AHF à WHO : L'Histoire du Virus Ebola ne Peut pas se Reproduire

AHF demande au Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et au Dr Peter Salama, Directeur Général Adjoint de la Préparation et de la Réponse aux Urgences, d'accélérer la livraison du vaccin contre Ebola en République Démocratique du Congo (RDC), où la dernière épidémie a fait 27 victimes jusqu'à présent.

KAMPALA, Ouganda--()--Ebola est de retour et le monde est à nouveau menacé par une crise mondiale de santé publique. Si des mesures décisives ne sont pas prises par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en ce moment, nous risquons de revivre les ravages causés par le virus en Afrique de l'Ouest en 2014. L'épidémie précédente a coûté la vie à plus de 11 000 personnes - Ces derniers jours, 27 personnes sont mortes de la même souche d'Ebola en République démocratique du Congo. À moins que la communauté mondiale de la santé publique agisse rapidement, nous risquons d’assister au début d'une nouvelle éclosion d’épidémie.

AIDS Healthcare Foundation (AHF) demande au Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l'OMS, et au Dr Peter Salama, Directeur Général Adjoint de la Préparation et de la Réponse aux Urgences, de veiller à ce que des quantités suffisantes de vaccins contre le virus Ebola soient disponibles en République démocratique du Congo (RDC) et les pays voisins à haut risque. Les agents de santé de première ligne doivent être inoculés en priorité, suivis par le grand public, conformément au protocole « vaccination en anneau » de l'OMS.

AHF a fourni du personnel et des fournitures au moment de l'épidémie de 2014. L'un des cliniciens d'AHF, le Dr Sheik Humarr Khan, a perdu la vie en combattant pour sauver les patients d’Ebola dans sa Sierra Leone natale, où il était le seul virologue du pays. Maintenant qu'il existe un vaccin efficace, le monde a l'obligation morale de faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les premiers intervenants de la santé publique contre le virus Ebola.

L'OMS, en partenariat avec le gouvernement de la RDC, doit accélérer de toute urgence le rythme des vaccinations et créer une cache de vaccins de manière à ce qu'ils soient facilement disponibles en quantités suffisantes pour atteindre la couverture d'inoculation la plus large possible. Des moyens de transport et un personnel suffisant devraient être disponibles pour la distribution du vaccin, en particulier dans les zones difficiles d'accès.

AHF applaudit les produits pharmaceutiques Merck pour le don de doses du vaccin rVSV-ZEBOV, mais l'industrie pharmaceutique peut et devrait faire plus. Le danger de l'Ebola et d'autres maladies infectieuses qui se propagent rapidement et qui menacent la vie devrait justifier l'octroi rapide de licences et le partage de la propriété intellectuelle entre les entreprises. Cela permettrait de mettre au point le vaccin le plus efficace possible, tout en permettant d'accroître les capacités de production de masse.

La communauté mondiale de la santé ne peut pas se permettre d'hésiter en ce qui concerne le virus Ebola cette fois-ci. L'histoire a montré qu'un leadership inefficace lors d'une urgence mondiale de santé publique peut avoir des conséquences désastreuses, qui sont maintenant entièrement évitables. Nous appelons le Dr Tedros, le Dr Salama et le personnel de l'OMS à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire en sorte que le virus Ebola soit contenu et éliminé en RDC et dans les pays voisins.

AIDS Healthcare Foundation (AHF), La fondation américaine de lutte contre le sida AIDS Healthcare Foundation (AHF) est la plus grande organisation internationale dans le domaine de la lutte contre le sida. L’AHF fournit actuellement des soins et des services médicaux pour plus de 900 000 personnes dans 39 pays à travers le monde dont les Etas Unis, l’Afrique, l’Amérique Latine/ Les Caraïbes, l’Asie/Pacifique et l’Europe de l’Est. Pour en savoir plus à propos de l'AHF, veuillez visiter le site suivant : www.aidshealth.org, Retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth et poursuivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare et Instagram: @aidshealthcare.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

OUGANDA
AHF
Dr Penninah Iutung Amor, MD, MSc ID, Chef du Bureau d’Afrique
Bureau: +256 204 506 100 | Mobil: +1 323 203 5358 | Mobil : + 256 754 333 972
penninah.iutung@aidshealth.org
ou
Etats-Unis
AHF
Denys Nazarov, Directeur de la Politique Mondiale et de la Communication
+1.323.308.1829 travail +1.323.219.1091 mobile
denys.nazarov@aidshealth.org
ou
AHF
Ged Kenslea, Directeur principal, Communications
+1.323.308.1833 travail +1.323.791.5526 mobile
gedk@aidshealth.org

Contacts

OUGANDA
AHF
Dr Penninah Iutung Amor, MD, MSc ID, Chef du Bureau d’Afrique
Bureau: +256 204 506 100 | Mobil: +1 323 203 5358 | Mobil : + 256 754 333 972
penninah.iutung@aidshealth.org
ou
Etats-Unis
AHF
Denys Nazarov, Directeur de la Politique Mondiale et de la Communication
+1.323.308.1829 travail +1.323.219.1091 mobile
denys.nazarov@aidshealth.org
ou
AHF
Ged Kenslea, Directeur principal, Communications
+1.323.308.1833 travail +1.323.791.5526 mobile
gedk@aidshealth.org