Moody's annonce un investissement dans QuantCube, une société d’analyses prédictives fondées sur l’IA

NEW YORK et LONDRES--()--Moody’s Corporation (NYSE : MCO) a annoncé aujourd’hui avoir réalisé un investissement minoritaire stratégique dans QuantCube Technology, un fournisseur innovant d’analyses prédictives en temps réel, fondées sur l’IA, pour les clients corporatifs, les institutions financières et les gestionnaires de placements. L’investissement renforce l’engagement de Moody’s envers les technologies innovantes et avancées.

« Alors que le rythme de l’innovation technologique continue de s’accélérer, QuantCube s'est distinguée en proposant de puissantes analyses utilisant l’intelligence artificielle et le traitement algorithmique pour gérer un large éventail de données », a déclaré Rob Fauber, président du service Investisseurs de Moody’s. « Les capacités de QuantCube cadrent bien avec l’objectif de Moody’s visant à améliorer continuellement la qualité et l’exactitude des informations qui renseignent nos études et analyses de crédit, et nous sommes ravis de faire partie de leur développement continu. »

Basée à Paris, QuantCube répond aux besoins d’une clientèle mondiale et diversifiée avec des offres comme l’analyse macroéconomique, l’analyse d’investissements, ainsi que la visualisation en temps réel des analyses et des données. L’analyse de QuantCube repose sur de gros volumes de données non structurées, issues de multiples sources, pour créer des indicateurs prospectifs.

« Moody’s est un leader mondial de la fourniture de connaissances approfondies sur le crédit, basées sur des données étendues, et a une bonne compréhension du potentiel de l’IA et de l’analyse prédictive. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler ensemble alors que nos capacités évoluent », a expliqué Thanh-Long, cofondateur et PDG de QuantCube.

Moody’s a lancé une série d’initiatives dans toute la société pour exploiter les technologies innovantes et émergentes. Moody’s Investors Service (MIS) a lancé son groupe Analytic and Technology Solutions en 2017 pour développer des modèles quantitatifs et des outils d’analyse destinés à être utilisés dans le processus de notation et à travers MIS, et pour étendre les activités de MIS dans l’innovation technologique, incluant des capacités avancées dans l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle.

L’investissement minoritaire dans QuantCube a été financé grâce à des dépôts en espèces disponibles à l'étranger et aura un impact peu important sur les résultats financiers 2018 de Moody’s.

Pour de plus amples renseignements, visitez www.q3-technology.com.

À PROPOS DE MOODY’S CORPORATION

Acteur essentiel des marchés financiers internationaux, Moody’s fournit des services de notation financière et de recherche, ainsi que des outils et analyses contribuant à la transparence et à l’intégration des marchés financiers. Moody's Corporation (NYSE : MCO) est la société mère de Moody's Investors Service, qui fournit des services de notation financière et de recherche couvrant les instruments de dette et les valeurs mobilières, et de Moody's Analytics, qui propose des logiciels de pointe, des services de conseil et des recherches pour l’analyse de crédit et l’analyse économique, ainsi que pour la gestion du risque financier. La société, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 4,2 milliards de dollars en 2017, emploie environ 12 000 personnes dans le monde et est implantée dans 42 pays. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site www.moodys.com.

Déclaration d'exonération de responsabilité (« Safe Harbor ») en vertu de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué de presse sont des énoncés prospectifs basés sur les attentes, les plans et les perspectives futurs concernant les affaires et les activités de Moody’s, qui impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de la présente, et la Société décline toute obligation de compléter, de mettre à jour ou de réviser ces énoncés de manière continue, que ce soit suite à des événements ultérieurs, à des changements dans les prévisions ou pour toute autre raison. Relativement aux dispositions « safe harbor » de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995, la Société identifie certains facteurs qui pourraient entraîner une différence éventuellement substantielle entre les résultats réels et ceux qui figurent dans ces énoncés prospectifs. Parmi ces facteurs, risques et incertitudes figurent, sans que cela soit limitatif, les perturbations sur les marchés du crédit ou les ralentissements économiques, qui pourraient affecter le volume de dette et d’autres titres émis sur les marchés financiers domestiques et/ou mondiaux ; d'autres paramètres susceptibles d'affecter le volume de dette et d’autres titres émis sur les marchés financiers domestiques et/ou mondiaux, y compris les questions de réglementation et de qualité du crédit, les variations des taux d'intérêt et d’autres problèmes de volatilité sur les marchés financiers comme ceux liés au vote lors du référendum au Royaume-Uni dans le cadre duquel les citoyens britanniques ont voté en faveur d’une sortie de l’UE ; le niveau d’activité des fusions et acquisitions aux États-Unis et dans d’autres pays ; l'efficacité incertaine et les conséquences collatérales possibles des actions gouvernementales des États-Unis et d’autres pays affectant les marchés du crédit, le commerce international et la politique économique ; les inquiétudes quant à la possibilité que le marché porte atteinte à notre crédibilité ou porte atteinte d’une quelque manière que ce soit aux perceptions du marché vis-à-vis de l’intégrité ou de l’utilité des notations d’agences de crédit indépendantes ; le lancement de produits ou technologies concurrents par d'autres sociétés ; des pressions sur les prix de la part de nos concurrents et/ou clients ; le niveau de réussite dans le cadre du développement de nouveaux produits et de l’expansion mondiale ; l’impact de la réglementation en tant que NRSRO (organisation de notation statistique reconnue au niveau national), la possibilité de nouvelles législations et réglementations aux États-Unis, au niveau des États ou au niveau local, y compris les dispositions de la loi sur la réforme financière et les réglementations résultant de cette loi ; la possibilité d'une concurrence accrue et d'un durcissement de la réglementation dans l’UE et dans d’autres juridictions étrangères ; l’exposition à des litiges en relation avec nos opinions de notation, ainsi qu’à tout autre litige, toute poursuite, enquête ou investigation gouvernementale ou réglementaire auquel la Société peut être assujettie de temps à autre ; les dispositions de la loi sur la réforme financière modifiant les standards de procédure et les réglementations de l’UE modifiant les standards de responsabilité applicables aux agences de notation de crédit d’une manière défavorable à ces agences ; les dispositions des réglementations de l’UE imposant des exigences procédurales et de fond supplémentaires sur la tarification des services et l’expansion des attributions de surveillance en vue d’inclure des notations non-UE utilisées à des fins réglementaires ; la perte possible d’employés clés ; les défaillances ou dysfonctionnements de nos opérations et de notre infrastructure ; les vulnérabilités aux cybermenaces et autres questions de cybersécurité ; le résultat de tout examen des initiatives mondiales de la Société en matière de planification fiscale par des autorités de contrôle fiscal ; l’exposition à des sanctions pénales ou recours civils potentiels si la Société ne respecte pas les lois et réglementations américaines et étrangères applicables dans les juridictions où la Société exerce des activités, y compris les lois sur la protection des données et de la vie privée, les lois imposant des sanctions, les lois anti-corruption et les lois locales interdisant le versement de pots-de-vin à des fonctionnaires de gouvernement ; l’impact des fusions, acquisitions et autres rapprochements de sociétés et la capacité de la Société à intégrer avec succès les entreprises rachetées ; la volatilité des devises et des taux de change ; le niveau des flux de trésorerie futurs ; les niveaux des dépenses d'investissement et un déclin de la demande des institutions financières pour les outils de gestion du risque de crédit. D’autres facteurs, risques et incertitudes relatifs à notre acquisition de Bureau van Dijk sont susceptibles de faire varier, peut-être fortement, nos résultats réels par rapport à ceux indiqués dans ces énoncés prospectifs, dont les risques liés à l’intégration des opérations, produits et employés de Bureau van Dijk dans Moody’s et la possibilité que les synergies et autres bénéfices anticipés suite à l’acquisition ne se matérialisent pas dans les proportions anticipées ou dans les délais prévus ; les risques que l’acquisition pourrait avoir un effet négatif sur les activités de Bureau van Dijk ou ses prospects, incluant, sans limitation, sur les relations avec les vendeurs, les fournisseurs ou les clients ; les allégations faites, de temps à autre, par les vendeurs, les fournisseurs ou les clients ; les évolutions des marchés européens ou internationaux ayant un effet négatif sur les activités de Bureau van Dijk. Ces facteurs, risques et incertitudes, ainsi que d’autres risques et incertitudes susceptibles de provoquer un écart important entre les résultats réels de Moody’s et les résultats envisagés, exprimés, projetés, anticipés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs, sont décrits plus en détail dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la Partie I, article 1A, du rapport annuel de la Société sur Formulaire 10-K pour l’exercice clos au 31 décembre, 2017, et dans d’autres documents déposés à l’occasion par la Société auprès de la Commission américaine des opérations de Bourse (la « SEC ») ou dans les documents intégrés dans les présentes. Nous avertissons les actionnaires et investisseurs que la survenue de n’importe lequel de ces facteurs, risques ou incertitudes pourrait provoquer un écart important entre les résultats réels de la Société et les résultats envisagés, exprimés, projetés, anticipés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs, ce qui pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les activités, les résultats d'exploitation et la situation financière de la Société. De nouveaux facteurs sont susceptibles d’émerger de temps à autre et il n’est pas possible pour la Société de les prédire, elle n’est pas non plus en mesure d’évaluer l’effet potentiel que peut avoir sur elle un quelconque nouveau facteur.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour Moody’s Corporation
Stephen Maire, 1 212-553-7424
Responsable mondial des relations avec les investisseurs et des communications
stephen.maire@moodys.com
ou
Michael Adler, 1 212-553-4667
Vice-président directeur
Communications d’entreprise
michael.adler@moodys.com

Contacts

Pour Moody’s Corporation
Stephen Maire, 1 212-553-7424
Responsable mondial des relations avec les investisseurs et des communications
stephen.maire@moodys.com
ou
Michael Adler, 1 212-553-4667
Vice-président directeur
Communications d’entreprise
michael.adler@moodys.com