Partenariat entre le District 3 de l’Université Concordia et les Fonds de recherche du Québec pour créer un programme qui amène les étudiants-chercheurs vers l’entrepreneuriat scientifique

Une formation en ligne innovatrice et une plateforme de réseautage pour décupler le nombre de chercheurs québécois qui deviennent entrepreneurs

MONTREAL--()--C’est avec une grande fierté que les Fonds de recherche du Québec (FRQ) et le Centre d’innovation et d’entrepreneuriat District 3 (D3) de l’Université Concordia annoncent leur partenariat pour aider les étudiants-chercheurs du Québec à devenir des entrepreneurs et des leaders de l’innovation, par le biais du Programme panquébécois en entrepreneuriat scientifique (QcSE).

Ce programme permettra d’élever le milieu universitaire québécois au niveau des meilleurs centres de démarrage d’entreprise, à l’image de la région de Boston, où 10% des idées développées en laboratoire se transforment en occasions d’affaires. Bien que les chercheurs québécois figurent parmi les plus brillants et les meilleurs au monde, leur travail reste trop souvent confiné au laboratoire.

Ce nouveau programme immersif, allié à une plateforme de réseautage unique, permettra la collaboration entre toutes les universités québécoises et leurs centres de recherche affiliés. Il s’inscrit dans la programmation de recherche intersectorielle mise de l'avant par la Direction des défis de société et des maillages intersectoriels (DSMI) du bureau du scientifique en chef et vise à répondre à l’un des trois grands défis de société identifiés par les FRQ dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation 2017-2022 : favoriser l’entrepreneuriat et la créativité.

« La vigueur de l’économie québécoise agit comme un levier puissant pour attirer et retenir les étudiants au doctorat, » affirme Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec. « Ce programme constitue une option intéressante pour les universitaires : donner à leurs travaux scientifiques une portée réelle dans la société, grâce à leur maîtrise des compétences entrepreneuriales. »

Au-delà des carrières traditionnelles en recherche et en enseignement, le programme QcSE permet aux doctorants et post-doctorants de créer de l’emploi au Québec, où les petites et moyennes entreprises ont toujours joué un rôle déterminant dans le développement économique. Les étudiants peuvent y mettre à l’épreuve de nouvelles idées d’entreprises et acquérir d’excellentes habiletés entrepreneuriales pour préparer leur entrée sur le marché. Il n’est jamais trop tôt pour réseauter, pour comprendre le travail derrière la création d’une entreprise et pour s’immerger dans la culture entrepreneuriale du Québec.

Le but du programme est que 10% des chercheurs québécois au doctorat et au postdoctorat deviennent des entrepreneurs au cours des trois prochaines années.

« Fondé sur un nouveau modèle économique, ce programme permettra aux étudiants-chercheurs de la province de démarrer et de développer des entreprises issues de la recherche, » déclare Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université Concordia. « Le pont que nous établissons ainsi entre les laboratoires et le milieu des affaires offre une toute nouvelle voie d’avenir aux chercheurs. »

« Les chercheurs sont les créateurs d’emploi de demain, » affirme Xavier-Henri Hervé, directeur général du District 3 de l’Université Concordia. « Leurs connaissances scientifiques, associées à un bon encadrement, permettront d’amener des idées innovantes sur le marché, influençant positivement l’emploi dans la province. »

La première cohorte est constituée de 45 participants d’horizons variés et affiliés à des universités de partout au Québec. Le programme suit un cycle de trois phases de formation sur une période de huit mois. Le recrutement est en cours pour l’automne 2019.

13 universités québécoises et centres de recherches affiliés

Le programme QcSE en partenariat avec les FRQ réunit différents acteurs du milieu de l’entrepreneuriat afin d’offrir une formation sur mesure, offerte spécifiquement à la relève scientifique à travers le Québec. Les institutions qui bénéficient du programme incluent l’Université Concordia, l’Université McGill, l’Université du Québec à Montréal (UQAM), l’École de technologie supérieure (ÉTS), l’Université de Montréal (UdeM), l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), l’Université de Sherbrooke, l’Université Laval, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l’Université du Québec en Outaouais (UQO), l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), en plus d’un certain nombre de leurs centres de recherche.

À propos des Fonds de recherche du Québec

Relevant du ministre de l'Économie et de l'Innovation, les Fonds de recherche du Québec ont pour mission d'assurer le développement stratégique et cohérent de la recherche québécoise et de la soutenir financièrement, d'appuyer la formation des chercheuses et des chercheurs, d'établir les partenariats nécessaires à la réalisation de leur mission et de promouvoir et soutenir la mobilisation des connaissances.

Contacts

Université Concordia
Nadia Kherif
Conseillère en relations médias
nadia.kherif@concordia.ca
514-848-2424, poste 4187

Fonds de recherche du Québec
Denise Pérusse
Directrice aux défis de société et aux maillages intersectoriels
denise.perusse@frq.gouv.qc.ca
418 643-8560, poste 3120

Release Summary

Concordia University’s District 3 and the Fonds de recherche du Québec partner to transform student researchers into “scientific entrepreneurs".

Contacts

Université Concordia
Nadia Kherif
Conseillère en relations médias
nadia.kherif@concordia.ca
514-848-2424, poste 4187

Fonds de recherche du Québec
Denise Pérusse
Directrice aux défis de société et aux maillages intersectoriels
denise.perusse@frq.gouv.qc.ca
418 643-8560, poste 3120