric Chart of the Oceans, GEBCO). Ce projet incite à terminer d’ici 2030 la cartographie complète des océans du monde et à compiler toutes les données bathymétriques dans la GEBCO Ocean Map (carte GEBCO des fonds océaniques) disponible gratuitement.

En outre, dans la perspective de la Journée mondiale des océans, du 8 juin, XPRIZE lancera une anthologie océanique de science-fiction, présentant 19 nouvelles aventures et œuvres d’art originales se déroulant dans un avenir où la technologie aura permis de percer les secrets des océans du monde.

Pour de plus amples renseignements, consulter oceandiscovery.xprize.org.

À propos de XPRIZE

XPRIZE élabore et organise des concours dotés de plusieurs millions de dollars à l’échelle mondiale, visant à inciter le développement de découvertes technologiques qui mènent l’humanité vers un avenir meilleur. Les prix actuellement disputés incluent le NRG COSIA Carbon XPRIZE doté de 20 millions USD, l’ANA Avatar XPRIZE doté de 10 millions USD, et l’IBM Watson AI XPRIZE doté de 5 millions USD. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site xprize.org.

À propos de Royal Dutch Shell

Shell a été une pionnière en matière de technologie pendant plus de 100 ans et est à l’origine de nombreuses « premières » qui ont transformé le paysage industriel pour fournir l’énergie dont ses clients et partenaires ont besoin. Depuis 2007, Shell consacre chaque année plus d’un milliard USD à la recherche et au développement. En 2014, ses dépenses en matière de recherche et développement se sont élevées à 1,2 milliard USD. Le personnel technique et du génie, de Shell compte plus de 43 000 employés.

Les sociétés Shell ont des opérations dans plus de 70 pays et territoires avec des activités comprenant l’exploration et la production de pétrole et de gaz ; la production et la commercialisation de gaz naturel liquéfié et de liquides de gaz ; la fabrication, la commercialisation et l’expédition de produits pétroliers et chimiques ; ainsi que des projets liés à l’énergie renouvelable. Royal Dutch Shell plc est constituée en Angleterre et au Pays de Galles, et son siège social est basé à La Haye. La société est cotée aux bourses de Londres, d’Amsterdam et de New York. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.shell.com.

À propos de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) est une agence fédérale scientifique travaillant au sein du ministère américain du Commerce, aux responsabilités réglementaires, opérationnelles et de service de renseignements, avec une présence dans chaque état et territoire américain. La mission de la NOAA est de comprendre et de prédire les changements dans l’environnement de la terre, depuis les profondeurs de l’océan jusqu’à la surface du soleil, ainsi que de préserver et gérer les ressources marines et côtières. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.noaa.gov.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Eric Desatnik et Katherine Schelbert
310.741.4880 / eric@xprize.org
katherine.schelbert@xprize.org

Contacts

Eric Desatnik et Katherine Schelbert
310.741.4880 / eric@xprize.org
katherine.schelbert@xprize.org