Des études de ResMed montrent que la surveillance à distance et le réapprovisionnement automatisé améliorent l'observance du traitement par PP

Les données obtenues auprès de plus de 2,6 millions de patients souffrant d'apnée du sommeil révèlent un taux d'observance de 75 % lorsque les patients sont surveillés à distance

Une étude séparée montre que l'enrôlement dans des programmes de réapprovisionnement augmente l'utilisation à long terme des dispositifs et diminue les taux d'abandon

SAN DIEGO--()--Il a été démontré que les programmes de surveillance à distance et de réapprovisionnement amélioraient l'adhésion des patient au traitement par pression positive (PP) des voies aériennes, selon deux études séparées présentées par ResMed (NYSE : RMD, ASX : RMD) cette semaine à la Conférence internationale 2018 de l'ATS.

La surveillance à distance améliore le suivi

Dans le cadre de la première étude, medXcloud, un groupe de leaders d'opinion clés du secteur des soins de santé assemblé par ResMed, a examiné les données anonymisées de plus de 2,6 millions d'utilisateurs de la technologie de PP, faisant partie du réseau mondial de surveillance à distance de ResMed, baptisé AirView. Utilisant une approche fondée sur le big data, les chercheurs ont noté une excellente observance chez les patients démarrant un traitement par PP : 75% ont atteint le seuil de suivi du CMS.* Ce taux est très favorable comparé à celui du traitement par PP ainsi qu'à d'autres traitements médicaux pour maladies chroniques non liés au cloud - le taux dans les deux cas s'élevant à environ 50 %. De plus, la grande taille de l'échantillon tendrait à suggérer que les résultats sont généralisables et qu'ils sont susceptibles de refléter les soins cliniques dans le monde réel.

Le programme de réapprovisionnement permet de renforcer le suivi à long terme

Dans une étude séparée réalisée auprès de plus de 100 000 utilisateurs répondant bien aux critères et suivant le traitement par PP, ResMed et ses chercheurs collaborateurs ont constaté que sur une période d'un an, les personnes inscrites à un programme de réapprovisionnement dormaient 5,6 heures chaque nuit avec un traitement par PP, comparativement à 4,5 heures par nuit pour les personnes non inscrites à un tel programme (soit une amélioration de 24 %). Les patients réapprovisionnés étaient également significativement moins susceptibles d'interrompre complètement un traitement par PP, avec une probabilité d'abandon au bout d'un an de 16,1 % pour le groupe de réapprovisionnement, contre 33,8 % pour le groupe témoin.

« Ces deux études démontrent qu'il existe des moyens très efficaces permettant d'aider les patients à atteindre une observance à 90 jours avec la surveillance à distance basée dans le cloud, et qu'il est possible de faire en sorte qu'ils suivent le traitement à long terme avec les programmes de réapprovisionnement des masques », a déclaré Adam Benjafield, chercheur pour les deux études et vice-président des affaires médicales chez ResMed. « C'est pour ces raisons que chaque nouveau dispositif de PP développé par ResMed possède une connectivité cloud ne nécessitant aucune configuration de la part du médecin ou de l'utilisateur, et que nous préconisons l'inscription des patients à des programmes de réapprovisionnement en masques afin de maximiser leur adhésion à long terme et d'améliorer leurs résultats de santé. »

Détails sur les deux études

Adhésion dans le monde réel des traitements par PP : Résultats obtenus à partir d'une approche fondée sur le big data après avoir étudié les données de plus de deux millions de patients (Real World PAP Adherence: Results from a Big Data Approach in More than Two Million Patients) : ResMed a examiné des données anonymisées issues de la base de données AirView (ResMed Corp., États-Unis) regroupant plus de 2,6 millions de patients américains souffrant de troubles respiratoires du sommeil (TRS) et suivant des traitement par PP (PPC 40,9 %, PPA 49,9 %, et appareils bi-level 9,2 %) pour mener une enquête sur l’adhésion sur 90 jours. Pour être inclus, les patients devaient avoir été inscrits dans la base de données américaine AirView par leur prestataire de soins et n'utiliser qu'un seul mode de traitement pour traiter les TRS, parmi les différents modes disponible sur les plates-formes AirSense ou AirCurve 10 connectées sans fil. Les données extraites portaient sur des patients adultes (âgés de plus de 18 ans) inscrits entre le 1er octobre 2014 et le 31 octobre 2017, et qui avaient eu au moins une séance avec une utilisation de l'appareil supérieure à 1 heure au cours des 90 premiers jours. Les chercheurs ont défini l'adhésion comme résultat principal en utilisant les critères du CMS. L'étude a été examinée par un Comité de protection des personnes (CPP) et a été considérée comme ne devant pas faire l'objet d'une surveillance de la part de ce CPP.

Suivi du traitement par pression positive (PP) des voies aériennes dans le cadre d'un programme de réapprovisionnement : Une analyse rétrospective (Positive Airway Pressure (PAP) Therapy Compliance on a Resupply Program: A Retrospective Analysis) : Des données anonymisées provenant d'une base de données de facturation des patients (Brightree) ainsi que des données anonymisées provenant d'une base de données de télésurveillance (AirView) ont été envoyées à un statisticien indépendant qui a fourni des analyses et des résultats anonymisés. Les patients ont été inclus lorqu’ils répondaient aux critères suivants : initiation du traitement par PP entre le 1 er juillet 2014 et le 17 juin 2016 ; observance du traitement conformément aux critères du CMS ; gestion du traitement par télésurveillance (AirView, ResMed). Les patients ayant démarré un programme de réapprovisionnement (groupe réapprovisionnement) ont été assortis selon un score de 1 : 1 avec des patients n'ayant pas démarré un programme de réapprovisionnement. Le programme de réapprovisionnement prévoit pour chaque patient enrôlé un réapprovisionnement des dispositifs servant au traitement par PP (systèmes de masque et/ou coussins). Le critère d'évaluation principal était l'observance, mesurée en termes d'heures d'utilisation moyenne de l'appareil par jour, dans le groupe de réapprovisionnement par rapport au groupe de contrôle. Les paramètres secondaires comprenaient d'autres mesures d'observance et d'utilisation des dispositifs, ainsi que le taux d'abandon du traitement (aucune utilisation au cours des 30 derniers jours). Le protocole d'étude a été examiné par un Comité de protection des personnes et a été considéré comme ne devant pas faire l'objet d'une surveillance de la part de ce CPP.

À propos de ResMed

ResMed (NYSE : RMD, ASX : RMD), l’une des principales sociétés de santé connectée à l’échelle mondiale, compte plus de 5 millions d’appareils connectés au nuage pour la surveillance quotidienne et à distance des patients, et change la vie à chaque respiration. Ses appareils et solutions logicielles primés aident à traiter et à gérer l’apnée du sommeil, la maladie pulmonaire obstructive chronique et d’autres affections respiratoires. Son équipe forte de 6 000 personnes travaille à améliorer la qualité de vie des patients, à réduire l’impact des maladies chroniques, et à limiter les coûts des soins de santé dans plus de 120 pays. ResMed.com

*La conformité CMS, telle que définie par le Center for Medicare & Medicaid Services américain, nécessite le suivi du traitement par PPC pendant 4 heures par nuit pour 70 % des nuits sur une durée de 30 jours au cours des 90 premiers jours de traitement.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

ResMed
Pour les médias :
Jayme Rubenstein, +1 858.836.6798
news@resmed.com
ou
Pour les investisseurs :
David Pendarvis, +1 858.836.5000
investorrelations@resmed.com

Contacts

ResMed
Pour les médias :
Jayme Rubenstein, +1 858.836.6798
news@resmed.com
ou
Pour les investisseurs :
David Pendarvis, +1 858.836.5000
investorrelations@resmed.com