1 TRILLIARD DE DOLLARS D'OPPORTUNITÉS D'INVESTISSEMENT DANS L'INFRASTRUCTURE DE 10 PAYS D'AFRIQUE

Deux nouvelles études commanditées par le G20 s’intéressent pour la première fois à l’ampleur des opportunités d'investissement au niveau des pays et des secteurs.

SYDNEY--()--Deux nouveaux rapports publiés aujourd'hui par le Global Infrastructure Hub, une initiative du G20, révèlent un écart d'investissement dans l'infrastructure d'un trilliard de dollars US dans 10 pays du Compact with Africa1 au cours des 22 prochaines années. Cela représente un écart d'investissement de 42 %, l'un des écarts régionaux les plus importants au monde.

Le premier rapport « Global Infrastructure Outlook : Infrastructure Investment Need in the Compact with Africa Countries », révèle que le besoin d'investissement dans les infrastructures est de 2,4 billions de dollars américains d'investissements dans 10 pays d'ici 2040 s'ils veulent suivre le rythme de la croissance économique et combler les lacunes en matière d'infrastructures. On s'attend à ce que seulement 1,4 trillion de dollars américains soient livrés en fonction des niveaux de dépenses actuels

De plus, sur le déficit d'investissement de 1 000 milliards de dollars américains, 415 milliards de dollars américains seront nécessaires d'ici 2030 si ces pays veulent atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies pour l'accès universel à l'eau potable, à l'assainissement et à l'électricité.

Le deuxième rapport « Outlook » prévoit - pour la première fois - l'ampleur des besoins d'investissement en infrastructures, les tendances actuelles en matière d'investissement et les écarts d'investissement correspondants dans 10 pays du Pacte avec l'Afrique au niveau des pays et des secteurs.

Selon la Annual Global Infrastructure Investor Survey 2017 du Global Infrastructure Hub et de l'EDHEC Infrastructure Institute-Singapour, 37 % des investisseurs en infrastructures investissent dans les marchés émergents, contre 20 % en 2016. Parmi ceux qui investissent déjà dans les marchés émergents, 82 % veulent accroître leur investissement2.

Chris Heathcote, PDG de Global Infrastructure Hub, a déclaré : "Ces chiffres démontrent clairement le désir des investisseurs de dépenser davantage sur les marchés émergents. Cependant, attirer les investissements du secteur privé dans les pays africains reste un défi majeur".

"La clé pour résoudre ce problème est de créer l'environnement adéquat pour encourager les investisseurs à transformer leur intérêt en action ", a ajouté M. Heathcote.

L'outil récemment mis à jour du Global Infrastructure Hub, InfraCompass: Set your Infrastructure Policies in the Right Direction in the Compact with Africa Countries, a révélé que les possibilités d'amélioration se situent au niveau de la gouvernance et des cadres réglementaires et institutionnels dans chacun des pays. InfraCompass estime que le Maroc et le Rwanda sont des pays aux performances remarquables, marquées par l'amélioration de la qualité de leur réglementation, de l'état de droit et des cadres d'investissement et de concurrence.

M. Heathcote a déclaré qu'un partenariat avec les dix pays pour traiter ces questions renforcerait la confiance des investisseurs et les amènerait à réaliser leur potentiel de croissance économique.

"Il est maintenant plus important que jamais que les marchés émergents continuent de développer leurs pipelines de projets d'infrastructure, ainsi que d'attirer des capitaux publics et privés dans des projets bien identifiés, sélectionnés et classés par ordre de priorité ", a déclaré M. Heathcote.

"A mesure que l'environnement d'investissement s'améliore dans ces 10 pays, il y a une réelle opportunité pour les investisseurs en infrastructures de réaliser des projets impactants ; fournir l'accès aux services essentiels - routes et chemins de fer, aéroports et ports maritimes, télécommunications, eau potable, assainissement et énergie - pour une grande partie de la population.

Thierry Déau, fondateur, président-directeur général de Meridiam, a déclaré que le Global Infrastructure Hub a fourni de nouvelles données qui révèlent le déficit d'investissement dans les infrastructures au niveau des pays et des secteurs.

"En tant qu'investisseur actif en Afrique, ces nouvelles données du Global Infrastructure Hub nous aideront à identifier où les besoins sont les plus grands et où nous pouvons, en tant qu'investisseurs, aider à atteindre les OMD de l'ONU qui risquent de ne pas être atteints, à moins que tous - investisseurs, gouvernements et conseillers - ne renforcent nos engagements dans la région.

Philippe Valahu, CEO, Private Infrastructure Development Group (PIDG) est d'accord.

"Investir dans les marchés émergents est l'activité principale de PIDG, qui a mobilisé plus de 15 milliards de dollars d'investissements du secteur privé en Afrique depuis 2002, et qui a lancé InfraCredit, qui a transformé les marchés financiers émergents ", a déclaré M. Valahu.

"Les nouvelles données du Global Infrastructure Hub révèlent le besoin urgent d'investissements beaucoup plus élevés et la vaste opportunité pour les investisseurs institutionnels d'aider à combler les lacunes en matière d'infrastructures et d'obtenir des rendements ajustés aux risques.

Les deux rapports ont fait l'objet de recherches et ont été élaborés sur une période de six mois en partenariat avec Oxford Economics (Outlook) et KPMG (InfraCompass). Les deux sont disponibles en format interactif sur notre plateforme d'accès libre à l'adresse https://www.gihub.org.

ENDS

Notes aux éditeurs

Le rapport complet et l’outil en ligne Global Infrastructure Outlook : Forecasting infrastructure investment needs and gaps sont disponibles sur : https://outlook.gihub.org

Le rapport complet et l’outil en ligne InfraCompass : Set your infrastructure policies in the right direction sont disponibles sur : https://infracompass.gihub.org

À propos de Global Infrastructure Outlook

En 2017, le Global Infrastructure Hub, en partenariat avec Oxford Economics, a lancé Global Infrastructure Outlook pour étudier l’ampleur du besoin mondial d'investissement dans les infrastructures, au niveau des pays et des secteurs, jusqu’à 2040. Cet outil permet de combler le manque d'informations détaillées sur les investissements mondiaux dans les infrastructures.

La dernière mise à jour du Global Infrastructure Outlook développe l’étude de 2017 et se concentre sur 10 pays du Compact with Africa. Le rapport définit les besoins d’investissement dans les infrastructures, les tendances d'investissement actuelles et les investissements spécifiques requis pour atteindre les Objectifs de développement durable de l’ONU en matière d’eau, d’assainissement et d’électricité.

À propos de InfraCompass

InfraCompass, en partenariat avec KPMG, est un outil conçu pour aider les pays à fournir plus efficacement des infrastructures et pour apporter une compréhension solide du marché des infrastructures d'un pays. InfraCompass a été mis à jour pour couvrir 56 pays, y compris 10 pays du Compact with Africa.

InfraCompass est une base de données en ligne complète et facile à utiliser, qui montre les performances des pays au niveau des infrastructures dans les catégories suivantes :

  • Institutions et gouvernance ;
  • Cadres réglementaires et concurrentiels ;
  • Permis, autorisations et acquisitions de terre ;
  • Projets et sélection ;
  • Approvisionnement ;
  • Livraison et opérations.

À propos du Global Infrastructure Hub

Lancé en 2014 par le G20, le Global Infrastructure Hub est une organisation dédiée uniquement aux infrastructures sur les marchés des pays développés et émergents. Le défi mondial reste complexe au regard de la croissance de la population, de l’augmentation de l’urbanisation et du besoin de remplacement d’infrastructures vieillissantes. Nous aidons les gouvernements à débloquer des billions de dollars d'investissement privé pour financer les infrastructures publiques nécessaires, créer des économies productives et des villes plus vivables. Nous collaborons aussi bien avec le secteur public que privé pour faciliter le partage d'informations, mettre en lumière les possibilités de réforme, soutenir l’adoption de pratiques d’excellence et aider à établir un accès mondial à des projets rentables d'infrastructures de qualité. Nous sommes indépendants et mettons à disposition tous nos outils et services sur une plate-forme libre d’accès. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: http://gihub.org

À propos du Compact with Africa

Le Compact with Africa a été lancé à Baden-Baden en mars 2017 par la présidence allemande du G20, dans le cadre du volet financier, avec le soutien des ministres des finances du G20 et des gouverneurs de la banque centrale, afin de promouvoir l’investissement privé en Afrique, notamment dans les infrastructures. Le concept central du Compact with Africa est celui de l’engagement mutuel envers des mesures et des instruments pour améliorer le cadre des investissements privés, notamment dans les infrastructures. Son but est de développer des contrats d’investissement complets, coordonnées et spécifiques aux pays entre les pays d’Afrique individuels, les organisations internationales (OI) et d’autres partenaires. Les contrats d'investissement indiqueront les mesures et les instruments requis pour améliorer le macro-cadre, ainsi que le contexte commercial et financier.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : https://www.compactwithafrica.org/content/compactwithafrica/home.html

1 Ces 10 pays sont: Morocco, Tunisia, Egypt, Ethiopia, Senegal, Guinea, Côte d’Ivoire, Ghana, Benin, Rwanda

2 The Global Infrastructure Hub and EDHEC Infrastructure Institute-Singapore (EDHECinfra) https://www.gihub.org/resources/publications/edhec-annual-global-infrastructure-investor-survey-2017/

Contacts

Omnicom PR Group pour le Global Infrastructure Hub
Julie Dramard
M +33 6 77 79 18 89
O +33 1 53 32 61 00
E julie.dramard@omnicomprgroup.com
ou
Grégoire Zammit
M +33 6 73 70 38 35
O +33 1 53 32 57 38
E gregoire.zammit@omnicomprgroup.com
ou
Global Infrastructure Hub
Jennifer Wilson
Senior Director Corporate Affairs and Communications
+61 2 8315 5344
jennifer.wilson@gihub.org
ou
David Park
Media and Communications Manager
+61 2 8315 5328
david.park@gihub.org

Contacts

Omnicom PR Group pour le Global Infrastructure Hub
Julie Dramard
M +33 6 77 79 18 89
O +33 1 53 32 61 00
E julie.dramard@omnicomprgroup.com
ou
Grégoire Zammit
M +33 6 73 70 38 35
O +33 1 53 32 57 38
E gregoire.zammit@omnicomprgroup.com
ou
Global Infrastructure Hub
Jennifer Wilson
Senior Director Corporate Affairs and Communications
+61 2 8315 5344
jennifer.wilson@gihub.org
ou
David Park
Media and Communications Manager
+61 2 8315 5328
david.park@gihub.org