Abivax présente les données sur le mécanisme d'action d’ABX464 à la 22ème Conférence Internationale sur le Sida (AIDS 2018)

Les dernières découvertes révèlent le mécanisme d'action d'ABX464 dans le cadre du VIH et des maladies inflammatoires

La liaison de l'ABX464 au Cap Binding Complex (CBC) améliore l'épissage de l'ARN humain viral et non traduit et les effets médiateurs antiviraux et anti-inflammatoires

ABX464 n'influence pas le taux d'épissage des gènes cellulaires

PARIS--()--Regulatory News:

ABIVAX (Paris:ABVX) (Euronext Paris: FR0012333284 – ABVX), société de biotechnologie innovante ciblant le système immunitaire pour développer des traitements contre des maladies virales et inflammatoires ainsi que le cancer, a présenté de nouvelles données caractérisant le mécanisme d'action de son candidat clinique de phase 2, ABX464. Les données ont été présentées lors d'une « session late breaker », lors de la 22ème Conférence de l'IAS (AIDS 2018) le 24 juillet 2018 à Amsterdam, aux Pays-Bas.

« Nos derniers résultats expliquent pourquoi la liaison d'ABX464 au CBC déclenche à la fois des propriétés antivirales et anti-inflammatoires », a déclaré le Professeur Hartmut Ehrlich, MD, Directeur Général d'Abivax. « L'induction de l'expression anti-inflammatoire de miR124 par ABX464 est un mécanisme thérapeutique nouveau et potentiellement important. La régulation positive de miR124 a été identifiée comme une cible thérapeutique prometteuse au cours de recherches menées dans le domaine par plusieurs chefs de file, avec la possibilité de traiter un certain nombre d'indications où l'inflammation joue un rôle. Ces données confirment la légitimité de notre étude de preuve de concept de phase 2a en cours avec ABX464 pour traiter les patients atteints de colite ulcéreuse. De plus, la présence de nouvelles espèces d'ARN dans les cellules mononucléaires du sang périphérique (CMSP) infectées par le virus du VIH et traitées par ABX464, conforte notre hypothèse selon laquelle la réduction du réservoir de VIH observée dans les précédents essais cliniques avec ABX464 est potentiellement la conséquence d’une réaction immunitaire au prétendu peptide ».

La présentation du poster, intitulée: "ABX464, en liant le complexe CBC 80/20, améliore l'épissage pré-ARNm, engendrant la génération de nouvelles espèces d'ARN dérivés du VIH et une augmentation de l'expression de l'anti-inflammatoire miR124", est centrée sur le mécanisme d'action de l'ABX464, à la fois pour le VIH mais aussi pour les maladies inflammatoires de l'intestin.

Présentées par le Prof. Jamal Tazi, Ph.D., Directeur au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) à Montpellier (France) et Membre du Comité Exécutif et du Conseil Scientifique d'ABIVAX, les données montrent notamment qu'ABX464 se lie au Cap Binding Complex (CBC) et améliore ainsi l'épissage de deux types d’ARN: 1) un segment d'ARN viral dont a besoin le virus du VIH pour se répliquer, inhibant ainsi le processus ; et 2) un long ARN humain non codant, qui, lors de l'épissage, entraîne une augmentation de l'expression de miR124, un petit microARN ayant de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Fait important, ABX464 ne module pas le taux d'épissage des gènes cellulaires, une exigence clé pour un médicament sûr et bien toléré. En outre, il a été montré que l'augmentation de l'épissage entraînait la génération de nouvelles espèces d'ARN viral, pouvant permettre une reconnaissance des cellules infectées par le VIH par le système immunitaire.

De façon plus précise, les données du séquençage à haut débit ont établi qu’un épissage amélioré génèrait une nouvelle forme d’ARN viral, pouvant possiblement déclencher une reconnaissance immunitaire des cellules infectées dans les réservoirs du VIH. Ces données ont également démontré qu’ABX464 augmente l’expression et l’épissage d’un seul ARN humain long non codant permettant ainsi la synthèse de miR-124 et ce, aussi bien ex vivo que chez les patients atteints du VIH. Etant donné l’importante de l’augmentation de miR-124 dans l’inflammation et la capacité d’ABX464 à produire un nouvel ARN viral et d’induire l’expression de miR-124 par activation de l’épissage, ces résultats apportent la démonstration que cibler le complexe CBC par ABX464 est un moyen sécure et efficace pour atteindre une guérison fonctionnelle et aussi pour traiter les maladies inflammatoires.

À propos d’ABIVAX (www.abivax.com)

ABIVAX mobilise la « machinerie » immunitaire naturelle du corps pour traiter les patients atteints d'infections virales, de maladies auto-immunes et encore de cancers. Société en phase clinique, ABIVAX utilise ses plateformes antivirales et immunitaires pour optimiser les candidats médicaments pour guérir le VIH, traiter les maladies inflammatoires de l'intestin ou encore le cancer du foie. ABIVAX est cotée sur le compartiment B d'Euronext (ISIN : FR0012333284 - Mnémo : ABVX).

Plus d'informations sur la société sur www.abivax.com. Suivez-vous sur Twitter @ABIVAX_

Contacts

ABIVAX
Département Finance
Didier Blondel, +33 1 53 83 08 41
didier.blondel@abivax.com
ou
Agence de Relations Presse
ALIZE RP
Aurore Gangloff / Caroline Carmagnol, +33 1 44 54 36 66
abivax@alizerp.com
ou
Agence de Communication (US)
LifeSci Public Relations
Mike Tattory, +1(646)571-4362
Mtattory@lifescipublicrelations.com
ou
Relations Investisseurs
LifeSci Advisors
Chris Maggos, +41 79 367 6254
chris@lifesciadvisors.com

Contacts

ABIVAX
Département Finance
Didier Blondel, +33 1 53 83 08 41
didier.blondel@abivax.com
ou
Agence de Relations Presse
ALIZE RP
Aurore Gangloff / Caroline Carmagnol, +33 1 44 54 36 66
abivax@alizerp.com
ou
Agence de Communication (US)
LifeSci Public Relations
Mike Tattory, +1(646)571-4362
Mtattory@lifescipublicrelations.com
ou
Relations Investisseurs
LifeSci Advisors
Chris Maggos, +41 79 367 6254
chris@lifesciadvisors.com