Lysogene et Sarepta Therapeutics annoncent le traitement du premier patient dans l’essai clinique de phase 2/3 (AAVance) évaluant la thérapie génique LYS-SAF302 dans la MPS IIIA (syndrome de Sanfilippo type A)

-- Étude clinique évaluant l'efficacité sur le neurodéveloppement de patients atteints de la MPS IIIA --

CAMBRIDGE, Mass. & PARIS--()--Regulatory News :

Lysogene (Paris:LYS) (FR0013233475 - LYS), société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, Inc. (NASDAQ:SRPT), société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, annoncent aujourd'hui le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

AAVance vise à évaluer l'efficacité d'une administration unique d'un vecteur rh.10 recombinant du virus adéno-associé portant le gène N-sulfoglucosamine sulfohydrolase (SGSH), manquant dans la MPS IIIA. SGSH est impliqué dans la production d'une enzyme nécessaire à la dégradation et à l'élimination des molécules de sucre à longue chaîne. L’apport d’une copie fonctionnelle du gène SGSH permet au cerveau de sécréter l'enzyme manquante. L'objectif de l’étude est de montrer l'amélioration ou la stabilisation du neurodéveloppement des patients atteints de la MPS IIIA. L'essai comprend 20 patients répartis sur huit sites aux États-Unis et en Europe. De plus amples informations sont disponibles sur www.clinicaltrials.gov.

"Le premier patient ayant reçu une dose dans le cadre de l’étude AAVance constitue une étape importante dans le traitement de cette maladie neurodégénérative dont la progression est inexorable. Notre objectif est de stabiliser voire améliorer l'état clinique des patients atteints de la MPS IIIA en fournissant une source permanente d'enzyme fonctionnelle dans le cerveau", déclare Karen Aiach, Fondatrice et Directrice Générale de Lysogene.

"La MPS IIIA est une maladie neurologique mortelle avec des symptômes débilitants pour laquelle il n'existe actuellement aucun traitement approuvé ", déclare le Dr Ronald Crystal, Investigateur Principal, Président du département de médecine génétique et Professeur de médecine interne Bruce Webster à Weill Cornell Medicine, médecin au New York-Presbyterian/Weill Cornell Medical Center, et consultant rémunéré par Lysogene. « L’espoir de pouvoir un jour changer la vie de ces enfants est extrêmement motivant, et je me réjouis de faire progresser la recherche sur ce traitement prometteur. »

"Chaque jour est l’occasion de réaliser des progrès dans la mise au point de traitements innovants et efficaces pour les patients et cette étape constitue un pas important vers cet objectif ", déclare Doug Ingram, Président et Directeur Général de Sarepta. "Sarepta s'engage à travailler aux côtés de Lysogene pour faire avancer ce programme le plus rapidement possible pour les patients."

Conformément à l'accord mondial de licence et de collaboration signé entre Lysogene et Sarepta, le traitement du premier patient atteint de LYS-SAF302 dans un essai clinique de phase 2/3 déclenche des paiements d'étape représentant un total de 18 millions USD de Sarepta à Lysogene.

À propos de MPS IIIA

La MPS IIIA est une maladie neurodégénérative rare de surcharge lysosomale d’origine génétique qui touche environ 1 nouveau-né sur 100 000. Transmise sur un mode autosomique récessif, elle est caractérisée par des troubles du comportement et une régression intellectuelle sévère, causant le décès prématuré des patients. Elle est due à des mutations du gène SGSH codant l’enzyme héparane sulfamidase nécessaire au recyclage de l’héparane sulfate (HS) dans les cellules. La perturbation de la dégradation lysosomale et la surcharge en HS et glycolipides en résultant, comme les gangliosides, induit une neuro-dégénérescence prononcée. Il n’existe pas aujourd’hui d’options thérapeutiques pour les patients.

À propos de LYS-SAF302

LYS-SAF302 est une thérapie génique utilisant un vecteur AAV qui vise à remplacer le gène SGSH déficient par une copie fonctionnelle. Le vecteur AAVrh10 a été choisi pour LYS-SAF302 car il est particulièrement apte à cibler le SNC. Les modèles précliniques ont apporté la preuve de concept dans la MPS IIIA, mettant en évidence la vigueur de l’expression, l’étendue de la distribution et la capacité de la molécule à corriger la surcharge lysosomale en produisant l’enzyme manquante. Les résultats d’innocuité des études règlementaires BPL de biodistribution et de toxicité ont montré qu’à tous les dosages testés, LYS-SAF302 n’était associé à aucune mortalité inattendue, modification d’aspects cliniques, du poids, du comportement, ni à aucune anomalie macroscopique dans le cerveau. Sarepta détient les droits commerciaux exclusifs de LYS-SAF302 aux États-Unis et sur les marchés hors d'Europe, et Lysogene conserve l'exclusivité commerciale de LYS-SAF302 en Europe.

À propos de Sarepta Therapeutics

Sarepta Therapeutics est à l’avant-garde de la médecine génétique de précision, ayant acquis un positionnement concurrentiel impressionnant dans la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) et plus récemment dans la dystrophie musculaire des ceintures (DMC), la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) et les pathologies du SNC, totalisant plus d’une vingtaine de traitements à divers stades de développement clinique. Les programmes cliniques de la Société se déploient à travers plusieurs modes thérapeutiques, y compris l’ARN, les thérapies géniques et l’édition génétique. Sarepta est positionnée pour devenir la société de médecine génétique de précision la plus consciente des enjeux à travers le monde et pour améliorer de façon marquante la vie des patients souffrant de pathologies neuromusculaires et d’autres maladies rares. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.sarepta.com.

À propos de Lysogene

Lysogene est une société de thérapie génique spécialisée dans les maladies rares du système nerveux central (SNC). Lysogene a développé une approche unique permettant d’administrer de manière efficace et en toute sécurité des thérapies géniques dans le SNC afin de traiter les maladies lysosomales et d’autres pathologies génétiques du SNC. Une étude pivot dans la MPS IIIA et le démarrage d’une étude clinique de phase 1-2 dans la Gangliosidose à GM1 sont en cours de préparation. Lysogene collabore également avec un partenaire de référence à la définition de la stratégie de développement clinique d’un traitement de thérapie génique visant le syndrome de l’X Fragile, une maladie génétique appartenant au spectre de l’autisme. www.lysogene.com

Déclarations prospectives de Sarepta

Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives ». Toute déclaration contenue dans le présent communiqué n’énonçant pas un fait historique peut être considérée comme étant de nature prospective. Les vocables « estimer », « prévoir », « projeter », « anticiper », « avoir l’intention de », « potentiel », « éventuel », le futur et expressions assimilées sont employés afin de signaler le caractère prospectif de ces déclarations. Ces déclarations prospectives concernent notamment l’accord de licence conclu par Sarepta avec Lysogene pour le développement clinique d’un traitement génique, le LYS-SAF302, contre la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA), y compris les responsabilités des parties, l’acquisition attendue d’une participation au capital de Lysogene et l’emploi anticipé des produits de cette transaction par Lysogene et les paiements initiaux et versements d’étapes et royalties attendus ; l’objectif de réaliser un essai pivot de thérapie génique et le projet de traiter un premier patient dans le cadre de l’essai au quatrième trimestre 2018 ; la possibilité que Sarepta acquiert des droits exclusifs sur le LYS-SAF302 aux États-Unis et sur tout territoire en dehors de l’Europe ; le potentiel du LYS-SAF302 d’être une thérapie révolutionnaire de la MPS ; le projet de Sarepta de mettre à profit son expertise du traitement des maladies rares et des thérapies géniques pour faire bénéficier la communauté MPS du LYS-SAF302 ; l’objectif du LYS-SAF302 de remplacer le gène SGSH défectueux par une copie fonctionnelle ; et le positionnement de Sarepta pour devenir la société de médecine génétique de précision la plus consciente des enjeux à travers le monde et pour améliorer de façon marquante la vie des patients souffrant de pathologies neuromusculaires et d’autres maladies rares.

Ces déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes qui échappent en grande partie au contrôle de Sarepta. Les facteurs de risques connus incluent notamment : les bienfaits et opportunités attendus en relation avec l’accord avec Lysogene pourraient ne pas se matérialiser ou pourraient prendre plus longtemps que prévu à se matérialiser du fait des défis et incertitudes inhérents à la recherche et au développement de produits ; de façon plus spécifique, l’accord pourrait ne pas aboutir à des traitements viables aptes à être commercialisés, pour diverses raisons, y compris l’incapacité des parties à remplir leurs engagements et leurs obligations sous l’empire de l’accord ; les résultats des recherches pourraient ne pas être cohérents avec les résultats antérieurs ou pourraient ne pas être favorables ou pourraient pour une raison différente échouer à remplir les exigences d’innocuité et de sécurité des candidats médicaments requises pour l’aval des autorités ; les ressources financières et autres de la Société, ou la fabrication pourraient se révéler un obstacle qui n’aurait pas été prévu ou pourrait ne pas se résoudre dans un délai raisonnable ; et les autorités réglementaires, judiciaires ou administratives, telles notamment que le United States Patent and Trademark Office, pourraient prendre des décisions affectant les brevets qui protègent les candidats médicaments de Sarepta ; et même si l’accord aboutit à la commercialisation d’un quelconque produit, il est possible que ceci ne génère pas des revenus considérables pour les parties ; si le nombre réel de patients souffrant de MPS IIIA est inférieur aux estimations, les revenus de Sarepta et sa capacité bénéficiaire pourraient en être affectés. Vous êtes par ailleurs invités à consulter les autres risques détaillés sous l’intitulé « Facteurs de risque » dans le dernier rapport annuel de Sarepta sur formulaire 10-K au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2017 et dans le dernier rapport trimestriel sur formulaire 10-Q déposé auprès de l’autorité américaine des marchés financiers (Securities and Exchange Commission – SEC), ainsi que les autres documents déposés par la Société auprès de la SEC.

L’un ou l’autre des risques énumérés ci-dessus pourrait affecter considérablement l’activité de la Société, le résultat de ses opérations et le cours de l’action ordinaire de Sarepta. Vous trouverez une présentation détaillée des risques et incertitudes auxquels Sarepta est confronté dans le rapport annuel 2017 de Sarepta sur formulaire 10-K et dans le dernier rapport trimestriel sur formulaire 10-Q déposé auprès de la SEC, ainsi que dans les autres documents déposés par la Société auprès de la SEC. Nous invitons les investisseurs à ne pas se fier outre mesure aux déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse. Sarepta ne sera en aucune façon tenu d’actualiser publiquement ses déclarations prospectives en fonction d’événements ou circonstances postérieurs à la date du présent communiqué.

Déclarations prospectives de Lysogene

Ce communiqué de presse peut contenir des déclarations prospectives, notamment sur la capacité de la Société de conclure une transaction stratégique, ou un potentiel partenariat pour un ou plusieurs de ses produits. Même si la Société considère que ses prévisions sont fondées sur des hypothèses raisonnables, toutes déclarations autres que des déclarations de faits historiques que pourrait contenir ce communiqué de presse relatives à des événements futurs sont sujettes (i) à des changements sans préavis, (ii) à des facteurs que la Société ne maîtrise pas et (iii) aux capacités financières de la Société. Ces déclarations peuvent inclure, sans que cette liste soit limitative, toutes déclarations commençant par, suivies par ou comprenant des mots ou expressions tels que « objectif », « croire », « prévoir », « viser », « avoir l’intention de », « pouvoir », « anticiper », « estimer », « planifier », « projeter », « devra », « peut avoir », « probablement », « devrait », « pourrait » et d’autres mots et expressions de même sens ou employés à la forme négative. Les déclarations prospectives sont sujettes à des risques intrinsèques et à des incertitudes hors du contrôle de la Société qui peuvent, le cas échéant, entraîner des différences notables entre les résultats, performances ou réalisations réels de la Société et ceux anticipés ou exprimés explicitement ou implicitement par lesdites déclarations prospectives. Une liste et une description de ces risques, aléas et incertitudes figurent dans les documents déposés par la société auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) au titre de ses obligations réglementaires, y compris dans le document de référence 2017 de la Société, enregistré auprès de l’AMF le 4 juin 2018 sous le numéro R. 18-047, ainsi que dans les documents et rapports qui seront publiés ultérieurement par la Société. Par ailleurs, ces déclarations prospectives ne valent qu’à la date du présent communiqué de presse. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces déclarations prospectives. Sauf exigence légale, la Société ne reconnaît aucune obligation de mettre à jour publiquement ces déclarations prospectives, ni d’actualiser les raisons pour lesquelles les résultats avérés pourraient varier sensiblement des résultats anticipés par les déclarations prospectives, et ce y compris dans le cas où des informations nouvelles viendraient à être disponibles. La mise à jour par la Société d’une ou plusieurs déclarations prospectives n’impliquera pas qu’elle procédera ou non à d’autres actualisations de ces déclarations prospectives ou d’autres déclarations prospectives.

Ce communiqué de presse est publié à des fins d’information uniquement. Les informations qu’il contient ne constituent ni une offre de vente, ni une sollicitation d’offre d’achat ou de souscription de titres de la Société dans quelque juridiction que ce soit, en particulier en France. De la même façon, ce communiqué ne constitue pas un conseil en investissement et ne saurait être traité comme tel. Il n’a aucun lien avec les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins spécifiques d’un quelconque destinataire. Il ne saurait priver les destinataires d’exercer leur propre jugement. Toutes les opinions exprimées dans ce document sont sujettes à modification sans préavis. La diffusion de ce communiqué de presse peut être encadrée par des dispositions restrictives du droit dans certaines juridictions. Les personnes qui viendraient à prendre connaissance du présent communiqué de presse sont tenues de se renseigner quant à ces restrictions et de s’y conformer.

Diffusion d’informations sur Internet

Nous diffusons régulièrement des informations susceptibles de revêtir une importance pour les investisseurs à l’adresse www.sarepta.com dans la section de notre site internet dévolue aux investisseurs. Nous invitons les investisseurs et investisseurs potentiels à consulter fréquemment notre site Internet car ils pourront y trouver des informations importantes nous concernant.

Source : Sarepta Therapeutics, Inc.

Contacts

Relations Presse et Investisseurs :
Sarepta Therapeutics, Inc.
Ian Estepan, +001 617-274-4052
iestepan@sarepta.com
Tracy Sorrentino, +001 617 301 8566
tsorrentino@sarepta.com

Lysogene
NewCap
Julie Coulot /Emmanuel Huynh, 01 44 71 94 99
lysogene@newcap.eu

Contacts

Relations Presse et Investisseurs :
Sarepta Therapeutics, Inc.
Ian Estepan, +001 617-274-4052
iestepan@sarepta.com
Tracy Sorrentino, +001 617 301 8566
tsorrentino@sarepta.com

Lysogene
NewCap
Julie Coulot /Emmanuel Huynh, 01 44 71 94 99
lysogene@newcap.eu