Banyan Biomarkers annonce la publication des résultats de son étude clinique ALERT-TBI dans la revue The Lancet Neurology

L’étude a évalué l’utilité du Banyan BTI™, un test sanguin diagnostique, pour éliminer la nécessité d’un scanner chez les patients pour qui l’on soupçonne une LCT légère (également appelée commotion), se présentant au service d’urgence dans les 12 heures suivant un traumatisme crânien.

SAN DIEGO--()--Banyan Biomarkers, Inc., société pionnière dans le développement de biomarqueurs de lésions cérébrales traumatiques (LCT), a annoncé aujourd’hui la publication des résultats de l’étude ALERT-TBI, une étude clinique multicentrique internationale portant sur le Banyan Brain Trauma Indicator® (Banyan BTI™). Le Banyan BTI est un test sanguin diagnostique utilisé pour exclure la nécessité d’un scanner de la tête chez les patients âgés de 18 ans et plus pour lesquels on soupçonne une LCT. Les résultats, publiés dans la revue The Lancet Neurology, confirment le rôle clinique du test à biomarqueurs pour exclure la nécessité d’un scanner de la tête chez les patients se présentant au service des urgences avec une LCT et qui auraient normalement passé un scanner de la tête.

Intitulée ALERT-TBI, l’étude a recruté des patients dans 22 sites cliniques indépendants aux États-Unis et en Europe, afin de comparer les résultats du test Banyan BTI avec ceux des scanners de la tête, réalisés sur des patients se présentant aux urgences avec une lésion cérébrale présumée. L’analyse de 1 959 patients provenant de l’étude et présentant un score initial de 9 à 15 sur l’échelle de Glasgow a montré que le Banyan BTI avait une sensibilité élevée (97,6 %) ainsi qu’une valeur prédictive négative (VPN) élevée (99,6 %) lorsqu’il s’agit d’exclure la nécessité d’un scanner de la tête pour ces patients.

Le Banyan BTI identifie deux biomarqueurs protéiques spécifiques au cerveau, la protéine ubiquitine carboxy-terminale hydrolase-L1 (UCH-L1) et la protéine gliale fibrillaire acidique (GFAP), lesquelles apparaissent rapidement dans le sang après une lésion cérébrale. En février dernier, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé une autorisation de mise sur le marché à Banyan Biomarkers pour la commercialisation du Banyan BTI, afin de faciliter l’évaluation des patients présentant une LCT légère présumée, également appelée commotion cérébrale. Il existe un autre biomarqueur, le S100B, dont l’adoption est limitée en Europe, mais qui n’a pas encore été approuvé aux États-Unis.

« Ce test sanguin répond à un important besoin de santé publique, car il est nécessaire de réduire le nombre de scanners inutiles, en particulier chez les patients présentant une LCT légère, ou commotion cérébrale, et qui représentent plus de 85 % de l’ensemble des LCT. En médecine d’urgence, les scanners sont souvent utilisés pour évaluer ces patients, même si moins de 10 % des scanners révèlent une anomalie », a déclaré Jeff Bazarian, MD, MPH, chercheur principal de l’étude, l’un des principaux auteurs de la publication et professeur de médecine d’urgence et de neurologie à la Faculté de médecine de l’université de Rochester. « Cette étude clinique approfondie montre que ces deux biomarqueurs cérébraux à base sanguine peuvent prédire l’absence de lésions intracrâniennes et restreindre le nombre des scanners inutiles de la tête, réduisant ainsi l’exposition aux radiations et les coûts de santé, tout en améliorant les soins aux patients et l’efficacité des services d’urgence. »

« Cette étude multicentrique et prospective de grande envergure a permis de valider la capacité du Banyan BTI à écarter la nécessité d’un scanner de la tête chez les patients pour lesquels on soupçonne une LCT dans les 12 heures suivant la blessure. La FDA a examiné et autorisé la commercialisation du test en moins de six mois dans le cadre de son Breakthrough Devices Program », a confié pour sa part Henry L. Nordhoff, président et chef de la direction de Banyan Biomarkers. « Nous travaillons en collaboration étroite avec nos partenaires commerciaux pour que le test soit disponible dans les hôpitaux et les services d’urgence. »

La société est également engagée dans d’autres études portant sur le TBI et visant à évaluer les biomarqueurs dans les commotions cérébrales liées au sport chez les adolescents, ainsi qu’à surveiller le rétablissement après une lésion cérébrale.

La recherche clinique a été soutenue par l’U.S. Army Medical Research and Materiel Command en vertu du contrat n° W81XWH-10-C-0251. Les vues, opinions, conclusions et/ou découvertes contenues dans le présent communiqué de presse sont celles de Banyan Biomarkers, Inc. et ne doivent pas être interprétées comme une position, une politique ou une décision officielle du département de l’Armée des États-Unis, sauf indications contraires contenues dans d’autres documents.

À propos des lésions cérébrales traumatiques (LCT)

Chutes, accidents de la route, blessures liées au sport, agressions et, dans l’armée, engins explosifs improvisés (EEI) et blessures de guerre sont autant de causes fréquentes de LCT. L’U.S. Center for Disease Control estime qu’aux États-Unis, plus de 2,5 millions de visites aux urgences surviennent à la suite de lésions cérébrales et que les LCT représentent un fardeau économique de plus de 76 milliards USD par an pour le système de santé.1 Les lésions cérébrales traumatiques sont la principale cause d’invalidité et la principale cause de décès chez les jeunes adultes.2

1 CDC https://www.cdc.gov/traumaticbraininjury/severe.html
2 CDC www.cdc.gov/traumaticbraininjury/get_the_facts.html

À propos de Banyan Biomarkers

Banyan Biomarkers, Inc. a développé le premier test sanguin, Banyan BTI™, que les médecins peuvent utiliser pour évaluer objectivement des patients présentant une lésion cérébrale traumatique (LCT) présumée, également appelée commotion cérébrale. Le Banyan BTI se compose de deux kits de test (le kit Banyan UCH-L1® et le kit Banyan GFAP®) qui mesurent deux biomarqueurs de protéines spécifiques, lesquels apparaissent rapidement dans le sang après une lésion cérébrale. Pour en savoir plus sur la Société et sur le Banyan BTI, consultez le site www.banyanbio.com.

Banyan Biomarkers, Banyan, Brain Trauma Indicator, BTI, Banyan UCH-L1, Banyan GFAP, et les logos représentant un cerveau et un arbre sont les marques commerciales et les droits d’auteur de Banyan Biomarkers, Inc.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Tony Grover
Vice-président du développement commercial
Banyan Biomarkers, Inc.
tgrover@banyanbio.com
+1 (760) 710-0423
ou
Jessica Yingling, Ph.D.
Présidente
Little Dog Communications Inc.
jessica@litldog.com
+1 (858) 344-8091

Contacts

Tony Grover
Vice-président du développement commercial
Banyan Biomarkers, Inc.
tgrover@banyanbio.com
+1 (760) 710-0423
ou
Jessica Yingling, Ph.D.
Présidente
Little Dog Communications Inc.
jessica@litldog.com
+1 (858) 344-8091