EUSA Pharma : Le National Institute for Health and Care Excellence approuve l'immunothérapie ciblée contre le cancer QARZIBA®▼ (dinutuximab bêta) pour traiter les enfants atteints d'un neuroblastome à haut risque

HEMEL HEMPSTEAD, Angleterre--()--EUSA Pharma se félicite de la décision du National Institute for Health and Care Excellence (NICE) de recommander l'utilisation de l'immunothérapie ciblée contre le cancer QARZIBA®(dinutuximab bêta) pour traiter les enfants atteints d'un neuroblastome à haut risque, dans le National Health Service (NHS) en Angleterre et au Pays de Galles.i Le neuroblastome à haut risque est une forme agressive de neuroblastome, la tumeur solide la plus commune chez l'enfant, qui apparaît à l'extérieur du cerveau.ii Le dinutuximab bêta est la première immunothérapie anticancer ciblée approuvée pour une utilisation dans le NHS pour traiter cette maladie. Une analyse post-hoc a démontré qu'il améliore les résultats de survie globale (SG), en comparaison avec les patients n'ayant pas reçu d'immunothérapie dans le cadre de leurs soins. Lorsqu'il est utilisé dans la phase d'entretien du traitement pour les patients n'ayant pas précédemment suivi d'immunothérapie, le dinutuximab bêta est également utilisé pour empêcher la récidive ou la progression de ce cancer chez certains enfants atteints d'un neuroblastome à haut risque.ii

« La décision d’aujourd’hui du NICE est une étape vitale pour le traitement des jeunes enfants atteints de cette forme agressive de cancer », a déclaré le Dr Juliet Gray, professeure associée en oncologie pédiatrique au Cancer Immunology Centre de l'université de Southampton. « En exploitant le propre système immunitaire du patient, le dinutuximab bêta a démontré qu'il est capable de cibler et d'attaquer ce cancer de manière très efficace chez certains patients. Pour certains enfants, cela pourrait représenter quelques semaines ou mois supplémentaires avec leurs familles, et pour d'autres cela pourrait même conduire à l'élimination du cancer pendant une période prolongée. »

Le dinutuximab bêta est un anticorps monoclonal (un type de protéine) qui se lie à une cible spécifique surexprimée sur les cellules neuroblastiques, appelée GD2.iii Ceci induit des mécanismes immunitaires doubles qui permettent alors au système immunitaire de détruire les cellules neuroblastiques cancéreuses.ii Dans l'étude clinique clef de Phase III (APN311-302), une comparaison post-hoc du dinutuximab bêta, utilisé durant la phase d'entretien du traitement de première intention du neuroblastome à haut risque (n=367), a démontré une amélioration des résultats de survie, avec une amélioration de 12 % du taux de SG à trois ans, comparé à un groupe témoin historique de patients similaires n’ayant pas reçu d’immunothérapie (n=450).ii Les patients traités au dinutuximab bêta ont présenté un taux de SG d'environ 65 % à cinq ans, contre 50 % pour le groupe témoin historique (p=<0,0001).ii

Tony Heddon, président de Neuroblastoma UK, a affirmé: « Il est absolument crucial de garantir l'accès aux médicaments et aux soins pour les enfants atteints d'un neuroblastome à haut risque et leurs familles. Cette recommandation est une décision audacieuse et avant-gardiste de la part du NICE et nous les en félicitons, tout comme EUSA Pharma et tous les acteurs de la communauté qui ont travaillé de concert pour mettre ce médicament à disposition. Cette décision offre aux enfants atteints d'un neuroblastome à haut risque l'espoir d'un avenir meilleur. »

En moyenne, chaque semaine, deux familles au Royaume-Uni apprennent que leur enfant a un neuroblastome, avec environ 100 enfants diagnostiqués chaque année.iv Il s'agit de la tumeur solide la plus fréquente chez les bébés de moins d'un an, et représente environ un cinquième (22 %) de tous les cancers diagnostiqués à cet âge.v Les enfants atteints d'une maladie à haut risque qui sont concernés par cette approbation représentent environ 40 % de tous les cas de neuroblastome.vi Les enfants atteints d'un neuroblastome à haut risque suivent normalement de nombreuses étapes thérapeutiques complexes et intensives, comprenant généralement plusieurs cycles de chimiothérapie, de chirurgie, de greffe de cellules souches et de radiothérapie.vii

Selon la recommandation du NICE fournie dans sa décision finale d'évaluation (Final Appraisal Determination, ou FAD), le dinutuximab bêta peut être utilisé comme option thérapeutique pour le neuroblastome à haut risque après au moins une réponse partielle à une chimiothérapie d'induction, suivie par une thérapie myéloablative et une greffe de cellules souches chez les patients âgés de 12 mois et plus, si le patient n'a pas déjà suivi une immunothérapie anti-GD2.i

Lee Morley, PDG d'EUSA Pharma, a ajouté : « La décision d'aujourd'hui est le résultat d'une étroite collaboration entre le NICE, EUSA Pharma et la communauté du neuroblastome, qui ont tous travaillé sans compter pour faire en sorte que chaque enfant éligible puisse bénéficier de ce traitement potentiellement révolutionnaire. Nous nous engageons depuis longtemps en faveur de l'accès au dinutuximab bêta pour tous les enfants éligibles atteints d'un neuroblastome à haut risque au Royaume-Uni, et cette décision représente une avancée majeure. Au-delà de l'Angleterre et du Pays de Galles, nous continuons de collaborer étroitement avec les autorités sanitaires écossaises et nord-irlandaises dans le but de commercialiser ce médicament le plus rapidement possible dans ces pays. »

- FIN -

NOTES À L’ATTENTION DES RÉDACTEURS

À propos du dinutuximab bêta

Mode de fonctionnement

Le dinutuximab bêta est un anticorps monoclonal (un type de protéine) qui a été conçu pour reconnaître et se fixer à une structure de carbohydrate associée à une tumeur, appelée GD2, qui est présente en concentrations élevées à la surface des cellules neuroblastiques.ii Lorsque le dinutuximab bêta se fixe aux cellules du neuroblastome, il induit des mécanismes doubles du système immunitaire (les voies immunitaires à médiation cellulaire dépendantes du complément et des anticorps) et en fait une cible pour le système immunitaire. Il lance ensuite une attaque pour tuer les cellules cancéreuses à l'aide des cellules immunitaires tueuses naturelles du corps, et du système protéique du complément.ii

Développement et approbation

Le dinutuximab bêta est le résultat d'une collaboration scientifico-pharmaceutique réfléchie. Le dinutuximab bêta a été mis au point par Apeiron Biologics avec l'aide d'un certain nombre de partenaires (en particulier le groupe universitaire SIOPEN sur le neuroblastome) et acquis par EUSA Pharma en 2016, dans le but de mettre le traitement sur le marché. Le dinutuximab bêta a reçu une approbation européenne en mai 2017, tout d'abord sous les désignations commerciales dinutuximab beta Apeiron et Dinutuximab beta EUSA, puis sous sa nouvelle désignation, QARZIBA®, approuvée par l'Agence européenne des médicaments en novembre 2017.iii

Mode d’administration

Le dinutuximab bêta est administré par perfusion (goutte à goutte) dans une veine. Chaque série de traitements avec le médicament est donnée pour 5 ou 10 jours, tous les 35 jours. Il est administré pour un total de 5 séries. La dose recommandée est décidée en fonction du poids et de la taille du patient.iii

Données justifiant son utilisation

Le dinutuximab bêta a été testé dans un certain nombre d'essais cliniques sur le neuroblastome à haut risque.ii Lors de l'évaluation du NICE, les preuves cliniques primaires provenaient de l'essai APN311-302 de Phase III, multinational, ouvert, randomisé et contrôlé, comparant le dinutuximab bêta plus isotrétinoïne (n=189) au dinutuximab bêta plus isotrétinoïne plus interleukine-2 (n=190). i,ii Le résultat primaire de l'essai était la survie sans événement à trois ans (progression de la maladie ou récidive, mort et tumeur secondaire étant définis comme des événements) avec une SG, une réponse globale et une incidence de récidive ou de maladie réfractaire incluses dans les résultats secondaires.ii Cette étude a consisté à effectuer jusqu'à cinq phases de comparaison différentes, l'une d'entre elle étant le traitement avec le dinutuximab bêta avec ou sans interleukine-2 (IL-2) durant la phase d'entretien, dans le cadre d'une première intention.ii

Dans l'essai APN311-302, la survie sans événement à trois ans (critère primaire) affichait un taux de 55 % sans IL-2 et de 61 % avec IL-2 (p=0,3202) alors que les taux de SG à trois ans étaient de respectivement 64 % et 69 % (p=0,6114). i Une comparaison avec un groupe témoin historique obtenu d'un précédent recrutement de patients au sein de l'étude APN311-302 (entre 2002 et 2010) a été réalisée avec 450 patients atteints d'un neuroblastome à haut risque, qui n'avaient pas reçu d'immunothérapie. Étant donné le nombre relativement élevé de patients, ceux-ci sont considérés comme représentatifs des patients atteints d'un neuroblastome à haut risque rencontrés en pratique clinique durant cette période. Cette comparaison a montré que le pourcentage de patients toujours en vie après trois ans de suivi était 12 % plus élevé après un traitement au dinutuximab bêta (avec ou sans IL-2) que pour les patients qui n'avaient pas suivi d'immunothérapie, une différence considérée comme cliniquement pertinente.ii Elle a également démontré un taux de SG d'environ 65 % à cinq ans avec le dinutuximab bêta, contre 50 % dans le groupe témoin historique (p=<0,0001).ii

En ce qui concerne l'autorisation de mise sur le marché, l'Agence européenne des médicaments a considéré que les données disponibles n'étaient pas exhaustives et que des mesures étaient requises pour apporter des données d'efficacité et d'innocuité complémentaires. EUSA Pharma s'engage à les fournir et continue de recueillir des données supplémentaires afin d'étoffer l'éventail d'informations d'efficacité et d'innocuité disponibles pour ce médicament.ii

Effets indésirables

Les effets indésirables sont courants avec le dinutuximab bêta. En général, les effets indésirables les plus courants avec le dinutuximab bêta (qui peuvent toucher plus de 7 personnes sur 10) sont la pyrexie (fièvre) et la douleur. Les autres effets indésirables (pouvant toucher plus de 3 personnes sur 10) sont l'hypersensibilité (allergie), les vomissements, la diarrhée, le syndrome de fuite capillaire (perte de fluide des vaisseaux sanguins pouvant causer un gonflement et une baisse de tension) et l’hypotension (faible tension artérielle).iii

Dans l'étude APN311-302, 98,9 % des patients (362 sur 366) dans les deux groupes de traitement ont souffert de toxicités. Des effets indésirables graves ont été plus fréquemment signalés chez les patients recevant l'IL-2 (46 % des 183 patients), comparé aux patients ne recevant pas d'IL-2 (27 % des 183 patients). Les effets indésirables graves conduisant à l'interruption du traitement ont été plus fréquents dans le groupe IL-2 que dans le groupe sans IL-2 (17 % contre 6 % des patients, respectivement).ii

Des informations plus détaillées sur les effets indésirables sont disponibles dans le résumé des caractéristiques produit, sur le site Internet de l'EMAviii http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/003918/human_med_002104.jsp&mid=wc0b01ac058001d124

À propos d'EUSA Pharma

Créée en mars 2015, EUSA Pharma est une société pharmaceutique spécialisée avec des opérations commerciales en Europe et aux États-Unis, ainsi qu’un vaste réseau de distribution couvrant une quarantaine de pays. Son équipe de direction est composée de spécialistes aguerris dans le domaine pharmaceutique, et présente un solide bilan dans l'identification, le développement et la commercialisation de médicaments novateurs permettant de faire progresser les soins aux patients et d'améliorer leur bien-être. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter : http://www.eusapharma.com.

Références

i Décision finale d'évaluation (FAD) du NICE pour le dinutuximab bêta dans le traitement du neuroblastome.
ii Rapport public d'évaluation de QARZIBA. Disponible sur http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Public_assessment_report/human/003918/WC500227726.pdf Dernière consultation en juillet 2018
iii Rapport européen public d'évaluation de QARZIBA – Résumé destiné au public. Disponible sur http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Summary_for_the_public/human/003918/WC500227727.pdf Dernière consultation en juillet 2018
iv Cancer Research UK: About Neuroblastoma. Informations clefs disponibles sur https://bit.ly/2NjdR2b Dernière consultation en juillet 2018.
v Cancer Research UK: Children’s cancers. Children’s SNS tumour incidence. Disponible sur https://www.cancerresearchuk.org/health-professional/cancer-statistics/childrens-cancers/incidence#heading-Eleven Dernière consultation en juillet 2018.
vi Documents du comité du NICE pour le dinutuximab bêta. Disponibles sur https://www.nice.org.uk/guidance/gid-ta10069/documents/committee-papers Dernière consultation en juillet 2018.
vii Cancer Research UK – neuroblastoma treatment by risk group. Informations clefs disponibles sur https://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/childrens-cancer/neuroblastoma/treatment-risk-group Dernière consultation en juillet 2018.

viii Résumé des caractéristiques produit pour QARZIBA – Disponible sur http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/003918/WC500227724.pdf Dernière consultation en juillet 2018.

Ce médicament est sujet à des contrôles supplémentaires, qui permettront une identification rapide des nouvelles informations d'innocuité. Veuillez signaler tout effet indésirable. Les formulaires de déclaration et des informations complémentaires sont disponibles à l'adresse www.mhra.gov.uk/yellowcardreporting. Tout effet indésirable doit être communiqué à EUSA Pharma. E-mail : safety@eusapharma.com Télécopie : +44(0)3305 001167

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

EUSA Pharma
Contacts pour les médias
E-mail : media@eusapharma.com
Tél. : +44 (0)330 500 1611 / +44 (0)7957 325 583

Contacts

EUSA Pharma
Contacts pour les médias
E-mail : media@eusapharma.com
Tél. : +44 (0)330 500 1611 / +44 (0)7957 325 583