M6 MÉTROPOLE TÉLÉVISION : RESULTATS CONSOLIDÉS AU 30 JUIN 2018

Chiffre d’affaires consolidé : 738,0 M€ (+11,4%)

Résultat opérationnel courant (EBITA) : 129,4 M€ (+9,1%)

Marge opérationnelle courante : 17,5%

NEUILLY-SUR-SEINE, France--()--Regulatory News:

M6 Métropole Télévision (Paris:MMT) :

Le Conseil de Surveillance du 24 juillet 2018 a examiné les comptes du 1er semestre 2018 arrêtés par le Directoire.

en M€1   30-juin-18   30-juin-17   % variation
         
Chiffre d'affaires consolidé 738,0   662,4   +11,4%
 
Chiffre d'affaires publicitaire Groupe 527,1   445,3   +18,4%
- dont publicité chaînes gratuites 417,7 413,8 +0,9%
- dont publicité chaînes cab-sat et autres medias 109,4   31,4   +248,0%
Chiffre d'affaires non publicitaire 210,9 217,1 -2,8%
         

Résultat opérationnel courant avant dépréciations et
amortissements (EBITDA) consolidé

180,8   172,4   +4,9%
         
Résultat opérationnel courant (EBITA) consolidé 129,4   118,7   +9,1%
 
Produits et charges opérationnels liés aux regroupements d'entreprises -1,4 -1,0 n.a
 
Résultat opérationnel (EBIT) des activités poursuivies 128,0 117,7 +8,8%
 
Résultat financier -1,2 -0,8 n.a
 
Part dans les sociétés mises en équivalence -1,7 1,0 n.a
 
Impôts différés et exigibles -45,6 -48,7 -6,5%
         
Résultat net de la période 79,5   69,1   +15,1%
 
Résultat net de la période attribuable au Groupe 79,5 69,1 +15,1%

*

* *

A l’issue du 1er semestre de l’exercice 2018, le Groupe M6 enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 738,0 M€, en hausse de +11,4% par rapport au 1er semestre 2017. L’activité Radio (77,8 M€) est intégrée depuis le 1er octobre dernier.

En hausse de +10,7 M€, le résultat opérationnel courant (EBITA)2 atteint 129,4 M€, soit une marge opérationnelle de 17,5%.

La charge d’impôt s’élève à -45,6 M€, en baisse de 3,2 M€ sur un an.

Le résultat net se monte ainsi à 79,5 M€, soit une marge nette de 10,8%.

1 L’information présentée vise à faire ressortir la répartition du chiffre d’affaires consolidé en fonction des recettes publicitaires et non publicitaires. Les recettes publicitaires du groupe incluent le chiffre d’affaires des chaînes de télévision gratuite M6, W9 et 6ter et de la plateforme 6play, la part publicitaire des recettes des chaînes payantes, le chiffre d’affaires publicitaire des radios RTL, RTL2 et Fun et la part publicitaire du chiffre d’affaires des activités de diversifications (support Internet essentiellement).

2 Le résultat opérationnel courant (ou EBITA) se définit comme le résultat opérationnel (ou EBIT) avant prise en compte des produits et charges opérationnels liés aux regroupements d’entreprises et du résultat de cession d’actifs financiers et de filiales.

*

* *

En application de l’IFRS 8, la contribution des 4 secteurs d’activités du Groupe au chiffre d’affaires et au résultat opérationnel courant consolidés est la suivante :

  1er Trimestre     2ème Trimestre     1er Semestre  
     
en M€ 2018 2017 % 2018 2017 % 2018 2017 %
 
TV 235,3 220,7 +6,6% 247,3 246,5 +0,3% 482,7 467,2 +3,3%
Radio 34,8 - - 42,9 - - 77,8 - -
Production & Droits audiovisuels 17,7 29,8 -40,6% 14,2 19,5 -27,1% 31,9 49,3 -35,3%
Diversifications 71,3 73,1 -2,5% 74,2 72,6 +2,3% 145,5 145,7 -0,2%
Autres CA 0,1 0,1 n.a 0,1 0,1 n.a 0,2 0,2 n.a
                               
Chiffre d'affaires consolidé 359,2   323,7   +11,0% 378,8   338,7   +11,8% 738,0   662,4   +11,4%
 
TV 120,1 106,9 +12,3%
Radio 10,4 - -
Production & Droits audiovisuels 7,1 4,6 +56,2%
Diversifications -4,2 10,6 n.a
Résultats non affectés -4,0 -3,5 n.a
           

Résultat opérationnel courant
consolidé (EBITA)

129,4   118,7   +9,1%
  • TÉLÉVISION

Les chaînes gratuites du Groupe M6 réalisent sur le 1er semestre 2018 une part d’audience moyenne de 13,4% sur l’ensemble du public (-0,4 pt par rapport au S1 2017, source Médiamétrie) et de 21,1% (-0,7 pt) sur la cible commerciale des femmes responsables des achats de moins de 50 ans, alors que le groupe public France Télévisions est le seul acteur historique à progresser.

  • la chaîne M6 maintient son rang de 2ème chaîne nationale auprès de la cible commerciale sur l’ensemble de la journée. Avec 2,6 M de téléspectateurs en moyenne, M6 délivre au 1er semestre 2018 une solide performance sur le créneau horaire stratégique du prime time, à un bon niveau sur la cible commerciale (17% de part d’audience). Certaines de ses marques fortes dans les programmes de flux progressent encore, à l’image de Top Chef (3,1 M de téléspectateurs en moyenne, à 24% de part d’audience sur les FRDA-50, soit la meilleure saison FRDA-50 depuis 5 ans) et Zone Interdite (2,7 M, à 19% sur les FRDA-50, soit la meilleure saison FRDA-50 depuis 10 ans). Le lancement de la fiction française Souviens-toi a également été un succès, avec 3,4 M de téléspectateurs en moyenne, à 20% de part d’audience sur la cible commerciale. Enfin, la finale de l’Europa League a réuni 6,7 M de téléspectateurs, soit la meilleure audience du semestre pour la chaîne ;
  • W9 se classe leader des chaînes TNT en 1ère partie de soirée (21h15-22h45) auprès de l’ensemble du public et reprend la 2ème place des chaînes TNT sur la cible commerciale sur l’ensemble de la journée. La chaîne réalise ainsi la meilleure audience pour un film sur la TNT au 1er semestre, avec 2,2 M de téléspectateurs pour Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal. En avant-soirée, les séries-réalité de W9 rassemblent un public large et jeune, avec 1,1 M de téléspectateurs en moyenne sur les 4 écrans ;
  • 6ter confirme sa position de 5ème chaîne TNT toutes générations confondues auprès des FRDA-50, grâce à une offre de programmes variée pour l’ensemble de la famille.

Avec une part d’audience de 6,5% sur la cible commerciale, Puissance TNT conforte sa position d’offre publicitaire leader de la TNT, et creuse l’écart face à ses principaux concurrents.

Dans un marché publicitaire sans dynamisme, les chaînes gratuites du Groupe M6 ont vu leur chiffre d’affaires publicitaire progresser de +0,9% au 1er semestre.

L’activité publicitaire de 6play poursuit sa progression, portée par le dynamisme de la plateforme qui rassemble désormais près de 22 M d’inscrits.

Les accords de distribution signés en début d’année, qui sécurisent la diffusion des chaînes payantes en l’associant avec la rémunération des chaînes gratuites et leurs services associés, ont un impact significatif sur l’EBITA du 1er semestre.

Par ailleurs, les chaînes payantes du Groupe M6 consolident leur place parmi les meilleures chaînes payantes. A l’issue de sa meilleure vague historique, Paris Première confirme son statut de chaîne payante la plus regardée, avec 10,5 M de téléspectateurs chaque mois. Avec une part d’audience de 1% sur les FRDA-50, Téva se classe, pour sa part, première chaîne payante sur la cible commerciale pour la 15ème vague consécutive (source : Médiamétrie Médiamat Thématik, du 1er janvier 2018 au 17 juin 2018).

L’activité TV contribue ainsi à hauteur de 120,1 M€ à l’EBITA consolidé, contre 106,9 M€ au 30 juin 2017. Avec un coût de la grille des chaînes gratuites de 224,5 M€ (en hausse de 3,4 M€), la marge opérationnelle courante du cœur de métier du Groupe atteint 24,9%.

  • RADIO

Sur le 1er semestre 2018, le pôle RTL Radio conforte son statut de 1er groupe radio privé de France avec une part d’audience de 19,8% sur les auditeurs âgés de 13 ans et plus (+1,0 pt sur un an, source Médiamétrie), sa meilleure performance depuis 10 ans :

  • RTL, 1ère radio de France, réalise une part d’audience de 12,9% en progression de +0,4 pt en un an. L’écart se creuse avec son plus proche concurrent, France Inter, désormais devancé de près de 2 pts ;
  • Fun Radio est stable, à 3,9% de part d’audience ;
  • RTL2 réalise une part d’audience de 3,0%, en nette progression de +0,5 pt sur un an, lui permettant de dépasser ses concurrentes Virgin Radio et Chérie.

Sur l’ensemble de la saison 2017/2018, les stations du Groupe M6 atteignent une part d’audience de 19,7% (+0,7 point sur un an), niveau le plus haut depuis 10 ans. RTL Radio est le seul groupe privé à progresser en continu sur les 4 dernières saisons.

Les 3 stations progressent d’ailleurs chacune sur le peak time de la radio. RTL Matin d’Yves Calvi, qui gagne +0,5 pt de part d’audience, redevient leader. Bruno dans la radio, la matinale de Fun Radio, établit son record de part d’audience depuis 15 ans. RTL 2, avec le Double Expresso, gagne, pour sa part, +0,2 pt de part d’audience.

Sur les six premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de la Radio s’élève à 77,8 M€.

L’EBITA se monte à 10,4 M€, reflétant la mise en œuvre des premières synergies.

  • PRODUCTION & DROITS AUDIOVISUELS

Au 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires de l’activité Production et Droits audiovisuels s’élève à 31,9 M€, en baisse de -17,4 M€ sur un an, en raison essentiellement d’un calendrier de sorties cinéma moins puissant. Les films distribués par SND ont en effet cumulé 2,9 millions d’entrées, contre 6,3 millions d’entrées au 1er semestre 2017.

Le 1er semestre a également été marqué par les sorties de 4 films financés par M6 Films qui totalisent 2,9 M d’entrées en salles.

L’EBITA s’établit à 7,1 M€, contre 4,6 M€ au 1er semestre 2017. Cette hausse s’explique essentiellement par l’amélioration de l’activité des sociétés de production, et notamment de Golden Network.

  • DIVERSIFICATIONS

Au 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires des Diversifications s’élève à 145,5 M€ (-0,2%), avec une contribution à l’EBITA de -4,2 M€. Au cours du semestre,

  • Ventadis a vu son chiffre d’affaires diminuer en raison d’une gamme de produits en cours de renouvellement. Cet effet a été compensé en partie par le succès des émissions et opérations spéciales réalisées pour les 30 ans de M6boutique ;
  • le chiffre d’affaires de M6 Web a augmenté, profitant du dynamisme d’iGraal. Dans un marché publicitaire du display très concurrentiel, l’activité publicitaire des portails a, en outre, bien résisté ;
  • le F.C.G.B a terminé le championnat de France de Ligue 1 à la 6ème place (vs. 6ème lors de la saison 2016/2017), qualificative pour le 2ème tour préliminaire de la Ligue Europa. Les pertes du club s’élèvent à -17,6 M€ en raison du remplacement du staff technique en janvier et de la non-réalisation de cessions de joueurs, prévues au 2ème semestre.
  • EVOLUTION DE LA SITUATION FINANCIÈRE

Au 30 juin 2018, les capitaux propres du Groupe s’élèvent à 625,8 M€, contre 575,8 M€ au 30 juin 2017.

La trésorerie nette se monte à -115,2 M€, contre +63,6 M€ à fin juin 2017, en raison essentiellement du financement externe de l’acquisition de RTL Radio.

Une conférence téléphonique se tiendra le 24 juillet 2018 à 18:30 (CEST). Une webcast sera diffusée à partir du site www.groupem6.fr (rubrique Finance).
Les coordonnées permettant de suivre la conférence par téléphone sont disponibles à cette même adresse. Les slides de présentation ainsi que les comptes consolidés semestriels seront mis en ligne à compter de 18:00, étant précisé que les comptes ont fait l’objet d’un examen limité et qu’un rapport sans réserve a été émis par les commissaires aux comptes.

Prochaine publication : Information financière du 3ème trimestre le 5 novembre 2018 après clôture de la bourse

M6 Métropole Télévision est une société cotée sur Euronext Paris, compartiment A.
Code MMT, code ISIN : FR0000053225

Contacts

M6 Métropole Télévision
RELATIONS INVESTISSEURS
Eric Ghestemme, 01 41 92 59 53
eric.ghestemme@m6.fr
ou
RELATIONS PRESSE
Anne-Sophie Aubrée, +33 1 41 92 66 22
asaubree@m6.fr

Release Summary

RESULTATS CONSOLIDÉS AU 30 JUIN 2018.

Contacts

M6 Métropole Télévision
RELATIONS INVESTISSEURS
Eric Ghestemme, 01 41 92 59 53
eric.ghestemme@m6.fr
ou
RELATIONS PRESSE
Anne-Sophie Aubrée, +33 1 41 92 66 22
asaubree@m6.fr